Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 02:20

 

Bonjour,
https://www.youtube.com/watch?v=8t3aCEFREzM
Je vous adresse un bref discours de Vladimir Poutine (d'une durée de 9 minutes) sous-titré en français daté du 28 mars et publié ce jour.
Il a été prononcé à l'occasion d'une réception d'officiers supérieurs fraîchement promus, et consacré aux développements récents en Crimée. Vladimir Poutine y analyse les évolutions des forces armées russes, et trace les grandes lignes de leurs priorités pour les années à venir.
Ce discours est conclu par un entretien avec Sergueï Choïgou, le Ministre de la Défense, qui sollicite la permission de restituer à l'Ukraine les armements ukrainiens présents sur le territoire de Crimée.
N'hésitez pas à la publier et à la diffuser, S (...)

 

Ukraine & Crimée : Poutine s'adresse à l'Etat-major des forces armées russes


28 mars 2014, 14:40 Le Kremlin, Moscou

 

 





Les officiers nommés à des postes supérieurs de commandement ont été présentés au Président et se sont vus remettre leurs hauts titres militaires spéciaux lors d’une cérémonie qui s’est tenue à St George Hall, dans le Grand Palais du Kremlin.

 

Les agents nommés à des postes supérieurs de commandement appartenaient au ministère de la Défense, au ministère de l’Intérieur, au ministère des Situations d’urgence, au Service fédéral de sécurité, au Service de renseignement extérieur, au Service fédéral de contrôle des drogues, au Service fédéral correctionnel et au Comité d’enquête.

 

 ***

 

Retranscription en russe : http://kremlin.ru/news/20650

Traduction en anglais : http://eng.news.kremlin.ru/news/6929 

Traduction en français & vidéo : http://www.sayed7asan.blogspot.fr

PRESIDENT DE LA RUSSIE VLADIMIR POUTINE : Chers camarades !


Je veux ouvrir cette cérémonie aujourd’hui en commençant par vous féliciter pour vos nouvelles nominations et vos nouveaux grades militaires spéciaux, et je vous souhaite tout le succès dans votre service et dans la résolution des tâches complexes et des grandes responsabilités qui vous incombent afin de relever les défis liés à la sécurité nationale et à la défense de la Russie.

 

Les événements récents en Crimée ont constitué un test critique de nos capacités. Ils ont montré les nouvelles qualités et possibilités de nos forces armées et ont démontré la détermination et le moral élevé des troupes.

 

Je remercie les commandants et le personnel de la Flotte de la mer Noire et des autres unités basées en Crimée pour leur fermeté et pour le calme dont ils ont fait preuve, pour leur courage, et pour leurs actions professionnelles et parfaitement pondérées qui ont permis de déjouer les provocations, d’éviter toute effusion de sang et d’assurer les conditions d’un déroulement pacifique et libre du référendum.

 

Nous devons maintenant mener de sérieux efforts pour moderniser l’infrastructure militaire en Crimée. Nous devons également mener à terme le processus de mise en place d’antennes locales du ministère de l’Intérieur, du ministère des Situations d’urgence, du Service correctionnel fédéral, du Service fédéral de sécurité, de la Commission d’enquête et du Service fédéral de contrôle des drogues en Crimée et à Sébastopol.


Je souligne également la nécessité de mettre rapidement en œuvre la décision de rouvrir l’Ecole navale supérieure Nakhimov de la mer Noire, et de mettre en place un collège présidentiel de cadets à Sébastopol.


Permettez-moi de répéter que nous devons utiliser au maximum les professionnels qui ont servi dans des unités ukrainiennes basées en Crimée ou qui ont travaillé dans les instances judiciaires et autres organismes spécialisés, qui ont exercé leurs fonctions dignement et qui ont décidé qu’ils veulent servir la Russie. Ils conserveront leurs grades militaires et leur ancienneté, et leurs titres et diplômes seront reconnus. Leur rémunération et leur statut social seront harmonisés avec la législation russe. Les salaires que nous versons ici sont près de quatre fois plus élevés que ceux qui sont versés en Ukraine. Le Gouvernement de la Fédération de Russie prendra les décisions pertinentes sur toutes les questions relatives au paiement des pensions, des avantages et des soldes de la fonction militaire au cours des prochains jours.


Dans le même temps, nous respectons le choix des militaires ukrainiens et officiers des instances policières et judiciaires qui souhaitent retourner en Ukraine. Nous devons traiter ces personnes et leurs familles avec toute la décence convenable et toute la dignité que les traditions de l’honneur militaire exigent.

 

Chers camarades,


Nous devons poursuivre nos efforts constants pour bâtir et renforcer tous les éléments clés qui permettent d’assurer la sécurité et la souveraineté de la Russie, et je parle avant tout des forces armées.


La mise en œuvre du Programme d’acquisition de la défense 2013 a permis de fournir aux forces armées et à la marine des armements et des équipements plus modernes. Dans le même temps, l’intensité et la qualité de la formation des troupes s’est également améliorée. Cela se reflète dans les résultats des inspections-surprises minutieuses qui ont été effectuées, y compris les inspections récentes qui se sont tenues dans les districts militaires de l’Ouest et du Centre.

.
Dans l’ensemble, un total de plus de 3000 exercices de divers types ont eu lieu l’année dernière. Cet automne, un autre exercice militaire stratégique aura lieu, « Vostok 2014 », ce qui nous donnera l’occasion de mettre à l’essai l’utilisation de forces combinées des personnels de différentes branches des forces armées, et également avec la participation de forces issues d’autres agences de sécurité. Nous prévoyons également de continuer à développer les différentes unités de combat de nos forces armées, y compris dans la région de l’Arctique.

 

Chers camarades,


Les organismes sécuritaires et judiciaires et les Services de renseignement jouent également un grand rôle dans la sécurité globale de notre pays. Nous avons souligné lors du Conseil du ministère de l’Intérieur que nous devons consolider les résultats positifs obtenus au cours des dernières années. Nous devons construire sur cette base, de façon à augmenter le nombre de crimes résolus et à faire de réels progrès dans des domaines importants tels que la lutte contre l’extrémisme, la criminalité économique, la sécurité routière et le maintien de l’ordre dans les lieux publics et durant les rassemblements publics.


Le Service fédéral de sécurité doit mettre l’accent sur la prévention des menaces terroristes. L’année dernière, 82 crimes liés au terrorisme ont été empêchés, dont 13 attaques terroristes. 278 hommes armés ont été neutralisés, dont 43 chefs de groupes armés.

 

Je vous demande de continuer à travailler de cette manière, activement et en prenant des initiatives, et je vous invite à faire usage de l’expérience des mesures préventives que vous avez prises en assurant la sécurité aux Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi et à travailler en étroite collaboration avec les autres services de sécurité sous la coordination du Comité national de lutte contre le terrorisme.


Le contre-espionnage requiert également une attention sérieuse. Les agents des services frontaliers du Service fédéral de sécurité doivent également poursuivre les travaux afin de renforcer l’ensemble du périmètre des frontières de l’Etat.


J’attends du service de renseignement extérieur qu’il fasse des évaluations rapides des menaces étrangères potentielles contre la sécurité de la Russie et qu’il élabore des propositions concrètes sur la façon de neutraliser ces menaces.

 

La tâche prioritaire de la Commission d’enquête est de constituer une solide base de données pour les dossiers concernés par l’enquête, tout particulièrement pour les délits et crimes graves et très graves pour lesquels l’opinion publique attend légitimement une décision.


Des exigences toujours plus strictes pèsent sur le personnel du Service fédéral correctionnel. Il est important de s’assurer que les conditions de détention des prisonniers répondent aux normes acceptées, d’améliorer le système de sécurité dans les installations qui sont sous votre contrôle, d’y assurer le respect des législations et d’y maintenir la loi et l’ordre.

 

Le Service fédéral de contrôle des drogues doit être plus actif dans la détection et la destruction des canaux de trafics de stupéfiants ainsi que le démantèlement des réseaux de distribution de drogues.

 
Le ministère des Situations d’urgence est responsable de la protection complète de nos citoyens dans les situations d’urgence. Avec l’été qui approche, vous devez faire de grands efforts pour prévenir les incendies de forêt et vous assurer du fait que votre personnel et votre équipement soient opérationnels. Vous devez également garder à l’esprit les graves conséquences des inondations de l’an dernier en Sibérie et en Extrême-Orient. Nous avons besoin des prévisions les plus exactes possibles de ce que sera la situation cette année, afin de se préparer au mieux pour les risques potentiels.


Le Service des Equipements spéciaux a des responsabilités particulières, visant surtout à maintenir un fonctionnement stable des organismes gouvernementaux dans des conditions d’urgence. J’ai confiance en votre formation professionnelle et en votre compétence.


Chers camarades,

 

En conclusion, je vous félicite une fois de plus pour vos nouvelles nominations et vos titres militaires spéciaux. Je suis convaincu que vous ferez tout votre possible pour mener à bien vos tâches au mieux de vos capacités.


Je vous souhaite la santé et le succès.


<…>



MINISTRE DE LA DÉFENSE Sergueï Choïgou : Camarade Commandant en chef !

Conformément à vos instructions, le retrait planifié des unités de l’armée ukrainienne qui ont souhaité continuer à servir dans les forces armées ukrainiennes est maintenant terminé. De même, tous les emblèmes nationaux et les drapeaux de tous les navires et de toutes les unités qui ont fait défection pour rejoindre les forces armées russes ont maintenant été remplacés par ceux de la Russie. Nous avons fait le nécessaire pour qu’aucun acte de profanation ou d’irrespect envers les symboles de l’Etat ukrainien ne soit toléré.


Je vous demande la permission de procéder à la restitution des armes et du matériel militaire ukrainien à l’Ukraine.


VLADIMIR POUTINE : Vous parlez des navires et avions de guerre ?


Sergueï Choïgou : Exactement.


VLADIMIR POUTINE : Oui, c’est d’accord. Faites-le.


Sergueï Choïgou : Ce sera fait.

 


VLADIMIR POUTINE : Chers camarades ! Permettez- moi de vous féliciter à nouveau pour vos nouvelles nominations et pour les grades militaires spéciaux qui vous ont été attribués. Je suis sûr que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour garantir à notre peuple un sentiment de protection et de sécurité totales, et pour que les forces armées, les services de renseignement et les institutions légales soient à la hauteur des tâches que la société leur a confiées.


Je vous souhaite du succès. Je vous remercie beaucoup pour votre service.

 


Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 15:14

 

IRAN: les forces militaires

se préparent au combat

6 décembre 2011 | Auteur: Jo ^^
http://stefouxxx.wordpress.com/2011/12/06/iran-les-forces-militaires-se-preparent-au-combat/

ZEROHEDGE - L’Iran estime qu’elle n’a plus rien à perdre. Après une série d’explosions mystérieuses et la destruction de drones d’attaque de l’OTAN, il semble que le pays riche en pétrole est de plus en plus enclin à la probabilité d’une guerre. Selon Ynet News, l’Iran serait entrain de « déplacer des missiles vers des sites secrets », selon un journal britannique; « plus tôt, les habitants de Téhéran commencent à stocker des biens, craignant une grève imminente. »

Le commandant Mohammed Ali Jaafari de la garde révolutionnaire iranienne a ordonné à ses forces d’assurer la préparation opérationnelle sur les installations nucléaires du pays avant une possible guerre ou grève. 

Le Telegraph a rapporté lundi soir que. « Le mouvement est pour l’instant une précaution ». 

Le journal britannique cite des sources de renseignement occidentaux stipulant que « l’Iran organise un repositionnement de missiles balistiques, d’explosifs et des troupes dans des positions défensives, afin d’offrir une réponse rapide dans le cas d’une attaque par Israël ou les Etats-Unis « . 

Un responsable du renseignement occidental de haut rang a cité qu’ »il y a une profonde inquiétude au sein de la haute direction du régime iranien et qu’elle redoute être la cible d’une attaque militaire surprise par Israël ou les États-Unis.

« Pour cette raison, ils prennent toutes les précautions nécessaires pour s’assurer qu’ils peuvent se défendre correctement si une attaque se produit ».

« Nous allons être attaqués »

L’isolement de l’Iran sur ses ambitions nucléaires, sa prétention à avoir abattu un drone espion américain dans son espace aérien, et l’attaque de l’ambassade britannique nourrissent les Iraniens ordinaires de peurs.

« Les étrangers sont nombreux à quitter l’Iran … Je soupçonne qu’il y aura une action militaire … nous allons devenir un autre Irak », a déclaré l’architecte Mahsa Sedri, 35 ans. « Manifestement, quelque chose se passe … sinon les étrangers ne quitteraient pas l’Iran. »

« Nous allons être attaqués … je le sens … Je vide mes comptes en banque pour avoir de l’argent en poche en cas d’attaque », a déclaré Hassan Vosughi, employé du gouvernement. « Moi et tous mes amis avons stocké des marchandises à la maison. »

Peut-être, devraient-ils stocker aussi du pétrole…

Gold-up

Ils font bien de se préparer… le solstice d’hiver approche, ainsi que Noël, et ça pourrait être le moment choisi par nos élites psychopathes pour lancer cette guerre de concert avec le crash économique.

Jo ^

 

IRAN: les forces militaires se préparent au combat

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 00:59

 

http://www.alterinfo.net/photo/art/default/1533566-2046723.jpg?v=1290015993
http://www.alterinfo.net/photo/art/default/1533566-2046723.jpg?v=1290015993
Samedi 17 septembre 2011

14 septembre 2011

 

Philippe Mercure

 

(Montréal) Ce n'est pas tous les jours que de petites entreprises québécoises sont appelées en renfort par... l'armée américaine. C'est pourtant ce qui est arrivé à Medicago, qui a inauguré hier une toute nouvelle usine de production de vaccins pour la grippe en Caroline-du-Nord.

 

Un an après le début de la construction de cette usine financée en grande partie par le département de la Défense américain, la biotech de Québec a pris possession des lieux. Ses 37 employés ont aussitôt commencé à travailler sur leur spécialité: fabriquer des vaccins à partir de plantes.

 

«On est très fiers d'avoir réussi à entrer en opération moins d'un an après la première pelletée de terre», dit Pierre Labbé, vice-président et chef de la direction financière de Medicago.

 

«C'est une étape qui était prévue, mais qui est quand même cruciale. L'équipe de direction continue de montrer qu'elle est capable de respecter ses promesses et ses échéanciers», commente aussi l'analyste Catherine Bouchard, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne.

 

Le prochain défi de Medicago: fabriquer 10 millions de doses en un seul mois, une manoeuvre destinée à prouver aux autorités américaines sa capacité à produire de grandes quantités de vaccins en cas d'urgence.

 

C'est justement en situation d'urgence que Medicago s'est distinguée. Son histoire, digne d'un film d'Hollywood, commence en 2009, en pleine pandémie de grippe A (H1N1). L'entreprise québécoise attire alors l'attention en produisant un vaccin expérimental contre le virus en moins de quatre semaines, alors qu'il faut plusieurs mois aux multinationales pour faire de même.

 

Le coup d'éclat a payé. Un an et demi plus tard, la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), une agence du département de la Défense américain, attribuait 21 millions US à l'entreprise pour fabriquer une usine de calibre mondial de 97 000 pieds carrés aux États-Unis.

 

But de la chose: permettre aux autorités américaines de «répondre aux menaces biologiques émergentes et inattendues».

 

À l'époque de l'annonce, un analyste avait affirmé à La Presse Affaires qu'il s'agissait là de «l'une des plus importantes nouvelles dans le secteur de la santé au Québec et même au Canada depuis un certain nombre d'années».

 

Les vaccins produits par Medicago font encore l'objet de tests sur les patients et ne sont pas encore approuvés pour la commercialisation. Selon l'analyste Catherine Bouchard, l'entreprise pourrait commencer à toucher des revenus en 2013, peut-être avant si une pandémie de grippe se déclare et que l'entreprise est mise à contribution pour l'enrayer.

 

L'analyste croit que Medicago pourrait éventuellement faire l'objet d'une offre d'achat de multinationales comme GlaxoSmithKline ou sanofi pasteur si elle en vient un jour à concurrencer sérieusement leurs activités.

 

Le marché a bien réagi à l'inauguration de l'usine, l'action de Medicago gagnant 4 cents, ou 6,7% hier, pour atteindre 64 cents. 

 

Source : Lapresseaffaires.cyberpresse.ca

 

 

Un tel article appelle plusieurs commentaires :

 

- On le voit, il y a une militarisation croissante de la santé : déjà en 2009, le plan belge de gestion du H1N1 prévoyait que la distribution et la gestion des stocks d’antiviraux se fasse via l’armée. Qu’est-ce que l’armée a à voir avec la santé ?

 

- La surenchère qui se profile n’a rien de rassurant : c’est assez « gros » de croire que si la firme se met déjà à l’ouvrage, ce serait uniquement pour séduire les autorités par sa capacité de production…

 

- La capacité de production mensuelle en millions de doses et la stature mondiale de cette usine de production renvoient à la liberté vaccinale et aux objectifs officieux de la précédente fausse pandémie de H1N1.

 

- Il est une fois encore question, comme pour le H1N1 d’un vaccin expérimental, testé allègrement sur la population humaine ! Et l’appellation « à base de plantes » ne doit duper personne : même si un nombre croissant de gens sont désireux d’une médecine plus douce et moins invasive, à base de plantes ou pas, il s’agira toujours d’un produit expérimental, au développement précipité et qui est injecté (or pour rappel, les effets de substances injectées et ingérées ne sont PAS les mêmes !)

 

- L’article parle aussi de « promesses et de calendrier à respecter » : comment peut-on fixer un calendrier pour des pandémies si celles-ci sont « inattendues » ??

 

- Chose intéressante, on dit que la firme pourra toucher ses revenus au plus tard en 2013 et même avant si une pandémie se déclarait et que l’entreprise était mise à contribution : pourquoi la firme touchera-t-elle des revenus, même en 2013, si aucune pandémie mondiale n’a encore vu le jour ?? Quel drôle de « hasard » ça serait qu’une prochaine pandémie se produise déjà d’ici 2013 alors qu’avant le feuilleton médiatique de la grippe aviaire qui a commencé il y a quelques années, on ne parlait jamais de toutes ces menaces si pressantes de « pandémies mondiales » redoutables. Ne pas oublier non plus le fameux PROJET DE STRATEGIE MONDIALE DE VACCINATION de l’OMS/Unicef pour la période-clef 2006-2015 !

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 03:13

L'opinion d'eva R-sistons

 

Femme de paix, pacifiste (sauf pour la défense du pays attaqué),

j'apprécierais un Défilé citoyen comme le suggère Eva Joly, humaniste.

En même temps, comme c'est utopique aujourd'hui,

je prône un service républicain national

plutôt qu'une armée de métier

et pire encore, par la suite,

une armée de mercenaires apatrides, sans foi ni lois,

et prêts à tuer n'importe qui pour de l'argent !

 

 

 

http://www.comite-valmy.org/IMG/jpg/ARC_LOGO_bleu_et_rouge_vifs_240_x_458.jpg

http://www.comite-valmy.org/IMG/jpg/ARC_LOGO_bleu_et_rouge_vifs_240_x_458.jpg

 

Comme garant de la liberté de la France :

POUR UN NOUVEAU SERVICE REPUBLICAIN ET NATIONAL Communiqué du Comité Valmy

 


jeudi 14 juillet 2011, par Comité Valmy

Pour une armée républicaine du Peuple-Nation

Face à la suppression du service militaire, qui s’inscrit dans le processus de déconstruction de la Nation et de la République que poursuivent les forces du front fédéraliste au pouvoir, le Comité Valmy propose à la réflexion des citoyens, une vision sur ce que pourrait être selon lui, un service militaire et civil rénové, « républicain et national ». En effet : le pouvoir résiduel de la France vassalisée, dans cette forteresse du capitalisme néo libéral et atlantiste qu’est l’Union Européenne supranationale, s’engage de plus en plus dans une voie totalitaire : celle de l’intégration "occidentaliste" sous contrôle étatsunien, liée à la volonté de fomenter un choc des civilisations et de multiplier les interventions impérialistes à l’extérieur. Il apparaît clairement qu’une prochaine étape de ce processus pourrait être la répression policière et militaire des peuples européens qui rejettent l’eurodictature. Les euros-atlantistes se sont doté, contre le peuple - considéré potentiellement comme l’ennemi de l’intérieur- d’un appareil de coercition composé de plus en plus souvent de mercenaires apatrides, d’une police de classe et d’un appareil orwelien de manipulation politico-médiatique. Pour sa sécurité, celle de la République et de la nation, le peuple français a besoin d’une armée de conscription organisée en symbiose avec les militaires professionnels, dans le cadre d’une défense nationale souveraine. Le texte ci-dessous date de fin 2001. Il avait été élaboré dans le contexte du soutien du Comité Valmy à la candidature de JPC à la présidence de la République. Il reste une proposition qui devrait être renforcée aujourd’hui. CB.3.7.08


La professionnalisation des armées a conduit à la suppression de la conscription, pourtant jusque-là considérée comme "le creuset de la Nation" et le meilleur garant du brassage social et de l’intégration des jeunes, y compris de ceux issus de l’immigration, dans le corps social de la Nation.

Cette décision de supprimer le service militaire s’inscrit dans le processus d’abandon de la Nation et du reniement de la République, de son unité et de ses principes, que mènent méthodiquement les forces du front fédéraliste. Celles-ci, de droite ou se réclamant de la gauche, alternent au pouvoir et veulent, à travers leur programme commun maastrichtien, imposer à notre peuples et aux autres peuples européens une Europe supranationale néo-libérale et atlantiste.

Cette décision est intolérable et devra être remise en cause par le peuple français dès que le front patriotique et républicain, en construction, en aura la capacité politique.

Il ne s’agit pas simplement de revenir en arrière mais de proposer aux jeunes de notre peuple qui sont, n’en doutons pas, prêts à assumer leurs responsabilités et leur devoir de solidarité républicaine et nationale, si nous leur tenons un langage de vérité, de citoyenneté, et du civisme, un nouveau service national comportant une formation militaire.

Le Comité Valmy propose, comme l’actualité le rend nécessaire, l’établissement d’un service national obligatoire pour les jeunes, garçons et filles, qui comporterait un tronc commun de formation militaire et diverses tâches d’intérêt général réel.

Ce service national serait à la fois utile à la Nation et à la République, mais aussi aux jeunes eux-mêmes, en leur permettant de rompre leur isolement, en les responsabilisant dans leurs rapports avec la société et pour leur formation de citoyens à part entière.

Dans une telle hypothèse, on pourrait envisager au moins quatre domaines d’affectation des appelés à ce nouveau service national et républicain :

Le premier serait, pour tous, un tronc commun militaire et viserait à la constitution d’une sorte de garde nationale, dont le rôle principal serait de permettre aux jeunes citoyens d’acquérir une formation militaire, afin de pouvoir si nécessaire, participer à la défense du territoire national. Dans certains cas cette garde nationale au service du peuple, pourrait renforcer la gendarmerie.

Cette garde nationale ne dépendrait pas de l’OTAN. En effet, le Comité Valmy demande le retrait de la France de cet instrument d’agression et de guerre sous contrôle absolu de l’impérialisme américain.

Le second serait celui de la protection civile afin de se donner les moyens de faire face aux catastrophes naturelles et aux sinistres de grande envergure (tremblements de terre, inondations, sinistres industriels, etc…) ainsi que, le cas échéant, aux conséquences dramatiques d’actions de guerre ou terroristes à effet de masse (recherche des disparus, secours aux blessés, déblaiements…).

Le troisième serait celui de l’action humanitaire et sociale qui devrait couvrir à la fois les interventions extérieures (exemptes de toute arrière pensée hégémonique ou néo-coloniales) au profit de populations en situation de détresse, et l’aide sociale apportée en France même, aux défavorisés de toutes générations et de toutes origines, notamment aux immigrés en situation régulière (ou régularisable) afin de faciliter leur insertion sociale ( enseignement du français, mise à niveau professionnel de base).

Le quatrième pourrait être celui de la coopération et de co-développement envisagée non plus en termes d’affectations individuelles mais pour la réalisation de grands travaux de génie civil (routes, ouvrages d’art) ou de génie rural (restauration des sols), en partenariat avec les jeunes nationaux des pays concernés, de façon à en faire un lieu de fraternisation et de solidarité.

La durée du service pourrait être de l’ordre de 9 à 10 mois dont 4 ou 5 mois de service militaire de formation. Il serait possible de le prolonger, sur la base du volontariat, notamment quant il s’agit d’emploi à forte qualification et demandant une longue formation.

Un choix pourrait être offert entre appel en fin de cycle scolaire obligatoire ou après apprentissage, avant études supérieures ou après obtention du premier diplôme complet d’enseignement supérieur ou de spécialisation (maîtrise, école d’ingénieurs…).

La large ouverture des possibilités d’affectation aurait pour contrepartie la suppression de toute forme de dispense (à l’exception de la phase militaire pour les objecteurs de conscience).

Une rémunération correspondant à un pourcentage déterminé du SMIC serait payée, éventuellement augmentée d’une prime de qualification pour les compétences apportées (ingénieurs, techniciens, informaticiens, personnels de santé…). La durée du service serait prise en compte pour le calcul de la retraite au régime général. La protection sociale serait assurée aux personnes à charge.

Sur le plan budgétaire, la dépense pourrait être gagée, au moins en partie, par une réduction des effectifs professionnels de l’armée de Terre, et par un transfert au service national du financement des "emplois jeunes" repris en charge par lui.

Communiqué du COMITÉ VALMY. ( décembre 2001 )

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article31

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 02:09

La Belgique part en guerre sans gouvernement

par Pascal Sacré

Le 26 mars 2011

 

© belga


Le ministre de la Défense, Pieter De Cre


 

Nous, Belges, partageons avec l’Irak le triste record du nombre de jours en crise, sans gouvernement.

 

« Après 249 jours de crise en Irak en 2010, les sunnites, les chiites et les Kurdes se sont accordés sur le partage du pouvoir. Mais 40 jours supplémentaires ont été nécessaires pour former une coalition à Bagdad. » [1]

 

En Belgique, la crise est toujours en cours et si les sunnites, les chiites et les Kurdes d’Irak ont su trouvé un terrain d’entente après des années de guerre et d’embargo, les politiciens flamands et wallons, non,  mais comme le précise Yves Leterme [2], premier ministre sortant, la vie du Belge moyen n’en est pas complètement transformée.

Finalement, il ne le sent pas trop, le Belge moyen, que son pays n’a pas de gouvernement.

Il ne sent pas trop non plus sa participation à la nouvelle boucherie organisée par l’Occident « libérateur ».

 

Le Palestinien ne l’intéresse pas, mais le Libyen oui. Enfin, quel Libyen ?

 

Pour nos journalistes en phase avec nos politiciens « humanitaires », toujours friands de ce genre de formule, je cite : « La Belgique » est « unanime pour intervenir en Lybie » [3].

Belgique unanime, moins moi.

 

C’est l’enthousiasme parlementaire pour aller faire la guerre en Lybie.

Bien entendu, chansonnette habituelle depuis quelques années, la motivation humanitaire, l’auto-persuasion de faire la guerre pour amener la paix, donne des ailes à nos gouvernants.

 

C’est une petite berceuse que nous nous chantons en Occident, au moins depuis 1991 (première guerre du Golfe), plus longtemps pour les Etats-uniens.

 

Nous y allons tous de bonnes et franches tapes dans nos dos qui sous le coup de cette formidable opportunité, nous fait nous redresser fièrement et oublier nos différences communautaires.

 

Nos journalistes, et nos politiciens ne sont pas honnêtes avec nous.


Que ce soit par ignorance (naïveté volontaire), incompétence ou duplicité, comme dans le dossier de la vaccination contre le H1N1 [4], nos gouvernants, et nos organes de la presse officielle, ne nous disent pas tout.

 

Par exemple, nous dit-on que,

 

« Dans les empennages des missiles Tomahawk se trouvent des barres d’uranium appauvri de 300 kilos. Si l’on pense qu’un projectile anti-char construit avec du métal d’uranium appauvri en contient environ 30 gr. seulement, on peut  imaginer la quantité de poussières d’uranium qui se répand dans l’atmosphère dans les zones d’impact… Là-dessus le silence est total. » [5-6] 

 

La pluie envoyée par l’Occident, dont notre petit pays s’est rendu complice avec enthousiasme, cette pluie sur la Lybie sera mortelle et sans pitié, pour tous les Libyens, pas seulement Kadhafi.

 

L’interventionniste Louis Michel, député européen, très enthousiaste lui aussi, ne nous parle pas de la pluie d’uranium appauvri qui attend nos amis Libyens.

Aucun parlementaire, et plus grave encore, aucun journaliste ne soulève ces questions qui certes, donneraient un coup fatal à notre bienveillance humanitaire.

 

L’Irak, l’Afghanistan et tous les endroits que nous avons voulu libérer à coups de missiles, de F-16, de plomb durci, d’uranium appauvri et de bombes à fragmentation, sont la preuve que nos actions n’amènent que plus de chaos, plus de détresse et plus de morts innocentes.

Plus de rage, de rancœur, et de haine vis-à-vis de notre interventionnisme que nous nous plaisons à voir comme de la bonté.

Et nous continuons.

 

Quel sera le coût pour la société belge de toutes ces opérations ?

A titre de comparaison, la guerre en Afghanistan coûte 1,3 million d’euros par jour au contribuable français [7].

Tout cela pour qu’en Afghanistan, Hamid Karzai, l’homme placé par les puissances occidentales pour remplacer les Talibans, soit considéré par la presse française comme pire que les Talibans [8-9], sauf pour les oléoducs et le trafic d’opium.

 

Tout cela, ces guerres, à un moment où nos gouvernants nous promettent des plans d’austérité comprenant le recul de l’âge de la retraite, le rognage des services publics et la réduction de nos salaires, sans compter la destruction de nos droits et libertés.

 

Où se trouvent, dans les journaux écrits et parlés, dans les débats télévisés et radiophoniques, des politiciens, des journalistes, des experts honnêtes et courageux pour nous informer de cet aspect des choses, comme cela devrait être le cas dans une démocratie réelle, si fière de l’être ?

 

Nous le savons tous, et pourtant nous nous laissons avoir à chaque fois.

La vérité n’est jamais si simple, les bons d’un côté, les méchants, les affreux de l’autre, cela n’existe pas, sinon dans les séries hollywoodiennes.

 

Parmi l’opposition à Kadhafi, est-on vraiment sûr qu’aucun extrémiste islamiste ne prendra le pouvoir, encouragé par le chaos généralisé créé par nos bombardements à l’uranium ?

Pour monsieur Louis Michel, éminent politicien belge actuellement à l’Europe, 

 

« Cette révolte démocratique libyenne n’a rien à voir avec le fondamentalisme. » [10] 

 

Selon d’autres sources,

 

Des 700 jihadistes, dont l’entrée en Irak a  été « recensée » (par nationalité) entre 2006 et 2007, 19% venaient de Libye, en particulier de Derna (60%) et Bengazi (24%) qui revendiquent de nombreux « Afghans veterans » dans leurs rangs.

 

Derna est la première source de jihadistes en Irak, 52 contre 51 venant de Riad (mais la ville de Cyrénaïque a 80 mille habitants, et la capitale de l’Arabie saoudite en a 4 millions), suivies par La Mecque et par Bengazi. Même parmi les kamikazes  recensés comme « martyrs », les Libyens sont les premiers, 85% contre 56 % pour les autres.

 

Même scénario décrit par Wikileaks : l’Est libyen comme terrain fertile pour le radicalisme islamique. Et Vincent Cannistraro, ancien chef de la cellule CIA en Libye, affirme que parmi les rebelles il y a beaucoup d’« extrémistes islamiques capables de créer des problèmes » et que les « probabilités [sont] élevées que les individus les plus dangereux puissent avoir une influence dans le cas où Kadhafi devrait tomber ». [11]

 

Nos parlementaires et nos journalistes devraient mieux s’informer ou être plus honnêtes et nous informer plus justement.

 

Beaucoup de civils Libyens mourront, du fait de notre « humanité » invasive et sélective.

Un grand nombre d’entre eux perdront leurs maisons, leurs villages.

Les femmes et les faibles n’y gagneront pas, contrairement à ce qu’on nous dit.

Human Right Watch l’a montré en Irak [12] et d’autres en Afghanistan.

 

Nous, belges, ne devrions ressentir aucune fierté à participer à de telles opérations dévastatrices aux conséquences terribles pour ceux-là même que nous croyons aider, opérations maquillées en geste humanitaire afin de pouvoir continuer à nous sentir bien.

 

Demandons des comptes à notre gouvernement.

 

Mais j’oubliais, nous n’en avons pas.

 

 

 

[1] Crise : la Belgique bat le record irakien

http://levif.rnews.be/fr/news/actualite/belgique/crise-la-belgique-bat-le-record-irakien/article-1194952523018.htm

[2] "On n'est pas si mal sans gouvernement",

http://www.lanouvellegazette.be/politique/2011-03-23/yves-leterme-dans-le-grand-direct-de-rtl-tvi-commentez-ici-sa-prestation-859630.shtml

[3] La Belgique unanime pour intervenir en Libye

http://www.lalibre.be/actu/international/article/649663/la-belgique-unanime-pour-intervenir-en-libye.html

[4] H1N1 : voici le contrat entre GSK et le gouvernement belge

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2010-05-05/h1n1-voici-le-contrat-entre-gsk-et-le-gouvernement-belge-768286.php

[5] Pluie de missiles Tomahawk en Libye, Kadhafi menace

http://www.rtl.fr/actualites/international/article/pluie-de-missiles-tomahawk-en-libye-kadhafi-menace-7669800263

[6] Des bombes à l’uranium appauvri pleuvent sur la population libyenne

Pluie de missiles Tomahawk en Libye

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23885

[7] Le coût de la guerre en Afghanistan : 1,3 million d'euros par jour pour les contribuables français

http://www.politique.net/2010100401-cout-de-la-guerre-en-afghanistan.htm

[8] Femmes afghanes: Karzai pire que les talibans ?

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/femmes-afghanes-karzai-pire-que-les-taliban_751556.html

[9] Afghanistan : Pillay dénonce une loi restreignant les droits des femmes

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=18841&Cr=Afghanistan&Cr1=femmes

[10] Louis Michel : " Il aurait fallu intervenir plus vite en Libye "

http://levif.rnews.be/fr/news/actualite/belgique/louis-michel-il-aurait-fallu-intervenir-plus-vite-en-libye/article-1194971878340.htm

[11] Et si les gentils n’étaient pas si gentils ? Par Maurizio Matteuzzi

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23924

[12] La guerre en Irak : tout sauf une intervention humanitaire,

http://www.hrw.org/fr/news/2004/01/25/la-guerre-en-irak-tout-sauf-une-intervention-humanitaire

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 04:45
Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 01:18

August 28th, 2008 · Commenter (11 Commentaires)

Hervé Morin, hier sur la Base aérienne de Luxeuil, expérimente le missile Mistral. Photo Jean Becker

zoom

Hervé Morin, hier sur la Base aérienne de Luxeuil, expérimente le missile Mistral. Photo Jean Becker

http://www.lalsace.fr/fr/permalien/article/477761/Luxeuil-Herve-Morin-ministre-de-la-Defense-confirme-la-perennite-de-la-BA-116.html

 

 

«Pacification», routes construites, enfants scolarisés, «opérations militaires», soutien de la population, droit international, «stabilisation»… C’est dans un vocabulaire convenu que les deux ministres de Sarkozy, Kouchner et Morin, sont venus s’expliquer sur la situation en Afghanistan.

«Je conteste le mot de guerre», déclare Hervé Morin. Tout aussi manipulateur Bernard Kouchner fait semblant de ne pas savoir ce qu’est une guerre. Comme au bon vieux temps de l’Algérie, il n’hésite pas à déclarer,que «ce n’est pas une guerre, mais une mission de paix avec des affrontements qui sont la même chose que la guerre». Depuis 2001, 944 militaires occidentaux sont morts en Afghanistan – dont 24 Français.

Ne dites pas à la France qu’elle est en guerre, elle se croit à Sarkoland, le pays merveilleux de Nico et Carlita.

 

article du 28 août 2008

 

http://fr.altermedia.info/general/afghanistan-morin-conteste-le-mot-guerre_15663.html

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 01:03

Septembre : le gouvernement Américain et la FEMA déclarent le « mois de la préparation nationale »

Pas de commentaire
Posted 03 sept 2010 in nouvel ordre mondial

Septembre: le gouvernement Américain et la FEMA déclarent le « mois de la préparation nationale »

 

Article mentionné sur ce blog, je le publie à nouveau,

Il a son intérêt ! (eva)

 

Aux États-Unis, le 1er septembre, commencera la campagne de sensibilisation à l’éventualité de catastrophes climatiques et humanitaires et ce, dans le but de préparer les citoyens à toutes éventualités. Le gouvernement américain et la FEMA (son agence de gestion des crises et des catastrophes) ont décrété le mois de septembre comme étant le: « National Preparedness Month » (le mois de la préparation nationale). Les familles américaines sont invitées à mettre en place une série de mesures: plan d’urgence, plan d’évacuation, kit de survie, réserves de nourriture, etc.

Voici les liens du gouvernement et de la FEMA, qui informent les familles sur les mesures d’urgence à prendre:

http://www.ready.gov/

http://www.fema.gov/news/newsrelease.fema?id=49445

Voici l’équivalent pour le Canada, sur le site du gouvernement fédéral

 

Je dois vous avouer que tout se précipite en ce moment et ce, à une vitesse vertigineuse. Les rumeurs de guerre s’intensifient un peu plus chaque jour et les pays se positionnent militairement pour une attaque imminente. D’après les médias aux ordres, l’Iran serait actuellement en mesure de produire des armes nucléaires, et il semble évident qu’Israël et les États-Unis préparent à quelque chose. Ils ont toujours affirmé qu’ils ne permettraient pas que l’Iran soit dotée d’un potentiel nucléaire et une frappe semble inévitable.

Le « nouvel ordre mondial » accélère intensivement ses mesures de contrôle des populations: les technologies d’identification et de pistage s’implantent dans plusieurs pays au nom de la sécurité, une loi fédérale prévoit de « fermer la switch » de l’internet en cas de menace terroriste (incluant le « terrorisme domestique »: nous!), le gouvernement s’infiltre dans les réseaux, les sites conspirationnistes et patriotiques, pour guetter les « ennemis de l’état », le Homeland Security a prévu des mesures pour contrôler l’approvisionnement en nourriture (voir « ordres exécutifs »), etc.

Le mot d’ordre sur tous les blogs et les sites américains qui exposent la censure et les impostures: SOYEZ PRÊTS!

 

http://infoguerilla.fr/?p=5092

 

 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 19:39
Sukhumi, "capitale" d'Abkhazie, la région séparatiste géorgienne. (AFP)
 

Ce déploiement est une "source de préoccupation" pour la Géorgie et l'Otan, a déclaré le vice-Premier ministre géorgien Temour Iakobachvili.

 

 

La Russie a déployé en Abkhazie des missiles de défense antiaérienne S-300 qui abattront tout appareil entrant dans l'espace aérien de cette région séparatiste pro-russe de Géorgie, a indiqué mercredi 11 août le commandant des forces aériennes russes Alexandre Zeline cité par les agences russes.


D'autres moyens de défense antiaérienne ont été déployés en Ossétie du Sud, un autre territoire séparatiste géorgien voisin du territoire russe.


"L'objectif de ces moyens de défense antiaérienne est non seulement de protéger les territoires de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud mais aussi de détruire tout appareil violant l'espace aérien, quelle que soit sa mission", a déclaré le général Zeline cité par l'agence Itar-Tass.

 

"Réponse asymétrique au déploiement américain"


Ce déploiement est une "source de préoccupation" pour la Géorgie et l'Otan, a déclaré mercredi à l'AFP le vice-Premier ministre géorgien Temour Iakobachvili.

"Cela doit être une source de préoccupation non seulement pour la Géorgie mais aussi pour d'autres acteurs régionaux dont l'Otan", a déclaré Temour Iakobachvili. "Cela change l'équilibre des forces dans la région", a-t-il poursuivi.


"Il est évident que la Russie utilise ces territoires occupés comme une plate-forme militaire pour des projets plus vastes que ceux visant juste la Géorgie", a estimé le vice-Premier ministre.


"C'est une réponse asymétrique au déploiement par les Américains d'éléments de bouclier antimissile en Europe de l'Est", a encore jugé Temour Iakobachvili.

 

(Nouvelobs.com)

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 19:30
Des soldats français en Afghanistan (AFP)

 

Un général de division français en Afghanistan a été rappelé à l'ordre après avoir critiqué la stratégie de l'administration Obama, une semaine après le limogeage du général américain McChrystal.


Une semaine après le limogeage du général américain McChrystal, ex-commandant des forces alliées en Afghanistan, un général de division français a été vivement rappelé à l'ordre pour avoir critiqué la stratégie de Washington.

Sur le même sujet

Fait rare en France où le débat public sur l'intervention alliée en Afghanistan est réduit à la portion congrue, le général Vincent Desportes a exprimé ouvertement ses doutes, dans une interview au Monde daté de vendredi 3 juillet. Pour lui, la stratégie américaine en Afghanistan "ne semble pas fonctionner".

"Factuellement, la situation n'a jamais été pire", a-t-il fait valoir, rappelant que le mois de juin avait été le plus meurtrier pour les troupes internationales depuis leur engagement fin 2001 en Afghanistan, avec 100 soldats tués.

"Tout se passe comme si le président (américain) n'était pas très sûr de ses choix", a ajouté ce général qui doit prendre sa retraite au cours de l'été, dans un ultime coup d'éclat.

 

"Opinion malvenue et insuffisamment argumentée"

Ces déclarations ont suscité la colère de la hiérarchie militaire française. Une "faute", des propos "irresponsables", une "opinion malvenue et insuffisamment argumentée", a dénoncé vendredi le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud, au micro d'Europe 1.

L'ancien chef d'état-major particulier du président Nicolas Sarkozy a convoqué son subordonné le jour même pour le prévenir que son dossier serait transmis au ministre de la Défense Hervé Morin. Il appartiendra à ce dernier de prononcer une éventuelle sanction, pouvant aller du simple avertissement à la suspension.

Bien sûr, le général Desportes n'est pas le général Stanley McChrystal, ex-commandant des forces américaines et alliées en Afghanistan dont les effectifs culmineront cet été avec 150.000 hommes. Mais il n'est pas non plus le premier venu.

A la tête du Collège interarmées de défense (CID), l'ex-Ecole de Guerre, ce général trois étoiles a la responsabilité de la formation intellectuelle de l'élite des officiers supérieurs des armées françaises et son opinion dissidente sur la stratégie américaine prend ainsi un relief particulier.

Deux visions s'opposent. D'un côté, la sienne, reflet des critiques exprimées outre-Atlantique par nombre d'observateurs civils et militaires et à demi-mots dans les rangs de l'armée française. La guerre en Afghanistan, font valoir les Cassandre, s'éternise depuis bientôt neuf ans sans qu'une issue se dessine clairement, ni même les termes d'une "victoire" alliée.

 

"Cette guerre n'est pas une guerre américaine"

Conclusion du général Desportes : "Si la doctrine McChrystal (qui n'est pas remise en cause malgré son limogeage, ndlr) ne fonctionne pas ou n'est plus acceptée, il faudra bien revoir la stratégie" et "probablement repousser la date du retrait d'Afghanistan". Les premiers soldats américains rentreront en juillet 2011, a promis Barack Obama.

Cette stratégie n'est pas celle des Etats-Unis tout comme cette guerre n'est pas une guerre américaine, a répliqué l'amiral Guillaud.

"Cette stratégie a été demandée par le président de la République française Nicolas Sarkozy dès avril 2008 (au sommet de l'Otan) à Bucarest, elle a été validée à Strasbourg lors de la réunion de l'Otan, il y a un an, et elle est mise en oeuvre depuis l'automnne 2009", a-t-il ainsi soutenu.

Rappelant qu'elle conjuguait l'action militaire avec un "indispensable" effort de développement et de gouvernance de l'Afghanistan, il a estimé qu'il s'agissait de "la bonne stratégie", même si "la situation va rester compliquée pendant plusieurs mois encore".

 

(Nouvelobs.com)

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Politique de Défense
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives