Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 02:25

 

IRIB-

Les brigades du Hezbollah d'Irak déchirent le voile sur la vrai nature.

de la mission des avions de combat et des drones US en Irak : " l'aviation américaine bombardent , en lieu et place des positions de Daech, celles appartenant à l'armée nationale irakienne et aux forces volontaires dont le Hezbollah" !!

 

C'est le site Al Massala qui rapporte cette information : " les chasseurs et les drones us ont pris d'assaut les positions des forces irakiennes et des forces volontaires dans le nord de Babylone. ces raids témoignent de la vraie intention des Etats Unis dans la prétendue guerre qu'ils disent avoir déclenchée contre le terrorisme de Daech!!, affirme une source proche du Hezbollah qui appelle les irakiens et tous les peuples de la région à être vigilants vis à vis des politiques à double standard et extrêmement ambiguës des Américains, politiques à géométrie variable surtout dans le dossier de lutte contre le terrorisme.

 

" les objectifs recherchés par les Etats Unis et leurs alliés arabes sont parfaitement clairs. ils veulent une emprise totale sur tous les Etats souverains de la région, leur démembrement, l'affaiblissement de leur armée. En Irak, ils cherchent surtout la disparition de l'armée nationale et de tous les corps mobilisés de volontaires comme le Hezbollah, Saraya al Islam, et les forces populaires " 

 

" si les Etats Unis avaient été sincères dans leur prétention de lutte contre Daech, ils n'aurait jamais bombardé la localité de Al  Awissat dans le nord de Babylone. Cette  localité a été frappée mercredi dernier  alors que les chasseurs américains ont laissé intacts les positions de Daech à Jaraf al Sakhar, à Fallouja et dans d'autres localités. ces localités avaient d'ailleurs été identifiées par nos forces . . pour la seconde fois en l'espace d'un mois, les Etats Unis ont frappé à coup de missiles intelligents les positions conjointes des forces armées et du Hezbollah et des forces volontaires . ce n'est pas par inadvertance car les équipements utilisés par les USQ sont extrêmement complexe et ne laissent aucune place à l'erreur !!

 

La réalité est que l'axe de la Résistance est la seule partie qui s'oppose effectivement au complot terroriste et qui est capable de sauver l'espace géographique et géostratégique de la région" !!

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/341644-irak-les-avions-us-bombardent-le-hezbollah
.
Voir aussi :

L'ambassadrice US à l'Onu a annoncé que le but des frappes en Syrie consiste à provoquer la chute du régime Assad
.
.
Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 02:07

 

Le jeune Ahmad, bouclier humain de soldats israéliens, témoigne de son calvaire

Le jeune Ahmad, bouclier humain de soldats israéliens, témoigne de son calvaire

Derrière le paravent de ses mensonges d’Etat, Israël se croit à l’abri de la démystification de sa duplicité perverse, alors même qu’un rapport accablantpublié par l’Observatoire Euro-Mid pour les droits de l’Homme et les témoignages de victimes palestiniennes décrivent l’indescriptible réalité des boucliers humains utilisés sans état d’âme par l’armée israélienne d’occupation, une armée où l’on cherche vainement l’once de moralité dont elle se prévaut pour commettre l’innommable.


Imputée au Hamas, qui a le dos bien large, par une communauté internationale qui confond résistance et terrorisme quand ça l’arrange, mais mise en pratique par les criminels de guerre de l’Etat hébreu, l’utilisation, illégale et monstrueuse, de civils comme boucliers humains est tout sauf une vue de l’esprit pour le jeune Ahmad Abu Raida, 17 ans, traumatisé par son calvaire, long de cinq jours, aux mains de ses bourreaux israéliens.


« J’ai vécu la peur, la terreur, j’ai été insulté, humilié, et interrogé tous les jours. J’ai été privé de nourriture, ou alors obligé de manger des choses dégoûtantes, je ne pouvais plus dormir normalement. Je n’ai pas été traité comme un être humain », a confié l’adolescent rescapé de l’horreur, qui tente de surmonter, avec courage, l’anxiété qui l’habite désormais, ainsi que ses profondes blessures psychologiques, pour témoigner de son supplice auprès de la Défense des Enfants International Palestine (DCI-Palestine).


Arraché aux siens, le 23 juillet dernier, à Khuza’a, près de la ville méridionale de Khan Younis, dans la bande de Gaza, Ahmad Abu Raida est devenu l’otage et le bouclier humain d’un groupe de soldats israéliens sans pitié, qui avaient droit de vie et de mort sur lui pendant cinq jours interminables, au cours desquels les coups de pied, les coups de poing, les injures racistes, et même, comble de l’odieux, les menaces sexuelles, pleuvaient.


Dans un raffinement de cruauté, ils lui firent endurer des tortures psychiques et physiques inhumaines, les mains toujours attachées dans le dos, en vue de lui extorquer des renseignements sur le Hamas, le privant de nourriture et de sommeil, tout en le contraignant à marcher devant eux à la recherche de tunnels. Un jour, sous un soleil de plomb, en plein après-midi, ses geôliers poussèrent le sévice  jusqu’à lui ordonner de creuser un tunnel.


« [Le capitaine et les soldats] marchaient derrière moi, avec leurs fusils pointés sur moi.  Ils m’ont fait rechercher tous les accès aux tunnels », a poursuivi Ahmad Abu Raida, tandis que celui qui a recueilli sa parole avec bienveillance et consternation, son proche confident Rifat Kassis, directeur général de DCI-Palestine, a condamné avec force la redoutable propagande du gouvernement israélien et les crimes de guerre dont sont coutumiers ses soldats : « L’armée israélienne a toujours accusé le Hamas d’utiliser les civils – en particulier les enfants – comme boucliers humains, mais cet incident prouve de manière irréfutable qu’Israël applique une méthode barbare qu’elle reproche à son ennemi juré. Les responsables israéliens font des accusations généralisées tandis que les soldats israéliens se livrent à des actes qui constituent des crimes de guerre », s’est-il indigné.


Abandonné par ses tortionnaires dans une maison pendant quelques heures, Ahmad Abu Raida, convaincu que sa fin était proche, a écrit une lettre posthume à ses parents, qui eux-mêmes le pensaient mort, sur un bout de papier trouvé par terre. Le dimanche 27 juillet, le jeune garçon qui, du haut de ses 17 ans, avait trouvé la force intérieure de se résoudre à l’inéluctable, a finalement été libéré.


Oumma - 23 août 2014 

Source: http://oumma.com/203330/jeune-ahmad-bouclier-humain-de-soldats-israeliens-tem

 

.

 

Gaza rétrécit,

bientôt il ne restera plus rien !


Gaza-retrecit-carte.jpg
.
Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 23:47


OB-pub-panneau.jpg

 

 

Vu sur le site Atlas Alternatif 

Nous condamnons la décision unilatérale

de la plateforme Overblog

de truffer ce blog

de publicités en VIOLATION des conditions générales

d'utilisation initialement définies.

Pour ne plus les voir téléchagez un logiciel Addblock

Publicités

et sur ce blog,

Blog devenu depuis aujoud'hui diffuseur de pubs malsaines !


NON à la publicité envahissante !

Comment y échapper

 

 

 

Mercredi 23 octobre 2013

 

 ALERTE PUBS ENVAHISSANTES, DELIRANTES,

AUCUN HEBERGEUR N'IMPOSE AUTANT DE PUBS

PARTOUT, MEME ENTRE DES LIGNES, ENORMES,

SALES CAR NE RESPECTANT PAS LE CONTENU,

LE BLOGUEUR ET LE VISITEUR ! FUYEZ CE SITE POLLUE

ET TOUT SITE OVER-BLOG, SOUILLE COMME CELUI-CI !

Et choisissez un autre hébergeur,

respectant le visiteur !


 

.

Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

ne sont pas de mon fait.

Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

mais pas pour l'instant, car je suis occupée

à rédiger trois nouveaux ouvrages

à paraître sous quatre mois environ §.

NB: Boycottez les produits faisant de la pub.

Un bon produit n'a pas besoin de pub... eva R-sistons

 

§ Le premier sous une vingtaine de jours,

un document choc sur les fondements

de la violence en Amérique (près de 300 pages).

 

.

 

Lavrov « La colonne de blindés que les autorités de Kiev revendiquaient avoir détruites appartenait à l’ armée ukrainienne»

18 août

2 Lavrov « La colonne de blindés que les autorités de Kiev revendiquaient avoir détruites appartenait à l’ armée ukrainienne ».


Le rapport des forces militaires de l’Ukraine, qui affirment avoir détruit il y a deux jours une colonne de blindés russes, ne reflète pas la réalité des faits.

« Quand  de la désinformation flagrante est diffusée par les médias, je crois que tous les adultes sont en mesure de distinguer les faits de la fiction »-a déclaré le ministre à des journalistes à Berlin. « Par exemple, les articles qui ont été émis après les entretiens entre le Président de l’Ukraine Petro Poroshenko et le  premier ministre britannique David Cameron, ont signalé que les forces de sécurité ukrainiennes avaient détruit une colonne militaire avançant en Ukraine depuis la Russie. Ces articles sont faux."
 "Ce qui s’est réellement passé : une colonne militaire ukrainienne, qui se déplaçait vers la région de Lougansk, apparemment dans le but de couper la voie à l’acheminement de l’aide humanitaire, a été détruite par les milices séparatistes. C’est ce qui s’est passé",  a déclaré Lavrov.


 "Si ces événements sont présentés comme des exploits de la courageuse armée ukrainienne, bon, si ça leur fait plaisir . Mais qu’ils ne fassent pas  tomber sur nous le blâme pour leurs actions, "a ajouté le ministre des affaires étrangères.

D’ailleurs vous remarquerez que cette affaire que les médias ne mettaient pas en doute le moins du monde a disparu du jour au lendemain… personne ne met en doute la crédibilité de notre cher allié, ni celle du premier ministre britannique.


Autre disparition étonnante, celle du boeing  malaysien. On pourrait presque se dire qu’il  a été abattu une première fois au-dessus de l’Ukraine et il semble qu’il ait disparu une autre fois effacé par le désintérêt soudain des médias… Moscou qui s’est vu imposer des sanctions avant même toute enquête sur seule déclaration de l’intime conviction d’Obama, envisage  de demander un rapport d’enquête sur le crash du Boeing malaisien dans l’est de l’Ukraine, C’est ce qu’a  annoncé lundi aux journalistes le représentant de la Russie auprès de l’ONU, Vitali Tchourkine.

"Nous demanderons au secrétariat d’organiser un point de presse consacré à l’application de la résolution 2166", a déclaré le diplomate.

Selon M. Tchourkine, un mois s’est écoulé depuis la catastrophe de l’avion de ligne malaisien. Le paragraphe 13 de cette résolution engage le secrétaire général de l’Onu à rendre compte du déroulement de l’enquête.

"J’espère que le rapport sera présenté ce soir", a indiqué l’ambassadeur russe à l’Onu.

 

http://histoireetsociete.wordpress.com/2014/08/18/nouvelle-reflexion-de-lavrov-la-colonne-de-blindes-que-les-autorites-de-kiev-revendiquaient-avoir-detruites-appartenaient-a-l-armee-ukrainienne/

 

 

L’ex-journaliste d’Al-Jazeera Fayçal Al-Kacim : « Au diable ces révolutions qui détruisent les Etats ! »

John McCain, le chef d’orchestre du « printemps arabe », et le Calife

 

 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 01:39

 

Guerre éclair djihadiste contre Nouri al-Maliki

Publié par Gilles Munier sur 13 Juin 2014, 20:04pm

Catégories : #Irak

 

 

Guerre éclair djihadiste contre Nouri al-Maliki

Par Gilles Munier

 

La province de Ninive n’a pas été prise uniquement par les djihadistes de l’ « Etat islamique en Irak et au Levant (Daash) », mais par une coalition d’opposants sunnites armés comprenant des membres de tribus hostiles au régime de Bagdad, d’anciens officiers, sous-officiers et soldats de l’armée irakienne dissoute par Paul Bremer, des combattants soufis – notamment de la confrérie Naqshbandiyya - ainsi que par des militants baasistes, islamo-baasistes ou nationalistes irakiens.


L’union faisant la force, les opposants sunnites ont mis pour un temps de côté leurs différents politiques et religieux, et coordonné leurs activités au sein de Conseils militaires révolutionnaires. Objectif n°1: renverser Nouri al-Maliki.


La guerre éclair, préparée depuis de longs mois par les Conseils militaires révolutionnaires, a été lancée après que Nouri al-Maliki ait appelé au « djihad anti-terroriste », c’est-à-dire à l’élimination radicale de ses opposants de la province d’Al-Anbar « avant le mois sacré du Ramadan », c’est-à-dire fin juin (1).


Les djihadistes sunnites ont maintenant des chars, des véhicules de transports blindés, des Humvees et même des hélicoptères Blackhawks récupérés dans les bases désertées par les troupes du régime. De plus, on estime à 429 millions de $ le montant des sommes confisquées par les « insurgés » dans les banques de Mossoul.


Dans la bataille qui s’annonce au nord de Bagdad, leurs adversaires disposent de plusieurs centaines de milliers de soldats chiites formés par les Etats-Unis et bien armés, de milliers de volontaires ayant répondu à l’appel au secours du Grand ayatollah Sistani… et de conseillers militaires appartenant à des sociétés militaires privées occidentales – contractors – engagés par le régime.

 

A suivre…

 

http://www.france-irak-actualite.com/2014/06/guerre-eclair-djihadiste-contre-nouri-al-maliki.html

 

 

 

But de la coalition EIIL-Turquie-Arabie saoudite-Qatar [et Otan ?] en Irak

Mondialisation.ca, juin 13, 2014
.

 

.

 

Bagdad : la Zone verte hyper sécurisée… se barricade !

Par Gilles Munier Mossoul, Shergat et Tikrit sont tombées comme des fruits murs aux mains des « insurgés ». Dans la province de Ninive, Kirkouk et Sindjar sont maintenant occupées par les peshmerga qui ont remplacé les troupes gouvernementales en fui...

Cliquez ici pour lire la suite

 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 01:16

,

PRINTEMPS RUSSE. Ukraine, que s’est-il vraiment passé pendant les combats meurtriers Donetsk ?

Publié le mai 27, 2014 @ 23:23

23

 

alexPar Alexandre Sivov

Hier a eu lieu le grand combat à Donetsk. Tout a commencé pendant la nuit de 25 à 26 mai quand une cinquantaine d’insurgés de bataillon «Vostok» ont apparu à l’aéroport de Donetsk. C’était le dernier endroit encore contrôlé de façon plutôt sommaire par le pouvoir de Kiev. Il était «protégé» par l’armée régulière qui tentait d’y vivre plutôt en paix avec les insurgés. Mais, cette fois-ci, les insurgés ont donné un ultimatum à l’armée pour quitter le lieu de façon paisible jusqu’au 13h le lendemain. Mais la Garde nationale (composée des membres du Secteur droite) a attaqué l’aéroport en débarquant depuis des hélicoptères pour aider l’armée régulière à tenir le lieu, mais en attaquant aussi les insurgés à l’aide de l’aviation.


renforts

Commandant des forces armées de la République Popublique de Donetsk Igor Strelkov décrit les événements:

 

 

Il s’agissait d’une attaque contre nos troupes qui étaient très mal préparées militairement. L’armée n’avait pas encore quitté ses positions … Nous avons eu trop de pertes. Seul le bataillon «Vostok» ( «Est») a participé à la bataille, aidé finalement par un groupe de volontaires arrivés sur place.

Après les combats à l’aéroport, ces derniers se sont poursuivis de façon désordonnée à travers toute ville pendant près de 30 heures. L’aéroport a été reprise de nouveau par les insurgés le 26 mai au soir. La gare centrale a brûlé. Il y a eu entre deux et trois hélicoptères ukrainiennes abattus. Il y a des dizaines de morts côtés insurgés suite aux bombardements par l’aviation. Plusieurs morts parmi les civils.


Ces événements, dans une ville de près de 2 millions d’habitants ont bouleversé la donne, pas seulement dans le Donbass, mais aussi en Russie. Les volontaires armés en provenance de Russie ont forcé les frontières à l’aide de plusieurs camions pour venir aider les insurgés. Les gardes-frontères russes n’ont rien pu faire. Du côté ukrainien, notamment dans la région de Donetsk, ces derniers n’existent plus. Fait nouveau, refusant de suivre l’oligarque et magnat ukrainien Rinat Akhmetov qui avait appelé ses ouvriers à manifester contre les séparatistes, ils sont en grève sur les mines de Donbass. Ces derniers, jusqu’ici plutôt neutres, s’inscrivent en masses au rang des Force armée de Novorossia.

 

Sur la place : l’état de guerre est en vigueur.


Selon l’ordre de Igor Strelkov, le chef des forces armées du Donbass, deux de ses subordonnés ont été fusillés pour avoir quitter leurs postes, pour fait de vol, de pillage et de rapt. Il s’agit du commandant d’une compagnie, Dmitry Slavav et le commandant d’un peloton, Nikolai Lukyanov. Ils ont été condamnés à mort en vertu d’un jugement se basant sur un…décret du Présidium du Soviet suprême de l’URSS datant du 22 Juin 1941 "Sur l’état militaire" (jour d’invasion de l’Allemagne en ex URSS).

Ce 27 mai, deux hauts dirigeants de la police de Gorlovka, Dmitri Kalinin et Roman Babiuk, ont aussi été fusillés pour le refus d’obéir à la République populaire de Donetsk. Auparavant, il avait été donné l’ordre aux policiers de prêter serment à la RPD dans un délai de 48 heures. L’ordre a été annoncé de manière officielle pendant le rassemblement du personnel de la police de Gorlovka…

Alexandre Sivov

 

http://allainjules.com/2014/05/27/printemps-russe-ukraine-que-sest-il-vraiment-passe-pendant-les-combats-meurtriers-donetsk/

 

..

Voir aussi :

DONETSK/ LA BATAILLE DE L'AEROPORT

  .

En Allemagne, un projet de bataillon pour combattre Kiev
© East News/AP Photo/Sergei Grits
french.ruvr.ru

Par La Voix de la Russie | La colère monte en Allemagne autour de la situation en Ukraine. Les pacifistes allemands de tous les bords politiques se retrouvent dans des villes tous les lundis pour manifester.

La population, des personnalités des médias et des activistes politiques, suivent le modèle des manifestations « wir sind das Volk » (nous sommes le peuple), qui ont fait tomber la RDA, pour prendre le micro et dénoncer l'OTAN et le gouvernement de Berlin qui soutiennent le gouvernement anti-russe. Contrairement à la France les Allemands, par la situation géographique de leur pays et leur histoire, se sentent davantage concernés par le conflit ukrainien. « Les manifestations du lundi », Montagsdemos, ont réussi à réveiller une population qui était encore tenue en laisse par les médias officiels. Avec ces « manifestations du lundi », l'idée de fonder un bataillon international vient aussi d'être lancée autour de vétérans russes et de la ex-RDA pour aller en Ukraine et défendre la population ukrainienne et russe contre ce qu'ils nomment les fascistes de Kiev. La révélation du projet de ce bataillon attire des Allemands, mais aussi des personnes d'autres nationalités, qui militent pour la Russie.


Les manifestations du lundi. Elles sont nées avec les événements en Ukraine, par des rassemblements, dans les villes, de la population qui ne veulent pas de guerre et qui dénonce l'intervention de Berlin avec l'OTAN en Ukraine (Le parti UDAR du boxeur est financé par Berlin. Les soldats ukrainiens reçoivent des uniformes allemands). Les pacifistes allemands, qui rassemblent des personnes de toutes les tendances, mais qui sont boudés par les chefs des Verts et des Linke, se rassemblent de manière inédite dans ces manifestations. Plusieurs éclats ont eu lieu avec les médias officiels, ZDF, ARD, qui ont du mal à cacher la vérité des faits sur l'Ukraine. Contrairement à la France, les Allemands sont beaucoup plus sensibles aux bruits de bottes et aux signaux annonçant une guerre. Eux savent que la situation politique n'est jamais réellement acquise. La fin de la RDA et la réunification ont marqué le peuple et montré que des États peuvent disparaître.


Bataillon allemand. «Les manifestations du lundi » et l'interdiction du parti communiste avec les actes de violences en Ukraine, la non reconnaissance du référendum en Crimée, ont poussé les anti-fascistes allemands, des Russes allemands (trois millions en Allemagne, dont 500 000 Russes venus en Allemagne à la chute de l'URSS) à former le bataillon Thälmann pour l'Ukraine.

 

C'est un journaliste du journal Kultura de Moscou qui le rapporte, dans un article ce 21 mai, après avoir rencontré ces 400 militants qui se sont constitués autour de vétérans russes et allemands dans un défilé en soutien à la Crimée, à Berlin. « C'est en l'honneur du bataillon Thälmann qui fut constitué pour la guerre d'Espagne que nous avons eu l'idée de le fonder pour l'Ukraine. En Allemagne la colère monte chez les anciens citoyens de l'Union Soviétique. Ils condamnent le soutien au gouvernement de transition, la non reconnaissance de la Crimée et veulent des élections pro-russes pour l'autonomie », dit Alexander Kifel vétéran des troupes spéciales de l'ex-RDA. Ernst Thälmann était le chef du parti communiste allemand qui, fidèle au stalinisme, mena la résistance contre le nazisme en Allemagne. Condamnant la mascarade d'élections pseudo-démocratiques en Ukraine organisées par le gouvernement de transition, le nouveau bataillon Thälmann lance aussi un appel international pour intervenir en Ukraine et porter main forte aux populations des nouveaux territoires, la Nouvelle Russie (Novorossia), qui s'est constituée par référendum. Hier, Wilfried, un contact allemand, qui ne cesse de soutenir la Russie et dénoncer la politique de son pays, a exprimé sa joie à la prise de connaissance de ce bataillon : « C'est réellement super. J'attends leur réponse et si ça marche, j'y vais. Il faut bien mourir un jour », dit Wilfried quand on lui rappelle qu'il peut y laisser sa vie.


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_05_27/En-Allemagne-un-projet-de-bataillon-pour-combattre-Kiev-0789/

 

 

.

Les Tchétchènes obtiennent la libération des journalistes russes détenus par l'armée ukrainienne assistée de mercenaires

Les Tchétchènes obtiennent la libération des journalistes russes détenus par l'armée ukrainienne assistée de mercenaires  - Philippe Grasset, Dedefensa

Les Tchétchènes obtiennent la libération des journalistes russes détenus par l'armée ukrainienne assistée de mercenaires

 

 

Et en Afrique ?

 

AFRIQUE – TERRORISME – BOKO HARAM. Le Cameroun fait tout seul sa guerre

 

by Allain Jules


Par Jean-Marc Soboth* Les autorités camerounaises entreprennent leur guerre contre les Islamistes de Boko Haram en se passant de l’appui des alliés de Paris.

Lire la suite

.....

 Mali : Boko Haram: le Cameroun déploie des troupes à la frontière nigériane 


.

 

....

mardi, 27 mai 2014 06:54

Quand un sénateur américain rend hommage à Assad !

Quand un sénateur américain rend hommage à Assad!  
IRIB- Un sénateur américain a envoyé une lettre à l’adresse du président syrien dans laquelle il l’a remercié pour avoir résisté face aux terroristes.

La lettre, rédigée par le sénateur américain, de l’Etat de la Virginie, Richard H. Black, se trouve actuellement sur le site de la présidence syrienne. Le sénateur a rendu hommage à Bachar Assad et à l’armée pour avoir tenu tête face aux terroristes et les a qualifiés de criminels de guerre et des barbares liés à l’Al-Qaïda. « Les terroristes, opérant en Syrie, sont des mercenaires qui se sont infiltrés en Syrie pour massacrer le peuple », a-t-il ajouté. « Peu d’Américains savent que la Maison Blanche soutient en effet les vrais auteurs des attentats du 11 septembre, une bande de criminels qui égorgent les civils et qui massacrent les femmes et les enfants », indique la lettre. Le sénateur Black a également remercié Bachar Assad pour son attitude respectueuse envers toutes les ethnies et tous les groupes en Syrie. Il a ensuite rendu hommage aux soldats syriens pour défendre les civils dont les Chrétiens dans les différentes régions de la Syrie. Le sénateur a espéré la poursuite des victoires de l’armée face aux terroristes.

.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/326509-le-s%C3%A9nateur-am%C3%A9ricain-rend-hommage-%C3%A0-bachar-assad
.


Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 21:27

 

 

 

/

Russie-guerre-best-copie-1.jpg.
Photo qui prouve que la Russie veut la guerre !!!
trouvée ici :
.

Pierre Tabel a partagé un lien.  
La Russie envahira-t-elle l'Ukraine ?
www.agoravox.fr
La Russie envahira-t-elle l'Ukraine ?
Par Francois SERANT
Le fait de s'être emparé de la Crimée, leur ancienne...
.
.
Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 02:37

 

http://palestinesavoirsaverite.blog.tdg.ch/archive/2013/08/15/un-autre-juif-derriere-les-massacres-en-egypte-c-est-a-al-si.html - Un juif derrière les massacres en Egypte... C'est A. Al Sissi! (image sur Google, posée par eva)

   sisi.jpg

L’ÉGYPTE SOUS DICTATURE MILITAIRE SANGLANTE

 

 

2.04.2014

  

 robertbibeau@hotmail.com 

  

 http://www.les7duquebec.com/7-au-front/legypte-resiste-a-la-dictature-militaire-sanglante/  

  

De la révolte à la répression fasciste 

  

            Comment s’effectua le déploiement de la lutte de classe de l’instance économique vers les instances politique et idéologique dans le soulèvement de la classe ouvrière égyptienne entre 2005 et 2014? La lutte de classe des ouvriers égyptiens, amorcée par des grèves sauvages illégales, mais légitimes, pour le maintien du pouvoir d’achat, contre la misère, se sont enlisée dans le marécage des combats intercapitalistes opposants la faction Moubarak et la faction post-Moubarak, toutes deux alliées de l’armée soutenues par l’impérialisme étatsunien ; et d’autres factions bourgeoises, que faute de mieux nous identifierons comme «islamistes», soutenues par l’Émirat arabe du Qatar et par le Royaume wahhabite saoudien. La classe bourgeoise dirige tout dans les sociétés capitalistes, y compris les organisations de masses du prolétariat et la mission de la petite bourgeoisie infiltrée aux postes de commande du mouvement ouvrier est de dévoyer les luttes des ouvriers. La petite bourgeoisie égyptienne, soutenue par les médias sociaux et par les ONG de proximités, est accourue sans déparer apporter sa duplicité dans la mêlée de cette échauffourée des ouvriers.

  

            Ce sont ces collabos petits-bourgeois à la solde qui répandirent le tumulte à propos d’un duel religieux archaïque entre les Frères musulmans, les djihadistes islamistes et les Salafistes momifiés affrontant les sous-fifres «socialistes», laïcs, révolutionnaires des salons et des balcons, et qui se termina par le coup d’État qui imposa les larbins de l’armée d’opérette (gestionnaire de 40% des ressources économiques du pays) puisque le peuple ne se résignait pas à élire l’homme de paille qu’on lui avait désigné.

  

            C’est la petite bourgeoisie à travers ses organisations politiques sociales-démocrates, gauchistes et islamistes, soutenues par la télé et les grands médias à la solde qui se sont acquittés de la mission de détourner le mouvement ouvrier et le mouvement populaire afin de lui confisquer la direction de sa lutte de classe qui s’était d’abord développée sur le front économique par des grèves contre la dépréciation des salaires et les congédiements ; par des manifestations contre les hausses de prix, l’érosion du pouvoir d’achat, la dégradation des conditions de vie, par des occupations contre la dégradation des services publics, le chômage, la faim et la pénurie de logements. Puis, peu à peu, la lutte s’est répandue sur le front politique par la remise en cause du pouvoir bourgeois nationaliste et compradore sur l’appareil d’État aliéné.

  

            C’est ici que la bourgeoisie est intervenue le plus violemment et le plus efficacement en proposant le mot d’ordre «Moubarak Dégage!», transformant idéologiquement et politiquement un soulèvement qui menaçait de renverser toute la superstructure d’État en une revendication pour obtenir des élections bourgeoises afin que la population choisisse son tyran parmi quelques candidats préautorisés, encadrés par l’armée des milliardaires égyptiens nationalistes et chauvins et par les capitalistes compradores.

  

            C’est la Secrétaire d’État des États-Unis qui au nom de la classe capitaliste monopoliste internationale donna son aval au limogeage de Moubarak et à son remplacement via des élections «libres» de l’intervention des ouvriers où elle n’avait aucun doute, les entreprises américaines organisatrices professionnelles de manifestations électorales bidons parviendraient à orienter le vote de la populace vers l’un ou l’autre des candidats accrédités par l’establishment. L’armée pharaonique égyptienne entérina cette manœuvre et mit tout en œuvre pour sa réalisation, réprimant à l’occasion la faction compradore toujours fidèle au Raïs déchu.

  

            C’est ainsi que les phalanges petites-bourgeoises des fronts de gauche alambiqués se sont mises en marche dans l’instance idéologique et politique (média, assemblées, manifestations, occupations, agitation électorale) afin de détourner le soulèvement ouvrier violent vers ce marigot électoraliste du crétinisme parlementaire. Tout fut mis en œuvre pour qu’en aucun temps la conscience de classe «en soi» et la lutte spontanée sur le front économique ne débouchent sur une prise de conscience de la classe «pour soi – pour elle-même» en une insurrection pour la conquête de tout le pouvoir d’État (instance politique et sphère militaire) par la classe ouvrière égyptienne.

  

            Une fois l’affaire engagée en direction d’élections bidon tout était perdu. En effet, à l’occasion d’une élection démocratique bourgeoise, ce qui est décisif c’est le contrôle de l’appareil de gouvernance (processus électoral), le contrôle de la machine de propagande et des ressources financières nécessaires pour une campagne électorale frauduleuse (des centaines de millions de dollars sont requis). Sur tous ces fronts, la classe ouvrière est démunie. Elle redevenait ainsi spectatrice de son destin politique, idéologique et économique.

  

  

Plan d’attaque de la communauté internationale contre l’Égypte 

  

            Le plan militaro-étatsunien était simple. Les meilleurs organisateurs d’élections bidon (des firmes américaines de renom) se déployèrent sur l’Égypte toute entière et menèrent tambour battant, à force d’argent, une campagne débridée en faveur de quelques candidats à leur solde. Leur ex-agent égyptien des services secrets de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), maître El Baradaï, faisait partie de ce lot sélect. Cependant, ces «faiseux» d’élection ne savaient pas comment ce peuple expérimenté allait voter. Les Égyptiens boudèrent cette mascarade électorale déçus d’avoir été floués dans leurs revendications pour du pain, de l’eau, du travail, des salaires suffisants, des logements salubres et des services municipaux – les véritables revendications du «Printemps arabe».

  

            Comme il était facile de le prévoir, les magouilles de l’armée de métier de la section compradore de la grande bourgeoisie égyptienne et du Secrétariat d’État américain firent long feu et aucun de leurs candidats ne perça le mur de rejet que le peuple égyptien opposa à ces brigands électoraux surfaits. Pendant ce temps les alliés des Étatsuniens, les royaumes du Qatar et d’Arabie Saoudite menaient leurs propres magouilles en sous-main. Les étatsuniens firent contre mauvaise fortune bon cœur et complotèrent avec les nouveaux maîtres «salafistes – wahhabites » du Majlis Al-Chaab.

  

            La participation aux élections bidon fut modeste – une large portion des ouvriers égyptiens ayant compris qu’on les avait floués de leur révolte et qu’ils n’avaient rien obtenu contre le sang versé par leurs camarades sur les barricades. Grâce à l’argent de l’Arabie Saoudite et du Qatar, les cliques islamistes de tout poil, demeurées sur la touche pendant le Printemps d’Égypte, recueillirent les fruits de leur résilience dans l’opposition officielle au Parlement du Caire des bouffons discrédités – l’élection fournit 75 % du vote aux divers partis islamistes.

  

            L’armée (40 % du PIB national égyptien), la grande bourgeoisie pharaonique (sections nationaliste et compradore) et le Secrétariat d’État étatsunien ne pouvaient que s’incliner et attendre, tapis dans l’antichambre, une chance de reprendre l’initiative après cette première liquidation de la «Révolution» dont héritèrent les Frères musulmans, ces représentants de l’autre faction de la bourgeoisie égyptienne dépravée.


  

Tensions dans le camp de la communauté internationale 

 

            Une explication s’impose. Les altermondialistes, les gauchistes, les pseudo socialistes, les thuriféraires experts universitaires et divers spécialistes patentés, de fait, tout ce qui grouille et grenouille à gauche de l’échiquier politique vous diront que l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis sont les bâtards de l’impérialisme étatsunien et que les chiens qui aboient ne mordent pas la main qui les pourvoit.

 

            C’est une erreur. Le capitalisme monopoliste ne signifie jamais la disparition de la concurrence entre pays complices, mais, au contraire, l’exacerbation de la concurrence contre l’alliance ennemie, mais aussi au sein même de l’alliance amie – portée à son niveau suprême – acharnée – impérialiste. Ainsi, même si l’Arabie Saoudite et le Qatar font partie du camp Atlantique, dirigé par les États-Unis d’Amérique, cela n’empêche pas ces pays d’avoir des ambitions dans cette région à travers les Salafistes et les Wahhabites, jusqu’au point de s’opposer à leur chef de meute. D’autant plus que le parrain américain est sur son déclin et que le vieil impérialisme éventé ne parvient plus à imposer son autorité sur sa horde incontrôlée.

 

            Très peu de supposés experts et analystes occidentaux l’ont souligné, mais la guerre successorale est enclenchée dans le camp occidental et le vieux parrain-requin américain édenté a de la difficulté à conserver le contrôle sur son clan et ses affidés. De toute façon le chef de meute étatsunien a plus urgent à faire que de contenir un clan contre une autre tandis que l’impérialisme chinois ascendant sonne aux portes de la Jéricho d’Occident.


 

En Égypte pendant ces malversations occidentales

 

            Le Frère Morsi s’installa donc au pouvoir au nom de sa confrérie et de sa section de la bourgeoisie du pays. Pendant ce temps le Sphinx militaire n’était pas démuni. Il attendait circonspect – impassible – inamovible – la revanche du prétendant au strapontin. Ce qui devait arriver arriva et l’armée ne fut pas fâchée d’alimenter le brasier des affamés urbains et ruraux et des ouvriers désœuvrés et sous-payés qui n’avaient rien gagné du sang versé dans les échauffourées. Ils revinrent Place Tahrir réclamer du pain, de l’eau, des emplois, des salaires décents, des services et des logements.

 

            Les petits bourgeois aiment à parler de la lutte pour la dignité, la justice sociale et la liberté. De quelle justice sociale, de quelle liberté et de quelle dignité recouvrée parle-t-on quand le père ne peut faire vivre sa famille et que le fils ne peut se marier et fonder une famille faute de logement et d’emploi, que la mère ne peut préparer le dîner faute d’eau dans le taudis mal famé, et que l’enfant ne peut fréquenter l’école sans souliers, et que de toute façon même diplômé le jeunot sait que le caniveau sera son écot?

 

            Tous les ouvriers et tous les employés égyptiens savent bien que le Coran ne fait pas manger et qu’une mosquée, ça ne nourrit pas. L’armée le sait aussi et elle maintenait l’agitation trop heureuse de pêcher en eau trouble. Ses hommes de main n’ont pas réussi à chaparder les premières présidentielles, mais ils comptent bien se reprendre à l’occasion d’une deuxième mascarade électorale des présidentiables.

 

            Ça bougeait au Caire et ça sautait à Alexandrie. La grogne populaire et ouvrière ne désemparait pas et remontait à l’assaut du parlement, du gouvernement, du Président insignifiant, alors que l’armée, toujours omniprésente dans la vie politique, économique, juridique et militaire du pays, plaçait ses pions, conservait le ministère de la guerre et laissait les choses se dégrader, non sans apporter sa contribution à propos de «l’islamisme outrancier» de ce Président qui représentait la faction opposée de la bourgeoisie égyptienne et occidentale.

 

            Après moult échauffourées le 3 juillet 2013, l’État-major des armées arrête le Président Morsi, s’empare du pouvoir suprême et transfert le commandement au tyran d’opérette le maréchal Sissi la casquette. Un nouveau coup d’État s’ensuivit comme les puissances impérialistes nous ont habitués à en observer dans les pays néo-colonisés, cette fois au nom de la laïcité et de la démocratie bourgeoise bafouée.

           

            Hier c’était pour cause de possessions d’armes de destruction massive qui ne se trouvait nullement à Bagdad, mais bien plutôt sur les porte-avions étatsuniens amarrés dans le golfe Persique. Avant-hier c’était pour stopper Al-Qaïda cet enfant de Belzébuth que la CIA a enfanté en Afghanistan. Demain ce sera pour détruire un réacteur nucléaire de l’autre côté du Golfe du pétrole que la Septième Flotte souhaite éventuellement fermer à la circulation maritime histoire d’étouffer ses concurrents pétroliers ouest-européens et gonfler le prix du carburant étatsunien.

 

            Une partie de la populace égyptienne, fourvoyée-trompée par les Frères musulmans et leur camp, s’est portée de bonne foi à la défense du Président élu légalement et déchu illégalement par un coup d’État évident, tandis que les salariés continuent de réclamer ce qu’ils ont toujours demandé – peu leur importe que ce soit Tataoui – Morsi – Sissi – El Baradai – ou un autre pion qui leur donne satisfaction, ils crient pour leur survie.


 

La go-gauche réformiste démocratique-laïc et complice

 

            À la remorque de l’armée et de sa faction d’opposition, soi-disant démocratique – à condition que les élections bidon leurs donnent raison – voilà la go-gauche sans principes, perdue, éperdue, regroupée derrière l’armée égyptienne qui a mitraillé les ouvriers hier et qui les assassinera demain, sitôt que leur pantin aura été porté au pouvoir et qu’il ne pourra pourvoir à aucune des revendications de ce peuple malandrin.

 

            Voici les plumitifs de la go-gauche acclamant sans honte l’armée en jacquerie. L’armée fasciste de Moubarak (sans Moubarak), qu’incidemment elle a libéré de prison… Pourquoi continuer à jouer les justiciers puisque le coup fourré n’a pas marché «Autant libérer notre ex-généralissime Moubarak» se sont écriés les généraux rebellés.

 

            Revoilà la go-gauche hurlant sa loyauté à la laïcité «démocratique» et aux phalanges fascistes de cette armée de meurtriers, et à leurs mercenaires pseudo-révolutionnaires, recrutés parmi les djihadistes comme le font tous les capitalistes de cette contrée pour mener à bien la reprise en main de l’appareil d’État.

           

            Tous auront compris que sitôt la faction des Frères musulmans et les commettants de Mohammed Morsi écrasés les canons des fusils de l’armée, des services secrets, de la police et des mercenaires importés se sont tournés contre la rue – les ouvriers, le peuple affamé, découragé, trompé, qu’aucun chef d’État égyptien, élu ou désigné, ne pourra jamais calmer; la crise économique mondiale est hors de leur portée et ces gouvernants galopins-pantins ne songent nullement à renverser radicalement le capitalisme pour construire le socialisme.

 

            En lieu et place, ils massacrent… sous les acclamations des larbins de la go-gauche : «Le 24 mars, l’Égypte des militaires a condamné 529 partisans à mort, pour leur rôle dans les violentes émeutes de Minya, en Haute-Égypte, en août dernier. Les émeutes avaient éclaté après la violente dispersion de sit-in en soutien au président déchu Mohammed Morsi. Des centaines de ses partisans avaient été tués. Un policier était mort, un crime dont sont accusés et condamnés à mort 529 manifestants (!)».

 

 

Pour plus d’info :  http://www.les7duquebec.com/

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 02:29

 

 

 

Ce qui s'est réellement passé en Syrie,

je l'ai annoncé, en dernier ici :

Vers la guerre mondiale? Quelques tweets (Chantal Dupille) L'accaparement des terres

ou il y a quelques mois,
La guerre mondiale avortée. De la Syrie à l'Asie ? - L'accaparement des terres

.

Syrie: La guerre balistique US/Russie

a bien eu lieu !!

Syrie: La guerre balistique US/Russie a eu bien lieu!!  

 

IRIB-Un diplomate bien informé vient de faire d'importantes révélations au suejt de la crise syrienne ,

informations propres à prouver la maitrise dont fait preuve la Russie dans le dossier syrien. " c'est cette maitrise politique et militaire dont font preuve les russes qui a poussé les Etats Unis de mettre de l'eau dans leur vin . les Etats Unis se sentent désemparés face à une Russie plus que jamais attachée au respect des principes ethiques, une Russie au calme et au sang froid sibérien dont les dirigeants voient juste et maitrisent les règles du jeu" selon AsSafir, " la guerre américaine contre la Syrie a commencé dès le tir de deux missiles balistiques en Méditerranée et elle s'est achevée au même moment. les deux missiles qu'Israël a fini par revendiqué puis que les radars russes les ont bien détectés.  

 

"Israël a prétendu avoir tiré ces deux missiles dans le cadre d'un exercice militaire commun avec les Etats Unis indépendemment de ce qui se passait en Syrie . or la réalité est toute autre chose : ces deux missiles ont été tirés par les Etats Unis depuis une base de l'Otan en Espagne. et les radars russes les ont détectés immédiatement et ce sont les systèmes de défense anti missile russes qui ont intercepté et détruit l'un d'entre eux en plein air et ont dévié l'autre de son trajectoire de façon à ce qu'il s'abime en mer" et AsSafir d'ajouter : "ldans le communiqué qu'il a publié, e ministère russe de la Défense a omis de mentionner deux choses : la base à partir de laquelle les missiles avaient été tirés et l'interception et la destruction de ces deux missiles . mais pourquoi? en effet aussitôt après le tir de ces missiles, les services du renseignement russe ont contacté leurs homologues US pour leur dire que "toute attaque contre Damas est comme si Moscou était pris pour cible ". le rensiegnement russe a également indiqué aux américains sa décision de supprimer dans son communiqué la partie qui précise " la destruction des missiles US" pour éviter que les tensions s'acroissent. "nous vous demandons de revoir leurs politiques et leur ligne de conduite à l'égard de la Syrie et soyez sûr vous ne pouvez pas empêcher notre présence en Méditerranée"  


Ce face à face non déclaré Moscou/Washington a ajouté à la confusion de l'administration Obama qui s'est aprçue du sérieux de Poutine dans le dossier syrien et de sa volonté d'aller jusqu'au bout . Obama a compris qu'il n'existe pas de voie de sortie autre que la proposition russe " " l'entrée en scène d'Israël s'est effectué en second lieu ; Aussitôt après l'attaque Israël a dit ne pas savoir qui en est à l'origine , ce qui était vrai mais les américains ont demandé à tel -Aviv de revendiquer le double tir de missile Anchor , ce qu'Israël a fait pour éviter à Washington une perte irréparable de crédit. bref Obama voulait se rendre à G20 en chef de guerre , il s' rendu en président désoeuvré et en quête d'un échapatoire!! " et AsSafir de poursuivre : " après ce face à face , Moscou a envoyé un nombre plus important de ses experts militaires en Syrie ainsi qu'un armada de navire . le plan russe a été élaboré en concertation avec le vice ministre iranien des AE, Amie Abdollahoyan et le ministre syrien des AE, Walid Moallem et les russes ont remis à l'après G20 la signature d'un accord destiné à éviter à Damas toute action armée en échange du contrôle de son arsenal chimique. la première et dernière guerre missilère US/Russie a eu pour l'effet le vote négatif du parlement britannique à la guerre , vote qui a fait émule puisque la chancelière allemande a elle aussi refusé le principe d'une guerre" 
 

 

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/274573-syrie-la-guerre-balistique-us-russie-a-eu-bien-lieu

 

.

Syrie: Les Navires de guerre russes dans les eaux syriennes pour empêcher l’attaque de l’OTAN

altLes Navires de guerre russe sont entrés dans les eaux territoriales syriennes dans un mouvement agressif conçu pour empêcher toute attaque dirigée par l’OTAN sur le pays sous le couvert d’une «intervention humanitaire».Les « Navires de guerre russes sont arrivé dans les eaux territoriales syriennes, a annoncé une agence de nouvelles syriennes, jeudi, indiquant que le mouvement a représenté un message clair à l’Occident, que Moscou résistera à toute intervention étrangère dans les troubles civils qui secouent le pays », rapporte …/…

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 23:00

,

UKRAINE. La grande arnaque: Poutine dit la vérité, les autres mentent outrageusement

Publié le mar 5, 2014 @ 17:40

131

 

Vincent Desportes

Vincent Desportes

Ne pouvant rien faire contre la Russie, ils sont obligés de mentir. Mais, comme le disait George Orwell, "En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire". Donc, les vendus de Kiev, ne sont point des révolutionnaires. Quant à ces soi-disant journalistes qui n’ont en réalité que le parchemin, plutôt des bras armés de menteries de leurs différents Gouvernements, surtout occidentaux, ils mentent comme ils respirent. Leur russophobie actuelle est ridicule.


Heureusement que, cette fois-ci, ces falsificateurs sont tombés sur un os. Vladimir Poutine est dans son bon droit et, ceci ne vient pas de nous mais d’un général français qui sait lui au moins de ce qu’il dit. Selon le Général français Vincent Desportes:

La Russie ne viole aucune loi, qu’elle soit internationale ou autre, selon les accords signés avec l’Ukraine, la fédération est autorisé à disposer d’une force de 25 000 hommes sur le territoire ukrainien, actuellement, même avec les derniers mouvements de troupes, les forces russes ne s’élèvent pas à plus de 15 000 hommes en Crimée, comme le souligne le Général français nous sommes encore loin du compte, d’autre part, le Général souligne le fait que l’Ukraine ne fait ni partie de l’Europe, ni de l’Otan, de ce fait, ni l’UE ni l’Otan ne sont disposés ou autorisés à intervenir en Ukraine."

En réalité donc, vous convenez avec nous, ceux qui violent en réalité le droit international, ce sont bien le président américain Barack Obama et ses sous-fifres. Comme par hasard, l’UE a débloqué 11 milliards d’euros pour l’Ukraine. Cherchez l’erreur ! Quand des personnes comme la cocue la plus célèbre du monde, Hillary Clinton pour ne pas la nommer ose comparer Vladimir Poutine à Hitler, on se dit que ces gens se prennent vraiment pour les rois du monde.


Mais, pour montrer qu’il n’a pas peur des salmigondis et autres menaces de l’Occident, la Russie avance ses pions et personnes ne pourra la déloger d’Ukraine. Les Russes ne parlent mais agissent. Ainsi, tôt ce matin, l’armée russe a pris le contrôle de deux bases de lancement de missiles, des sites militaires hautement stratégiques en Crimée. Aucun tir mais, les troupes étaient accompagnées par des pro-russes. Les deux bases sont celle de Fiolent et celle de Evpatoria.

 

http://allainjules.com/2014/03/05/ukraine-la-grande-arnaque-poutine-dit-la-verite-les-autres-mentent-outrageusement/

 

 

A voir (vidéo) :

Michel Collon : Ukraine et médiamensonges, comment ne pas se faire manipuler ?

 

.

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 04:20

,

François Asselineau

François Asselineau

L'UPR demande une enquête sur les centaines de millions d'euros versés par les Français à l'Ukraine, via l'UE

L'UPR rappelle que, depuis son élection - le 7 février 2010 - et jusqu'au 20 novembre 2013, c'est-à-dire pendant 3 ans et 9 mois, le président ukrainien Ianoukovitch a été jugé par tous les dirigeants euro-atlantistes - et notamment par les dirigeants français Nicolas Sarkozy et François Hollande - comme un homme si respectable et partageant à ce point les "valeurs" de l'Occident qu'ils l'aidaient par des financements massifs à faire entrer son pays dans l'UE et dans l'OTAN.


L'Union européenne a en effet versé 2,5 milliards d'euros de subventions à l'Ukraine depuis 1991 et ce soutien financier massif s'est encore accru pendant la présidence de Viktor Ianoukovitch. Au cours des seules années 2011-2013, la Commission européenne a versé 470,1 millions d'euros à l'Ukraine au seul titre de la "politique européenne de voisinage" (PEV).

Les fonds dits "européens" étant en réalité payés par les contribuables nationaux, on peut estimer à environ 120 millions d'euros le montant total que les contribuables français ont ainsi versé, via l'Union européenne, au régime de Ianoukovitch de février 2010 à février 2014.

Ces largesses sur le dos du contribuable français ont été effectuées au moment même où le gouvernement français, sommé par la Commission européenne de réduire drastiquement le déficit budgétaire, taillait par ailleurs dans nos dépenses publiques au risque de désorganiser tous les services de l'État (préfectures, établissements scolaires, centres hospitaliers, gendarmeries et commissariats de police, etc. ).


L'UPR rappelle par ailleurs que c'est la décision, prise le 20 novembre 2013 par le président Ianoukovitch, de renoncer aux projets d'accords avec l'Union européenne et l'OTAN, qui a déclenché la crise dans laquelle s'enfonce l'Ukraine.


Ce revirement résultant de la décision du président Vladimir Poutine d'augmenter considérablement l'aide financière russe aux dirigeants ukrainiens, les dirigeants euro-atlantistes ont réagi comme des truands. Furieux de constater que la politique du président Ianoukovitch consistait tout simplement à s'offrir au plus offrant, ils ont soudain dénoncé haut et fort la corruption d'un régime dont ils avaient été jusqu'alors les principaux corrupteurs.

Dans la foulée, ils se sont soudain avisés que le régime ukrainien était infréquentable parce qu'il violait les droits de l'homme, et les services de Washington ont fomenté un coup d'État de toutes pièces pour installer à Kiev une équipe gouvernementale entièrement à leur botte.


La conversation téléphonique secrète - révélée au monde entier par les services russes - au cours de laquelle Mme Victoria Nuland, Sous-secrétaire d'Etat américaine, indique à l'ambassadeur américain à Kiev Geoffrey Pyatt quels doivent être les nouveaux dirigeants ukrainiens choisis par Washington, retire tout doute quant à la réalité de ce complot.


Dans ces conditions  : 

  • 1°) L'UPR demande à François Hollande d'avoir la décence de ne pas invoquer les grands principes démocratiques au moment où il soutient le coup d'État mené par Washington contre le président démocratiquement élu Ianoukovitch, dont la popularité en Ukraine était d'ailleurs supérieure à celle de François Hollande lui-même en France.
  • 2°) L'UPR demande qu'une enquête parlementaire officielle, s'appuyant sur Interpol, présente aux Français à quoi ont précisément servi les quelque 120 millions qu'ils ont versés - via la Commission européenne - au régime du président Ianoukovitch depuis février 2010, et cela avec le plein assentiment des présidents Sarkozy et Hollande.
  • 3°) En ces temps de rigueur budgétaire implacable, l'UPR demande enfin que le gouvernement précise aux Français le montant exact de l'aide nouvelle qu'il s'apprête à déverser, toujours au nom de sa quote-part dans l'Union européenne, aux nouveaux dirigeants putschistes ukrainiens choisis par Washington.

Pour que les citoyens français comprennent comment sont utilisés leurs impôts, l'UPR demande que le montant de cette nouvelle aide française à l'Ukraine sous domination américaine soit traduit en équivalent de postes d'enseignants, d'agents hospitaliers et de policiers supprimés pour cause de déficit excessif.

Pour toute demande d'entretien avec François Asselineau contacter :

François-Xavier GRISON
francois-xavier.grison@u-p-r.fr
Tél. :+33 0(6) 72 02 57 34

 

L’UPR

 


 

.

.


URGENCE UKRAINE 

 

Texte de Jacques Sapir, directeur de recherches à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), diffusé par le Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP).
 
Le 5 mars 2014.

 
Le M’PEP partage l’essentiel de l’analyse de Jacques Sapir présentée ci-dessous.
 
« Le mouvement de contestation du pouvoir du Président Ianoukovitch, mouvement dont la base était une révolte contre la corruption bien plus qu’une volonté d’adhésion à l’Union européenne, a été débordé par des éléments ultra-nationalistes, dont certains appartiennent à des groupuscules fascisants. Ces éléments ont délibérément cherché l’affrontement, en tirant sur les forces de sécurité, faisant prendre des risques inconsidérés aux autres manifestants qui étaient pris en otage. Ces militants portent une large part de responsabilité dans les morts de la place Maidan. Leur nombre oscille entre 10 000 et 20 000 ; ils étaient minoritaires dans le mouvement de protestation, mais ils sont devenus politiquement dominants au fur et à mesure que la situation se dégradait et que montait la violence. »
 
(…)
 
Pour lire la suite, cliquez ci-dessous :
http://www.m-pep.org/spip.php?article3651

 

.

 

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives