Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 16:49

Naissance de la :
Coordination pour la souveraineté de la Syrie
et contre l’ingérence étrangère

 

Solidarité avec la Syrie laïque, anti-impérialiste et agressée


lundi 14 janvier 2013, par Comité Valmy


Le Comité Valmy est tout naturellement, impliqué dans la création de cette "Coordination" pour la solidarité avec la Syrie et son peuple agressés.
Le combat pour la souveraineté de la Syrie et celui pour celle de la France nous paraissent aujourd’hui d’autant plus indissociables que ceux des dirigeants de la France vassalisée euro atlantique, qui projettent de détruire la nation syrienne ont déjà démoli la France républicaine, rejetée son indépendance nationale et la souveraineté de son peuple.
Les dirigeants de la France officielle se distinguent comme étant contre le peuple syrien, avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, parmi les principaux fauteurs de guerre.
Soutenir la Syrie souveraine c’est agir pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes mais aussi, pour rétablir la France Républicaine dans ses principes, ses droits et dans l’Histoire.


Coordination pour la souveraineté de la Syrie
et contre l’ingérence étrangère

Depuis près de deux ans, la Syrie souveraine, est l’objet d’une agression extérieure.
Cette guerre pour le contrôle du pétrole et du gaz ainsi que pour des objectifs géopolitiques, est initiée par l’impérialisme, les gouvernements des Etats-Unis et Israël avec leurs auxiliaires occidentaux, alliés aux forces les plus rétrogrades de l’Islam, takfiriste et wahhabiste, s’appuyant sur les factions dominantes des Etats esclavagistes du Qatar et de l’Arabie saoudite. Ceux-ci financent et soutiennent les mercenaires terroristes qu’ils introduisent notamment depuis la Turquie et par dizaines de milliers en Syrie, pour semer mort et désolation.

Dans cette coalition qui entend susciter une guerre civile de nature interconfessionnelle, la France officielle joue un rôle particulièrement belliciste, symbolisé par les déclarations provocatrices de Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères de notre pays.

Dans le contexte contradictoire du « Printemps arabe » dont les aspirations légitimes ont été dévoyées par la manipulation occidentale, un mouvement populaire est apparu en Syrie développant des revendications pour plus de libertés démocratiques et dénonçant même l’essor de l’influence néolibérale du FMI qui entravait toujours plus, le progrès économique et social. Les revendications démocratiques ont été depuis largement acceptées sous l’impulsion du Président Assad, y compris l’abolition de l’état d’urgence.

Très vite ce mouvement pacifique a été supplanté par la violence armée au service de l’étranger. La crise est essentiellement devenue militaire. Elle a été prise en main par les pays de l’OTAN, du Qatar et de l’Arabie saoudite qui ont financé des mercenaires qui ont massivement entrepris d’envahir la Syrie. L’intervention étrangère présente dès le début de la crise en est devenu l’élément dominant.

L’ingérence étrangère systématique crée un risque d’extension et de généralisation régionale du conflit pouvant conduire à une guerre contre l’Iran, et une généralisation du conflit avec la Russie et la Chine visées à travers l’aventure syrienne.

Cette politique est en contradiction fondamentale avec la stratégie équilibrée que représentait la politique arabe de la France conçue par le Général de Gaulle. Les dirigeants occidentaux, dont ceux de France, fournissent des aides multiples aux mercenaires étrangers, notamment des armes qui tombent nécessairement aux mains des forces d’Al Qaïda .

Elle est en outre contraire à tous les usages diplomatiques qui veulent qu’on ne prononce pas de jugement irrévocable sur une situation et qu’on respecte les positions des autres puissances même si on ne les partage pas. Les déclarations bassement injurieuses sur les dirigeants syriens et russes sont indignes et entachent le renom de la France dans le monde.

Une solution négociée de la crise paraît aujourd’hui possible grâce à la médiation russe et aux pressions de certaines forces réalistes étasuniennes. Dans ce cas, notre diplomatie se sera mise d’elle-même même dans une impasse qui l’empêchera de peser sur le règlement.

Au lieu de prendre part, avec ou sans réticences, à des aventures qui peuvent conduire au pire, une France digne de ses valeurs républicaines devrait donner l’exemple d’une politique de détente, d’entente et de coopération et fournir à toute l’Asie du Sud-Ouest les moyens d’une paix par le développement mutuel, qui constitue l’alternative à la guerre de tous contre tous.

Les Français sont l’objet d’une politique de désinformation systématique, massive et généralisée afin de neutraliser leurs réactions et faciliter les manœuvres bellicistes du gouvernement. La conséquence de cette véritable guerre idéologique relayée de façon contre nature, par des forces politiques et syndicales inattendues, se traduit par un développement insuffisant de la solidarité militante envers l’État –nation et le peuple de la Syrie souveraine.

La question de savoir qui gouverne en Syrie revient au peuple syrien et à lui seul.
Résidant en France, nous n’avons pas à prendre partie sur les questions intérieures à la société syrienne, mais nous nous opposons fondamentalement aux interventions extérieures.

C’est pourquoi un groupe d’associations et de militants venus d’horizons divers ont pris l’initiative de créer une structure liaison et de coordination républicaine pour la solidarité avec la Syrie souveraine qui prend le nom de : Coordination pour la souveraineté de la Syrie et contre l’ingérence étrangère. Cette Coordination soutient le droit inaliénable du peuple syrien à donner lui-même une solution nationale et souveraine à la crise.

L’objectif de cette coordination est de promouvoir des initiatives diverses dans cette perspective.

Paris lundi 5 janvier 2013

Mis en ligne : 12 janvier 2013

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3123

 

 

 

2013 : Vœux de combat du Comité Valmy

Reprendre en main le drapeau l’indépendance nationale
Rétablir la souveraineté populaire
Imposer le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

14 janvier 2013, par Comité Valmy

 

_____________________________________________________________________________________

 

 

Moscou hausse le ton

VIDÉO. Syrie : « Jamais sans mon président Bachar al-Assad » !

Publié le 14 janvier 2013

5

 

Bashar al-Assad ( Photo/SANA)

Bashar al-Assad ( Photo/SANA)

 

Moscou hausse le ton et met en garde contre le mensonge et, surtout menace. Le ministre russe des Affaires étrangères et homme de l’année en Russie Sergueï Lavrov, a déclaré, hier, 13 janvier 2013, que : « L’absence du président Assad dans le règlement politique du conflit syrien par le dialogue est une option impossible. » Comment en serait-il autrement ? Imaginons n seul instant que la France ou les Etats-Unis soient victimes de bandes armées et/ou terroristes, s’il y a négociation, peut-on de facto exclure Barack Obama ou François Hollande ? Non, évidement. 


Dans une discussion à bâtons rompus avec un homme politique français, ce dernier m’a dit de comparer les choses comparables, arguant que Bachar al-Assad n’a pas été élu. Mais, lorsque je lui ai demandé de me donner le nom d’un politique syrien qui a été élu en lieu et place de Bachar al-Assad, il s’est tu. L’exclure est le principe même des dictatures les plus rétrogrades. S’il y a une élection en Syrie, Bachar al-Assad ne peut perdre. Les ennemis de la Syrie ont donc peur de lui et veulent l’éjecter du pouvoir.  »Jamais sans mon président Bachar al-Assad ! » est le mot d’ordre de la majorité des Syriens, le leitmotiv.

Surprise du jour: Le Qatar, ce petit pays terroriste  ne parle plus du départ de Bachar al-Assad mais demande qu’une force arabe intervienne en Syrie si la diplomatie n’aboutie pas. Tiens donc ! Dans sa prose, le Premier ministre, le  Cheikh Hamad bin Jassim Al-Thani, a précisé: «Ce n’est pas une question d’intervention en Syrie en faveur d’une partie contre l’autre, mais plutôt une force d’interposition pour préserver la sécurité ». Hum…! Comme par hasard, le financier des wahhabo-salafo-terroristes prône maintenant la paix. Très drôle, non ?

 

..


Gilles Jacquier

 

SYRIE – GILLES JACQUIER. Envoyé Spécial bidouille (encore) ce dossier

http://allainjules.com/2013/01/10/syrie-gilles-jacquier-envoye-special-bidouille-encore-ce-dossier

 

.

 

Un article de Marc LEROY
Mali, Syrie : les méchants et les bons islamistes de François Hollande
16 janvier 2013 | François Hollande vient de décider que la France devait faire la guerre au Mali pour combattre les terroristes islamiques qui menacent l’intégrité du pays et massacrent, décapitent et violent un peu partout sur leur passage, aux cris désormais sinistrement familiers d’ Allah akbar.


.

La France soutient Al-Qaïda en Syrie et l'affronte en Afrique

Un article de Samer R. Zoughaib
La France soutient Al-Qaïda en Syrie et l’affronte en Afrique
15 janvier 2013 | La France fait preuve d’une affligeante incohérence dans sa politique étrangère, qui a de graves conséquences sur la stabilité régionale et fait peser de sérieuses menaces sur la sécurité de l’Europe.

 

Une analyse de Ghaleb Kandil
La guerre d’usure américaine contre l’État syrien sans perspectives
14 janvier 2013 | De ce qui a filtré de la rencontre tripartite de Genève, entre les Russes, les Américains et l’émissaire international Lakhdar Brahimi, vendredi 11 janvier, il apparait clairement que le refus des États-Unis de reconnaître l’échec de la guerre universelle qu’ils ont lancé contre la Syrie et son président Bachar al-Assad, constitue l’obstacle majeur qui empêche une solution politique à la crise syrienne.

 

 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 16:27

Mon article précédent, très relayé,

Guerre Mali: Vrais enjeux et motifs - France gendarme - Afrique en danger a reçu partout un accueil favorable, dont ici :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mali-vrais-buts-et-enjeux-france-128904?pn=1000#forum3600993

Je dis cela parce que même s'il est à contre-courant et donc surprenant, il n'en est pas moins pertinent. Eva

_____________

Dominique de Villepin contre l'intervention au Mali

Le Monde.fr avec AFP | 13.01.2013 à 09h32 • Mis à jour le 14.01.2013 à 08h04

.

Dominique de Villepin, l'ancien premier ministre de Jacques Chirac estime dans une tribune au Journal du dimanche qu'"aucune des conditions de la réussite n'est réunie" au Mali, où la France intervient militairement depuis vendredi contre des groupes islamistes armés.

Dans ce texte intitulé "Non, la guerre ce n'est pas la France", où jamais il ne cite le nom du président François Hollande, M. de Villepin s'interroge : "Comment le virus néoconservateur a-t-il pu gagner ainsi tous les esprits ?" "L'unanimisme des va-t-en-guerre, la précipitation apparente, le déjà-vu des arguments de la "guerre contre le terrorisme" m'inquiètent", écrit l'ancien ministre des affaires étrangères, qui avait porté en février 2003 à l'ONU le "non" de la France à la guerre en Irak.

Pour lui, "au Mali, aucune des conditions de la réussite n'est réunie". "Nous nous battrons à l'aveuglette, faute de but de guerre. Arrêter la progression des djihadistes vers le sud, reconquérir le nord du pays, éradiquer les bases d'AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique) sont autant de guerres différentes", ajoute-t-il.
 

"Nous nous battrons seuls faute de partenaire malien solide",

 

 

(..) Du côté des voix critiques vendredi, le député écologiste Noël Mamère a dit "s'étonner que le président de la République reproduise les mêmes méthodes que son prédécesseur en ne saisissant le Parlement qu'une fois les opérations lancées". Pour le co-président du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, "l'intérêt d'une intervention militaire extérieure pour régler le problème posé au nord du Mali est discutable" et "en décider seul, sans en saisir préalablement ni le gouvernement ni le Parlement, est condamnable".

 

Article complet ici : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/01/13/dominique-de-villepin-s-interroge-sur-l-intervention-au-mali_1816303_3212.html

 

 

Voir aussi ici : Mamère, Mélenchon, etc ...

Guerre Mali: D. de Villepin, Mamère, Mélenchon, le PC s'interrogent

 

 

Voir aussi :

Villepin : "Non, la guerre ce n’est pas la France"

.

 

Le PRCF condamne l'intervention de l’impérialisme français au MALI

 

Le PRCF condamne l'intervention de l’impérialisme français au MALI

http://www.alterinfo.net/Le-PRCF-condamne-l-intervention-de-l-imperialisme-francais-au-MALI_a85671.html


L'intervention d'un impérialisme en Afrique ou partout dans le monde n'est jamais une initiative positive.

C'est au peuple malien et rien qu'à lui de forger son destin et d'imposer sa souveraineté contre l'action de groupes fondamentalistes qui se sont armés grâce à l'intervention de Sarkozy en Libye. Si Hollande voulait réellement aider le Mali, il commencerait par mettre fin au pillage du Mali par les monopoles capitalistes français.

Dans un rapport des forces désastreux, le gouvernement malien a lui-même requis « l’aide » de la France. Mais rien de bon pour un peuple ne peut sortir à moyen ou à long terme de l'intervention militaire des impérialismes, ni au Mali, ni en Syrie, ni en Iran. Au demeurant, comment Hollande et la fausse gauche peuvent-ils à la fois intervenir contre les affreux djihadistes au Mali alors qu’en Syrie, il faudrait se réjouir des avancées sur le terrain des troupes liées à Al Qaida et soutenues militairement par la France officielle ? Que l’on commence donc par ne pas déstabiliser les peuples souverains au lieu de leur « venir en aide » une fois qu’on a créé la panique chez eux ! En l’occurrence, l'impérialisme français est un pompier pyromane !

Comme Irak ou ailleurs ces guerres n'apportent aucune solution et ne font qu'ajouter du malheur aux pays concernés.

Que dirions nous si un pays, mécontent du pouvoir français ou anglais ou si des troubles éclataient dans notre pays, intervenait militairement chez nous, même s’il est appelé par le gouvernement légal – ce gouvernement légal que les impérialistes ont tout fait pour déstabiliser à Damas ou à Kaboul à l’époque où, très légalement, le pouvoir populaire avait requis l’aide de l’URSS en prenant appui sur des traités internationaux parfaitement valides ? En fait c'est un rapport de forces favorable aux impérialistes qui autorise ces interventions dont le seul but est la préservation des intérêts des grandes sociétés capitalistes.

Les groupes terroristes que le gouvernement de François Hollande prétend combattre sont le résultat de l'intervention en Libye et les mêmes groupes que les pouvoirs UMP et PS, avec le soutien du FN qui montre sa nature impérialiste, soutiennent en Syrie contre l'indépendance de ce pays.

Répétons-le ce sont les peuples qui doivent régler leurs problèmes SANS intervention militaire étrangère.

Comme le disait Karl Liebknecht "l'ennemi principal est dans ton propre pays!".

COMMISSION INTERNATIONALE DU PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France)

http://www.initiative-communiste.fr/wordpress/?p=12547

 

.

L'avertissement de Valéry Giscard d'Estaing

Par Antoine Bayet

| 16/01/13 - 20:55

Pour l'instant, tout va bien. Pour l'instant. 

 

L'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing,interrogé par Le Monde sur le dossier malien, lance un clair avertissement à François Hollande, à propos de l'intervention malienne.

 

Il explique même qu'il pourrait s'agir d'une évolution de l'action de la France au Mali, "qui serait de type néo-colonialiste".

 

Il énonce ainsi un principe :

La France doit s'en tenir strictement à son soutien logistique aux forces africaines.

Avant de détailler, agitant même le spectre de l'Afghanistan :

Des frappes aériennes dans le nord et l'est du pays atteindraient des populations civiles, et reproduiraient les destructions inutiles de la guerre en Afghanistan.

 

Elles auraient sans doute les mêmes résultats politiques.

Dominique de Villepin avait, dès dimanche, exprimé une position clairement divergente, tentant un remake de son discours onusien de 2003.

 

http://lelab.europe1.fr/t/mali-l-avertissement-de-valery-giscard-d-estaing-7006

.


Mali, Syrie : les méchants et les bons islamistes de François Hollande
16 janvier 2013 | François Hollande vient de décider que la France devait faire la guerre au Mali pour combattre les terroristes islamiques qui menacent l’intégrité du pays et massacrent, décapitent et violent un peu partout sur leur passage, aux cris désormais sinistrement familiers d’ Allah akbar.


.

La France soutient Al-Qaïda en Syrie et l'affronte en Afrique

Un article de Samer R. Zoughaib
La France soutient Al-Qaïda en Syrie et l’affronte en Afrique
15 janvier 2013 | La France fait preuve d’une affligeante incohérence dans sa politique étrangère, qui a de graves conséquences sur la stabilité régionale et fait peser de sérieuses menaces sur la sécurité de l’Europe.

 

 

.

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 08:36

 

Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci.

 

À TOUS LES FRANÇAIS


.
Nous sommes aujourd’hui l’objet d’une longue et importante campagne médiatique qui nous abreuve de mensonges à propos de la Syrie. Cet acharnement des médias de la pensée unique a pour but de nous faire accepter la participation de la France à une agression criminelle contre un pays souverain, qui fut longtemps un pays ami et que nous avons aussi, autrefois occupé sous mandat de la SdN. Cette agression que subissent déjà l’Etat-nation et le peuple syrien, viole les lois internationales, les traités signés par notre pays, notre constitution et nos lois.


Comité Valmy


Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci.
Ainsi :

Comment qualifierait-on, en France, l’appui que donneraient l’Allemagne, la Suisse ou l’Espagne par exemple, par la mise à la disposition de bases, d’armements, d’argent, de munitions, de matériel de communication, de service de propagande sans nuance, à des groupes armés et fanatisés, ces groupes attaquant notre gendarmerie, notre police, détruisant à l’explosif les trains, les aéroports, les lignes électriques, assassinant fonctionnaires, journalistes, élus, choisis sur critères ethniques ou religieux ? Que diraient les Etats-Unis si le Canada ou le Mexique se livraient contre eux à des attaques semblables ?

Qui est tué en Syrie ? La moitié des morts estimées entre 17 et 20.000 par les occidentaux appartiennent aux forces gouvernementales, dites de « répression ».

Le seul correspondant accepté par nos journalistes et les médias en France, leur source unique concernant la situation en Syrie est une officine partisane (une seule personne en réalité) pilotée par les services secrets britanniques, l’autoproclamé « Observatoire Syrien des Droits de l’Homme ».

Comment qualifiait-on chez nous pendant l’Occupation la radio et les journaux inféodés à l’ennemi du peuple et de la nation ? « Radio Paris est allemand ».

Même si, et beaucoup d’entre nous ont conscience que ce n’est pas le cas, Bachar Al Assad était bien le dictateur affirmé par les médias du système, les Syriens qui refusent l’agression de leur pays souverain par des hordes étrangères seraient-ils pour autant des suppôts de cette prétendue dictature ?

La France et l’Angleterre sont entrées en guerre pour défendre la Pologne de Pilsudski, qui coopérait juste avant avec Hitler ; les millions de personnes qui ont dénoncé les guerres US contre l’Irak soutenaient le peuple irakien agressé et pas nécessairement Saddam Hussein.

Comment ose-t-on parler de « la communauté internationale », comme si elle était unie ou majoritaire, alors que les réunions organisées par l’OTAN et les émirats et rassemblant de pseudo « amis de la Syrie », concernent moins de population que la dernière réunion de Téhéran, le jeudi 9 août 2012, où plus de la moitié de la population mondiale était représentée ? Cette majorité des peuples, n’en déplaise aux pseudos « humanitaires » ou aux « bobos de gauche ou de droite », dénonce l’alliance agressive de l’OTAN, des euro occidentalistes, du Japon avec des émirs et djihadistes du Proche-Orient. Les peuples prennent conscience du risque grandissant de guerre mondiale qui ne pourrait être que nucléaire. Ils n’acceptent plus les guerres d’agression déclenchées sous des prétextes aussi divers que mensongers comme en Irak, Afghanistan (il n’y eut aucun ultimatum ni déclaration de guerre), Yougoslavie, Côte d’Ivoire, Libye, et qui aujourd’hui avec la Syrie servirait de détonateur à une conflagration généralisée.

Si la France officielle installée dans une logique de guerre et qui déjà soutient de différentes manières l’agression extérieure, notamment en fournissant des armements et des spécialistes aux extrémistes aux origines diverses, franchissait le pas de la guerre ouverte que certains réclament dans ses rangs, alors nous nous trouverions du mauvais coté, celui des fauteurs de guerre que nous imposent les politiques, les journalistes et les « élites » autoproclamées qui monopolisent le pouvoir au détriment de la souveraineté populaire.

Nous, organisations et citoyens d’horizons divers, de sensibilités différentes, estimons avoir le devoir d’alerter sur le péril imminent qui menace non seulement l’honneur et les valeurs de la France, les principes de notre République, mais également, au-delà, notre sécurité, notre vie et celle de nos enfants. Au nom de la paix et du respect de ces valeurs, nous demandons que cesse cette agression contre la Syrie, afin de briser l’engrenage d’une nouvelle guerre mondiale, que seuls les peuples peuvent empêcher.


Cet appel ouvert à la signature des citoyens qui souhaitent contribuer à cette initiative, est initié par le Bureau national du Comité Valmy ainsi que par des personnalités et des militants d’organisations et de sensibilités diverses.

La liste des premiers signataires sera publiée ultérieurement.

Contact et signatures :
Claude Beaulieu
info@comite-valmy.org

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2760 http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2760

 

http://www.alterinfo.net/Appel-a-faire-cesser-l-agression-contre-la-Syrie-et-a-refuser-la-participation-de-la-France-a-celle-ci_a80393.html

 

.

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 19:53

 

 

L'apocalypse à venir, vidéo 3 mn 20 - Empêchons-la !

.

Je vous invite à visionner cette vidéo que j'ai traduit et sous titré.

Le décès de la Grande Nation Américaine

http://www.youtube.com/watch?v=fDTxKZhiQ_E

Cette vidéo n'est aucunement alarmiste, bien au contraire!

Sur un texte de Zen Gardner, The Heretic Productions ont réalisé cette vidéo

qui pose ouvertement la question
de savoir si nous accepterions d'entrer en guerre contre l'Iran.


 

 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 18:29

== COMMUNIQUÉ DE L'UPR == SAUF FRANÇOIS ASSELINEAU, TOUS LES AUTRES CANDIDATS GARDENT UN SILENCE HONTEUX SUR L'AFGHANISTAN ==

par François Asselineau - Union Populaire Républicaine, dimanche 11 mars 2012, 20:21 · 

 

= APRÈS LE NOUVEAU CRIME DE GUERRE COMMIS PAR UN SOLDAT DE L'OTAN, L'UPR EXIGE UNE NOUVELLE FOIS QUE LA FRANCE RETIRE IMMÉDIATEMENT SES TROUPES D'AFGHANISTAN  =


 L'UPR fait part de son horreur devant le nouveau crime de guerre commis aujourd'hui en Afghanistan : un soldat américain de la force de l'OTAN a assassiné sauvagement, et sans le moindre motif, 16 civils villageois, dont 9 enfants et 3 femmes, dans deux villages de la province de Kandahar. Plusieurs des corps, notamment d'enfants, ont été retrouvés calcinés.


[source : http://www.romandie.com/news/n/Afghanistan_un_soldat_americain_aurait_tue_16_civils_dont_9_enfants110320121816.asp] 


  • Un villageois afghan montrant l'un des lieux du drame.

 Comme dans tous les cas de massacres précédents, et notamment ceux où sont morts des soldats français, l’UPR condamne avec la plus grande indignation cette nouvelle tuerie, et compatit aux souffrances psychologiques atroces des membres survivants des familles.

 L'UPR rappelle à cette occasion que les plus hautes autorités françaises ont envoyé nos soldats dans le cadre de l'OTAN, sans l’assentiment du peuple français, mener une guerre scandaleuse, qui nous rend collectivement complices de ces tueries.

 

Cette guerre est scandaleuse à tous les égards :

  • - elle nuit aux intérêts bien compris de la France,
  • - elle n’est justifiée par aucune agression préalable contre la France,
  • - elle menace la Paix ailleurs dans le monde,
  • - elle bafoue les principes d’humanité et de justice entre les nations,
  • - elle provoque fatalement des crimes de guerre épouvantables.

Toutes les victimes de ce bain de sang honteux et criminel résultent d'une guerre qui a été déclenchée, rappelons-le, à la demande du gouvernement américain suite aux attentats du 11 septembre 2001, voici plus de 10 ans, et cela sans qu'une relation de cause à effet claire entre ces attentats et la situation intérieure afghane ait été indubitablement démontrée.

 L’UPR rappelle qu’elle exige :

 1)- le retrait immédiat de toutes nos troupes présentes en Afghanistan.

  • 2)- le retrait de la France de l’OTAN (et pas seulement de son « Commandement militaire intégré »), ce qui suppose de dénoncer l’article 42 du traité sur l’Union européenne.
  • 3)- le retrait de la France de l’Union européenne, qui n’est que le volet civil d’une construction hégémonique euro-atlantiste, dirigée depuis Washington et Bruxelles, dont le volet militaire s’appelle l’OTAN.
  • 4)- la dénonciation solennelle de la théorie états-unienne du « Choc des civilisations ». Cette doctrine, qui constitue le soubassement idéologique de la construction dite « européenne » et des interventions militaires occidentales en Afghanistan ou en Libye, est extrêmement nocive pour la paix du monde.  Elle doit être dénoncée comme contraire au droit international, contraire à la vocation émancipatrice des idéaux de la Révolution française et de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et contraire aux principes universels posés par la Charte de l’Organisation des Nations Unies.

 

Après la vidéo montrant six soldats américains urinant sur les cadavres de supposés talibans, voici la photographie de dix hommes de la compagnie Charlie (1er bataillon de reconnaissance) issus du camp Pendleton (Californie), posant fièrement à Sangin (province de Helmand, Afghanistan) autour d'un drapeau américain et d'une bannière frappée de la double rune « SS ». [source : http://www.rue89.com/2012/02/13/vu-en-afghanistan-des-marines-ss-229354]

  • Les médias occidentaux, en particulier français, ne relatent que de façon très rapide ces séries d'exactions commises en Afghanistan. Le fait que des soldats de l'OTAN posent avec le symbole des SS nazis n'a trouvé aucun relais médiatique.  

 En conclusion, l'UPR dénonce le silence complice de tous les autres partis politiques français face à cette guerre néo-coloniale.

 Ce silence complice est d'autant plus honteux que nous sommes en pleine campagne présidentielle et que celle-ci devrait s'intéresser, parmi ses toutes premières priorités, à la question de la Paix dans le monde et aux engagements militaires de la France.

 Ce silence complice est encore plus scandaleux lorsqu'il émane des candidats prétendument d'opposition, et notamment des candidats dits "de gauche" qui avaient jadis une tradition pacifiste marquée.

 Ce silence complice prouve à lui seul que la présence militaire de la France en Afghanistan découle de l'inféodation de notre pays aux intérêts euro-atlantistes, inféodation que seuls François Asselineau et  l'UPR dénoncent.

 Nous rappelons à cette occasion que l'article 42 du traité sur l'Union Européenne (TUE) subordonne la défense dite "européenne" à l'OTAN.

 Nous rappelons que le programme présidentiel de François Asselineau est le seul à réclamer conjointement :

  • - le rappel immédiat de nos troupes d'Afghanistan et de Libye
  • - la sortie de l'OTAN
  • - et la sortie de l'Union européenne par application de l'article 50 du traité sur l'Union Européenne.  

Le programme de François Asselineau et de l'UPR est d'une logique imparable puisque ces 3 situations se tiennent. Il est le seul conforme à l'honneur, à la justice entre les nations, et à la vocation émancipatrice universelle de la France.

 

COMMUNIQUÉ OFFICIEL DE L'UPR


Sur F. Asselineau :
Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 01:25

 

http://socio13.files.wordpress.com/2010/03/otan-criminel-mondial1.jpg

 

Appel d'eva R-sistons

en direction des Russes et des Chinois

 

Amis russes et chinois,

merci pour votre fermeté à l'ONU,

votre courage vous honore et nous réjouit !

Vous savez, pour l'avoir expérimenté,

que les Occidentaux ne pensent qu'à contrôler pour leur profit

la Syrie comme la Libye,

vous savez qu'en leur accordant à l'ONU ce qu'ils demandent,

ils en profiteront comme en Libye,

pour attaquer un pays souverain, le ruiner, le dépecer,

se partager le gâteau au détriment de tous !

 

Amis russes et chinois,

les prédateurs de l'Occident

font de vous des pestiférés infréquentables

parce que vous vous opposez

à leurs projets cupides et funestes.

 

Vous savez, au fond,

que les suppôts de l'OTAN,

l'Organisation Terroriste Anti-Nations,

ne pensent qu'à une chose :

Asservir l'humanité entière à leurs fins

hégémoniques, dictatoriales, tyranniques,

asservissantes, prédatrices...

Et prendre le contrôle de la Russie comme de la Chine !


En protégeant vos avant-postes syrien et iranien,

vous protégez votre Nation, vos citoyens.

Les terroristes de l'OTAN ont décrété, à terme,

votre anéantissement via une guerre mondiale,

pour arriver à leurs fins impériales,

pour assouvir leur soif de contrôle total.

 


 

Amis russes et chinois,

ne laissez pas la Syrie, puis l'Iran, tomber !

C'est votre intérêt,

c'est notre intérêt,

c'est l'intérêt de toute la planète !

Car une fois ces pays à terre,

ce sera votre tour,

l'OTAN vous attaquera !

Et le monde entier flambera !

 

Amis russes et chinois,

puisque les criminels Anglo-Saxons

sont décidés à vous attaquer,

pourquoi ne pas les menacer,

s'ils attaquent la Syrie ou l'Iran,

à plus forte raison ces deux pays,

pourquoi ne pas les menacer

de réagir ensemble

s'ils touchent à ces deux pays ?

Le véto à l'ONU ne suffit pas !

Il faut qu'ils sachent que vous êtes décidés

à les empêcher de porter atteinte

à ces 2 Etats souverains !

 

On parle de nouvelle guerre froide.

Finalement, tant mieux !

La guerre froide restera dans les mémoires

comme une époque où 2 blocs se faisaient face

et n'osaient s'attaquer.

Ils se neutralisaient mutuellement !

 

Amis russes et chinois,

rallumez la guerre froide pour éviter

la guerre chaude, brûlante, nucléaire,

qui dévastera le monde entier !

 

Amis russes et chinois,

soyez fermes face à l'ogre occidental,

en protégeant les intérêts de la Syrie et de l'Iran,

en protégeant vos intérêts,

vous protégez ceux de l'humanité toute entière !

 

Oui à la guerre froide de 2 blocs,

non à la guerre chaude pour l'humanité entière !

 

Eva R-sistons

 

 

http://fr.rian.ru/images/19143/99/191439928.jpg

http://fr.rian.ru/images/19143/99/191439928.jpg

 

 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 00:46

 

Une pétition contre la guerre

qui se prépare contre l'Iran :

http://stopwaroniran.org/petition.shtml

Merci de faire circuler la pétition

.


http://img0.mxstatic.com/ast%E9ro%EFde/guerre-nucleaire-mondiale_6438_w460.jpg

http://img0.mxstatic.com/ast%E9ro%EFde/guerre-nucleaire-mondiale_6438_w460.jpg

 

 

Comment empêcher les Américains

de nuire au monde entier,

comment empêcher les crimes américains

- qui vont finir par conduire à la guerre mondiale ?

Commentaire reçu sur mon blog R-sistons

 

Une seule riposte et parade à la tactique de l'armée US, fermer toutes leurs bases à l'étranger.

Cela compliquera d'autant plus les actions clandestines !

Ce qu'il faudrait et serait radical, c'est un véritable cordon sanitaire qu'il faut établir entre eux et le reste du monde, assortie d'une interdiction de leur marine militaire en dehors de leurs eaux territoriales et de leurs aéronefs militaires en dehors de leur espace aérien national.

Quelle est l'organisation des pays pacifiques du monde, succédant à l'ONU, corrompue depuis son origine par la honte d'avoir laissée se faire la colonisation sioniste de la Palestine, qui initiera cela ?

Commentaire n°1 posté par Ouallonsnous

 

.

 

http://img0.mxstatic.com/ast%E9ro%EFde/guerre-nucleaire-mondiale_6438_w460.jpg

Appel lancé par Eva R-sistons :

 

Citoyens du monde entier, mobilisons-nous !

Les Anglo-Saxons et leur caniche français

lancent partout des guerres

pour contrôler les pays et piller leurs ressources !

 

L'Agitateur de l'Elysée

lance aujourd'hui un sulfureux et opaque groupe

des "amis du peuple syrien"

pour s'ingérer dans les affaires d'un pays,

pour obéir, in-fine, à ses Maîtres usraéliens !

Il n'est pas l'ami du peuple syrien

qui plébiscite son dirigeant à 55 %,

il est l'ami des agents de l'Etranger qui veulent

s'emparer du pays pour le soumettre,

pour en faire artificiellement un allié de l'Etat hébreu,

quitte à le diviser machiavéliquement,

comme en Irak ou en Libye,

en communautés prêtes à s'affronter !

 

 

Citoyens du monde entier, mobilisons-nous

contre toutes ces guerres qui nous dressent les uns contre les autres

au profit de ceux qui en recueillent les bénéfices juteux

sans jamais les faire, eux, ni leurs fils !

 

Citoyens du monde entier, alertons partout,

exigeons la vérité des Médias,

mobilisons-nous contre la guerre mondiale en préparation

avant qu'il ne soit trop tard !

 

A l'instant, j'apprends qu'Obama exige

le départ de Bachar-El-Assad

(pour mettre à sa place une marionnette à sa dévotion),

qu'attend Bachar-el-Assad pour exiger le départ d'Obama ?

Pourquoi l'ingérence serait-elle à sens unique ?

 

J'apprends aussi que la Tunisie s'apprête

à expulser l'Ambassadeur de Syrie,

n'y a-t-il pas eu une "Révolution arabe" en Tunisie ?

Pour en arriver à cet alignement sur les diktats de l'Occident ?

Samedi, Christine Lagarde est passée par la Tunisie,

y-a-t-il eu marchandage

"investissements contre alignement diplomatique" ?

 

Sur France24 j'apprends que

le Représentant français à l'ONU

(bien peu diplomatiquement)

traite le placide Bachar-el-Assad d'assassin comme son père,

et que le même homme rend la Russie responsable

de la continuité de la répression féroce en Syrie !

La diplomatie à la française, aujourd'hui,

avec le caniche de la CIA et du Mossad à l'Elysée,

est une diplomatie musclée, une diplomatie de la canonière !

Elle va dresser contre nous une partie de la planète,

celle, la plus nombreuse, qui ne supporte plus

l'hégémonie meurtrière de l'Occident,

ruinant les vies par la Finance et par les guerres !

Et nos centrales nucléaires seront une cible facile

pour tous ceux qui sont excédés par

les prises de position guerrières de l'Occupant de l'Elysée !

 

Citoyens du monde entier, mobilisons-nous

contre les guerres impériales et impérialistes,

mobilisons-nous contre la grande guerre nucléaire à venir,

agissons avant qu'il ne soit trop tard

avant que le monde ne devienne un vaste champ de ruines fumantes !

 

Eva R-sistons

 

apocalypse-1

 

 


 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 05:41

 

Signez la Cyber-Lettre adressée aux parlementaires

Refusez le budget militaire 2012



Signez la cyber-pétition en ligne


Les caisses sont vides ? Et pourtant, les députés sont appelés à voter le 9 novembre un budget de la Défense de plus de 40 Milliards d'euros, pensions comprises.

Ce n'est pas la crise pour tout le monde et tous les budgets. Ce budget de la Défense 2012 prépare les guerres de demain et alourdit la dette publique. L'arme nucléaire y a encore une fois la part belle.

Ce budget est la conséquence de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l'Otan et du vote de la Loi de programmation militaire 2010-2013 qui engloutira ces prochaines années 186 milliards d’euros au bénéfice de la Défense, dont 102 milliards seront consacrés à l’équipement des forces. Quelles sont les menaces auxquelles notre pays doit faire face et qui nécessitent un tel détournement de fonds ?
Au lieu de servir à préparer la guerre, ces sommes colossales devraient servir à éradiquer la faim dans le monde, assurer un accès à l'eau potable à tous, garantir une éducation partout sur la planète, ...promouvoir la paix.

Le Mouvement de la Paix vous invite à vous mobiliser pour refuser ce véritable budget de guerre. 


Pour cela :

  • Signez la cyber-pétition en ligne qui sera envoyée en votre nom aux parlementaires, députés et sénateurs, de votre département - cela ne prend que quelques instants;
  • Faites signer cette pétition autour de vous (en téléchargeant la pétition en un fichier pdf) et renvoyez les signatures au comité du Mouvement de la Paix de votre département ou au siège national du Mouvement de la Paix, Maison de la Paix, 9 rue Dulcie September, 93400 Saint Ouen;
  • Demandez un rendez-vous aux parlementaires de votre département pour les mettre devant leur responsabilité;
  • Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances pour former la chaîne de la paix.

Nous comptons sur vous.

Le Mouvement de la Paix

www.mvtpaix.org

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 21:15

http://asmsfqi.org/IMG/arton1137.jpg

http://asmsfqi.org/IMG/arton1137.jpg

 

OSER PENSER, OSER PARLER, OSER SE BATTRE, OSER VAINCRE !

mardi 19 juillet 2011, par Visiteur

23 juillet 2000

Cette réponse à AG 77 (et à AG 74) a une valeur en soi :

OSER PENSER, OSER PARLER, OSER SE BATTRE, OSER VAINCRE !

 

http://mai68.org/ag/78.htm

Entendons-nous bien, je ne dis pas que la méthode pour faire la révolution consiste à polluer la nature. Sinon, si c’était ça, la meilleure technique de la révolution, alors, les capitalistes seraient les champions de la révolution. Ce que je dis, c’est que moi, qui n’était pas sur place et qui ne connaît donc pas les conditions dans lesquelles les ouvriers de Cellatex ont dû agir, je n’ai pas à condamner leur moyen d’action !

Mais je n’empêche personne d’aller aider les ouvriers d’Adelshoffen dans leur combat. Si quelqu’un va les aider effectivement, alors, il est probable qu’ils écouteront ses suggestions et que, s’ils les trouvent bonnes, ils les appliqueront.

Je n’ai jamais dit, non plus, que la majorité avait toujours raison. D’ailleurs, quand elle est comme c’est trop souvent le cas par les mauvais temps qui courent, complètement hypnotisée par la télé, quand, par conséquent, elle pense (si on peut appeler ça penser) comme le souhaite le pouvoir, alors la majorité a toujours tord. D’ailleurs, avec la propagande qu’a mené le pouvoir contre les ouvriers de Cellatex, la majorité des gens vivant en fRANCE pense que "les ouvriers de Cellatex sont des cons, voire des salauds, d’avoir ainsi salopé la nature".

Il est par conséquent notable, et c’est toi qui m’y a fait penser, qu’après l’action acide des ouvriers de Cellatex, la foule de Givet soit venue les soutenir et faire la fête avec eux. Et il est notable qu’elle l’a fait malgré l’énorme propagande des médias contre les ouvriers de Cellatex, et contre leurs moyens d’action. C’est que, tu comprends, les conditions dans lesquelles les ouvriers ont dû se battre, les habitants de Givet les connaissent un peu mieux que toi ou moi, et, bien sûr, un peu mieux que ceux qui ne sont pas sur place et qui, de plus, se contentent de ce que raconte la télé.

Quand tu dis que "ce n’est pas forcement mieux de mourir de la pollution que de l’exploitation", tu accordes trop d’importance à la mort. La mort fait partie de la vie. Par contre, vivre en étant exploité comme une bête, ce n’est pas vivre. C’est bien pourquoi les anciens situationnistes faisaient une différence essentielle entre vie et survie : « La survie, c’est la vie réduite aux impératifs économiques ». C’est bien pourquoi le che disait : « Prefiero morir de pie que vivir siempre arrodillado » ("Je préfère mourir debout que vivre toujours à genou !"). Certes, Guevara en est mort, mais il a eu une belle mort : il a connu la vraie vie ! C’est ainsi qu’on peut enfin comprendre que l’épitaphe "Il est resté vivant jusqu’à sa mort" est loin d’être une lapalissade, puisqu’on n’a que très rarement l’occasion de la prononcer.

J’aime ceux qui disent, comme Pablo Escobar, qui finançait la guérilla révolutionnaire colombienne avec le trafic de cocaïne et qui, lui aussi, est mort les armes à la main, ou comme Jacques Mesrine, que j’espère n’avoir pas besoin de présenter : « ils ne m’auront pas vivant ! »

 

Passons au vrai cœur du problème. C’est-à-dire que je vais maintenant essayer de répondre à peu près correctement à cette juste remarque de JMS : « l’État n’hésite pas à utiliser sa milice et je pense que si ce genre d’affaire devait se multiplier, cela pourrait conduire à une escalade de la violence, or il se trouve qu’en cas de conflit, celui qui a les meilleures armes et la meilleur organisation à toute les chances de son côté ».

Ce sont des ouvriers qui fabriquent les armes et qui les entretiennent, alors, pourquoi les ouvriers ne décideraient-ils pas de cesser d’entretenir les armes des militaires, pourquoi ne se mettraient-ils pas à les leur saboter ou, même, à les leur "voler". Pourquoi les ouvriers, au lieu de continuer à livrer à l’armée les armes qu’ils produisent, ne les donneraient-ils pas désormais à la révolution ? Pourquoi les ouvriers, qui connaissent exactement les caractéristiques des armes qu’ont déjà les militaires, ne nous fabriqueraient-ils pas des armes bien meilleures, et contenant des parades contres les armes qu’ils ont, avant, eux-mêmes livrées à l’armée ?

 

Mais tout ça est du pipi de chat à côté de l’arme secrète de la révolution :

Comme le disait Karl Marx, "l’État, c’est les bandes armées du pouvoir". Et, comme le dit la rumeur, c’est-à-dire la vox populi : « le pouvoir divise pour mieux régner ». A propos de séparation, il y a les différences qui sont en nous, et celles qui sont entre nous. Comme exemple de différence qui est en nous, on peut prendre la différence sexuelle. Une telle différence n’est pas artificiellement placée là par le pouvoir. Elle ne nous divise pas, bien au contraire elle nous unit. C’est grâce aux différences qui sont en nous que nous pouvons nous compléter les uns les autres. Les différences qui sont entre nous sont celles que le pouvoir place là artificiellement afin qu’au lieu de nous aimer, nous nous combattions. Ce sont celles à propos desquelles, comme pour dissiper les malentendus, nous devrions appliquer ce slogan hippie aussi vieux qu’incompris : « Don’t make war, make love » ("Ne faites pas la guerre, faites l’amour !"). Comme exemple d’une telle différence, je pourrais prendre celle entre les supporters footeux de l’Angleterre et ceux de l’Allemagne, mais je préfère, par jeu, prendre les fumeurs et les anti-fumeurs : depuis que, grâce à une propagande bien menée et qui avait aussi d’autres buts, comme par exemple justifier l’augmentation des taxes, les non-fumeurs sont devenus des anti-fumeurs, c’est la guerre, non pas entre la bourgeoisie et le prolétariat, comme un révolutionnaire l’espérerait, mais entre fumeurs et anti-fumeurs ! Une telle guerre est bien entendu une diversion. Même si elle n’est pas si importante que ça, elle contribue, avec l’aide d’autres guéguerres artificiellement créées par le pouvoir, comme celle entre chasseurs et anti-chasseurs, pro-corridas et anti-corridas, etc. à nous faire oublier que la seule guerre qui ait un sens c’est la lutte des classes.

Pourquoi un jeune s’engage-t-il dans la police ? Croyez-vous vraiment que ce soit dans le but de matraquer les grévistes ou les manifestants ? Bien sûr que non ! S’il s’engage dans la police, c’est par vocation, parce qu’on lui a fait croire que la police est la chevalerie des temps modernes. Vous avez bien dû en voir, à la télé, de ces nombreux films et feuilletons destinés à nous faire croire à une telle balourdise, non ? Hé bien, le jeune qui entre dans la police est tombé à fond dans ce piège, et, de plus, malgré le danger, il veut quand même "sauver la voeuve et l’orphelin." La plupart du temps, ce jeune est courageux, gentil, et veut protéger la population contre les voleurs, les violeurs et les assassins.

Pourquoi un jeune s’engage-t-il dans l’armée ? Croyez-vous, comme cela s’est vu en 88 en Birmanie, en 89 à Tien An Men, à Los Angeles en 92 ou à Strasbourg il y a quelques années, que ce soit pour défendre militairement la bourgeoisie contre les assauts du prolétariat ? Bien sûr que non, lui aussi il se fait des illusions, il a lui aussi la vocation, il croit que l’armée sert à défendre son pays contre une éventuelle agression étrangère.

Pour que la bourgeoisie puisse se servir de la police et de l’armée afin de se défendre contre les assauts du prolétariat, elle doit créer et entretenir une haine féroce entre ses diverses bandes armées et les révolutionnaires. Sinon, ces derniers pourraient bien avoir l’idée fort dangereuse d’expliquer aux policiers et aux militaires que les voleurs, ce ne sont pas les ouvriers grévistes, mais bien les patrons, et que par conséquent, ils se sont, jusqu’à présent, trompés de camp en prenant la défense de la bourgeoisie. Ils pourraient, sans cette haine tenace qui empêche toute communication, expliquer aux militaires et aux policiers que les vœuves et les orphelins, ce ne sont pas les exploiteurs, mais bien les exploités. Et, au moment crucial, quand les policiers et les militaires sentiraient le vent se lever, quand ils verraient dans quel camp est la vérité, quand ils sauraient où sont les vœuves et les orphelins, quand ils comprendraient qu’en dernière analyse ils sont des salariés comme les autres, qu’ils ont les mêmes patrons, qu’ils sont exploités par la même bourgeoisie, quand ils comprendraient que si la plupart des policiers et des militaires passaient dans le camp du prolétariat alors la bourgeoisie trompeuse, menteuse, voleuse, violeuse et assassine serait perdue, et que, par conséquent, ils n’auraient eux-mêmes plus rien à craindre en cessant de lui obéir, alors, pour une fois, la division la plus importante qu’a artificiellement créé le pouvoir pour se maintenir, celle entre le prolétariat et les bandes armées du pouvoir, cette division qui est la seule vraie arme de la bourgeoisie pourrait bien s’effondrer.

 

Oui, vous l’avez compris, l’arme secrète du prolétariat, c’est la bombe humaine, c’est la communication. D’où, d’ailleurs, l’importance de la thc :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1701

De même que la seule vraie arme de la bourgeoisie est la division, la seule vraie arme du prolétariat est la communication. Tout le reste n’est qu’illusion et abusion créées par la bourgeoisie pour nous tromper, pour qu’on n’ait pas l’idée d’utiliser notre arme ! Car contre la communication, la division ne peut rien !

D’ailleurs, dans la lutte de classes, c’est le prolétariat le plus fort, et la bourgeoisie le sait bien, elle qui prône sans arrêt la collaboration de classes, elle qui se sert de tout un tas de subterfuges sanglants, comme la guerre en 14-18 par exemple, ou le spectacle de terrorisme aujourd’hui, pour provoquer ce que les journaux d’aout 1914 appelaient "l’union sacrée", mais que les révolutionnaires ont toujours appelé collaboration de classes. Si le prolétariat est plus fort que la bourgeoisie, ce n’est pas seulement parce que la communication est supérieure à la division, c’est aussi parce que si les ouvriers peuvent se passer des patrons, les patrons, eux, ne peuvent pas se passer des ouvriers !

Mais, comme celui qui parle de révolution sans se référer à l’histoire a dans la bouche un cadavre, je vais maintenant donner des exemples pour appuyer les quelques thèses que je viens de développer et qui, sans de tels exemples, ne seraient que pure politique-fiction.

A propos d’armes sabotées, pour appuyer son fameux discours du 30 mai 1968 disant "C’est soit les élections législatives dans un mois, soit la guerre civile tout de suite", Le Dictateur Militaire De Gaulle fit circuler des automitrailleuses dans Paris. Ce qui est dommage, c’est que les parisiens n’apprirent que bien trop tard que les dites automitrailleuses avaient été sabotées par les ouvriers d’entretien : ils avaient enlevé les percuteurs !

A propos d’armes fabriquées par les ouvriers et livrées à la révolution plutôt qu’à l’armée, on peut citer le bel exemple du 36 espagnol, où les ouvriers des armureries, connaissant avec exactitude la puissance de tir des soldats de Franco, avaient pu calculer les blindages en fonction de ces renseignements.

A propos d’alliance entre l’armée et la révolution, on peut citer la révolution qui servit d’exemple à toutes les autres et qu’on appelle la Révolution Française, et où, par deux fois, tout d’abord en 1789 pour le passage de la monarchie absolue à la monarchie constitutionnelle, et ensuite le 10 aout 1792, pour la prise du palais des tuileries et donc le passage de la monarchie contitutionnelle à la République, une très forte proportion de l’armée décida d’aider les révolutionnaires, une autre partie de rester neutre, et la plus petite partie, celle des imbéciles continuant à vouloir défendre le Roi décida que, n’étant plus assez nombreuse, il vallait mieux qu’elle rentre chez elle plutôt que de mourir pour rien. Il ne resta plus que mille garde Suisses pour défendre effectivement, c’est-à-dire les armes à la main, le Palais des Tuileries. En face d’eux, il y avait 70 000 parisiens et quelques marseillais venus là pour réveiller les révolutionnaires parisiens, venus là pour faire la révolution, et qui nous laissèrent aussi en souvenir un chant que Louise Michel chantait encore pendant la commune de paris presqu’un siècle plus tard. Je veux parler de cette Marseillaise que le pouvoir mit très longtemps à récupérer, c’est-à-dire à rendre inoffensive, et même réactionnaire, du moins quand on ne fait pas attention à ses paroles. (Tiens, il faudrait d’ailleurs que je les relise ! Et même celles de l’Internationale, d’ailleurs !)

Mais pour vous montrer qu’un tel exemple (d’ailleurs dans l’exemple ci-dessus, il y en a deux : 14 juillet 1789 et 10 aout 1792) n’est pas si rare que ça, regardez la belle révolution des œillets, au Portugal, où la quasi totalité de l’armée passa, et activement, dans le camp de ceux qui ne voulaient plus de la dictature.

Encore un exemple ? Prenons 1989 à Tien An Men, la grande place de Pékin (désolé, je ne peux pas écrire beyjin, la nouvelle transcription du chinois est fonction de la langue anglaise, alors que l’ancienne était fonction du français. Je ne comprendrais donc jamais pourquoi ceux qui écrivent et parlent en français ne continue pas à dire Pékin ou Mao tse Toung ! franchement, mao ze dong et beyjin, ça a l’air de quoi ?). Un million de chinois occupaient cette place gigantesque. Teng Siao pin (là, je sais pas comment ça s’écrit, ni en transcription française, ni en transcription anglaise !) envoya l’armée. Mais la population discuta avec les militaires qui décidèrent de s’en aller en laissant armes et bagages sur place. Les chinois décidèrent de brûler toutes ces armes et chars d’assaut ! Teng Siao Pin dû envoyer une autre armée qui réagit comme la première, puis encore une autre, etc. il en envoya ainsi plus d’une dizaine qui toutes finirent par prendre parti pour les contestataires ! Toutes ? Toutes sauf la dernière, celle commandée par un membre de la famille de Teng, et qui fut incorruptible ! Si ces imbéciles de contestataires de Tien An Men n’avaient pas été des pacifistes, ils auraient demandé aux 12 ou 13 armées qui avaient pris parti en leur faveur de rester et d’être prêts à se servir de leurs armes. Ainsi, l’armée incorruptible n’ayant aucune chance de gagner la bataille ne se serait probablement même pas déplacée. Mais au lieu de ça, ils demandèrent aux soldats qui étaient passés dans leur camp de s’en aller, et ils détruisirent leurs armes ! Ce qui fait que l’armée incorruptible les a massacrés : 100 000 morts ! Tout ça pour éviter au sang de couler ! Vive le pacifisme ! Il n’empêche : 13 armées sur 14 avaient pris le parti des contestataires.

Des exemples, toujours des exemples. il y en a trop, je ne peux pas tous les citer, il faudrait parler des marins révolutionnaires de Kronstadt qui, en 1921, se révoltèrent contre le vol de la révolution par les bolcheviks, le chef de l’armée rouge était Trotski. Mais la première armée qu’il envoya refusa de tirer sur les marins parce qu’ayant discutée avec eux, elle trouva qu’ils avaient raison. Je passe sur tout un tas de détails, et c’est bien dommage, parce qu’il y a là aussi une belle leçon à tirer, d’ailleurs comparable à celle de la commune de Paris, et qui permet de comprendre comment perdre une révolution qui pourtant aurait pu facilement se gagner. Dans les deux cas, les révolutionnaires refusèrent de prendre l’initiative quand ils en eurent l’occasion, dans les deux cas ils attendirent passivement les uns derrière leurs barricades et les autres dans leur île, que l’armée ennemie se reconstitue et vienne les massacrer. Dans les deux cas ils n’osèrent pas gagner ! Louise Michel donne 100 000 morts à Paris ! Rien que d’écrire les chiffres de tous ces morts, 100 000 à Pékin en 1989, 100 000 pendant la commune de paris, etc., j’ai les larmes qui me viennent aux yeux en pensant que certains reprochent aux ouvriers d’avoir mis trois gouttes de pollution là où le capital en met des milliards et des milliards de tonnes. Au lieu de chercher des cheveux sur la tête des ouvriers qui les ont perdus tellement ils ont des soucis, je préfère tourner mes reproches vers l’ennemi qui, lui, est vraiment sans aucun scrupule. Comme ça, au moins, j’ai un peu plus l’impression d’avoir de la conscience de classe !

Mais, trèfles de disgressions, maintenant que j’ai séché mes yeux et que j’ai fait semblant de me consoler en buvant un canon (un excellent rhum de Cuba, siete años !), à 5H56 du matin, je peux revenir à nos moutons. Bon, merde ! j’ai les yeux qui recommencent à couler ! Le canon c’est pas bon pour ce que j’ai. Le suicide, peut-être ? Non, il n’en est pas question, ça ferait bien trop plaisir à nos ennemis communs ! S’ils veulent que je meurent rapidement, il leur faudra me tuer. Sachez-le bien, si je me suicide un jour, ce ne sera pas un auto-suicide, ce sera l’ennemi qui m’aura suicidé, ce sera un assassinat ! Comme suicide, je préfère les suicides qui n’en sont pas. Par ordre de préférence : premièrement, celui à la Che Guevara ; deuxièmement, celui à la Mesrine. Je respecte aussi profondément le suicide à la palestinienne, pour moi, en fRANCE, ça donnerait : une ceinture de dynamite autour du ventre, me déplacer dans une fête où il n’y a que des salauds, que des Dassaults, et puis Boum ! plus de do ! Mais rassurez-vous, ce dernier, je ne le ferais pas, parce que les médias pourraient trop facilement le détourner au service du pouvoir en le faisant passer pour du terrorisme classique. Et puis, qui sait, ils seraient même capables de dire que j’ai été récemment converti à l’islamisme par je ne sais quel imam dont je n’aurais jamais entendu parler, comme ils l’ont fait pour Khaled Kelkal, et ça finirait par me faire une pas très belle mort ! Il n’empêche, il y a en france, selon les chiffres, entre 10 000 et 30 000 suicidés par ans ! Vous imaginez, si tous ces gens achetaient une Kalachnikov (50$ à Odessa, 5$ en côte d’Ivoire, et beaucoup plus cher en Suisse. Souvenez-vous bien que Lénine, avant de trahir la révolution sous l’impulsion de Trotski, disait : « Les capitalistes vendront jusqu’à la corde qui servira à les pendre ! » Quand à moi, je dis avec les situationnistes et avec les anciens soixantuitards que "l’humanité ne sera heureuse que le jour où le dernier capitaliste aura été pendu avec les tripes du dernier bureaucrate !" Mais, je sens qu’il y a des ignares dans la salle, aussi, je me vois obligé de préciser que les bureaucrates, c’est la hiérarchie qui se prétend "communiste", qui dirigea Moscou et qui dirige encore Pékin. Quand au parti "communiste" français, je crois que ses dirigeants ne sont même plus des bureaucrates. Sont-ce des molusques ? je ne sais pas, il faudrait inventer un nouveau mot pour les qualifier. Tiens, il n’y a qu’à dire que ce sont des Hues. Allez, Hue ! Mais au fait, j’avais ouvert une parenthèse, il me faudrait peut-être finir par la refermer. D’ailleurs, de dire ce que j’ai sur le cœur, soudainement, ça va mieux) Et donc, si à partir de maintenant tous ceux à qui passent par la tête des sérieuses envies de suicide faisaient ce que je propose et s’achetaient une kalachnikov ou la volait ou … , ça ferait une sacrée armée révolutionnaire, vous croyez pas ? Il n’y aurait pas grand chose qui résisterait en face, hein ? C’est d’ailleurs bien pour ça qu’Israël, malgré ses armements ultramodernes et ultrasophistiqués financés par ses maîtres américains, a dû s’enfuir la queue basse du Sud-Liban ! vous voyez que je fini par y revenir, à nos moutons, mais à partir du moment où, au lieu de se suicider, les moutons se mettent à se procurer des armes, à partir du moment où ils se battent, ils cessent instantanément d’être des moutons ! mais j’ai un peu peur d’être en train de très mal m’exprimer, avec ce que j’écris, vous allez croire que pour être révolutionnaire, il faut être au bord du suicide. Hé bien figurez-vous que j’ai failli, du coup, m’autocensurer moi-même, m’empêcher à moi-même de vous dire ce que je pense profondément ! Mais c’est ma faute, aussi, je suis bien con, par moment, quand je m’imagine que vous n’allez pas comprendre que pour avoir envie de faire la révolution, il n’y a pas du tout besoin d’être au bord du suicide, mais bien plutôt d’avoir une furieuse envie de vivre, mais au plein sens du terme, de respirer enfin !

Bon, je voulais parler aussi de mai 68. Il faut bien en venir là, puisqu’en fRANCE, depuis cette année là, l’histoire n’a plus été capable d’aucun orgasme un peu grandiose ! Hé bien, souvenez-vous de la " fuite à Baden Baden "du Dictateur Militaire nommé Général De Gaulle, qu’y avait-il donc de si important, à Baden baden, pour qu’en pleine crise le grand chef aille s’y réfugier quelques temps ? C’est tout simple, il y avait la légion française commandée par le général Massu ! Mais pourquoi donc Nôtre Général tant aimé ("10 ans, ça suffit !") a-t-il donc été là-bàs ? N’y avait-il pas, en fRANCE, de bons soldats prêts à le servir ? Hé bien non, justement ! Les bons soldats en question s’en sont posés, des questions, quand ils ont vu leurs frères, leur sœurs, leurs pères, bon je vais pas passer toute la famille, mais ils y ont vu aussi leurs amis, sur ces barricades dont je n’ai pas encore écrit le nom dans ce paragraphe. Et surtout, ils leur ont demandé, à tous ces gens qu’ils aimaient : « Mais qu’allez-vous donc faire là ? » Et des réponses, ils en ont eu tellement, et des tellement convainquantes, que quand le Général de Gaulle a demandé aux officiers résidant sur le sol de fRANCE : « Vos soldats accepteront-ils de tirer sur les manifestants ? » tous les officiers sans exception ont répondu : « non ! ». Et même pire : quand de Gaulle leur a demandé, "Mais vous, mes chers officiers, vous accepteriez bien d’en donner l’ordre, n’est-ce pas ? » Hé bien, ils ont répondu "non". Alors, comme le raconte fort indiscrètement ce cher général Massu, de Gaulle est allé se faire réconforter à Baden Baden, où il a pu vérifier que, malheureusement pour nous, les légionaires de Massu, résidant à Baden Baden, en pays Allemand, n’ayant donc à peu près aucune possibilité de communication avec l’extérieur pour cause d’absence de langue commune, étaient restés totalement coupés du mouvement social. Massu lui a dit : « N’ayez pas peur, mon général, mes troupes comme mes officiers sont restées fidèles, tout le monde tirera ou donnera l’ordre de tirer ! » Ça montre bien qu’une fois de plus, il n’y eut que très peu de soldats pour prendre parti contre le mouvement révolutionaire !

Je ne vais pas beaucoup parler de la tentative récente de révolution albanaise, puisque j’en ai déjà parlé dans le journal où j’ai déjà dit que tous les soldats albanais à quelques très rares exceptions près ont pris activement parti pour la révolution et lui ont livrées toutes les armes qu’ils ont pu, à tel point que la fameuse Europe, dont on nous rabat tant les oreilles, a dû, pour essayer d’éteindre cette révolution tentée par les gueux d’Albanie, envoyer là-bàs 6000 soldats commandés par les italiens, dont 1 000 soldats français, sans qu’aucun français ne s’insurge, à ma connaissance, contre un tel fait ! Ça justifie bien, je crois, que j’écrive le mot fRANCE avec un petit "f" et un grand "RANCE" ! D’ailleurs, lesdits soldats français, on ne nous a toujours pas dit qu’on les avait rapatriés ! je crois donc qu’ils sont toujours là-bàs ! il serait peut-être encore temps de réagir. mais de toute façon, comme ce ne sont pas 6 000 pauvres soldats pas motivés du tout qui peuvent éteindre la révolution de toute une population, il a fallu inventer, et cette fois-ci d’une façon encore plus internationale, une guerre de l’OTAN contre la Yougoslavie pour essayer d’éteindre cette révolution albanaise qui s’était plus ou moins déplacée au Kosovo. Pour plus de précision, déplacez-vous sur le journal, et il y a aussi des interventions qui en parle en AG. N’empêche, une fois de plus, l’armée de tout un pays, est passée dans le bon camp !

Mais, à propos d’armée qui passe dans le bon camp, je vous ai gardé le meilleur pour la fin. En 1963, après avoir obtenu son baccalauréat de philosophie-lettre, jugeant que l’armée serait amenée à jouer un rôle de premier plan dans la bataille pour l’émancipaton, Kadhafi entra à l’Académie militaire de Benghazi. Il fit tant et tant de propagande dans l’armée qu’il la retourna toute entière. A tel point que dans la nuit du 30 aout au 1° septembre 1969, la révolution lybienne put se faire en deux heures sans que coule une seule goutte de sang ! Qui dit mieux ? Et si la télé nous dit tant de mal de Kadhafi, c’est certainement parce que justement, pour sa révolution, il n’a eu besoin de tuer personne. C’est aussi, sans doute, parce que dès le lendemain les salaires avaient été multipliés par deux et les loyers divisés par deux. Mais bien sûr, c’est aussi, parce que, quelques années après, réussissant plus ou moins l’union des pays vendeurs de pétrole, il réussit à faire en sorte que l’occident soit obligé de l’acheter à un prix un peu plus correct ! Et d’ailleurs, Kadhafi sert bien la compagnie d’aviation Boeing : en effet, il revient bien moins cher d’accuser Kakhafi de terrorisme à chaque accident d’avion que de financer la sécurité ! Pour confirmer mes dires, j’ai entendu à France-Info, que maintenant que Kadhafi avait pu prouver qu’il n’y était pour rien, dans l’histoire de Lokerby, Boeing disait que finalement c’était l’Iran. En tout cas, c’est sûrement pas la faute au fait que le propriétaire de Boeing ne veut pas payer les frais d’entretien de ses avions !

Bon, vous voyez, les problèmes militaires qui pourraient se poser à la révolution ne me font pas vraiment peur : on a une langue pour parler ! C’est ça, notre arme favorite. Et on n’a pas besoin d’inventer des trucs inimaginables pour convaincre les soldats de passer dans notre camp, il suffit de leur faire part de ce que nous subissons tous les jours, puisque comme cela a été si souvent dit : « Seule la vérité est révolutionnaire ! »

Mais, me direz-vous, quand les soldats refusent de parler avec nous, ou quand ils ne parlent pas la même langue, quand ils restent nos ennemis. Hé bien, justement, nous avons un exemple récent : Israël a dû quitter le Sud-Liban parce que "El pueblo, unido, jamas sera vencido !" ("Le peuple uni ne sera jamais vaincu") mais il me faudrait, pour être un peu sérieux malgré l’heure qui passe et que malheureusement, il faut bien que j’aille me coucher, et que je ne peux plus faire autrement que de faire trop vite, parler des exploits des cubains, et de che guevara en particulier, mais vous n’avez qu’à lire le bouquin de Jean Cormier sur ce sujet. Il est vraiment excellent ! De toute façon, le plus bel exemple d’une défaite militaire internationale du pouvoir reste le Vietnam. Et si cette révolution est aujourd’hui un peu pas bien, ce n’est pas à cause d’un problème militaire. Car, militairement et malgré leurs faibles moyens, ils ont vaincus successivement la fRANCE puis les USA, en provoquant, d’ailleurs, un tel mouvement de soutien à leur cause dans le monde entier qu’il faillit bien renverser le capitalisme tout entier !

Bon, il est 8 h 33 du matin, et je devrais maintenant, après vous avoir montré que d’un point de vue militaire, nous n’avions rien à craindre, vous montrer aussi que d’un point de vue organisationel, la meilleure organisation, c’est la commune pour parler parisien, le soviet pour parler russe, ou la coordination pour parler moderne. Et en effet, quand les combattants savent et pourquoi ils se battent, et pourquoi ils se battent de telle façon plutôt que de telle autre, quand ils le savent parce que ce sont justement eux qui ont pris toutes les décisions essentielles en assemblée générale, alors ils sont certainement bien plus motivés pour partir au combat que quand ils sont seulement des pions qui ne vont au combat que parce qu’ils sont payés, ou pire parce qu’ils n’ont pas le choix ! Mais que ceux que je n’ai pas convaincus en si peu de lignes aillent voir les explications cinématographiques de Stanley Kubrik dans son Spartakus.

Pour conclure, je dirais que si nous commençons par nous déshypnotiser les uns les autres, etc. (do n’a pas le temps de faire la liste : ll faut que do fasse dodo !) alors, nous vaincrons ! Je vous jure que le principal problème n’est pas militaire, mais théorique. Vive la thc !

 

HASTA LA VICTORIA, SIEMPRE !

[Note de do du 13 aout 2005 sur Kadhafi : Bien entendu, depuis ce texte qui date de juillet 2000, les choses ont changées ; l’impérialisme a décidé de faire à nouveau porter les tords sur la Lybie. Ainsi, tout comme une personne torturée admet assez facilement des crimes qu’elle n’a pas commis, sous la pression d’un terrible embargo, la Lybie a fini par "accepter" d’indemniser les familles de ses prétendues victimes. Vous pouvez aller lire aussi cet article du Monde Diplomatique sur « Les preuves trafiquées du terrorisme libyen » :

 

http://www.monde-diplomatique.fr/20… ]

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article3082

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 21:11

http://gastro1.pagesperso-orange.fr/fetes/quatorzejuillet_fichiers/image009.jpg

http://gastro1.pagesperso-orange.fr/fetes/quatorzejuillet_fichiers/image009.jpg

.

Reçu ce texte :

 

LE RÔLE CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRE DES DÉFILÉS MILITAIRES DU 14 JUILLET

Les actuels défilés militaires du 14 juillet en France ont été institués peu après l’écrasement de la Commune de Paris par l’armée en 1871. Il y eut 100 000 morts d’après Louise Michel.

Bonjour à toutes et à tous,

Contrairement à ce qu’a dit Sarkozy aujourd’hui 19 juillet 2011, l’armée française n’est pas "le visage meurtri de la France" ; elle en est le visage meurtrier.

C’est en 1880, quelques années après la Commune de Paris et son écrasement par l’armée que fut instituée l’actuelle tradition des défilés militaires du 14 juillet en France. Il ne s’agit donc pas d’un rituel de fête révolutionnaire ; mais, pour le pouvoir, de bien montrer sa force, de bien montrer ce qu’il faudra vaincre, si l’on veut tenter une nouvelle révolution.

Si, par deux fois à l’origine de la Révolution Française, le 14 juillet 1789 puis le 10 aout 1792, un grosse partie de l’armée prit partie pour la révolution, une autre grosse partie décida de rester neutre, et la troisième partie (royaliste) décida de ne pas se battre, pensant que tout était perdu ; l’armée française a cessé, au moins dès l’écrasement de la commune de Paris en 1871, de jouer un quelconque rôle révolutionnaire.

C’est parce que la Commune de Paris avait refusé de passer à l’offensive sur Versailles qu’elle fut vaincue. En effet, les communards attendirent tranquillement derrière les barricades pendant trois semaines que Thiers ait le temps de former une armée qui allait attaquer Paris et commettre le pire de tous les massacres de l’histoire de France (cent mille morts d’après Louise Michel !). Attendre ainsi sans rien faire, c’est comme si, au jeu de go ou aux échecs, on laissait l’adversaire jouer sans jamais lui répondre. C’est la défaite assurée !

Après ce massacre, Thiers avoua 30 000 morts. Mais dans son livre sur la Commune, Louise Michel corrige ce chiffre et dénonce 100 000 morts. C’est évidemment Louise Michel que je crois et pas les forces de répression. Mais, même les 30 000 morts officiellement admis par Thiers lui-même semblent inadmissibles aujourd’hui. Cela se voit au fait que les diverses encyclopédies décrivant cet événement parlent seulement d’environ 12 000 à 20 000 morts. Il faut bien que le pouvoir révise l’histoire, pas vrai, s’il veut durer encore un peu.

Aujourd’hui, et depuis longtemps maintenant, l’armée française n’a pas seulement un rôle contre-révolutionnaire en France-même ; elle a aussi le rôle de conquête et de maintien des conquêtes impérialistes à l’étranger. Il y a eu par exemple la guerre d’Indochine et celle d’Algérie. Rappelons que pour conquérir l’Algérie en 1830 il a fallu que l’armée française tue la moitié de ce pays, qui comptait à l’époque environ 7 millions d’habitants.

Aujourd’hui-même l’armée française massacre des populations en Afghanistan :

http://mai68.org/spip/spip.php?article370

(Des Oradours en Afghanistan financés par nos impôts !)

L’armée française bombarde la Libye avec des munitions à l’uranium appauvri :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2488

Alors que la population libyenne soutient massivement la Jamahirya établie par la révolution de 1969 grâce à Kadhafi sans qu’une seule goutte de sang ne soit versée :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2991

(Vidéo CNN montrant un million de manifestants soutenant le "régime" de Kadhafi dans un pays de 6 millions d’habitants. Ce qui est l’équivalent d’une manif de 10 millions de personnes à Paris !)

Et l’armée française intervient évidemment, tantôt officiellement tantôt officieusement, sur bien d’autre terrains de guerre, comme récemment pour la recolonisation de la Côte d’Ivoire :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1840

(Gbagbo avait vraiment gagné les élections !)

Aussi, quand je vois Fillon s’insurger de la comparaison entre les défilés militaires de France et les défilés militaires de Corée du Nord, je lui donne raison. La Corée du Nord a dû en effet se sentir insultée d’une telle comparaison, elle qui ne fait la guerre nulle part.

Merci pour votre attention,
Meilleures salutations,
do
http://mai68.org/spip

Que celles et ceux qui veulent savoir dans quelle mesure il est possible (car c’est possible !) que l’armée prenne à nouveau partie pour la révolution, lisent cet article écrit en l’an 2000 :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3082

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Résistances à la guerre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives