Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 22:59

 

L’ordre : détruire à distance sans effusion de sang


Boris Pavlichtchev
Mercredi 10 Octobre 2012


L’ordre : détruire à distance sans effusion de sang

L’Iran a repoussé la cyberattaque contre le réseau informatique de plateformes pétrolières maritimes projetée, comme il le prétend, en Israël et réalisée à travers la Chine. Le fonctionnement des systèmes de liaison a été troublé mais le réseau n’a pas été endommagé parce qu’il n’était pas connecté à Internet. Or, les experts soulignent que cela ne garantit pas la protection contre les cyberattaques.

En 2010 le virus Staksnet a frappé les serveurs isolés des combinats iraniens d’enrichissement de l’uranium et même de la centrale nucléaire à Bushehr et la mise en exploitation de la centrale a été ajournée.

Les conséquences de la cyberattaque contre l’Iran en mai dernier ont été sérieuses. Plusieurs entreprises pétrolières et le principal terminal d’exportation ont été arrêtés, le réseau intérieur du ministère du pétrole a été paralysé. Les Iraniens ont perfectionné le système de protection contre ces attaques et le préjudice est cette fois minimal, explique l’expert en sécurité informationnelle Alexandre Pissemski.

« Les Iraniens déploient depuis le printemps les efforts substantiels en vue de protéger leurs actifs IT et interdisent l’accès depuis internet. L’incident printanier s’est produit lorsque l’accès aux réseaux était possible. Aujourd’hui la plupart des systèmes critiques en sont, le plus probablement, débranchés ».

Selon Alexandre Pissemski, dans de tels cas il est possible de lancer un virus par le biais du personnel.

« Un collaborateur peut insérer à l'aide d'une clef USB un programme nocif pour contaminer les réseaux ouverts où travaille le personnel et pénétrer ensuite des ordinateurs contaminés dans les systèmes organisés plus fermés ».

Le virus Staksnet a contaminé plus de la moitié du parc d’ordinateurs en Iran et les médias mondiaux ont attribué cette attaque virale contre les installations nucléaires iraniennes, à Israël. Il existe des preuves indirectes.

Il est impossible d’établir si Israël se dresse derrière l’actuelle attaque dont l’itinéraire chinois est probable, estime Alexandre Pisemski.
Les cyberattaques contre l’Iran deviennent de plus en plus fréquentes : il y en a eu plusieurs ces derniers mois. Tout porte à croire qu’une guerre virtuelle à distance est sans effusion de sang sera poursuivie. Pour assurer sa protection dans cette guerre, le pays entend renoncer à internet et passer à un réseau national fermé. Les utilisateurs iraniens sont mécontents en attribuant ces mesures à une forme de censure.

http://french.ruvr.ru

 

http://www.alterinfo.net/L-ordre-detruire-a-distance-sans-effusion-de-sang_a82354.html

 

 

Sur ce site, entre autres

 

De la « printanisation » des Arabes à l’innocence des musulmans

Les ogives russes se passeront de l’argent américain

 

Les mormons à la conquête du pouvoir ?

Inde : La grande marche pour la Justice

La Russie enjambe les divisions au Moyen-Orient

 

Les ogives russes se passeront de l’argent américain


Vlad Grinkevitch
Jeudi 11 Octobre 2012


Les ogives russes se passeront de l’argent américain

Moscou veut fermer le programme américain de liquidation des armes de destruction massive russes, rapportent les médias. La Russie est capable de financer elle-même la suppression de son arsenal nucléaire. Surtout que l’aide américaine est devenue un instrument de pression politique et que les Américains ont eu un accès trop large aux secrets nucléaires russes.

Au micro Viktor Baranets, expert militaire russe :

« Sous prétexte d’aider à détruire les munitions, la partie américaine a eu un accès presque plein à tous les dépôts et à toutes les bases où sont conservés nos armements nucléaires. Sous prétexte d’aider, la partie américaine a installé des équipements sur les armements nucléaires. Cela est allé jusqu’à devenir absurde parce que les spécialistes américains faisaient passer les officiers russes au détecteur de mensonge pour voir si ceux-ci pouvaient avoir affaire aux armements nucléaires ».

Une question se pose alors : si les conditions étaient à tel point désavantageuses pour la Russie, pourquoi le Kremlin les a acceptées en prorogeant d’ailleurs l’accord à deux reprises ? La conjoncture politique y est certainement pour beaucoup. La politique étrangère russe des années 1990 était de loin pro-occidentale. Par ailleurs, au moment de la signature de l’accord, Moscou ne disposait ni dse capacités, ni des moyens financiers. Or, il fallait bien détruire les missiles parce que la Russie avait pris des engagements au niveau international.

Aujourd’hui la Russie est capable de financer elle-même la destruction des armements. Les autorités russes ont par ailleurs des questions à poser aux ONG étrangères concernant les programmes de celles-ci. Au micro Igor Korotchenko, président du Conseil public auprès du ministère russe de la Défense :

« Il y a eu des lois qui ont été adoptées. Il s’agit notamment de la loi sur les organisations non gouvernementales agents étrangers. Et puis, plus généralement, il y avait des données et des informations suffisantes pour amener le gouvernement russe à prendre ces décisions-là. Il y a apparemment eu un certain nombre d’éléments qui ont été accumulés. Y compris ceux relevant de la juridiction du FSB. Ces éléments ont permis de décider de mettre fin aux activités de ce genre de structures américaines. Il semblerait que l’ingérence de celles-ci dans les affaires intérieures de la Russie est devenue à tel point important qu’il était impératif d’y mettre fin ».
Le programme étatique sur les armements prévoit de subventionner la destruction des armements désuets, rappelle l’expert. C’est-à-dire que la Russie pourra le faire elle-même. Du reste, le ministère russe de la Défense n’exclut pas de continuer à coopérer avec les Etats-Unis, à condition toutefois de négocier un nouvel accord qui sera basé sur « les principes de l’égalité des droits et du respect mutuel »

french.ruvr.ru

Repost 0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 16:15

la guerre sur Internet

http://islamic-intelligence.blogspot.com/2012/02/israel-coupera-linternet-avec-son-faux.html#more

 

Saturday, February 18, 2012

Israel coupera l'internet avec son faux front 'Anonymous' avant le debut de sa guerre!

Le 8 Mars 2012 (jour de Purim pour les talmudistes), le DHS et le FBI 'changeront' les serveurs DNS pour lutter contre des 'malwares' officiellement. La derniere fois que le FBI a coupé massivement des sites, c'était 3 jours avant le 11 Septembre 2001.

Il faut donc se preparer pour ceux qui ne l'ont pas fait a monter des sites 'mirror' et blogs 'mirror' ailleurs qu'aux Etats-Unis, Europe, Australie.  L'objet de ce post est que les lecteurs fournissent des adresses de blogs, ou hebergements surs en Asie, Amerique du sud,  Afrique, puis Russie ou Chine (en dernier recourt) et transferent massivement leurs sites hors occident, une espece 'd'internet run', a la maniere  des 'bank run'.

L'Europe, l'Australie, et l'Amerique du Nord ne sont que des dictatures sionistes, ils meneront une guerre totale contre toute dissidence Musulmane ou non-Musulmane en occident, absolument tous les pays européens sont compromis, meme la Suede ou la Norvege, le chaos est maintenant a nos portes avec la sortie de la Grece de l'union européene. 

Cette liste doit permettre a tout a chacun de se preparer a faire face car la guerre se gagne sur le net comme vous le savez tous et les reseaux  internet ont prouvé leur efficacité a lutter contres les gouvernements sionistes en occident en sabotant leurs operations de communications pour genocide de masses!

La date butoir est le 24 Fevrier 2012, entre-temps vous verrez les larbins du faux front 'anonymous' couper le net comme ils l'affirment. L'objectif des Musulmans est de 'saboter ces 'anonymous israeliens' et re-diriger toutes les attaques sur l'ennemi sioniste au niveau mondial.

Le temps presse réellement maintenant! La guerre de cinquieme generation se passe sur le net car absolument tous les systemes militaires, gouvernementaux, financiers sont en réseaux.

A bon entendeur Salaam,

Barak Allah fikoum,

Abu-Suleyman
Islamic-Intelligence
Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 03:54

 

Arme climatique: l'Iran aux aguets (Ahmadinejad)  20/05/2011

Mahmoud Ahmadinejad
L'Iran surveillera les éventuelles tentatives de l'Occident visant à provoquer une sécheresse artificielle dans la région, a annoncé jeudi le président Mahmoud Ahmadinejad, cité par l'agence IRNA.

"Les forces de l'ordre suivront de près cette question", a indiqué le leader iranien avant d'ajouter que certains pays occidentaux se servaient d'équipements destinés à bloquer la circulation des nuages chargés de pluie se dirigeant vers les pays orientaux, dont l'Iran.

Ces propos du chef de l'Etat iranien interviennent suite à la récente publication d'un homme politique occidental dans laquelle ce dernier augure trois décennies de "crise de l'eau" en Iran, en Turquie et en Asie de l'Est.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/

 

 

http://www.alterinfo.net/notes/Arme-climatique-l-Iran-aux-aguets-Ahmadinejad_b2991618.html

 

 

et sur Juif.org,

Ahmadinejad : « l’Ouest cause la sècheresse en Iran »

 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 02:08

http://www.forumfr.com/sujet407449-apocalypse-un-livre-scelle-de-7-sceaux-tornades.html

.

 

apocalypse1.jpg
http://www.changertout.com/node/135

 

 

Arme sismique US contre le Japon ?

 

 

Benjamin Fulford , journaliste de renommée mondiale, depuis son passage chez Forbes, puis une interview de Rockefeller, avait annoncé dès 2008 qu'il était probable que les américains usent de l'arme sismique contre le Japon au cas où celui-ci refuserait les contraintes économiques que souhaitent lui imposer les dirigeants de Bilderberg.

     Les récents entretiens entre l'empereur du Japon et les dirigeants de Bilderberg n'ont apparemment pas donné satisfaction, et l'attaque du Japon par l'arme sismique Haarp/Pamir 3 semble en être la conséquence. C'est ce qu'affirme aujourd'hui Benjamin Fulford dans un article où il apporte une riche documentation semblant prouver que tous ces récents tremblements de terre (Sumatra, Chili, Haïti, Chine, Japon) sont bien le résultats d'opérations militaires américaines. 

     Par ailleurs, cette thèse est également soutenue par de nombreux services secrets de gouvernements. 

 

     Benjamin Fulford est aussi l'un des rares occidentaux à entretenir des contacts avec la "White Dragon Society". 

     Il y a peu, des annonces paraissaient indiquant des accords passés entre les triades chinoises et les yakusas pour s'opposer au "Nouvel Ordre Mondial". Ces accords se sont encore renforcés en 2010 après que le Vatican ait envoyé deux commandos pour assassiner des "gêneurs" au Japon qui révélaient certaines malversations financières de "très haut niveau" incluant Berlusconi, Bush, Clinton, Ban Ki-moon, Kissinger, Greenspan... (tous du Bilderberg) et Daniele Dal Bosco de la banque du Vatican (et grand-maître de la trop fameuse loge P2). L'arnaque montée porte sur plus d'un trillon de dollars !!! 

 

     La "White Dragon Society" serait l'association de plusieurs "mafias" asiatiques ayant décidé de s'unir pour protéger leurs populations contre la tentative de génocide du Nouvel Ordre Mondial. 

 

     Ce qui est "étrange" pour le citoyen moyen, est que plus internet se développe, permettant à tous de s'exprimer (journalistes, agents secrets, etc.), et plus il découvre que la véritable mafia, ce sont ceux qui le gouvernent, tandis que les "mafias", officiellement désignées ainsi par le Pouvoir, sont maintenant ceux qui s'opposent aux plans d'hégémonie du Nouvel Ordre Mondial et tentent de protéger les populations! (Ainsi, certains écrivains, journalistes ou agents secrets sont maintenant sous leur protection après avoir dévoilé certaines de ces affaires sales dans lesquelles sont impliqués comme toujours les dirigeants américains...

 

Eric Fiorile, Démosophie

 

 

50 photos saisissantes du séisme au Japon

http://www.espacerezo.fr/

 

 

Catastrophe nucléaire Japon. Dossier. Liens. Se prénunir. Et en France ?

Repost 0
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 02:35
Vendredi 4 mars 2011 5 04 /03 /Mars /2011 00:21

 





Le secrétaire US à la Défense, Robert Gates, a procédé en janvier à une nouvelle répartition des tâches en matière d’intervention militaire sur le Net.

Désormais, le Strategic Command (qui gère la force de frappe nucléaire) est responsable du hacking et de la cyber-défense. L’état-major interarmes est responsable des opérations d’intoxication. Tandis que le Special Operation Command est responsable de la récupération d’informations utiles aux opérations secrètes.
Cette division des tâches n’empêche pas les commandements régionaux de se doter de leurs propres services d’intervention sur le Net. Ainsi, le Central Command (responsable du Moyen-Orient élargi) vient d’acquérir un logiciel créé pour lui par Ntrepid pour 2,7 millions de dollars. Ce matériel permet aux militaires d’usurper de fausses identités en nombre sur les réseaux sociaux, d’entretenir ces profils de manière cohérente, et de mener toutes sortes d’opération d’infiltration, de renseignement, de manipulation ou d’intoxication sans qu’il soit possible de révéler leur supercherie.

Ntrepid est le fabriquant du célèbre logiciel Anonymiser© dont on peut désormais penser qu’il livre au Pentagone l’identité de les démasquer.

http://www.voltairenet.org http://www.voltairenet.org

 

Le Pentagone investit les réseaux sociaux

 

 

.

La LOPPSI 2, un Patriot Act français

La LOPPSI 2, un Patriot Act français


 

par Jean-Claude Paye | Bruxelles (Belgique) | Focus | Le Parlement français vient d’adopter une nouvelle loi fourre-tout qui transcrit en droit français diverses mesures du Patriot Act états-unien. Pour le sociologue Jean-Claude Paye, l’inefficacité du vaste système de surveillance progressivement mis en place atteste que sa finalité réelle est autre que le but annoncé. Les sociétés occidentales évoluent vers un modèle infantilisant où seul le fait de se placer sous le regard enveloppant du pouvoir génère un sentiment de sécurité.
Repost 0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 18:17

http://www.tvzaz.com/streaming_documentaire/politique/pax-americana-ou-la-conquete-militaire-de-lespace/

 

Pax Americana

ou la conquête militaire de l’espace


 

En 2000, les futurs conseillers de l’administration Bush II, réunis au sein du groupe de réflexion « Project for the New American Century », rendent un rapport intitulé « Reconstruire les Défenses de l’Amérique » .

 

Ce projet décrit la stratégie des forces armées américaines nécessaires pour la « Pax Americana ».

 

Leur ambition est de créer une armée spatiale et de poursuivre le développement du bouclier anti-missile afin d’établir l’hégémonie des Etats-Unis.

  

4 vidéos d’environ 19 mn chacune  

  

http://www.geopolintel.fr/article341.html

 

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 02:37

Témoins militaires d'OVNI sur des sites nucléaires - National Press Club - 27-09-2010 (VOSTFR)

 

http://www.youtube.com/watch?v=73ZiDEtVms8

Repost 0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 07:51

 


 
Le 8 novembre 2010
 
Les effets du réchauffement climatique pourraient donner lieu à des «combats intensifs», dit l'armée

 

Les Forces canadiennes se préparent à intervenir aux quatre coins du globe en raison du réchauffement de la planète, qui provoquera une course aux ressources naturelles, des guerres régionales violentes et des catastrophes en cascade, révèle un document inédit.

La lutte contre les changements climatiques n'est pas une priorité du gouvernement Harper, qui a souvent été accusé de nuire aux négociations internationales sur le sujet. Or, l'armée canadienne prend le phénomène très au sérieux. Elle s'attend au pire.

Ces révélations sont contenues dans un document de 176 pages, obtenu par Le Devoir, qui a été approuvé en janvier 2009 par l'état-major du quartier général de la Défense, à Ottawa. Intitulé «L'environnement de la sécurité future 2008-2030», le rapport est un résumé des menaces à venir et des possibles interventions militaires dans les prochaines années.

Dans son avant-propos, le chef du développement des Forces, le major général S.A. Beare, écrit qu'il s'agit d'un «document de référence» qui vise à «fournir à l'institution de la défense une analyse faisant autorité sur les tendances géopolitiques, socio-économiques, environnementales, technologiques et militaires actuelles et émergentes qui ont une incidence sur l'environnement de sécurité». Le rapport «s'appuie sur une recherche approfondie» qui permettra «de travailler à la planification et au développement des forces de l'avenir», peut-on lire. Le rapport complet est en ligne sur notre site Internet.

Parmi les nombreux facteurs de déstabilisation de la planète des 20 prochaines années, les changements climatiques occupent un chapitre complet du document. «Les phénomènes météorologiques de plus en plus violents occasionnés par les changements climatiques un peu partout dans le monde exigeront de fréquentes interventions militaires allant des missions de secours aux victimes de catastrophes naturelles à des opérations de stabilisation à grande échelle», écrivent les spécialistes, qui ont aussi eu recours à l'aide de plusieurs universitaires pour valider leurs conclusions.

Les pays fragiles en difficultés


Dans un graphique révélateur du document (voir ci-dessus), on constate que les points chauds actuels de la planète, mais aussi ceux à venir, se regroupent de part et d'autre de l'équateur. «À mesure que les impacts négatifs de ces phénomènes affecteront les pays en développement, déjà aux prises avec des difficultés économiques et des troubles sociaux, les tensions et les facteurs d'instabilité déjà existants s'accentueront», affirme le rapport.

Les Forces canadiennes estiment que la bagarre pour le «contrôle des ressources», comme l'eau et la nourriture, se fera essentiellement par la voie diplomatique entre États. Sauf dans certains cas: «Il est fort possible que certains d'entre eux agissent de manière agressive et irrationnelle pour défendre leurs intérêts égoïstes», peut-on lire.

Des conflits pour le contrôle des ressources à l'intérieur des États fragiles, notamment avec des guérillas, sont à prévoir. «Il sera probablement nécessaire de mener des missions humanitaires pour secourir les populations privées de tout à la suite d'une catastrophe, et éventuellement des missions de stabilisation ou de reconstruction si des troubles civils et l'instabilité entraînent des conflits entre des peuples», écrivent les stratèges militaires.

D'ici 2030, les problèmes environnementaux, ainsi que la pénurie d'eau et de nourriture, risquent de déstabiliser des régions entières, estiment encore ceux-ci. «Il se pourrait que les pressions causées par les migrations et les afflux de réfugiés ou de personnes déplacées entraînent une recrudescence de tensions ethniques, religieuses ou territoriales, de l'instabilité et peut-être l'effondrement d'États. Ces effets se manifesteront davantage dans les régions côtières (où habite 75 % de la population mondiale), surtout parmi les groupes de personnes, les secteurs de l'économie et les localités qui sont déjà sensibles économiquement ou écologiquement aux variations climatiques.»

Des effets catastrophiques

C'est que les effets des changements climatiques seront sévères, affirment les analystes militaires. «Ceux-ci auront des conséquences catastrophiques, notamment la fonte des calottes polaires, la hausse du niveau des mers, une désertification accrue et une diminution du rendement des cultures dans certaines régions (en particulier l'Afrique), la transformation des habitats, l'extinction de nombreuses espèces et une propagation accrue des maladies tropicales dans les zones tempérées. La montée du niveau des mers et la fonte des glaciers viendront sans doute augmenter la superficie des terres perdues, tandis que les infiltrations salines et la contamination réduiront l'accès aux ressources en eau potable.»

Par exemple, on prévoit que la productivité agricole en Afrique «dégringolera». «La perte de terres arables due à la désertification entraînera une diminution de 50 % des récoltes.» De plus, «les glaciers de l'Himalaya disparaîtront sans doute d'ici 2035, ce qui privera d'une source majeure d'eau potable 750 millions d'habitants de la région Himalaya-Hindi-Kush et en Chine», peut-on lire. En Europe, «on pourrait assister au contraire à un refroidissement».

Des émeutes de la faim, comme au printemps 2008 en Égypte, au Cameroun, en Éthiopie et en Côte d'Ivoire pourraient se multiplier. «Ces émeutes de la faim [...] donnent un avant-goût des effets déstabilisateurs de l'insuffisance des ressources alimentaires et des crises humanitaires à venir, qui obligeront les pays occidentaux à intervenir pour empêcher une dégradation de la situation.» Les analystes militaires concluent que les futures opérations pourraient donner lieu à des «combats intensifs».

Des opérations qui deviendront d'ailleurs de plus en plus difficiles à réaliser à mesure que le pétrole se fera rare. «La diminution prévue des ressources en carburants fossiles et la montée simultanée des prix du pétrole obligeront le ministère de la Défense à trouver d'autres sources d'énergie pour les équipements militaires. La hausse des prix du carburant rendra prohibitifs les coûts d'entraînement, sans compter les coûts des opérations au pays même ou à l'étranger, ce qui grèvera un budget déjà serré. Il faudra en priorité effectuer des travaux de recherche et développement pour trouver des formes de carburants alternatifs.»

Alec Castonguay est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Alec Castonguay publiés par Mondialisation.ca

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/

Repost 0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 07:22

276801.jpg

Après la Grèce, la mise sous tutelle de l'Irlande ( aide financière pour sauver les banques en échange d'un plan d'austérité, sauf pour les entreprises ), sonne le glas de la gouvernance nationale. Les uns après les autres, les pays européens vont tomber sous l'emprise du FMI et de la Banque Mondiale, autant dire que ce sont les financiers qui vont désormais décider de la politique sociale en Europe.

 

 

C'était déjà le cas depuis quarante ans, mais nous avions l'illusion d'une démocratie. Ils n'ont même plus besoin d'illusion.

 

 

Voilà ce qui était annoncé pour ce mois de novembre. Non, ce ne sera pas une guerre mondiale telle que nous l'imaginions, avec des tanks, des missiles nucléaires et des armes chimiques. Bien que ce soit toujours possible, une telle guerre n'est pas profitable. Ils ont besoin des infrastructures existantes et ne peuvent se permettre une destruction généralisée.


 

C'est tout de même une guerre mondiale, qui se joue, mais une guerre contre les peuples, une guerre idéologique et économique, une guerre des classes. Et ils l'ont d'ors et déjà gagnée. Leurs armes ont été d'une simplicité déconcertante : individualisme, corruption, endettement, divisions, immigration, métissage, communautarisme, loisirs...


Une stratégie sur le long terme, payante, car plus aucune résistance n'est possible, sinon suicidaire.


 

Cette guerre, même si elle est gagnée ( à part grosse surprise incommensurable ), n'en n'est pas finie. Ce ne sont là que les premiers pas du Nouvel Ordre Mondial qui, je vous le rappelle, table sur une diminution drastique de la population mondiale et un contrôle total de ceux qui resteront. Les jours sombres sont loin d'être finis.

 

 

Après la soumission ( volontaire ) des états à la finance internationale, nous assisterons à la destruction du système financier international, ce qui se traduira par une lutte fratricide pour la seule survie. Quelques épidémies et guerres locales, surtout en Asie, achèveront cette deuxième phase de l'offensive de la classe "supérieure".


 

La troisième phase, consistant à contrôler totalement les survivants apeurés et à la chasse des derniers récalcitrants, achèvera la venue de ce Nouvel Ordre.

 

Le tout, je le rappelle, se jouera sur fond de changement climatique, avec la venue d'une période de cycles solaires faibles qui engendrent déjà des changements fondamentaux. Leur calendrier n'est en rien dû au hasard.

 

 

Il me reste à nous souhaiter bon courage. Préparez vous un minimum, car le krach total devrait survenir avant la fin 2012 ( d'où le matraquage médiatique sur cette date ).

.

 Par Ferlinpimpim - Publié dans : Nouveau Désordre Mondial

.


http://changementclimatique.over-blog.com/article-la-fin-de-la-democratie-61470846.html

Repost 0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 19:11

Billets en euros, en dollars et en livre sterling.

http://www.20minutes.fr/article/606171/economie-faut-il-craindre-guerre-monnaie

 

mardi 2 novembre

Nous sommes en guerre.

 

La guerre des monnaies  

est la plus évidente : le dollar, monnaie mondiale de référence, se trouve détruit par la politique d’émission à tout va de la Réserve fédérale américaine et de l’administration Obama pour renflouer les établissements financiers. La banque d’Angleterre l’a précédée et la banque du Japon la suit, entraînant le système mondial à sa perte. Deux chiffres : de 2005 à 2010, la masse monétaire américaine a triplé, et si la méthode appliquée jusqu’en 1980 pour mesurer la hausse des prix était appliquée, le taux d’inflation actuel aux Etats-Unis serait déjà de 7,5% en base annuelle. Pour 20 dollars émis, la valeur ajoutée à l’économie du pays ne dépasse pas 1 dollar ! En fait, toutes les monnaies mondiales baissent par rapport à la valeur de l’or, même le dollar australien ou le real brésilien. Nous entrons, cette fois à l’échelle du monde, dans la situation qu’a vécue l’Allemagne de Weimar en octobre-novembre 1923. Les premiers signes de panique apparaissent et les flux financiers transforment tout en objet de spéculation.

 

La guerre alimentaire

est le résultat de cette folie. La vague spéculatrice a entraîné depuis juin-juillet une hausse brutale des prix du blé, du maïs, du riz, du sucre et de pratiquement tous les produits alimentaires. Les réserves alimentaires mondiales sont au plus bas, les agro-carburants stérilisent la canne à sucre brésilienne ou le maïs américain. Les terres arables reculent et un nouveau féodalisme se met en place : ce n’est plus la terre aux paysans, mais la terre aux usuriers, que ce soit en Ukraine ou à Madagascar.

Si les choses continuent ainsi, l’hyperinflation anéantira les revenus fixes (épargne populaire, retraites, salaires…) et il n’y aura plus de nourriture pour alimenter la population de la planète. Il faut regarder la réalité en face, c’est-à-dire la mort de ce système. Et se mobiliser pour ne pas mourir avec lui, c’est-à-dire en changer.

Cela n’est bien entendu pas simple. Il y a d’une part chez nous, en France, une mobilisation du peuple qui dépasse la question des retraites. Les gens ne veulent plus se laisser voler leur emploi, leur niveau de vie, leur logement et la qualité d’éducation de leurs enfants. Ils veulent un avenir et sentent que le système dominant ne peut pas leur en offrir. Et il y a d’autre part les solutions que nous défendons ici depuis longtemps : un Glass-Steagall arrêtant le pillage financier, un Nouveau Bretton Woods arrêtant la spéculation sur les monnaies en rétablissant des taux de change fixes, sauver les collectivités locales en leur fournissant les dotations financières leur permettant de fonctionner et mettre en œuvre de grands projets, du type Nawapa en Amérique du Nord et Pont terrestre eurasiatique de l’Atlantique à la mer de Chine, en liant les deux par un système de transport à grande vitesse intercontinental traversant le détroit de Béring.

Pour que le rapport entre la colère du peuple et la mise en œuvre de ces projets devienne une mobilisation porteuse d’avenir, le plan de bataille doit inspirer les combattants. Notre mission politique est de nous battre pour rendre cette combinaison possible.

En son absence, sans espérance à l’horizon, on voit déjà une France dans laquelle les vieux sont oubliés dans une croissante misère, et les jeunes livrés à la galère, subissant de plus en plus le descenseur social et devant jouer de pistons et de « réseaux sociaux » pour s’insérer, lorsqu’ils y parviennent, dans un milieu sans cœur qu’ils ne souhaitaient souvent pas.

Le défi est de leur apporter un avenir et non le chômage ou un travail frustrant dans lequel la retraite apparaît comme une délivrance.

Jacques Cheminade
Repost 0

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives