Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 05:36

,

   
ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES,

AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS

LE CONTENU, LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR !

FUYEZ  LES SITES OVER-BLOG, SOUILLES COMME CELUI-CI !

Over-blog est devenu une poubelle !


OB-pub-panneau.jpg .

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à préparer deux nouveaux ouvrages

à paraître sous quatre mois environ §.

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... chantal dupille

 

§ Après celui-ci, disponible sous huit jours,

un document choc sur les fondements

de la violence en Amérique (260 pages).

voir ici :   

Chantal Dupille publie un document sur l'Amérique - L'Actualité (+ vidéos)

 

. 

§§§

  

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !

  .

 

Mercredi 23 octobre 2013

 

PRINTEMPS RUSSE. Ukraine (Donbass) : Contre-offensive rebelle, la situation sur le terrain

Posted on août 28, 2014 @ 23:12

61

 

alexPar Alexandre Sivov

__________________________________________________________________________________________

novorossiaLa contre-offensive de l’armée du Donbass a commencé le 24 août, jour anniversaire de l’indépendance de l’Ukraine. L’armée du Donbass espérait-elle qu’à Kiev, ce jour-là, férié chômé, la junte sera plus préoccupée par sa parade militaire et sa beuverie et ne réagira nullement quant à l’offensive ?


Le résultat de cette contre-offensive est très varié.

Au nord, de rudes combats mais des résultats mitigés. En effet, l’armée ukrainienne est assez proche des lieux, comme Donetsk, Gorlovka ou Lougansk et par conséquent, elle continue de les pilonner sans cesse par l’artillerie, et cette situation se prolonge.

Au sud de Donetsk, un succès probant, celui d’avoir  encerclé les troupes ukrainiennes, de l’ordre de près de cinq mille personnes. Ils ont commencé à se rendre en laissant, selon l’ultimatum standard des insurgés, leurs armes lourdes intactes. Du coup, plus besoin plus de la fameuse «aide russe», de nombreux blindés de fabrication russe ont été saisis mais, il sera très difficile de les remettre en marche. Néanmoins, le butin de guerre est énorme.

A l’extrême sud, au côté de la mer d’Azov, les insurgés n’attendaient pas grand chose. Situé un peu trop loin de Donetsk, ils estimaient qu’ils ne pouvaient, vu leur nombre, prendre cette place forte.  Mais, au cours de l’offensive ils ont compris que Kiev n’avait guère de force  sur place. Pire, les détachements d’arrière-front de l’armée ukrainienne,  ne veulent pas battre et se rendent avec un grand… plaisir. De plus, la panique, comme une traînée de poudre s’est propagée. C’est une chose plus effroyable que même l’arme nucléaire.

Les troupes ukrainiennes, des bataillons tout entier, quittent maintenant le front et désertent. Parfois même, avec leurs armes, pour  se rendre chez eux en Ukraine de l’Ouest. Marioupol, grande ville au bord de la mer d’Azov a été totalement bloquée aujourd’hui. Qui pouvait imaginer un tel succès il y a encore quelques jours ? Les troupes ukrainiennes ont quitté Volnovakha, et les caciques locaux ont hissé les drapeaux de Novorossia en enlevant ceux de l’Ukraine alors même que les insurgés ne sont pas encore entrés dans la ville. Ils ont pourtant d’autres chats à fouetter !

Cette poussée de l’armée du Donbas est fulgurante. Les premiers soldats au front, sont déjà arrivés dans la banlieue de Berdiansk, c’est assez dingue cette vitesse !

A Zaporijia, c’est la panique générale.  Tous les proches et collaborateurs du régime de Kiev quittent la ville !

Assistons-nous à la chute foudroyante du régime de Kiev ? Cette situation plaira-t-elle à Poutine ? Est-ce que cette victoire brusque et totale des insurgés avec en ligne de mire une prise du Kiev, comme c’était le cas en 1975 au Sud Viêt-nam, est intéressante pour Poutine ? Avec cet Etat ami, qui reconstruira une économie forte et sans oligarque, le peuple russe pourra-t-il s’en inspirer  ? Il y a bien des doutes…

 

http://allainjules.com/2014/08/28/printemps-russe-ukraine-donbass-contre-offensive-rebelle-la-situation-sur-le-terrain/

 

 

.

 

Voir aussi les mensonges sur la Russie :

Les manipulations contre la Russie: Ainsi,pas de troupes russes en Ukraine

 

La vidéo à voir sur le génocide, 1mn 40 :

L'effroyable génocide que le monde cache ! Vidéo CRI à relayer partout (1:45)

.


3

(entre autres conflits)

 

Exclusif | Comment les États-Unis ont façonné le Monde en 2014 ?

 


.

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 04:52

 

Le défilé du 14 juillet 2012
Benoît Tessier Reuters

 


Au bord du Rubicon…

 

 

Mise en garde


Dans sa lettre mensuelle de mars, l’ASAF mentionnait l’engagement formel de monsieur Le Drian devant les présidents de 40 associations du monde de la Défense. Il affirmait alors que la loi de programmation militaire serait strictement appliquée. Il ajoutait : « Il faut que rien ne manque, cela ne marche que si toutes les pièces sont là ». En disant cela, il ne faisait que rappeler les engagements du président de la République et s’appuyait sur les mises en garde très argumentées des chefs d’état-major, devant les parlementaires, l’automne dernier.


Depuis 6 mois, tous les chefs d’état-major, ne cessent d’expliquer la situation actuelle de notre armée et rappellent les réductions de capacités en cours. Ils alertent maintenant sur la perte de cohérence inéluctable de notre système de Défense si la loi de programmation militaire, déjà insuffisante, n’était pas respectée ; exaspérés, ils en sont venus à mettre en jeu leur démission.

Il y a un mois, monsieur Xavier Bertrand s’exprimait sur l’existence cachée d’un plan d’économies touchant la loi de programmation militaire. Les réactions ambiguës et contradictoires du Premier ministre et du ministre des Finances suscitent une interrogation qui ne pourra dorénavant être levée que par une mise au point claire du président de la République, sans doute à l’occasion du 14 juillet.


La Défense à nouveau sacrifiée ?


N’oublions pas que la loi de programmation militaire 2014 – 2019 marque déjà un nouveau recul de l’effort de défense de la France et se traduit par un contrat opérationnel réduit de moitié par rapport au Livre blanc de 2008. Cette réduction n’est jamais que le prolongement des coupes successives qui ont fait passer la part du budget de la Défense de 5,44 % du PIB en 1961 à 1,5 % du PIB aujourd’hui et à 1,3 % demain.

C’est dire que ce sont des dizaines de milliards d’euros qui ont déjà été «économisés» sans que d’ailleurs la dette ait été réduite, bien au contraire. La réduction des crédits militaires n’est donc pas la solution à la réduction du déficit budgétaire.

D’ailleurs, faut-il rappeler que les seuls intérêts de la dette payés annuellement par la France s’élèvent à près du double du budget actuel de la Défense ?

Mais au-delà de l’aspect strictement financier, la décision étudiée, si ce n’est envisagée, de Bercy aurait des conséquences extrêmement graves pour notre pays.

 

Une double crise de confiance


On se dirigerait vers une crise de confiance entre les chefs militaires et la classe politique car, outre l’engagement formel du chef de l’Etat, c’est l’ensemble des députés et sénateurs qui ont voté le budget de la Défense 2014.

Crise de confiance aussi entre des hommes et des femmes à qui il est demandé de s’engager dans des missions longues et complexes avec des moyens toujours plus réduits, un soutien insuffisant, des équipements de plus de trente ans d’âge, et des chefs d’état-major qui seraient incapables de leur garantir les moyens nécessaires à leur engagement opérationnel dans de bonnes conditions, sans parler du paiement aléatoire des rémunérations qu’aucun organisme civil ne tolèrerait.

La question qui se pose aujourd’hui est donc cruciale. Les engagements pris par la représentation nationale concernant l’avenir de notre Défense peuvent-ils être balayés pour des raisons comptables par Bercy mettant ainsi en cause la cohérence de nos forces, alors que celles-ci sont engagées dans des conflits qui contribuent à la sécurité et aux responsabilités de la France ainsi qu’à la protection des Français ?

Avant de prendre une telle décision, le président de la République doit s’interroger sur l’impact qu’elle aurait sur une armée dont il exige à juste titre, discipline, loyauté et sens de l’engagement.

Croit-on que les soldats sont encore dupes des paroles flatteuses, comme celles prononcées par le ministre de la Défense, récemment à Bangui, propos ponctués des mots « fierté »,

« engagement », « confiance », « intelligence », « sang-froid », ou du député Gwendel Rouillard qui signe récemment un article « notre armée, notre fierté »… quand ils mesurent la capacité de reniement de la classe politique ?

 

Refuser l’inacceptable


En fait, les trente années consécutives de déficit budgétaire contraignent la France à revoir radicalement son modèle économique et social. Les gouvernements successifs ont espéré atténuer ce déficit en prélevant sur le budget de la Défense des dizaines de milliards d’euros. 80 000 soldats professionnels ont été supprimés en une dizaine d’années. Il n’est plus possible d’utiliser la même recette. Il faut remettre en cause d’autres budgets qui n’ont cessé de croître. Il faut faire preuve de courage politique et cesser de prélever sur un budget militaire déjà insuffisant qui va rapidement condamner les armées à l’inefficacité.

Aujourd’hui en déclin, notre armée serait demain en situation de rupture si les ressources votées n’étaient pas allouées et nos soldats se sentiraient alors trahis par ceux qui les envoient au combat.

Un tel scénario est de nature à susciter des réactions très vives chez ceux qui portent les armes de la France et acceptent le principe du sacrifice de leur vie.

L’ASAF, et à travers elle tous ceux qui estiment, comme le général de Gaulle le rappelait, que « la défense est le premier devoir de l’Etat », n’acceptera pas cette trahison.


LA REDACTION

 

LETTRE ASAF 14/06 : Au bord du Rubicon…

 

 

Lore aussi :

 

Budget de la défense : la bombe des surcoûts des opérations extérieures
 
  Jeudi, 05 Juin 2014

Image


Par Michel CABIROL – « La Tribune »  - Adressé par Jean-Claude Tourneur…….   La Tribune vous propose une série sur les fragilités de la construction du budget de la défense....

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 03:53

 

Dimanche 10 juillet

 

Lien armée - Nation

 

 

 

 

 

 

 

 

France : Militaires, le peuple est avec vous, allez y nous vous aiderons ..

par Debout les Patriotes / Twitter @masuperbefrance  -  2 Juin 2014, 19:30  -  #ARMEE

 

Messieurs les Colonels,

Je vous remercie de me permettre de publier par ce canal, car je devine que vous serrez la courroie de transmission idéale pour contacter en privé,les Chefs d’ État Major de nos Armées.

En quelques mots je me présente. J’ai eu l’honneur de servir la France pendant près de trente ans.
Mes fonctions essentielles ont consisté à préserver » les intérêts supérieurs de notre pays ».
A ce titre j’ai porté toujours avec fierté, l’uniforme de plusieurs armes. J’ai été admis à la retraite depuis quinze ans.

Mes deux grand pères combattirent à Verdun, l’un deux, ordonnance du Maréchal Pétain, m’emmenait chaque année me recueillir sur les champs de bataille.
C’est dire que ma plus tendre enfance fût baignée par le respect du sacrifice de nos pères, et par l’amour profond de notre Patrie. Je ressens encore sa main tremblante d’émotion, lorsqu’il m’expliquait l’horreur des sacrifices du champ d’honneur.

Je m’adresse à vous aujourd’hui, non pas pour faire appel à votre sens patriotique, que je sais profond et sincère, mais simplement pour attirer votre attention sur le véritable état de notre Pays que nous aimons tous autant.

Il est souvent bon qu’un éclairage extérieur impartial, puisse aider à faire le point sur une situation réelle.
En effet les sentiments affectifs et les considérations professionnelles ou techniques font rarement bon ménage.
Je ne veux pas me lancer dans des considérations d’actualité qui relèvent de la fange du caniveau.

L’indépendance et L’économie.

Le Général de Gaulle dans les années 60, fit tout pour se doter des moyens qui permirent à notre pays de se relever des terribles séquelles de la seconde Guerre Mondiale. En 1966 il quitta l’ Otan, et nous dota d’armes de dissuasion nucléaire.
Cette indépendance se voulait économique, diplomatique et militaire.

Des gouvernements successifs n’ont eu de cesse, que nous ré inféoder au roi dollar, à sa toute puissance économique militaire, et surtout à son idéologie mondialiste conquérante.

Nous avons soutenu le roi dollar en Irak, nous avons trahi nos alliés traditionnels en Serbie, nous avons mené le combat contre un ennemi qui n’était pas le nôtre en Libye.
Et nous avons toujours l’épée de Damoclès d’une intervention décidée par l’État en Syrie.
A présent et vous le savez fort bien, le conflit Ukrainien risque de dégénérer.

En parallèle les budgets de la Défense sont plus que laminés.
Il ne s’agit ni plus ni moins, que d’une volonté totale de destruction de nos moyens.
Bientôt le fantassin pour servir devra acheter sa tenue, son Famas, ses munitions et ses rations pour aller combattre au Mali, un ennemi que par ailleurs nous soutenons en Syrie.
Nous sommes devenus le valet des basses œuvres de États Unis dans la Monde.
Je ne suis pas convaincu que les Intérêts supérieurs de notre Nation se situent dans cette démarche, et suis plus qu’inquiet pour l’avenir de nos enfants.
Je sais que vous savez tout cela, mais il convient de l’écrire clairement.

Je comprends donc, soutien et admire, la réaction des Officiers Généraux, qui ont mis dans la balance leurs fonctions et leur carrière, pour préserver nos Forces Armés qu’ils ont servi consciencieusement pendant tant d’années.
Je leur sais gré de leur courage.

Économie encore, ce matin, par le biais de notre perte de Souveraineté à Bruxelles, une grande Banque Française risque de se voir infliger plusieurs milliards de dollars d’amende …


Avec la bénédiction d’un gouvernement corrompu, qui laissera faire, tant son idéologie vise à faire feu de tout bois, contre ce qui pourrait subsister de la grandeur de la France.

Alsthom en est un autre exemple. Notre savoir faire et notre puissance technologique,acquise par le travail de nos ingénieurs pendant des année bradées à l’étranger.

En son temps Alexandre de Marenches, avait défini la nécessité et les principaux enjeux des ressources stratégiques en France.
On s’aperçoit qu’on est en train de tout brader, de tout casser, de tout salir.

Messieurs, c’est la France que l’on détruit sous vos yeux !
C’est notre pays que l’on embourbe dans une nébuleuse mondialiste !

Avec des petits garçons contraints de porter la jupe à l’école, je ne suis pas sûr de deviner les futurs défenseurs de notre pays !
Nous sommes dirigés par un Président qui est représenté par moins de 10% de la population (dont je n’évoque même pas l’ origine).
le pouvoir n’est plus crédible en France. Il a largement fait preuve de son incompétence et de son inefficacité.
C’est le commandant de bord du Titanic.
Par ego, et convaincu par son entourage courtisan qu’il pourra encore redresser la barre, il n’abandonnera jamais ses fonctions,

Croyez moi, il est vraiment temps d’agir, et le peuple vous suivra. Messieurs il vous faut prendre les commandes pendant quelques mois, Exigez la démission de l’incapable au scooter, instaurez la loi martiale et permettez au peuple de s’exprimer par le biais d’élections qui lui rendront, ce qui lui revient de droit, à savoir la légitimité, la Souveraineté, la Justice et la Liberté.

Les Armées en sortiront grandies, et honoreront la devise Honneur et Patrie.

Pour conclure mon appel, vous n’ignorez pas l’importance des réseaux sociaux dans la circulation de la véritable information. Nous disposons d’un solide réseau de plusieurs centaines de milliers de Patriotes, qui relaieront vos messages et consignes lorsque vous le désirerez.
Nous en avions fait la démonstration lors de l’affaire du bijoutier de Nice.

Hauts les cœurs et VIVE LA FRANCE !

http://www.combattants-volontaires-de-la-resistance.fr/

 

 

 

rc135-20140604

 

Actualité :

Grande Syrie et misérable Presse - Vanessa Burggraf icône de la désinfo

,


L'entretien de Poutine, avec vidéo 24 mn ici

 

Interview de Poutine : « un entretien tout à fait libre » (journaliste)

Vladimir Poutine, et NOTRE avenir

 

Les états onusiens veulent attaquer la Russie 

.

 

Les avions fouineurs US jouent avec le feu

http://www.opex360.com/2014/06/04/avion-su-27-russe-intimide-appareil-de-reconnaissance-americain/

 

 

cliquer sur l'image :


Aux Militaires, aux Policiers, aux Gendarmes - R-sistons vidéo 25


  .

.

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 00:11

 

Lundi 11 mars 2013

Sur mon site officiel

 

 

De la guerre économique à la guerre totale !



Afrique noire, Palestine, Yougoslavie, Irak, Afghanistan, pays du Caucase et du Maghreb, Iran… De François Mitterand à François Hollande, les dirigeants de l’État français pactisent en secret avec des organisations terroristes pour engager la France dans les guerres planifiées et commandées par Washington.

 

Dans cette enquête sans compromis sur les coulisses des guerres contre la Libye et la République arabe syrienne, riche en révélations surprenantes, en documents inédits et en témoignages accablants, Jean-Loup Izambert met à jour le puzzle de vingt années de complicités criminelles contre le monde arabo-perse, l’Eurasie et l’Afrique.


Crimes sans châtiment : un nouvel éclairage sur les guerres contemporaines…

Prix: 22 € (format papier) / 18€ (format CD) / 14€ (format numérique)

 

 

J'ai découvert cet ouvrage remarquable,

la vie de son auteur

(voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Loup_Izamber)

et ses passionnantes enquêtes

(faites pour nous plaire

puisque nous rejetons les mensonges des médias),

grâce au mot que la Maison d'Edition m'a envoyé.

 

Vous devez absolument lire cet ouvrage

pour comprendre les ressorts des politiques actuelles !

 

Et notez précieusement l'adresse de cette Maison d'Edition.

Il faut saluer, et encourager, son travail engagé si nécessaire

 

Eva R-sistons

 

 

Bonjour,

 

Nous sommes une nouvelle maison d'édition indépendante : les Éditions 20 COEURS souhaitant redonner un véritable sens à la liberté d'expression. Les sujets que nous traitons ayant peu de chance de recevoir les faveurs des médias mainstream, nous espérons trouver des relais par le biais de sites tels que le vôtre.

 

Nous souhaiterions donc vous faire parvenir un exemplaire de notre 1ère publication à titre gracieux : « Crimes sans châtiment » du journaliste d'investigation indépendant Jean-Loup Izambert.

 

Ce livre traite, entre autres, des relations secrètes qu'entretiennent les plus hautes instances de notre pays avec des groupes terroristes pour créer des « insurrections » de par le monde.

 

Et il dénonce notamment les mensonges, les manipulations et les fausses informations que nous ont transmis les médias sur la guerre en Libye et sur les « insurgés » syriens.


 

Permettez-nous de vous féliciter pour votre travail d'information extrêmement utile et courageux.

 

Cordialement,

 

Les Éditions 20 COEURS

www.20coeurs.fr


 

Autre ouvrage :

  • extreme

    EXTREME PREJUDICE (livre)

    25 €

    L’histoire bouleversante d’une femme courageuse, Susan Lindauer, qui a osé défier les plus hautes sphères du gouvernement états-unien pour révéler la vérité sur le 11 septembre et la guerre contre l’Irak… Livre en pré-commande. Frais de port offerts jusqu’au jour de sa sortie officielle courant 2e trimestre 2013 !

 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 16:17

 

 

.

 

 

Guerre Iran ? Par eva R-sistons


Il semblerait qu'Obama n'ait pas envie

que l'Iran soit attaqué,

compte tenu des répercussions, notamment,

sur le prix du pétrole

- la crise s'aggravant encore aux Etats-Unis.

Pour ma part, je crains que ce fou de Netanyahou

ne passe outre toutes les paroles de sagesse

de l'armée et des services de Renseignement

tant américains qu'israéliens,

et ne commette l'irréparable avant les élections en israël.

Entraînant aussi l'intervention US à ses côtés.

Qu'attend-on pour empêcher les fous

de mettre le feu à la planète ?

Note d'eva R-sistons

.

..

Mobilisation des militaires israéliens

contre une troisième Guerre mondiale

 

Selon une simulation faite par l’Institut d’études pour la sécurité nationale de Tel Aviv (INSS), une attaque israélienne sur les installation nucléaires iraniennes initiée quelques jours après l’élection présidentielle américaine conduirait à une troisième Guerre mondiale, si la Chine et la Russie prenaient clairement position contre Israël et les Etats-Unis. Dans le cas contraire, selon certains experts, l’attaque déclencherait une série de représailles et de contre-représailles menant probablement à un conflit de dimension régionale.

La publication de cette étude et sa large dissémination, quelques jours à peine après la conférence de presse de Lyndon LaRouche et de Jeff Steinberg au National Press Club de Washington, avertissant du danger imminent d’une guerre thermonucléaire d’extermination, n’est pas fortuite.

Et surtout elle n’a rien d’anecdotique. Rappelons que nous avons, à plusieurs occasions sur ce site, fait part de l’opposition systématique menée depuis quelques années par les cercles militaires et du renseignement américains, mais également israéliens, pour contrer les efforts de ceux qui manipulent Barack Obama et Benjamin Netanyahou pour les amener à déclencher une guerre pour forcer la Russie et la Chine à se soumettre à leur volonté. Etant donnée la volonté maintes fois exprimée par la monarchie britannique de diminuer massivement la population mondiale, un refus de la Russie et de la Chine de se soumettre aux diktats de cette oligarchie pourrait toutefois très bien conduire à une guerre thermonucléaire globale, avec une volonté délibérée d’extermination.

Selon certains experts des milieux de renseignement américains, cet effort renouvelé des milieux militaires et du renseignement israélien vise à inhiber toute tentation que pourrait avoir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou de lancer une attaque-éclair contre l’Iran au lendemain de l’élection américaine.

Les révélations récentes du quotidien Ha’aretz et autres médias documentant la forte opposition en 2010 à Netanyahou, de la part de plusieurs dirigeants de l’armée israélienne et des milieux du renseignement, dont le général Gabi Ashkenazi, alors chef d’état-major des armées et Meir Dagan, qui dirigeait le Mossad, font partie de la même mobilisation. Les deux avaient insisté sur le fait qu’un tel ordre de la part de Netanyahou, sans l’accord préalable des comités de la Knesset chargés de ces questions ou du cabinet de sécurité, serait illégal. Le Premier ministre avait alors tenté de provoquer une escalade en ordonnant à l’armée de se mettre au niveau de mobilisation « P Plus », un code signifiant qu’elle devait s’apprêter à lancer une frappe militaire. Le général Ashkenazi a déclaré que l’armée s’était discrètement préparée, mais qu’il était convaincu qu’il s’agissait là d’une « erreur stratégique ».

Si ces révélations permettent pour l’instant d’éloigner le danger, il reste malgré tout la possibilité de voir Netanyahou lancer une attaque contre l’Iran s’il venait à être réélu en janvier 2013. Il pourrait également « tracer une nouvelle ligne rouge » de manière à garantir un résultat similaire.


 

http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/article/mobilisation-des-militaires-israeliens-contre-une.html#.UJqSp1vRncU.twitter

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 03:29

Cinema Al-Saraya screening ARNA'S CHILDREN in memory of Juliano Mer Khamis

 

 

Quand Israël assassine le Théâtre de la Liberté

 

Les enfants d'Arna : Un des plus beaux documents jamais réalisés, diffusé par Arte voici quelques années alors que la Chaîne se permettait quelques libertés : Une Israélienne ne se résigne pas à voir son pays bafouer tous les droits. Agée, atteinte d'un cancer, elle continue inlassablement le combat pour que les droits des Palestiniens soient respectés. Arna a un fils, qui anime un Théâtre à Jénine, avec des jeunes désépérés de voir la situation se dégrader sans cesse. Jénine est attaquée par Tsahal ; sans témoins, c'est une boucherie. Plusieurs des acteurs du théâtre seront tués. Arna est emportée par son cancer. Le fils, Juliano, continue à se battre pour la dignité des Palestiniens, leur donner un dérivatif, un but, une espérance... Puis il est assassiné. Froidement !

 

Le Théâtre est un instrument de paix, de liberté, mais Israël ne respecte rien, surtout pas la Liberté et la Paix. Les voix d'émancipation doivent se taire, de gré ou de force. Soyons persuadés que c'est Israël qui s'est débarrassé du jeune directeur juif du Théâtre de Jénine, trop dérangeant. Les persécutions continuent, l'Etat voyou se croit tout permis.

 

Jusqu'à quand ?

 

Notre passivité est criminelle...

 

Chantal Dupille.

 

Israël : Démocratie, ou Etat criminel ?

 

.

 

Juliano Mer Khamis in the midst of his students, ActiveStills/Keren Manor

 

 

Les enfants d'Arna

Les enfants d'Arna

Enfants, ils étaient les acteurs prometteurs de la troupe théâtrale que Juliano Mer Khamis avait fondée avec sa mère Arna dans les années 80, dans le camp de réfugiés de Jenine. Il avait tourné les répétitions et les représentations. Retour sur le lieu 2002.

 

http://www.vodeo.tv/realisateur/documentaire_juliano-mer-khamis

 

Le prix de la liberté - Pour la libération de Nabil Al-Raee et Zakaria Zubeidi

Lisa El Ghaoui

D’abord l’assassinat du fondateur du Freedom Theatre, Juliano Mer Khamis, il y a un an, puis l’arrestation, il y a quelques jours, de son directeur artistique Nabil Al-Raee...



Le Freedom Theatre (Théâtre de la Liberté) a été fondé en 2006 par Juliano Mer Khamis, à Jénine, en Cisjordanie, dans le prolongement du travail effectué par sa mère Arna Mer, qui a aidé, tout au long de sa vie, les jeunes à canaliser et évacuer peurs et traumatismes liés à l’occupation israélienne mais aussi aux restrictions imposées par la société palestinienne traditionnelle, à travers l’expressivité corporelle et l’art dramatique. Ce théâtre offre la possibilité aux jeunes qui vivent dans des zones démunies comme le camp des réfugiés palestiniens de Jénine, d’exprimer leurs angoisses et leurs rêves de liberté à travers le corps et la voix et non la violence ou les armes, en utilisant ainsi le théâtre dans sa plus noble fonction, celle pédagogique et civile.


Juliano Mer Khamis a été froidement abattu, le 4 avril 2011, devant son théâtre. Ce crime n’a, à ce jour, toujours pas été élucidé. Depuis, la troupe n’a cessé d’être inquiétée. Une série de personnes liées au Freedom Theatre ont été arrêtées au cours de l’année écoulée. Parmi elles, un acteur principal âgé de 20 ans, membre du comité de direction du théâtre, et différents membres de l’équipe, comme Zakaria Zubeidi.


Le 6 juin 2012, à trois heures du matin, Nabil Al-Raee, directeur artistique et metteur en scène du Théâtre, a été arraché à sa famille et emmené sans explications par des soldats israéliens. Son épouse Micaela Miranda a appris le lendemain qu’il était retenu au centre de détention de Jalameh, au Nord de Jénine, sans chef d’accusation et sans possibilité de rencontrer un avocat.


L’armée israélienne a confirmé l’arrestation de Al-Raee, déclarant à l’agence France-Presse qu’il « avait été arrêté de nuit à Jénine parce que suspecté d’implication dans une activité illégale ». Aucun détail n’a été fourni. Les autorités israéliennes ont d’abord affirmé que les arrestations étaient liées à l’enquête en cours sur l’assassinat de Juliano Mer-Khamis, mais, selon le directeur général du Théâtre, Jonathan Stanczak, puisque les employés du Théâtre ont toujours coopéré avec les enquêteurs sur la mort de Mer-Khamis, les arrestations peuvent être vues comme faisant partie d’une campagne d’intimidation censée décourager les gens de se joindre à eux.


« Nous avons été très clairs sur le fait que nous voulons participer et contribuer à toute investigation concernant le meurtre de Juliano, mais nous nous opposons fermement aux moyens et méthodes qu’ils utilisent pour mener ces interrogatoires » déclare Stanczak (...) « Chacun s’est exécuté et a respecté les convocations pour contribuer à toute information possible y compris Nabil et Micaela. Pourquoi, puisque ces gens sont venus il y a juste trois semaines et ont répondu à toutes les questions possibles, viennent-ils maintenant à la maison de Nabil, devant sa famille, pour l’emmener de chez lui ? » demande Stanczak. ( cf : http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12298, article de Jillian Kestler-D’Amours)


J’ai connu Nabil en juillet 2011, à l’occasion des 23e Rencontres du Jeune Théâtre Européen de Grenoble, organisées par le Créarc où il était venu présenter son spectacle. Je revois encore les regards des jeunes de sa troupe, profondément perturbés par la mort de leur directeur Juliano Mer-Khamis, des regards à la fois terriblement durs et doux, joyeux et épeurés, mais si désireux de partager et de témoigner. Leur spectacle très physique, « Sho Kman » (http://www.youtube.com/watch?v=htb8vX1p6l8), qui dénonçait la violence et la répression sous toutes ses formes, a été un véritable choc émotionnel pour l’extrême générosité et vitalité désespérée qui émanaient de chaque action sur scène.


Ces jeunes se retrouvent aujourd’hui sans directeur artistique, mais continuent à travailler sans relâche pour rester fidèles aux valeurs qui leur ont été inculquées par Juliano puis Nabil.


Deux pétitions et une page de soutien ont été mises en ligne pour que Nabil Al-Raee et Zacaria Zubeidi soient libérés, pour qu’ils aient la possibilité de parler à leur avocat, d’entrer en contact avec leurs proches, pour que leur famille et amis sachent qu’ils ne sont pas seuls mais soutenus par de nombreuses personnes (jeunes, artistes, enseignants, parlementaires...) qui se mobilisent un peu partout dans le monde pour leur cause, et surtout pour que la liberté d’expression et les droits de l’homme soient respectés.


Merci de votre aide et de diffuser au plus grand nombre les pétitions.


Lisa El Ghaoui

Maître de conférence et enseignante de théâtre à l'Université Stendhal de Grenoble - Membre du Créarc

Voici les liens.


La page Facebook de soutien : https://www.facebook.com/FreedomForNabilAndZakaria

Les deux pétitions en ligne :

http://www.avaaz.org/po/petition/Libertacao_imediata_de_Nabi...

http://www.firmiamo.it/liberiamo-nabil-e-zakaria-freedom-for...

( une italienne et une portugaise, mais très simples à remplir)

URL de cet article 16985
http://www.legrandsoir.info/le-prix-de-la-liberte-pour-la-liberation-de-nabil-al-raee-et-zakaria-zubeidi.html
.

LES ENFANTS D'ARNA

Juliano MER KHAMIS - documentaire Palestine 2004 1h24mn VOSTF - Meilleur documentaire : Tribeca Films Festival (USA) • Meilleur premier film : Festival Hot doc films Canada • Meilleur premier film : one world film Festival Rép. Tchèque • Meilleur documentaire : Dutch academy Award.

 

LES ENFANTS D'ARNAArna est une femme extraordinaire et on la voit dès le début du film, criant à des Palestiniens en voiture qu'ils peuvent franchir un barrage militaire israélien tout proche, sa tête sans cheveux à cause d'une chimio, couverte d'un keffieh. Arna est juive, née dans une famille sioniste elle a servi en 1948 dans la Palmach (unité de combat de choc de la Hagana). Elle est devenue membre du Parti Communiste et s'est mariée à un Palestinien. Durant la première intifada, Arna s'est rendue à Jénine et a établi un système d'éducation alternative après que les forces d'occupation aient fermé les écoles. On la voit mettre en place un groupe de théâtre avec les enfants de Jénine, les aidants à exprimer leur colère, leur amertume leur peur. Le réalisateur qui filme n'est pas neutre, c'est son fils. Lui même animateur du théâtre, il a de toute évidence établi des relations d'une extraordinaire chaleur avec les gamins. Le film se fera sur plusieurs années et ces gamins turbulents et formidablement attachants, on les retrouve tout au long du film.

Enfants, ils étaient les acteurs prometteurs de la troupe fondée par Arna dans les années 80 et Juliano Mer Khamis est retourné à Jénine en avril 2002 pour comprendre ce qu'étaient devenus les enfants qu'il avait connus. Youssef a commis un attentat-suicide en 2001, Ashraf a été abattu par l'armée israélienne en 2002. Alla commandait un groupe de combattants résistants jusqu'à sa mort, en 2003… il ne reste plus que Zakaria désormais…
Jule, comme ils l'appellent, en retournant sur ces années passées à Jénine essaie de comprendre les choix faits par ces gamins que sa mère et lui ont tant aimé, qui le leur rendait bien et avec qui ils ont travaillé si longtemps. Huit ans se sont écoulées depuis la fermeture du théâtre et la vie semble figée et l'image de la jeunesse des gamins se mêle à leur image de jeunes adultes. Alternant passé et présent, le film révèle la tragédie de vies brisées et on mesure la monstrueuse absurdité de cet immense gâchis.

Merci au Collectif Jaffa Toulouse et à l'UJFP pour nous avoir fait découvrir ce film magnifique et le boulot formidable du Théâtre de la Liberté de Jénine… qui continue sous la direction de Julio Mer Khamis et tous seront en avril dans le coin pour une collaboration avec le collège Bellefontaine de Toulouse (on en reparlera).

Le film est disponible en DVD... on en commande toute de suite une brassée pour vous, mais si vous êtes très pressés vous pouvez aussi le commander directement : boutique.momento-production.com ou à L'harmattan.

 

http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=504&mode=film

 

 

 

 

 

 

.

Il y a 6 épisodes, par ex  :

 

 

Par Tics
117 349 vues.
Palestine,les enfants d'Arna Juliano 6/6  
10:30

Palestine,les enfants d'Arna Juliano 6/6

Par abell95 888 vues
___________________________________________

 

 

 

On peut louer : 48 h,  2 euros 99

 

Site Web pour cette image

... acteurs prometteurs de la troupe théâtrale que Juliano Mer Khamis avait ...

myskreen.com

 

.

___________________________________________________________________________________________

 

 

 

Un rapport accablant pour israel sur la torture des enfants palestiniens

mercredi 27 juin 2012

.

 

 

C’est le ministère des Affaires étrangères britannique qui vient de sortir un rapport explosif sur la manière dont lsraël maltraite les enfants palestiniens, après enquête menée par une délégation de 9 avocats britanniques respectés.

.

 

A partir de l’âge de 12 ans, chaines en fer aux pieds, yeux bandés, mains ligotés dans le dos tirés de leurs lits en pleine nuit et jetés dans des véhicules militaires où ils ont maintenus à plat ventre, les enfants palestiniens de Cisjordanie subissent de véritables tortures, affirme le premier rapport de ce genre.

lntitulé "Enfants en détention militaire", ce rapport raconte comment ces enfants subissent également l’isolement dans des cellules de prison, sans quasiment aucun accès à leurs parents. "En détention, ils sont privés de sommeil, et maltraités verbalement et physiquement, contraints de signer des aveux qu’ils ne peuvent même pas lire", rapportent les 9 avocats britanniques.

Leur équipe, dirigée par Sir Stephen Sedley, ancien juge à la Cour d’Appel, rapporte que "tous les enfants palestiniens sont traités comme des terroristes potentiels" et qu’lsraël viole sans cesse la Convention des Nations Unies sur les Droits de l’Enfant" qui interdit les traitement cruels, inhumains et dégradants.

"Quelle ne fut pas notre choc d’assister à une audition préliminaire dans un tribunal militaire israélien, où un très jeune enfant fut amené revêtu d’un uniforme marron et enchaîné aux pieds", raconte Me Greg Davies.

Le gouvernement britannique, interrogé par la presse à l’occasion de la sortie de ce rapport, a fait savoir qu’il compte bien ne pas s’en tenir là et qu’lsraël va devoir changer ces méthodes.

"Nous sommes préoccupés depuis un moment par ce problème et c’est pourquoi nous avons commandé et financé un rapport indépendant", a fait savoir le porte-parole du gouvernement. (articles du Guardian et The lndependent)

Le rapport pointe en outre la différence de traitement et de règles concernant les enfants selon qu’ils sont israéliens ou palestiniens.

Les enfants israéliens doivent avoir accès à un avocat dans les 48 H et ne peuvent pas être emprisonnés avant l’âge de 14 ans, tandis que les enfants palestiniens peuvent être incarcérés dès l’âge de 12 ans et détenus 3 mois sans aucune représentation légale.

Entre 500 et 700 enfants palestiniens sont emprisonnés chaque année en israël.

Quant aux améliorations prétendument apportées récemment par lsraël à cette situation, "elles sont plus réthoriques que réelles", ont estimé les rapporteurs.

Le porte-parole de l’ambassade d’lsrael à Londres, Amir Ofek, n’a rien trouvé de mieux à répondre sur ce sujet que "C’est la faute de l’Autorité palestinienne qui n’est pas capable d’empêcher ces enfants de commettre des délits, ce qui nous oblige à agir de la sorte".

Pour prendre connaissance du rapport dans son intégralité (en anglais) :

 

http://www.childreninmilitarycustod...

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article7427

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 03:25

 

 

Monsieur le Président : Otez-vous la bombe du crâne
La "dissuasion" ne contribue pas à la paix

URGENT : Signez la Cyber-Lettre adressée à l'Elysée 

pour que la France s'engage dans les processus d'abolition des armes nucléaires



  
Signez la cyber-pétition en ligne


Les déclarations de Michel Rocard, celles de Paul Quilès, le sondage du Mouvement de la Paix, autant d’éléments qui replacent l'abolition des armes nucléaires dans le débat public. Voir sur ce lien le communiqué du Mouvement de la Paix.

C'est le moment d'amplifier la mobilisation. Aussi, nous vous invitons à écrire au Président de la République, aux ministres des Affaires Etrangères et de la Défense pour que la France s'engage dans un processus de désarmement et soutienne à l'ONU le modèle de Convention d'élimination des armes nucléaires.

En France, un Collectif de la Campagne internationale pour abolir l'arme nucléaire (ICAN) rassemble déjà 63 organisations qui œuvrent ensemble à préserver les générations futures de la menace atomique.

Pour agir :

  • Faites un don
  • Adhérez au Mouvement de la Paix
  • Commandez le livre dédicacé "Pour en finir l'arme nucléaire" de Pierre Villard, président du Mouvement de la Paix
    • Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances.


Vous pouvez vérifier si vous avez déjà signé la pétition en utilisant l'option "Chercher" en bas de la pétition en ligne.

Si vous avez déjà participé, veuillez ne pas tenir compte de ce message, mais transmettez-le à vos contacts.

Nous comptons sur vous.


Le Mouvement de la Paix, coordinateur du collectif ICAN-France 

www.icanfrance.org

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 04:15

 

Des anciens combattants US


renvoient leurs médailles à l’OTAN


 

 

Dans l’ombre du Sommet de l’Otan à Chicago, sous le regard de la police antiémeute, des dizaines d’anciens combattants des guerres d’Irak et d’Afghanistan ont jeté leurs médailles et présenté leurs excuses.


« Je n’ai qu’un mot pour qualifier cette guerre globale au terrorisme, la honte. »

« J’étais censé libérer des gens, mais j’ai libérer des champs de pétrole. »

« Aucune médaille, aucun ruban, aucun drapeau ne peut masquer la somme de souffrance humaine causée par cette guerre. »

« Je fais cela pour le peuple d’Irak et d’Afghanistan. »

« Surtout, je suis désolé. Je suis désolé pour vous tous. Désolé…. »

« L’armée est en crise, les soldats souffrent de traumatismes sexuels, de stress post-traumatiques, de traumatismes cérébraux, et ils ne reçoivent pas même les traitements qu’ils méritent et dont ils ont besoin. »


Les manifestants affirment que les guerres en Irak et en Afghanistan sont basées sur des mensonges et des politiques vouées à l’échec. Ces guerres ont couté des centaines de millier de vies et des milliards de dollars qui auraient pu, selon ces anciens combattants, être consacrés au financement d’écoles, de cliniques et de programmes sociaux aux États-unis

 

http://www.voltairenet.org/Des-veterans-US-renvoient-leurs..

 

.

 

...
Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 16:10
Dimanche 19 février 2012
-cid_005c01ccee29-2c7ab1d0-0601a8c0-alfac.jpgGuerre d’Iran: Lettre ouverte du 24 janvier 2012 au gouvernement fédéral allemand

par Christoph R. Hörstel

Madame la Chancelière fédérale,
Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,

Nous sommes actuellement confrontés à une situation1,2 dans laquelle le monde n’est ­éloigné que d’un pas minuscule d’une grande guerre symétrique que l’OTAN, sous la pression des USA, dissimule ou mène de façon asymétrique depuis plus de dix ans.
Le gouvernement fédéral que vous représentez, mène notre pays dans cette position actuelle totalement agressive, malgré d’innombrables avertissements de l’extérieur et de l’intérieur, notamment de notre voisin russe,3 dont nous lésons de toute façon les intérêts de sécurité justifiés de façon permanente, dans le cadre de l’OTAN.
Inquiet, le monde regarde deux démarches hautement provocantes des puissances occidentales majeures qui accordent le droit à l’Iran – pour autant que le droit ait encore de la valeur sur notre planète mal dirigée par les alliés des USA – de tirer immédiatement sur les porte-avions américains croisant dans le golfe Persique et sur les navires d’accompagnement français et britanniques. Permettez-moi s’il vous plaît de préciser que je n’admets ni oublie les centaines de violations des droits de l’homme, de prévarications et de corruption commis en Iran. Cependant ce sont nos alliés américains, dont le ministre de la Justice de l’époque de Bush, qui justifièrent la torture, fondèrent et entretiennent jusqu’à présent le camp de torture de Guantánamo et qui ont contribué directement ou indirectement, durant ces dernières vingt années, à la mort d’environ trois millions de musulmans.4 Heureusement, l’Iran possède une tradition de paix vieille de plusieurs centaines d’années, dont l’Allemagne, les USA et l’OTAN ensemble ne peuvent cependant que rêver. J’expliquerai cela comme suit:
L’Union européenne, comme clairement annoncé lundi matin par vous, Monsieur le ministre Westerwelle, décide de sanctions sévères contre l’Iran. Ces sanctions vont frapper les gens de ce pays, au départ aussi cultivé que germanophile, encore plus durement que ne l’a déjà fait notre politique inintelligente pratiquée jusqu’ici. De pareilles sanctions destinées à empêcher un pays de maintenir des relations commerciales internationales ordonnées, nuisent fondamentalement à son fonctionnement économique, politique et social. On ne peut comparer ces sanctions qu’au blocus maritime agressif des USA contre le Japon, alors régionalement très agressif et oppresseur, qui força le pays dépendant totalement des importations à la contre-attaque: avec les forces aériennes japonaises sur Pearl Harbour, le 7 décembre 1941. On sait que la guerre se termina par l’épouvantable crime terroriste du largage de deux bombes atomiques sur les grandes villes de Hiroshima et de Nagasaki. A présent, avec l’Iran, les USA mettent à nouveau un pays dans cette situation, dans laquelle il ne peut finalement que recourir aux armes auxquelles quelques pays membres de l’OTAN recourent maintenant déjà. La politique américaine rend une grande guerre de plus en plus difficilement évitable. Et l’Allemagne y participe toujours, comme si ni hier ni demain existaient.
Aujourd’hui, la base américaine de Diego Garcia abrite d’immenses bombes à l’uranium de 15 tonnes, uniquement pour l’engagement contre l’Iran.5 Israël a reçu des centaines de bombes à l’uranium destinées uniquement à une attaque planifiée contre l’Iran. Ces armes qui, en raison de leur effet de masse diffus, blessent forcément aussi en partie des populations civiles, violent le droit en vigueur et auraient dû être interdites depuis longtemps. Contrairement à la loi, l’Allemagne n’a rien entrepris pour aider à obtenir une pareille interdiction. Monsieur le ministre Westerwelle, lorsque les meilleurs experts de notre pays s’adressèrent à votre cabinet pour expliquer les effets dévastateurs, génocidaires de ces armes et pour exiger des démarches politiques contre leur usage répété par nos alliés les plus importants, vos fonctionnaires les ont froidement éconduits. L’­Allemagne, qui ne possède méritoirement pas d’armes à l’uranium, est cependant coresponsable des crimes en question, parce qu’elle est l’alliée et qu’elle coopère avec des Etats qui les commettent.
Revenons aux sanctions contre l’Iran. L’Europe et les USA justifient ces sanctions par un mauvais comportement iranien dans la poursuite de son programme atomique6 qui est en réalité aussi justifié que légal. Oui, c’est vrai: les premières années, l’Iran n’a pas révélé correctement ses activités. Mais les USA, l’Allemagne et d’autres pays occidentaux étaient intensément occupés durant des décennies à vendre autant au Pakistan, pays livreur principal de l’Iran, qu’à celui-ci directement, tous les équipements et pièces nécessaires, à préserver les acheteurs des deux pays des poursuites par les autorités et forces de sécurité occidentales et à «accompagner» véritablement les programmes atomiques des deux pays. Aux USA, un témoin de la CIA, prêt à témoigner en justice de ces événements, fut très sévèrement harcelé et sa vie professionnelle et privée furent ruinées. Laissons en suspens qu’il y eut partiellement du sabotage dans la politique de livraison des USA. Ces faits avérés et certifiés ne sont surpassés que par une corruption sans exemple de la politique occidentale, principalement américaine, autour de l’Agence atomique internationale de Vienne. Non content que l’ancien directeur de l’AIEA Mohammed El-Baradei ait personnellement été mis sous pression pour falsifier des conclusions objectives de son agence dans le sens d’une politique de pressions américaines contre l’Iran, allant jusqu’à des attaques d’écoutes téléphoniques contre l’agence, il faut savoir en plus que celles-ci sont combinées avec des attaques d’écoutes constantes contre l’ONU. Non content que notre allié américain fût intervenu massivement et en violant toutes les règles de la bienséance dans la décision concernant le deuxième mandat d’El-Baradei, c’est en plus actuellement un zélé directeur de l’AIEA complaisant surtout envers les USA qui est en fonction et qui cause par son attitude des dégâts considérables aux deux, à l’office et à son autorité.7 Il aurait aussi été le devoir de l’Allemagne de faire obstacle à ces machinations dangereuses et d’empêcher ainsi que la communauté d’Etats occidentale continue de perdre sa réputation dans le monde, réputation déjà éprouvée par de nombreuses agressives infractions à la loi.
Le dernier rapport de l’AIEA fourmille par conséquent d’affirmations contraires à la vérité, de vieilles histoires vérifiées sur place et réfutées, basées sur des sources de services secrets fausses et falsifiées. Il tire des conclusions fausses, cite en plus de façon illégale des noms de soi-disant scientifiques atomistes qui travaillent effectivement mais seulement en partie pour le programme atomique iranien. Mais au vu du programme américano-israélien d’assassinats, il met en danger la vie de toutes les personnes citées, ainsi que celle de leur entourage, y compris les membres de leur famille et d’autres innocents qui n’y sont pour rien. Tout ceci se déroule bien que beaucoup de courageux connaisseurs du programme atomique iranien comme El-Baradei, l’expert de l’office de l’énergie atomique us-américaine Clinton Bastin et bien d’autres, affirment clairement que l’Iran ne travaille ni à la construction d’armes atomiques ni sera à longue échéance capable de fabriquer de pareilles armes.
Ces actions et de nombreux autres attentats meurtriers, des attentats à la bombe et d’autres opérations armées de services secrets, allant jusqu’à l’incitation à la révolte de la population, particulièrement d’ethnies agitées, et de plus une opposition contre le gouvernement de Téhéran, requinquée artificiellement au-delà de son état habituel, seraient difficilement pensables sans la présence de porte-avions américains devant les côtes de l’Iran. Par conséquent, en application du droit à l’autodéfense, l’Iran serait en droit d’attaquer des troupes qui depuis des années sont de plus en plus impliquées dans des activités agressives et hostiles contre le territoire et la population iraniens.
La deuxième grande provocation de l’OTAN consiste dans le fait que, malgré les avertissements francs et justifiés de l’Iran, deux porte-avions des USA, accompagnés par des unités des marines britannique et française, ont pénétré ces dernières heures dans le golfe Persique. Un troisième se tient à portée de tir contre l’Iran. Trois groupes de porte-avions suffisent pour attaquer l’Iran; l’Irak a d’ailleurs été illégalement attaqué la dernière fois en 2003 avec une force armée de cette importance.
Ces dernières années, comme des milliers de citoyens allemands, j’ai adressé au Bundestag et à vous-même directement des avertissements et des demandes disant qu’en cas de guerre, l’Allemagne, en raison de l’utilisation de guerre américaine des bases aériennes US sur sol allemand, deviendrait automatiquement, selon le droit international public, nation combattante de chaque agression future dirigée par les USA. Ce qui fait que l’Allemagne se trouve prise en otage. A vous, Madame la Chancelière et Monsieur le Ministre des Affaires étrangères, je reproche que vous n’ayez pas, malgré votre serment professionnel, voulu préserver notre pays de ce dommage et de tous les autres dommages qui pourraient éventuellement encore en résulter, en violation8 de la Loi fondamentale (art. 26,1). A cette occasion, Madame la Chancelière Merkel, vous devez accepter qu’on vous demande pourquoi, le 28 octobre 2009 vous n’avez pas levé la main9 pour confirmer votre dernier serment professionnel: était-ce pour ces raisons, et en toute connaissance de cause? Si c’était le cas, toutes les violations dommageables du droit de votre politique commises depuis seraient placées automatiquement sous le soupçon d’un acte délibéré.
Le monde ne se trouve pas loin de l’éclatement d’une guerre, qui pourrait très bien dégénérer en guerre mondiale si d’autres peuples se comportent ne fût-ce qu’à peu près aussi agressivement que votre politique et celle de l’OTAN depuis des jours, mois, années et décennies à l’encontre du peuple iranien, lequel, en comparaison, est pacifique.
Qu’est-ce qui peut encore vous émouvoir, vous deux qui avez effectué votre carrière professionnelle dans ce paysage politique? Peut-être la déclaration de l’ancien secrétaire d’Etat à la défense Willy Wimmer, CDU, un membre de longue date de la Commission des Affaires étrangères du Bundestag qui parla précisément à la radio iranienne10 d’une trace de sang que la communauté des valeurs occidentale aurait laissée dans la politique internationale depuis 1998? Sont-ce les événements de la Seconde Guerre mondiale avec ses 56 millions de morts, qui paraissent apparemment si lointains que plus personne ne semble envisager leur répétition, bien qu’elle s’amorce durant ces heures? N’est-ce pas carrément pervers que l’Allemagne coresponsable se trouvera alors impliquée et se fourre dans la troisième guerre mondiale, cette fois avec les droits d’un volontaire et d’une direction faite d’une politique de lâcheté, de faiblesse et de corruption? Je vous le demande: êtes-vous deux en train de faire en sorte qu’à l’avenir les guerres d’agression d’Adolf Hitler apparaissent comme les précurseurs de la politique criminelle de l’OTAN?
Madame la Chancelière Merkel, au mépris de notre Loi fondamentale, vous avez déclaré raison d’Etat la sécurité de l’Etat d’Israël qui, ces dernières années, se comporte de façon de plus en plus agressive. Croyez-vous que l’actuelle marche à la guerre sera en mesure de vous rapprocher de votre but – ou rendra la région plus sûre?
Croyez-vous que la complicité allemande actuelle avec les USA est bonne pour l’amitié de nos peuples – et ne nuit pas en vérité à l’allié parce que politiquement celui-ci s’écarte désespérément du droit chemin? Et pensez-vous aux gens des deux pays qui sont de plus en plus critiques envers leurs dirigeants politiques et ne savent plus s’y prendre avec ce désagréable mélange de promesses électorales rompues, de lois violées et de politique corrompue, comment peuvent-ils opposer quelque chose à ce mélange entre-temps devenu explosif?
Vous êtes-vous demandé comment les futurs écoliers du monde entier vont juger vos décisions actuelles?
Pouvez-vous nier que le monde tombe aussi dans cette situation explosive et dans une guerre qui s’en suivra, parce qu’une forte dégringolade attend les USA – la puissance dirigeante de l’OTAN – ainsi que l’Union européenne, grâce à une politique économique, financière et monétaire avide, stupide et notamment corrompue? Croyez-vous que le peuple soit assez bête pour ne pas remarquer cette dernière sale combine de votre politique? Ou croyez-vous que, depuis qu’il y a des armes irradiantes11, avec lesquelles on peut, sans laisser de traces, plaquer au sol des manifestants devant la Chancellerie, où ils hurlent de douleur, vous puissiez vous retrancher dans le quartier du gouvernement?
A la fin d’une lettre, il y a normalement des salutations polies. Mes problèmes commencent par la question de savoir comment je peux séparer mon respect de votre fonction de mon épouvante concernant l’évolution de la situation, de mon rejet profondément ressenti de votre politique et de mon grand souci pour la paix, pour notre avenir à tous. Je sollicite votre indulgence: ce n’est ni de l’impolitesse, ni mon intention, mais simplement mon impuissance de trouver ici les mots qui conviennent.     •
(Traduction Horizons et débats)

1    www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,810695,00.html
2    www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,810732,00.html
3    www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,810770,00.html
4    Christoph R. Hörstel: Sprengsatz Afghanistan, München 2007, S. 167f.
5    www.heraldscotland.com/news/world-news/final-destination-iran-1.1013151
6    http://info.kopp-verlag.de/hintergruende/geostrategie/john-lanta/iaea-mit-unlauteren-tricks-gegen-den-iran.html
7    www.guardian.co.uk/world/julian-borger-global-security-blog/2010/nov/30/iaea-wikileaks
8    http://info.kopp-verlag.de/hintergruende/-europa/john-lanta/aussenpolitische-kriminalitaet-friedens-aufruf-stoert-die-taeter.html
9    www.rp-online.de/politik/deutschland/die-hand-beim-eid-blieb-unten-1.2297636
10    http://german.irib.ir/analysen/interviews/item/200391-interview-mit-willy-wimmer
11    http://en.wikipedia.org/wiki/Active_Denial_System

Faits concernant le détroit d’Ormuz

 Quand il est question d’une éventuelle aggravation du conflit concernant les installations nucléaires iraniennes, on mentionne souvent la possibilité du blocage du détroit d’Ormuz par la marine iranienne. C’est une raison suffisante, pour se pencher de plus près sur ce détroit par lequel sont transportées la majorité des cargaisons du pétrole destiné à approvisionner notamment la Chine, l’Inde et le Japon. C’est une des raisons principales pour laquelle les Etats susmen­tionnés n’ont participé qu’à contre cœur aux mesures de boycott imposées à l’Iran …
En réalité, la marine iranienne dispose de bien plus de possibilités d’intervention dans le détroit d’Ormuz que ce que la plupart des observateurs (superficiels) en savent. En fin de compte, l’ensemble du trafic maritime y a lieu en coordination avec elle et la marine du sultanat d’Oman! Les conventions actuelles prévoient que tous les navires ayant l’intention de transiter dans le golfe Persique doivent impérativement passer par les eaux iraniennes et les navires dans la direction opposée (d’ouest en est) doivent passer par les eaux territoriales d’Oman.
Jusqu’à présent, l’Iran a autorisé de bonne foi (et conformément aux dispositions de la Partie III de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer) le passage de tout navire par le détroit d’Ormuz dans la mesure où il navigue de manière «continue et rapide entre un port et une partie de la haute mer». Dans cette Convention le «passage en transit» est prévu pour le détroit d’Ormuz comme pour tout autre détroit. Mais du point de vue purement juridique, Téhéran n’est pas obligé de s’y tenir, car il a – tout comme les Etats-Unis – bien signé cet accord mais ne l’a jamais ratifié. Cela pourrait être l’occasion d’une revanche. Lors d’événements belliqueux, l’Iran serait, selon l’actuel droit international de la mer, autorisé à interdire tout trafic maritime international dans ses eaux territoriales dans le détroit d’Ormuz, sans porter atteinte à un quelconque accord international!
Dans les deux directions, le trafic maritime devrait alors trouver son chemin à travers les eaux territoriales omanaises, et dans ce cas, la plupart des spécialistes en navigation s’attendent à de sérieuses perturbations. La marine américaine – qui a actuellement au moins un porte-avion, dix croiseurs et cinq grands bâtiments amphibies dans les eaux du golfe Persique – en serait d’ailleurs également concernée. Une «sortie forcée» par le détroit d’Ormuz ne semble guère possible en raison de son étroitesse, au cas où l’Iran s’y oppose. Au point le plus étroit, le passage n’a qu’environ 20 kilomètres de largeur et l’Iran dispose de centaines de petits torpilleurs – dont chacun peut tirer une douzaine de missiles –, de nageurs de combat bien formés et d’autre matériaux de guerre qui en situation de crise peuvent, suite à la proximité, représenter un danger très sérieux – même pour les navires les mieux protégés.
Dans une étude top secrète de la marine américaine, on prévoit – en cas d’une confrontation ouverte dans le détroit d’Ormuz – une éventuelle perte totale de toute la flotte et la mort de près de 20 000 soldats américains! Ce n’est pas en dernier lieu pour réduire cette importance stratégique du détroit d’Ormuz que la plupart des émirats travaillent de toutes leurs forces à la construction d’un oléoduc.

Source: Vertrauliche Mitteilungen, nº 3964 du 31/1/11

 

 

http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=3145

 

398723 263878063667647 100001363671692 642542 1997285331 n

 

 

 

Et voici ce que j'ai fait de ce post

sur mon blog R-sistons,

Aux Militaires, aux Gendarmes, aux Policiers, et à tous les individus de bonne volonté

 

.

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 12:17

 

http://www.strategium-alliance.com/uploads/RTEmagicC_e655833bdb.jpg.jpg

http://www.strategium-alliance.com/uploads/RTEmagicC_e655833bdb.jpg.jpg

 

 

Mobilisation internationale contre la guerre qui rôde


 

Avec l’imminence de l’effondrement financier et depuis l’assassinat extra-judiciaire de Kadhafi, le monde est précipité vers la guerre par une alliance anglo-américaine dans laquelle la France sert de caniche éclaireur. Les politiques de changement de régime en Syrie et de frappes préventives contre l’Iran servent de déclencheur pour provoquer un conflit entre les puissances nucléaires de l’OTAN et celles du monde Asie-Pacifique. Des deux côtés de l’Atlantique et sur les cinq continents, notre mouvement est mobilisé pour identifier le véritable ennemi — l’empire monétaire en faillite de la City de Londres et de Wall Street —, éviter le pire et faire se lever une résistance.


Pendant les « fêtes » des centaines de milliers de tracts sont distribués par nos militants et sympathisants en Allemagne, aux Etats-Unis, en Italie, en Argentine, au Mexique, en Belgique, en Australie, en Suède, au Canada, etc.

 

 

Vidéos,

 

Contre la guerre, l’Initiative de défense de la Terre

 

La stratégie britannique en Iran : Guerre et dépopulation

 

Rejoignez-nous en diffusant :

- Lisez absolument :

 

LaRouche : comment éviter le désastre

 

« Nous allons passer une soirée passionnante, je vous le promets. Pas parce que je suis passionnant, mais parce que la nature du sujet l’est. »

C’est ainsi que l’économiste américain Lyndon LaRouche a commencé son discours sur l’« état de l’Union » le 18 janvier, transmis en direct sur LPAC-TV, discours que les Américains aimeraient bien entendre de la part de leur Président.

D’emblée, LaRouche a identifié « quatre sections » dans sa présentation de la situation stratégique.

D’abord, le fait que l’ensemble de la communauté transatlantique se trouve actuellement dans le stade final d’effondrement économique, qui est global, même si les grandes nations d’Asie et la Russie sont « en meilleur état économique que l’Europe ou les Etats-Unis ».

Cependant, c’est précisément cette dynamique qui est fait enfler le danger d’une nouvelle guerre mondiale. Si les victimes les plus immédiates semblent être la Syrie et l’Iran, les véritables cibles des provocations anglo-américaines, selon LaRouche, sont les pays eurasiatiques, comme la Russie, la Chine, l’Inde, etc.

Sinon, s’est-il interrogé, à quoi bon amasser la plus forte concentration de capacités de guerre thermonucléaire au monde en Méditerranée orientale et dans le Golfe, pour les utiliser contre deux pays relativement petits comme la Syrie et l’Iran ?

La deuxième section concernait les mesures et les réformes nécessaires pour surmonter l’effondrement économique, notamment la mise en faillite ordonnée des méga-banques suivant les critères du Glass-Steagall de Franklin Roosevelt et la création de nouveaux crédits destinées à la production dans le cadre d’un « système de crédit constitutionnel », que LaRouche a longuement expliqué [1]. Pour cela, insista-t-il tout au long de la soirée, il est impératif de mettre Obama à la retraite anticipée.

Troisièmement, LaRouche dit qu’il aborderait les projets à mettre en oeuvre pour relancer l’économie physique à l’aide des crédits émis, dont le NAWAPA (projet hydraulique et énergétique pour l’Amérique du Nord), le développement de l’Arctique et un programme spatial orienté vers l’exploration de l’espace et la colonisation de Mars.

Ensuite, il a évoqué « notre nouveau destin galactique », quelque chose « de plus grand, de plus beau, de plus satisfaisant que tout ce dont vous avez pu rêver auparavant ».

Au-delà des Etats-Unis, LaRouche a une audience internationale. Ainsi,àA la fin de sa présentation, les trois premières questions posées venaient de Russie : le professeur Igor Panarine de l’Académie diplomatique du ministère des Affaires étrangères à propos de la déstabilisation de la Russie, Alexander Nagorny, le rédacteur adjoint de l’hebdomadaire Zavtra et un militant des droits de l’homme de la première heure. Ensuite, on a pris un échantillon de questions et commentaires venant de d’Argentine, d’Italie, d’Irlande et des Etats-Unis.

De Chine, l’ancien directeur de l’Institut des Etudes de la pensée militaire de l’Académie des Sciences militaires, le professeur Bao Shixui, a également transmis une question sur le danger de guerre au Moyen Orient à laquelle LaRouche a répondu par écrit.


http://www.solidariteetprogres.org/LaRouche-comment-eviter-le-desastre_08512

 



Notes:

[1] Depuis des années, Lyndon LaRouche plaide pour le rétablissement de la loi Glass-Steagall et pour le retour à un « système de crédit constitutionnel » semblable à celui élaboré par le premier ministre des Finances de la toute nouvelle République américaine, Alexander Hamilton, comme seule solution à l’effondrement du système monétaire et financier transatlantique. Qu’est-ce qu’il entend par là ? Voilà ce qui fait l’objet d’un dialogue pédagogique entre LaRouche et la liste de six candidats au Congrès fédéral. Tout d’abord, il faut reconnaître la différence axiomatique entre le système actuel, qui est un système monétaire issue de l’empire britannique, et un système de crédit hamiltonien. Les deux sont en guerre depuis que l’Angleterre, sous Guillaume d’Orange, interdit le système de crédit de la Colonie de la Baie du Massachusetts à la fin du XVIIe siècle. Pour résumer, pour le système britannique, l’argent c’est la richesse, et il faut le laisser dans les mains d’intérêts privés, sans ingérence de la part du gouvernement. Il s’agit de l’école du libre-échange d’Adam Smith, qui reprit de l’ascendant suite à la mort de Franklin Roosevelt, pour devenir dominante dans le monde après l’arrivée d’Alan Greenspan à la tête de la Réserve fédérale en 1987. C’est elle qui sous-tend la politique inopérante et dangereuse de l’UE et de la BCE. Comme l’avait compris Benjamin Franklin, le système d’endettement imposé à la Colonie de la Baie du Massachusetts au nom du libre-échange, suite à l’abolition forcée du système propre qu’elle avait développé (le shilling Pine Tree), empêche l’investissement du crédit dans la production physique, préférant faire du profit à l’aide de diverses formes de spéculation. Aujourd’hui, le défaut intrinsèque de ce système est manifeste dans l’expansion de la dette financière depuis la nomination d’Alan Greenspan et l’explosion non linéaire de la dette depuis l’abrogation du Glass-Steagall en 1999. A l’heure actuelle, la dette financière dépasse de très loin tous les revenus possibles, et ne pourra jamais être remboursée – quel que soit le nombre et le degré des mesures d’austérité et de pillage imposées. D’un côté, nous avons donc les politiques d’Alan Greenspan et de Ben Bernanke, consistant à faire tourner sans restreinte la planche à billets, en dépit des effets hyperinflationnistes, et de l’autre, un système qui oriente le crédit vers la création de la production physique. Le crédit en question est émis par une Banque nationale, sur ordre du Congrès. Aucune banque ou fonds privé n’est autorisé à émettre du crédit, sous forme d’argent ou de dette, mais ces institutions peuvent orienter le crédit émis par la Banque nationale. Grâce à la politique d’Alexander Hamilton, la dette encourue pour mener la Révolution américaine fut consolidée, et les systèmes bancaires des divers Etats furent unifiés dans un système national, qui émit du crédit public investi dans l’infrastructure nationale et la bonification agricole et l’industrie. Pour Lyndon LaRouche, cette idée de système de crédit, développée par Franklin et Hamilton, est ancrée dans la Constitution des Etats-Unis, et fut encore explicitée, après l’adoption de celle-ci, par les rapports de Hamilton au Congrès au sujet de la dette publique, de la banque nationale et des manufactures. La politique de crédit de Hamilton, pleinement soutenue par le président George Washington, mena à une telle création de richesse que les Etats-Unis purent non seulement rembourser la dette de la guerre, mais bénéficier d’un prodigieux taux de croissance de la productivité grâce au progrès scientifique et technologique.

 

Et retrouvez ci-dessous les derniers développements de la situation stratégique :

artoff8501.jpg?1327059793
20 janvier 2012 -
artoff8498.jpg?1326970166
19 janvier 2012 - Brèves
artoff8495.jpg?1326902096
18 janvier 2012 - Brèves
artoff8494.jpg?1326886934
18 janvier 2012 -
artoff8492.jpg?1326793752
17 janvier 2012 - Brèves
artoff8487.jpg?1326629670
15 janvier 2012 - Brèves
artoff8478.jpg?1326457765
13 janvier 2012 - Brèves
artoff8471.jpg?1326296191
11 janvier 2012 - Brèves
artoff8463.jpg?1326195915
10 janvier 2012 - Brèves
artoff8457.png?1325676704
4 janvier 2012 - Interview
artoff8452.jpg?1325270536
30 décembre 2011 - Brèves
artoff8451.jpg?1325265056
30 décembre 2011 - Brèves
artoff8447.jpg?1325175164
29 décembre 2011 - Brèves
artoff8442.jpg?1325090028
28 décembre 2011 - Brèves
artoff8439.jpg?1324998564
27 décembre 2011 - Brèves
artoff8438.jpg?1324980545
27 décembre 2011 - Brèves
artoff8437.jpg?1324976875
27 décembre 2011 - Brèves
artoff8433.jpg?1324917405
26 décembre 2011 - Brèves
artoff8432.jpg?1324903589
26 décembre 2011 - Brèves
artoff8431.jpg?1324726772
24 décembre 2011 - Déclarations de Lyndon LaRouche
artoff8430.jpg?1324659828
23 décembre 2011 - Brèves
artoff8427.jpg?1324641224
23 décembre 2011 - Brèves
artoff8423.jpg?1324543110
22 décembre 2011 - Brèves
artoff8420.jpg?1324481823
21 décembre 2011 -
artoff8417.jpg?1324468376
21 décembre 2011 - Brèves
artoff8413.jpg?1324396199
20 décembre 2011 - Brèves
artoff8411.jpg?1324389351
20 décembre 2011 - Brèves
artoff8408.jpg?1324372878
20 décembre 2011 - Déclarations de Lyndon LaRouche
artoff8405.jpg?1324305871
19 décembre 2011 - Brèves
artoff8404.jpg?1324216856
18 décembre 2011 - Brèves
artoff8398.jpg?1323955347
15 décembre 2011 - Brèves
artoff8393.png?1323885684
15 décembre 2011 - Brèves
artoff8392.jpg?1323883513
14 décembre 2011 - Brèves
artoff8391.jpg?1323877286
14 décembre 2011 - Brèves
artoff8388.jpg?1323785040
13 décembre 2011 - Brèves
artoff8387.jpg?1323781049
13 décembre 2011 - Brèves
artoff8382.jpg?1323619417
11 décembre 2011 - Brèves
artoff8381.jpg?1323610239
11 décembre 2011 - Brèves
artoff8380.jpg?1323532311
10 décembre 2011 - Brèves
artoff8379.jpg?1323521367
10 décembre 2011 - Brèves
artoff8376.jpg?1323426948
9 décembre 2011 - Brèves
artoff8373.jpg?1323338227
8 décembre 2011 - Brèves
artoff8372.jpg?1323334885
8 décembre 2011 - Brèves
artoff8370.jpg?1323263334
7 décembre 2011 - Brèves
artoff8363.gif?1323165382
6 décembre 2011 - Interview
artoff8360.jpg?1323085234
5 décembre 2011 - Brèves
artoff8359.jpg?1323080955
5 décembre 2011 - Brèves
artoff8358.jpg?1322941143
3 décembre 2011 - Brèves
artoff8355.jpg?1322824802
2 décembre 2011 - Brèves
artoff8354.jpg?1322820089
2 décembre 2011 - Brèves
artoff8352.jpg?1322763178
1er décembre 2011 - Brèves
artoff8342.jpg?1322669678
30 novembre 2011 - Brèves
artoff8341.png?1322643480
30 novembre 2011 - Brèves
artoff8340.jpg?1322642122
30 novembre 2011 - Brèves
artoff8335.jpg?1322561094
29 novembre 2011 - Brèves
artoff8333.jpg?1322501873
28 novembre 2011 - Brèves
artoff8332.jpg?1322492486
28 novembre 2011 - Brèves
artoff8324.jpg?1322251237
25 novembre 2011 - Brèves
artoff8319.jpg?1322161768
24 novembre 2011 - Brèves
artoff8315.jpg?1322130923
24 novembre 2011 - Brèves
artoff8309.jpg?1322037710
23 novembre 2011 - Brèves
artoff8308.jpg?1321960781
22 novembre 2011 - Brèves
artoff8306.jpg?1321908691
22 novembre 2011 - Brèves
artoff8302.jpg?1321879642
21 novembre 2011 -
artoff8300.jpg?1321802767
20 novembre 2011 -
artoff8297.jpg?1321795601
20 novembre 2011 - Brèves
artoff8295.jpg?1321708631
19 novembre 2011 - Brèves
artoff8289.jpg?1321620804
18 novembre 2011 - Brèves
artoff8288.jpg?1321614739
18 novembre 2011 - Brèves
artoff8287.jpg?1321613039
18 novembre 2011 - Brèves
artoff8282.jpg?1321538300
17 novembre 2011 - Brèves
artoff8281.jpg?1321534337
17 novembre 2011 - Brèves
artoff8280.jpg?1321525982
17 novembre 2011 - Brèves
olidariteetprogres.org/Un-blocus-contre-l-Iran-est-deja-un-acte-de-guerre-affirme-l-ancien_08277">artoff8277.jpg?1321462238
16 novembre 2011 - Brèves
artoff8276.jpg?1321459808
16 novembre 2011 - Brèves
artoff8275.jpg?1321451592
16 novembre 2011 - Brèves
artoff8272.jpg?1321364928
15 novembre 2011 - Brèves
artoff8271.jpg?1321354085
15 novembre 2011 -
artoff8269.jpg?1321347319
15 novembre 2011 - Brèves
artoff8265.jpg?1321283126
14 novembre 2011 - Vidéos
artoff8263.jpg?1321120041
12 novembre 2011 - Brèves
artoff8257.jpg?1320931823
10 novembre 2011 - Brèves
artoff8252.gif?1320841209
9 novembre 2011 - Brèves
artoff8249.jpg?1320762375
8 novembre 2011 - Brèves
artoff8246.jpg?1320750411
8 novembre 2011 - Brèves
artoff8243.jpg?1320679929
7 novembre 2011 - Brèves
artoff8242.jpg?1320668584
7 novembre 2011 - Brèves
artoff8239.jpg?1320502003
5 novembre 2011 - Brèves
artoff8238.jpg?1320486668
5 novembre 2011 - Brèves
artoff8236.jpg?1320427931
4 novembre 2011 - Brèves
artoff8235.jpg?1320414535
4 novembre 2011 - Brèves
artoff8219.jpg?1320075276
31 octobre 2011 - Brèves
artoff8205.jpg?1319719599
27 octobre 2011 - Brèves
artoff8192.jpg?1319623817
26 octobre 2011 - Brèves
Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistance
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives