Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 04:15
Mardi 1 novembre 2011
LaRouche : une troisième guerre mondiale est évitable mais imminente
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc_images/icono/1003/2010_pire_a_venir_300.jpg

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc_images/icono/1003/2010_pire_a_venir_300.jpg

 

 

31 octobre 2011 (Nouvelle Solidarité) — S’adressant à ses collaborateurs du LPAC lors d’une réunion le 29 octobre, Lyndon LaRouche a fait part de ses discussions avec des diplomates et autres personnalités politiques de plusieurs pays, au sujet des menaces d’une nouvelle guerre mondiale se profilant à l’horizon. Nous présentons ici des extraits de ses propos.

SPECIAL : Les assassinats ciblés et la dangereuse militarisation du régime Obama

- Obama tire à vue sur des citoyens américains
- Impossible aux Etats-Unis ? Le sinistre précédent d’un coup fasciste
- Histoire drone : la dangereuse militarisation du régime Obama
- Un 3e américain assassiné par un drone d’Obama ; la machine à tuer d’Etat dévoilée
- « Ce qui est arrivé à Kadhafi & co. peut arriver aux Etats-Unis ou en Europe »
- « Kadhafi condamné à mort par Washington et Paris », Londres toujours aussi habile
- Assassinats ciblés : un constitutionnaliste de Chicago accuse Obama d’abus de pouvoir

« Nous avons maintenant, en provenance de cercles dirigeants en Allemagne et ailleurs, incluant de milieux assez puissants, des avertissement concernant l’imminence d’une troisième guerre mondiale. Il ne s’agit pas d’une prévision à longe terme, mais d’une perspective plutôt à court terme. A quel point nous ne le savons pas. Nous nous dirigeons, de plus en plus rapidement, vers la probabilité de quelque chose ressemblant à une troisième guerre mondiale, la pire d’entre elles jusqu’ici. Nous ne pouvons dire ’oublions tout ceci, n’en parlons pas, ça n’arrivera pas’, ce que seuls les idiots et les lâches sont capables de dire. Le fait est que nous sommes déjà, si vous comprenez l’histoire le moindrement, à la veille d’une troisième guerre mondiale. (...) Ceci n’est pas encore certain, mais hautement probable. Et tout ce que vous faites doit inclure la probabilité d’un tel événement comme facteur-clé dans vos décisions publiques et personnelles. (...)

« Pour comprendre ceci vous devez revenir sur les deux dernières guerres mondiales, toutes deux atteignant leur paroxysme autour des événements dans les Balkans, la guerre des Balkans. La situation européenne était par conséquent centrée autour des Balkans. (...)

« Ce qui se prépare maintenant n’est pas une guerre dans les Balkans. Regardez la planète de manière un peu différente. Quelle est la différence entre la situation de la planète aujourd’hui et celle des deux dernières guerres ? (...) Le Moyen-Orient, qui est devenu et devient les nouveaux Balkans. Lorsque vous comprenez ceci, vous commencez à sentir ce qui se prépare. Regardez la Palestine, la Jordanie, les autres Etats arabes, regardez l’Afghanistan, et plus particulièrement le Pakistan, parce que le Pakistan fait partie des « nouveaux balkans », contrôlés par les britanniques.

« Vous avez, par conséquent, une poudrière pouvant déclencher une guerre généralisée, sur le continent [eurasiatique] mais également en Amérique. Ceci serait déclenché, en grande partie, par la crise financière et monétaire créant une situation impossible dans le monde entier, et plus particulièrement dans la région bordant les deux rives de l’Atlantique. (...)

« L’odeur se répandant dans le monde aujourd’hui est celle des Canons d’août, nous sommes dans un mois différent mais l’analogie avec les Canons d’août et les deux premières guerres mondiales est que ces guerres furent organisées par les britanniques, délibérément !

« Ceci amène un autre concept, essentiel pour comprendre ces choses : qu’est-ce que l’Empire britannique, et où se trouve l’imbécile qui ne croit pas qu’il y ait un Empire britannique ? Il n’existe rien d’autre qu’un Empire britannique ! Il contrôle l’Europe en ce moment, l’Europe centrale et l’Europe occidentale ; il contrôle l’Afrique, et essentiellement ce que l’on appelle le Moyen-Orient. Il affecte d’autres parties du monde. C’est un Empire ! C’est un quatrième Empire romain. Il n’y a aucune nation en Europe centrale et occidentale, elle font toutes partie du système de l’euro ! Placées sous la gouvernance de l’Empire, des colonies.

« C’est ce qui a été mis en place lorsque le Mur de Berlin est tombé. Les britanniques et le président français ont décrété le système de l’euro, et le président français a dit : ’Si vous ne l’acceptez pas nous vous ferons la guerre !’ En d’autres termes, le président français a menacé l’Allemagne si elle n’acceptait pas la mise en place d’un système européen, si elle n’abandonnait pas sa souveraineté avec les autres nations d’Europe centrale et occidentale. (...)

« Ce système commence aujourd’hui à s’effondrer et les britanniques activent les manettes pour créer une crise. Ils mettent deux porcs successifs à la Présidence des Etats-Unis, George W. Bush et le porc des porcs, Obama. La pire ordure jamais mise à la tête d’un gouvernement depuis Néron !

« Nous avons atteint le point de faillite absolue du système monétaire international, en particulier sur les deux rives de l’Atlantique. Ces nations sont en faillite, ce qui ne signifie pas que nous ne pouvons pas nous en sortir. Tout ce que nous avons à faire est de prendre l’appoche Glass-Steagall, et de l’appliquer des deux côtés de l’Atlantique, à commencer par les Etats-Unis. Tout ce que nous avons à faire, c’est de mettre ce système en redressement judiciaire, ce qui balaierait une grande partie de l’argent présent sur les comptes, mais je sais comment faire face à ce problème. C’est une opération élémentaire.

« Donc, si vous acceptez que l’on mette le système en redressement judiciaire, nous pouvons sortir de ce guêpier, et nous liquiderions en même temps tout ce qu’a représenté l’Empire britannique à l’échelle mondiale. »

Après avoir dressé ce panorama de la situation stratégique actuelle, LaRouche a apporté plus de précisions sur les mécanismes pouvant déclencher la guerre :

« Ce qui est arrivé avec l’opération en Libye pourrait nous avoir fait franchir le seuil. L’assassinat de Kadhafi et de son parti a mené le monde au bord de l’abime. (...) Nous avons toutefois un noeud autour de la Syrie. Le présent gouvernement de la Syrie représente le principal blocage contre une troisième guerre mondiale. Et la haine contre le gouvernement syrien reflète une intention des britanniques de déclencher une nouvelle guerre mondiale. Toute la région, depuis la Turquie jusqu’au Pakistan, à travers l’Afghanistan, est une région de guerre perpétuelle exactement comme l’étaient les Balkans en leur temps. »


http://www.solidariteetprogres.org/LaRouche-une-troisieme-guerre-mondiale-est-evitable-mais-imminente_08219


À lire aussi...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 03:44
Intervention de l’OTAN en Libye

Jean Bricmont : « Ce que Sarkozy, Obama, Cameron veulent, ce n’est pas la démocratie, c’est la soumission »

Dès février 2011, la campagne menée par Bernard-Henry Lévy — parallèlement aux allégations mensongères sur le massacre de milliers de personnes à Benghazi répandues par la Libyan League for Human Rights avec l’appui de l’ONG UN-Watch basée à Genève (*) et le relais des médias du monde entier — a réussi à accréditer dans l’opinion publique l’idée fausse qu’il y avait urgence à intervenir en Libye. Le 17 mars, par 10 voix et 5 abstentions, le Conseil de sécurité approuvait la Résolution 1973 présentée par la France et le Royaume Uni instaurant « un régime d’exclusion aérienne afin de protéger les civils contre des attaques systématiques et généralisées ». Ce fut le début de l’intervention de l’OTAN et d’un massacre de masse toujours en cours.

Jean Bricmont fut l’un des rares intellectuels à s’être opposé publiquement à cette intervention. Avant même le vote de la Résolution du Conseil de sécurité, il avertissait : « Les partis de la gauche européenne (inclus les partis « modérés » communistes européens), les « Verts », avec José Bové maintenant allié à un Daniel Cohn-Bendit qui a toujours soutenu les guerres de l’OTAN, différents groupes trotskystes et, bien sûr, Bernard Henry Lévy et Bernard Kouchner, tous appelant à une sorte d’« intervention humanitaire » en Libye, ou accusant la gauche d’Amérique Latine -dont les positions sont bien plus sensées- d’agir comme des « idiots utiles » pour le « Tyran libyen ». (…) Quand vont-ils comprendre qu’on affirme que toutes les guerres sont justifiées pour des raisons humanitaires ? » [1]

Les faits ont malheureusement donné raison à Jean Bricmont. Cette « guerre humanitaire » sous mandat de l’ONU et de son bras armé, l’OTAN, n’aurait jamais dû être acceptée.

Silvia Cattori : La résolution 1973 de l’ONU demande la protection du peuple Libyen [2]. Après six mois de bombardements et de massacres par l’OTAN et ses combattants libyens, on avance le chiffre plausible de dizaines de milliers de morts et de blessés. L’ancien ministre socialiste Hubert Védrine, le 18 mars avait qualifié d’« historique » la résolution sur la Libye. Et encore tout récemment il se réjouissait de la mise en application de la « responsabilité de protéger » et félicitait Nicolas Sarkozy pour son intervention. Selon vous y a-t-il de quoi s’en réjouir ?

Jean Bricmont [3] : Le texte relatif à la « responsabilité de protéger » se limite à protéger les civils. Il ne dit absolument pas qu’il faut faire ce qu’a fait l’OTAN : armer les rebelles, envoyer des troupes spéciales, bombarder des villes. Des civils sont tués. Manifestement l’OTAN ne les protège pas.

Le texte sur la « responsabilité de protéger » dit qu’il faut aider les États à faire respecter les droits de l’homme, mais il a été interprété, contrairement à ce qu’il dit, pour autoriser l’Occident à intervenir où il veut, quand il le veut, sous couvert de « guerre humanitaire », de « droit d’ingérence humanitaire ». Tout cela - qui est basé sur des tonnes de mensonges - est, malgré l’Afghanistan, malgré l’Irak, entièrement légitimé dans l’esprit de l’immense majorité des dirigeants occidentaux et, ce qui est plus désolant, des dirigeants écologistes, de gauche et d’extrême gauche. Et qui souvent demandent maintenant une telle intervention en Syrie.

Silvia Cattori : Vue dans la perspective des guerres récentes – Kossovo, Irak, Afghanistan- la manière dont s’est déroulée cette intervention en Libye n’est-elle pas, plus problématique et lourde de menace que les précédentes interventions ?

Jean Bricmont : Ce qui est inquiétant, c’est le fait que la guerre a été légitimée par l’ONU. Il ne faut jamais oublier que si la Russie était intervenue en Libye à la place de l’OTAN, personne en Occident n’accepterait une telle intervention, et tous ceux qui disent que ce n’est pas une guerre pour le pétrole, diraient que c’est une guerre pour le pétrole, si elle était faite par les Russes.

Il faut se rendre compte qu’on a légitimé uniquement l’ingérence des États-Unis et de leurs alliés. C’est cela qui est préoccupant. Ce qui est curieux c’est que la guerre en Irak, comme celle en Afghanistan, avait d’une certaine façon délégitimé l’ingérence. Mais quand il fallait justifier la guerre en Afghanistan, je me rappelle très bien des arguments avancés. Il fallait libérer les femmes afghanes. Des arguments humanitaires étaient utilisés là aussi. Or, plus personne ne parle aujourd’hui de l’oppression des femmes afghanes. On veut simplement se retirer de l’Afghanistan sans trop de pertes.

La guerre en Libye est préoccupante aussi parce que, à cause de la personnalité très particulière de Kadhafi, ce qu’on peut appeler le Tiers Monde, et d’une façon générale les forces progressistes, sont très divisés au sujet de cette guerre. L’Union africaine par exemple, avait une certaine sympathie pour Kadhafi. L’Amérique latine aussi. La Russie et la Chine voient le concept de souveraineté nationale démoli, n’aiment pas cela, et ils ont raison. Les pays non alignés n’aiment pas cela non plus. Parmi les musulmans, il y a des divisions. Il y a ceux qui se disent qu’avec le CNT ce sera mieux qu’avec Kadhafi. Que ce sera un gouvernement plus démocratique, plus musulman etc. Peut-être…

Silvia Cattori : Nous sommes en plein paradoxe. Voir soudainement des pays arabes et musulmans, comme le Qatar par exemple, apporter leur plein soutien à des puissances qui, depuis 2001, détruisent des pays arabes et musulmans et massacrent leurs peuples, n’est-il pas renversant ?

Jean Bricmont : Un certain nombre de gens détestent Kadhafi. Moi je ne le déteste pas, mais je n’étais pas sous sa coupe et je peux comprendre cette aversion. La même chose se passe avec Bachar el-Assad en Syrie. Donc, il y a des gens qui se disent que tout ira mieux après. Quand on voit ce qui se passe en Irak et en Afghanistan après le renversement de Saddam Hussein et des Talibans on se rend compte que ce n’est pas si simple.

Mais ma position ne porte pas sur la situation en Libye ou en Syrie, mais sur la politique de l’OTAN, qui entend probablement contrôler les révolutions arabes en les « aidant » ; pendant longtemps ils ont soutenu les autocraties, maintenant ils se rendent compte que ce n’est pas possible ; ils attaquent alors le régime qu’ils détestent le plus, à savoir Kadhafi ; et, en soutenant l’opposition sous prétexte de défendre la démocratie, ils espèrent sans doute la contrôler. Du point de vue des gens qui soutiennent le CNT, sans être favorable à l’OTAN (un certain nombre de musulmans par exemple), c’est un jeu de dupes. Eux espèrent utiliser l’OTAN à leurs fins pour arriver au pouvoir et puis dire à l’OTAN, rentrez chez vous. Cela risque de ne pas être évident.

Silvia Cattori : Les conflits entre l’OTAN et les forces regroupées au sein du CNT sont-ils inéluctables ?

Jean Bricmont : Je n’en sais rien. Lors de la chute de l’Union soviétique, tout le monde a applaudi en Occident. D’abord il y eut Eltsine, qui était complètement pro-occidental et c’était donc parfait. Puis Poutine est arrivé avec un agenda plus nationaliste et, subitement la Russie a commencé à déplaire aux Occidentaux.

Ce que les Occidentaux veulent, ce n’est pas la démocratie, c’est la soumission. Ils ont soutenu des régimes affreux tant qu’ils étaient soumis. Maintenant que certains de ces dirigeants ne sont plus défendables, ils s’attaquent à ceux qui leur sont les moins favorables (Libye, Syrie, Iran) et ils espèrent que la « démocratie » va amener la soumission. Mais cela est douteux. Les intérêts nationaux et les différences religieuses ou idéologiques existent, indépendamment des régimes. Même si la Libye était une démocratie parfaite, je ne pense pas qu’elle aurait envie de reconnaître Israël. Mais je doute que BHL, par exemple, avait envie de mettre au pouvoir des gens hostiles à Israël.

Il ne faut pas oublier que les gens contrôlent rarement toutes les conséquences de leurs actions.

Silvia Cattori : Bernard-Henri Lévy (BHL), a joué un rôle clé, avec le président Sarkozy, en faveur de cette guerre. N’a-t-il pas réussi, par son argumentaire faussement humanitaire à semer confusion et division au sein du camp progressiste, paralysant ainsi toute velléité de protestation ?

Jean Bricmont : Du point de vue de BHL, le grand avantage c’est d’être arrivé à une terrible division des forces progressistes. Les gens vont continuer de se disputer au sujet de cette guerre. Notez que l’on a vu la même chose lors de la première guerre mondiale. Certains disaient : on ne peut pas s’allier avec la Russie tsariste. D’autres disaient : il faut tout faire pour abattre le militarisme allemand. Il est important d’élaborer une réflexion cohérente sur ces sujets. Mais ce n’est pas facile.

Des pays voisins de la Libye - dont des ressortissants, accusés d’être des mercenaires de Kadhafi, ont été tués par les rebelles libyens - n’aiment pas ce qui se passe en Libye. Il y a des armes qui circulent, tout cela préoccupe les pays du Maghreb et déstabilise la région. Le fait que la transition a été violente – et non pas négociée - est une bénédiction pour les gens qui veulent voir le chaos s’installer dans cette région. Qu’ils l’aient fait exprès ou pas, je n’en sais rien. Mais c’est une bénédiction pour le militarisme occidental. Presque tous les pays non occidentaux voulaient une solution négociée à ce conflit. Mais les Occidentaux ne veulent jamais de solution négociée ; quand ils sont dans une position de force ils y vont à fond. Le jour où la Chine sera plus forte que nous et qu’elle pourra utiliser la force, on verra les choses autrement. Mais, pour le moment, on se sent plus fort et, dès qu’il y a un conflit, on veut toujours une solution militaire, jouer sur la force, jouer sur la technologie, c’est d’ailleurs la seule chose qui nous reste. Dans le domaine du commerce, les Chinois sont bien plus forts que nous.

C’est à la question du militarisme que les progressistes devraient réfléchir. Mais ils ne le font pas. Ils encouragent ce militarisme au nom de l’« ingérence humanitaire ». Si, demain, on doublait le budget militaire en France, Madame Joly, qui est écologiste, s’y opposerait sans doute ; mais, alors qu’elle ne veut pas voir de troupes françaises défiler sur les Champs Elysées le 14 juillet, elle accepterait des troupes françaises en Libye ! C’est incohérent, parce que les guerres humanitaires sont des guerres à zéro mort (de notre côté), qui nécessitent un appareil militaire de haute technologie, lequel coûte cher.

Cet appareil est essentiellement celui des États-Unis, mais là il y a des gens qui dorment dans leur voiture parce qu’ils ont perdu leur maison reprise par les banques, et l’État consacre une fortune aux dépenses militaires. Sans les appareils de surveillance des États-Unis et ses possibilités d’approvisionnement des avions de l’OTAN, cette guerre aurait été beaucoup plus difficile à mener.

Si on s’oppose au militarisme, particulièrement aux États-Unis, on s’oppose aussi aux interventions humanitaires, parce que sans l’appareil militaire américain, on n’aurait tout simplement plus les moyens de mener ces interventions.

L’immense majorité des pays du monde, même ceux qui ont une armée importante (Russie, Chine, Inde etc.) considèrent que la mission de leur armée est de protéger leurs frontières, pas d’envoyer des troupes un peu partout protéger les droits de l’homme. Notez que c’est aussi la position de la Suisse. Tout ce que je demande, c’est que les autres états occidentaux adoptent la position de la Suisse. Ce n’est ni révolutionnaire ni radical.

Silvia Cattori : Tout porte à croire que BHL ne va pas s’arrêter là. Qu’il va relancer sa campagne en soutien aux opposants au régime de Bachar el-Assad. Pour Israël qui occupe depuis 1967 illégalement le Golan syrien -un véritable réservoir d’eau pour la région- et n’entend pas le céder, la Syrie est un enjeu stratégique important. La chute d’Assad - mis par Tel Aviv sur la liste des dirigeants qui restent à abattre - serait tout bénéfice pour Israël. Va-t-on vers un scénario libyen ?

Jean Bricmont : Si vous regardez comment les choses se sont passées en Libye, ces Libyens que l’on disait si hostiles à Kadhafi, son gouvernement que l’on disait si faible et si détesté, etc. a résisté plus longtemps que Milosevic lors de l’intervention de l’OTAN en 1999, plus longtemps que les Talibans en 2001 à Kaboul, et plus longtemps que le régime de Saddam en 2003.

Face à une opposition appuyée par l’ensemble de toutes les forces occidentales je trouve cette résistance plutôt étonnante. Je croyais, comme Obama, que cela se terminerait en quelques jours. Que cela allait s’effondrer très vite.

Donc, je ne suis pas sûr que les analystes militaires, du moins ceux qui sont lucides - par opposition aux idéologues, comme notre gauche « humanitaire » - aient envie de répéter cette expérience en plus grand, en Syrie ou en Iran.

Ce que je trouve comique, par contre, c’est de voir qu’il y a une extrême-gauche qui ne « vit » littéralement que de l’exploitation de la mauvaise conscience coloniale, qui agite sans arrêt l’anticolonialisme et l’antiracisme, et puis, pendant la guerre en Libye, dit qu’il faut accepter l’intervention de l’OTAN pour soutenir les rebelles. Ils oublient que, lors des conquêtes coloniales, les mêmes justifications humanitaires étaient utilisées : combattre l’esclavage, renverser des satrapes ou des monarques absolus etc.

Il y a là quelque chose d’absurde. Il faut savoir dans quel monde on veut vivre. Veut-on vivre dans un monde où nous allons, nous, imposer des gouvernements un peu partout ? Je pense que ce monde est fini. Que le colonialisme est terminé. L’Occident n’a plus les moyens des politiques impériales qu’il avait dans le passé. Et si la gauche occidentale devait être utile à quelque chose, ce serait à penser comment nous adapter à notre déclin inévitable, plutôt que d’inventer des justifications humanitaires aux derniers scintillements de l’empire américain.

Silvia Cattori : Je vous remercie.

Interview réalisée le 13 septembre 2011.

Silvia Cattori

 

Notes

[1] Voir : « La Libye, la gauche européenne et le retour de l’impérialisme humanitaire », par Jean Bricmont, Le Grand Soir, 12 mars 2011.

[2] Voir le texte de cette résolution :
http://www.un.org/News/fr-press/docs/2011/CS10200.doc.htm

[3] Figure du mouvement anti-impérialiste, Jean Bricmont est professeur de physique théorique à l’Université de Louvain (Belgique). Il a publié « Impérialisme humanitaire. Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ? » (Éditions Aden, 2005).

 
P.S.

(*) Voir : « Urgent Appeal to Stop Atrocities in Libya, Sent by 70 NGOs to the US, EU, and UN », UN Watch, 21 février 2011. (L’ONG UN Watch est réputée pour servir les intérêts d’Israël)
Voir également : « Libya and the big lie : Using human rights organizations to launch wars », par Mahdi Darius Nazemroaya, 25 septembre 2011.

Sur la « responsabilité de protéger », voir aussi :
« La “responsabilité de protéger” : une façade légale pour légitimer l’ingérence ? - Entretien avec

 

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article5354

 

 

Jean Bricmont » , par Silvia Cattori, 24 septembre 2009.

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 07:49

../local/cache-vignettes/L200xH133/3358922-4824e9aa-9fd4b.jpg

http://www.alterinfo.net/photo/art/...

 

Les guerres meurtrières de l'OTAN,

l'exemple de Syrte (Libye)

par eva R-sistons

 

Je regarde les infos, alternant les Chaînes Parlementaires et France24 pour l'International.

 

Subitement, un reportage, un vrai, comme on les aime. Qui dit la vérité, tout simplement. Mais n'ayons aucune illusion : France24 n'a pas arrêté de désinformer, en présentant Kadhafi comme un dictateur, ou un tyran, sanguinaire, et les Libyens (fidèles au Colonel, la majorité) comme des rebelles, des mercenaires, des snippers.. Comme dans tous les Médias, les exactions sont celles des combattants libyens, jamais celles de l'OTAN. Et quand France24 présente un fait, c'est pour dissimuler l'essentiel : Par exemple, "les libérateurs vont de maison en maison"... sans dire pourquoi : Tuer les habitants mâles (et pas seulement), violer les femmes et piller les lieux. Un joli nettoyage, un authentique génocide ! Le pays le plus prospère d'Afrique, grâce à Kadhafi (§ 1), est en ruines, et des massacres ont été commis par l'OTAN et ses mercenaires.

 

France24, donc, après avoir désinformé en permanence sur la Libye, comme ses confrères, se permet, une fois la Libye "libérée" (comprenez, aux mains des tenants de l'Empire, du Nouvel Ordre Mondial), un instant - rare - d'information. Un peu comme le NouvelObs qui, maquillant ses options alignées sous un vernis de gôche, après avoir soutenu la guerre de l'OTAN contre la Libye et son dirigeant, se permet de critiquer la mort "sauvage" de Kadhafi (§ 2). C'est ça, la presse de "gauche" : Soutien inconditionnel au libéralisme et aux guerres impériales ainsi qu'au choc de civilisations, et tout cela sous un vernis de démocratie, d'humanisme, de progressisme... 

 

Or donc, voici ce que l'on voit sur France24, le 26 octobre 2011 (reportage de Matthieu Mabin, envoyé spécial à Syrte, qu'on sent horrifié par ce qu'il voit, évidemment).

 

Extraits : "C'est une ville fantôme, avec encore une petite poignée d'habitants et quelques rebelles qui occupent la ville (en ruines). Les maisons sont visitées trois ou quatre fois et le pillage est institutionnalisé. Violence considérable de la destruction, y compris les bâtiments civils, cibles de frappes aériennes ne pouvant venir que de l'OTAN car seul l'OTAN est intervenu sur la ville. Les cadavres pourrissent à ciel ouvert, personne pour s'en occuper, ni ONG, ni associations, aucun soutien. Le CNT est absent" (et pendant les bombardements de la ville martyr, Hillary Clinton se préoccupait seulement de prendre mort ou vif Kadhafi, comme les cow-boys texans, note d'eva R-sistons). 

 

Alors, c'est ça, la protection des habitants, M. BHL, si peu philosophe et tellement belliciste ? Un joli génocide, non ? C'est radical, net, chirurgical. Et c'est pour servir les multinationales comme Total ou Areva, pour priver les Africains de leur indépendance et de leurs ressources (Kadhafi étant un partisan actif du non-alignement et de la libération des peuples du colonialisme), et pour nuire aux Chinois qui eux, servent leurs intérêts tout en participant au développement de l'Afrique. 

 

La réalité ? Comme l'Irak, et avant la Syrie et l'Iran, la Libye est victime d'un massacre de l'OTAN sanguinaire, elle est bombardée, ruinée, bientôt morcelée et en proie au chaos, aux divisions, à la guerre civile. Car Kadhafi, lui, avait su maintenir une unité (pourtant difficile à réaliser dans un pays de tribus) profitant à tous. L'OTAN est une Organisation maléfique, nuisible pour les nations et pour les peuples. Sous la férule de l'Occident, la Libye, pays riche et sans dette, va redevenir un pays arriéré (§ 1) comme avant l'arrivée au pouvoir de Kadhafi. Et certaines de ses villes, comme Syrte, sont désormais en ruines. L'OTAN est passé par là, et Sarkozy comme BHL, aussi. Pour le malheur des peuples et des Etats.

 

Quand verrons-nous en face la réalité ?

 

Eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Syrte, Kadhafi, Libye, Chine, BHL, Sarkozy, Afrique, Total, Areva, Nouvelobs, OTAN, France24, Matthieu Mabin, génocide, Chine, Irak, Syrie, Iran, dette, Occident, Libération

 

(§ 1) "Kadhafi a fait de son pays le plus arriéré, en 7 ans, le plus prospère d'Afrique" (Le Monde 1.9.1976)

 

(§ 2) "On peut être un opposant à Kadhafi, un des pires tyrans du XXe siècle et condamner tout aussi fermement la manière dont les soldats du CNT ont lynché puis assassiné ce même Kadhafi, contrevenant ainsi de manière flagrante, aux principes de tout pays démocratique comme aux valeurs de toute conscience humaine". (http://leplus.nouvelobs.com/contrib...)

 

../local/cache-vignettes/L500xH327/798233_a-vie4fd0-dc762.jpg

http://static.lexpress.fr/medias/15...

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 00:33

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2007/12/20071212Kadhafi_0.jpg

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2007/12/20071212Kadhafi_0.jpg

 

Sélection d'articles.

En attendant mon post sur Kadhafi,

qui rétablira la vérité !

 

 

Assassinat du guide Mouammar Kadhafi
Ambassadeur Christian Graeff : « Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? »


Dans le flot des commentaires consensuels évoquant la mort d’un « tyran sanguinaire », une voix libre, soudain, tranche : celle de l’ancien ambassadeur de France Christian Graeff (à Tripoli de 1982 à 1985) interrogé au journal de la radio publique France culture. (*)

20 octobre 2011 | Thèmes (S.Cattori) : OTAN Libye

France culture : Après une guerre de huit mois, comment qualifiez-vous le rôle des Occidentaux dans la chute du régime Kadhafi ?

Christian Graeff : Mon interrogation ce soir est courte. Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? Voilà. C’est ma question. Je fouille dans ma mémoire. Je ne trouve pas la réponse. Pour moi, il y a un assassinat politique. Il y a des responsabilités internationales en cause. L’épilogue sera long. Moi, je ne le verrai pas je suis un vieil homme. Mais pour ce dont je puis juger, je suis sûr qu’il y a là matière à œuvre de justice. Parce qu’on a entendu tellement de mensonges. Il y a eu tellement de sophistication dans la médiatisation de la guerre emmenée par l’OTAN en Libye au-delà, bien au-delà - oh combien au-delà - de la résolution 1973 des Nations unies, que les questions sortiront. Personne au monde n’est en état de les étouffer, ni en Europe ni aux États-Unis, encore moins en Israël.

France culture : Vous pensez que les États-Unis, la Grande Bretagne et la France ont envoyé des hommes au sol par exemple ?

Christian Graeff : Ecoutez, sur les détails techniques on en sait beaucoup ; on en sait plus ou moins selon les sources que l’on a. Les miennes de sources, les sources que j’ai, m’autorisent à dire que les interventions armées de l’Alliance, de l’OTAN, ont été considérables. Et les simulacres, n’est-ce pas, la couverture que l’on a cherché misérablement avec le Qatar et d’autres Émirats ou monarchies traditionnelles arabes sont dérisoires. C’est une rigolade.

Vous avez peut-être eu connaissance de l’ouvrage qui vient de sortir il y a quelques jours, de Dumas et Vergès, où ils accusent : « Sarkozy sous BHL » [1]. Voilà. Il y a là, de façon très polémique j’en conviens, mais autant politique que juridique … tout un argumentaire dont la CPI, peut être un jour, aura à connaître…

France culture : Dans le droit fil de ce que vous venez de dire, quelles sont ces questions, incontournables à vos yeux, qu’il va falloir se poser s’agissant du mandat de l’ONU que vous décrivez comme ayant été outrepassé ?

Christian Graeff : Le mandat …c’est très clair. Tout le monde le sait… on a fait une pirouette, on a cru tromper son monde et puis … on ne dupe pas en démocratie les esprits libres. Les esprits serfs c’est autre chose. Les médias sont au centre du débat. Dans ce débat national, dans ce débat culturel, civilisationnel, qui trompe qui ?

(*) Entretien retranscrit presque mot à mot par Silvia Cattori (journal de France culture du 20 octobre à 18h00)
http://www.silviacattori.net/article2213.html
Un blog à visiter !
.
"Ne me tuez pas": les dernières heures de Kadhafi (vidéo)
.
Libye, Syrie, Maroc, etc :
.

Démembrement des Etats-Nations arabes

La guerre de Syrie aura t-elle lieu ? 

Lybie: matamoresque et sordide

.

 
Tuer Un Prisonnier De Guerre Est Un Crime -
Video Des Derniers Moments De Kadhafi

 

.

Le lynchage de Mouamar Kadhafi par Thierry Meyssan

Internationalnews 21 octobre 2011 RÉSEAU VOLTAIRE 20 octobre 2011 Durant 42 ans, Mouammar el-Kadhafi a protégé son pays du colonialisme occidental. Il rejoint aujourd’hui Omar al-Mokhtar au panthéon…
Pour lire la suite cliquez ici
.

http://www.alterinfo.net/La-poudriere-marocaine_a23601.html?PHPSESSID=ba4142dcbe227da68697ce7725153665


 

 

 

 

Qui a vraiment tué Kadhafi ?

Le killer de Las Vegas venu de Sicile

 

Manlio Dinucci

.

Les images de Kadhafi lynché et tué par une foule féroce de miliciens ont été diffusées à l’échelle mondiale, pour démontrer qu’en Libye il s’est agi d’une rébellion populaire qui s’est terminée par le renversement de l’odieux dictateur. Version simpliste, appartenant aux puissantes « armes de distraction de masse » utilisées dans l’opération Protecteur Unifié. Toute autre est la réalité qui vient au jour, comme le montre la reconstruction documentée des événements faite le 21 octobre par le quotidien britannique The Telegraph.

Après avoir joué un rôle clé dans la conquête de Tripoli, les agents de la Cia et du service secret britannique MI6, qui opèrent sur le terrain en Libye, se sont concentrés sur la chasse à Kadhafi, qui avait échappé aux bombardements massifs de l’OTAN. Tandis que les drones et autres avions espions, dotés des appareils les plus sophistiqués, survolaient jour et nuit la Libye, des forces spéciales étasuniennes et britanniques passaient au crible la zone de Syrte, probable refuge de Kadhafi. Celui-ci a été obligé, ces dernières semaines, de rompre le silence téléphonique, en utilisant un portable peut-être de type satellitaire. La communication a été interceptée, confirmant sa présence dans la zone.

Quand un convoi de plusieurs dizaines de véhicules est sorti de la ville, il a immédiatement été repéré par les avions espions : un Rivet Jointétasunien (qui peut repérer l’objectif à 250 Kms de distance), un C160 Gabrielfrançais et un Tornado Gr4britannique. A ce moment là, un drone Predator étasunien, qui avait décollé de Sicile et télécommandé via satellite depuis une base proche de Las Vegas, a attaqué le convoi avec de nombreux missiles Hellfire. Même si cela n’est pas spécifié, il s’agit d’un des Predator MQ-9 Reaper déployés à Sigonella (Sicile), où se trouve le personnel affecté à l’approvisionnement et à la manutention, et conduits par un pilote et un spécialiste des senseurs, tous deux assis à leur console aux Etats-Unis, à plus de 10mille Kms de distance. Le Reaper, en mesure de transporter une charge guerrière d’une tonne et demi, est armé de 14 missiles Hellfire(« feu d’enfer ») à tête antichar, explosive à fragmentation ou thermobarique. Immédiatement après, le convoi a été frappé aussi par des chasseurs bombardiers français Mirage-2000 avec des bombes Paveway de 500 libbres et des munitions de précision Aasm (Armement Air-Sol Modulaire), elles aussi à guidage laser. Cette attaque a été décisive pour la capture de Kadhafi.

Ces faits démontrent que, en réalité, c’est l’OTAN qui a capturé Kadhafi, en le poussant dans les mains de miliciens musulmans de Misrata, animés d’une particulière haine à son égard. Et que c’est l’OTAN qui a vaincu cette guerre non seulement en larguant sur la Libye 40-50mille bombes en plus de 10mille missions d’attaque, afin d’ouvrir la voie aux « rebelles », mais en infiltrant en territoire libyen services secrets et forces spéciales pour réaliser et diriger les opérations de guerre. Le plan -décidé à Washington, Londres et Paris- était d’éliminer Kadhafi, qui dans un procès public aurait pu révéler des vérités incommodes pour les gouvernements occidentaux. Il n’est donc pas exclu que parmi la foule de miliciens hurlants, derrière le « jeune homme au pistolet en or » à qui on attribue le meurtre de Kadhafi, il y avait bien plus d’experts killersde profession.

 

Edition de samedi 22 octobre 2011 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20111022/manip2pg/02/manip2pz/312006/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

.

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-manlio-dinucci-le-killer-de-las-vegas-venu-de-sicile-87006007.html

.

.http://www.lepoint.fr/images/2011/09/28/kadhafi-gadames-402695-jpg_265487.JPGhttp://www.lepoint.fr/images/2011/09/28/kadhafi-gadames-402695-jpg_265487.JPG

 

..

Un responsable du conseil militaire du Conseil national de transition (CNT), basé à Misrata, a annoncé samedi qu'aucune autopsie ne serait pratiquée sur le cadavre de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, dont la dépouille est exposée dans cette ville. (..)

 

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1337692/2011/10/22/Pas-d-autopsie-sur-le-corps-de-Kadhafi.dhtml

.

Libye: un drone US et un mirage ont bombardé le convoi de Kadhafi.

La mort de Kadhafi reste entourée de zones d'ombre 

Rabi Yarhmou : Le guide Kadhafi est mort en marquant l'histoire avec son courage, sa dignité et sa fierté.  

Le testament de Mouammar Kadhafi.

1 Médias et Manipulation de l’opinion / Vidéos

1-1 Hicham Hamza : Lynchage de Kadhafi : ce que vous ne verrez pas à la télévision française

1-2 Lizzie Phelan. : Un cinglant réquisitoire contre ses confrères des grands médias. 

1-3 Video : Chavez réagit à la mort de Kadhafi.

2 Les brèves

2-1 Belga : Les circonstances de la mort de Kadhafi critiquées. 

2-2 Juppé: "on peut dire que l'opération militaire de l’Otan est terminée".  

3  Dossier  

3-1 ALGERIA ISP Versions contradictoires des circonstances de la mort de Kadhafi.  

3-2 Manlio Dinucci : Le killer de Las Vegas venu de Sicile... 

3-3 Pas d'autopsie sur le corps de Kadhafi.

3-4 AFP : L'Otan dément avoir visé "délibérément" Kadhafi.

3-5 Farid Merrad : La mort de Kadhadi est un assassinat.

4 Courrier des lecteurs & trouvé sur le net & témoignage 

4-1 Stephen Gowans, : L'oppression de Kadhafi. 

5  Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

5-1 Claude Beaulieu : Kadhafi : un symbole anti -impérialiste africain. 

5-2 Thierry Meyssan : Le lynchage de Mouammar Kadhafi.

5-3 Ginette Hess Skandrani : Mouammar Kadhafi : La mort d’un Grand Héros, assassiné pour avoir voulu défendre son pays contre tous les prédateurs assoiffés de pétrole. 

 

sur :

 http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be

 http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

.

 

 

...

  ...

Saif Al Islam le fils de Kadhafi est vivant en Libye et reprend le flambeau de la resistance contre l'OTAN et ses collabos du CNT/CIA et a juré de se venger de l'assasssinat de son père

Honte à la soldatesque de Sarkozy le fils de légionnaire hongrois qui gaspille 300 millions d'euros pour massacrer des dizaines de milliers de civils libyens pour faire la pub à Dassault et récupérer des contrats pour Total

http://www.planetenonviolence.org/Guerre-De-L-Information_r94.html

.

 

.

On comprend mieux pourquoi Obama à été parachuté en tant que président.


 

2/2 INN: Le grand safari militaire africain d'Obama S/T

1/ 2 INN: Le grand safari militaire africain d'Obama S/T
Après la Libye, l'Ouganda ?
interview de Patrick Henningsen par Aaron Dykes (qui lui a la politesse de ne pas couper la parole à ses invités toutes les 5 secondes...)

.

Nouveau sur le site  d’Aline de Diéguez 
Aux sources du chaos mondial actuel

8 - La légende dorée du sionisme,  

25 octobre 2011

..

Le Retrait Des Troupes US D’Irak Très Suspect - Israël Contrôle Les Ventes D’Armes De L’Allemagne

Le Retrait Des troupes US d’Irak très suspect
"...Les US sont en fait entrain de colporter l’illusion qu’ils retirent leurs billes d’Irak, ne laissant qu’une force symbolique pour une raison - une raison qui a à voir avec la manœuvre finale jouée contre l’Iran, le dernier domino à tomber dans le «Printemps Arabe» inventé par les US. Il y a deux scénarios possibles...

 

L'article ici :



.
D'un Lecteur, l'Armée et Sarkozy :
.

Comme je te l’avais déjà signalé il y a quelques temps, j’ai un ami militaire.  

Tout à l’heure, je l’ai eu au téléphone et il m’a dit que : Les militaires soupçonnent que des problèmes informatiques soient volontairement invoqués, afin de retarder le paiement de leurs soldes !   

Pour lui, il lui doivent environ 10 000 €. 

Sarkozy ne les aime pas, mais je pense qu’il a intérêt à se méfier, car s’il se met l’Armée, la Gendarmerie et la Police Nationale à dos, cela risque d’être chaud pour lui !

 

..

 

Jean Bricmont : « Ce que Sarkozy, Obama, Cameron veulent, ce n'est pas la démocratie, c'est la soumission »

Dès février 2011, la campagne menée par Bernard-Henry Lévy — parallèlement aux allégations mensongères sur le massacre de milliers de personnes à Benghazi répandues par la Libyan League for (...)

.

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 00:32

 

http://3.bp.blogspot.com/-2l7xjvYOd6c/TaSAbKzz1DI/AAAAAAAASKU/Kg3boneois0/s320/QuefaitSark.jpg

La France apporte un soutien militaire
aux forces kényanes en Somalie

Paris a déclaré que l'armée française fournissait un soutien logistique limité au Kenya.(..)

(..) Le porte-parole a indiqué que ce soutien interviendrait pour une durée "limitée" sans donner davantage de détails. (..)

 

Un média a rapporté qu'un bâtiment de la marine française avait bombardé la côte somalienne (..)..

 

http://www.france24.com/fr/20111024-kenya-somalie-france-aide-logistique-forces-nairobi-armee

http://sarkopitheque.files.wordpress.com/2008/09/afrique.jpg

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:12
Samedi 22 octobre 2011

Kadhafi a été assassiné exactement comme le Che !

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article3350

 

Le docteur Moussa Ibrahim, porte parole du gouvernement libyen, nous informe que Mouammar Kadhafi était dans un convoi de plusieurs voitures. Les pilotes assassins de l’OTAN ont bombardé le convoi. Sa voiture a été touchée, Il était blessé grièvement. Les traitres rebelles l’ont emmené dans un pickup à Misrata. Il est décédé en route. Les traitres lui ayant tiré une balle dans la tête ; puis une autre dans l’abdomen pour simuler une mort lors d'un combat.

 

Kadhafi, comme Che guevara, a été fait prisonnier au combat puis a été assassiné.

 

 

Le Che après son assassinat

 

 

Kadhafi après son assassinat

« Prefiero morir de pie que vivir siempre arrodillado ! » Che Guevara

(« Je préfère mourir debout que vivre toujours à genou ! »)

Comme le Che, Kadhafi est mort DEBOUT !

_____________________

Voici les vraies raisons pour lesquelles ils ont assassiné Kadhafi (Vidéo 14'39) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3194

_____________________

Mouammar al Kadhafi ou le paradoxe libyen (vidéo Arte 2008) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2561

________________________

Voici comment l’OTAN a protègé les civils de Syrte (Vidéo 59'') :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3313

 

Photo de Syrte libre :

http://lacarmagnole.free.fr/DOC/Images/Syrte_Libre_HD.jpg

 

 

QU'AVEZ VOUS FAIT POUR EMPÊCHER ÇA ? ! ?

(Cette question ne s'adresse évidemment pas aux bien trop rares personnes parmi vous qui ont tenté quelque chose. Elle s'adresse à celles et à ceux, bien plus nombreux, qui s'en sont foutu royalement. Pourquoi la population française avait-elle manifesté massivement en 1991 contre la guerre d'Irak alors que pourtant Saddam avait été placé à la tête de ce pays par la CIA, et n'a rien fait contre la guerre de Libye alors que Kadhafi combattait l'impérialisme de toutes ses forces et soutenait toutes les révolutions de gauche qui le lui demandaient ? J'accuse en particulier ici l'immense majorité des militants qui osent, malgré leur passivité si ce n'est pire, se prétendre encore "de gauche", "d'extrême gauche" ou "anarchistes".)

________________________

 KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN (vidéo 5’27) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3152

_____________________

La Libye de Kadhafi expliquée à ceux qui ont été hypnotisés par la propagande du pouvoir :

 

Vous voyez que l’espérance de vie est nettement supérieure en Libye que dans tout le reste de l’Afrique. Et ne me dites pas que c’est seulement à cause du pétrole, parce qu’il y a aussi du pétrole dans d’autres pays africains ; par exemple au Nigéria. Regardez le Nigéria sur la carte !


Suite de la démonstration ci-dessous:

http://mai68.org/spip/spip.php?article2451

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:05
Samedi 22 octobre 2011

Note d'eva R-sistons :

 

Je vous prépare un dossier très documenté sur Kadhafi, notamment à partir d'articles du journal Le Monde des années 81, que j'ai retrouvés dans mes archives. Il était le contraire de l'image que l'on donne, il était un bienfaiteur de son peuple et pour son pays, un formidable dirigeant, un visionnaire, un authentique socialiste, il a fait de la Libye, Etat arriéré, un des pays les plus prospères, et même un modèle pour le monde ! La vérité doit éclater, je prétends que par son action, il mérite de figurer parmi les plus grands, et je vous le prouverai ! L'Occident terroriste, menteur, voleur, assassin, l'a éliminé en le présentant comme un bandit, un terroriste, un démon. Oui, jai entendu toutes ces expressions à son sujet dans les médiamenteurs, c'est un scandale !

 

Voici le témoignage d'une journaliste britannique indépendante, qui a vu et qui raconte la Libye sous les bombes de l'OTAN.

 

 


 

.

 

.


 

Libye : Lizzy Phelan, journaliste britannique indépendante témoigne de ce qu'elle a vu en Libye. Elle décrit également la guerre médiatique.

 

Vous et Jeunes libyens publient la verité sur la guerre en Libye

http://www.facebook.com/pages/Jeunes-libyens-publient-la-verit%C3%A9-sur-la-guerre-en-Libye/189667824408959?sk=friendactivity

 

facebook.com/pages/Jeunes-libyens-publient-la-verité-sur-la-guerre-en-Libye

 

 

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=oJgmKeuoCTE#!.

 

 

C dans l'Air : Calvi ose se demander si cette "victoire" de GB-France-Qatar... ne préfigure pas des interventions d'un genre nouveau, un peu partout, pour établir la démocratie... Une séquence illustre ce bonheur pour les peuples : Un jeune dit qu'il est heureux maintenant, dans un pays où l'on sera libre, liberté d'opinion et d'expression ! Et demain, quand il n'aura plus de travail, d'appartement gratuit, d'eau, d'électricité etc gratuits, mais qu'il sera au chômage, pauvre, endetté, en Libye occupée, que dira-t-il ? (eva R-sistons)(

 

 

 

L'Actualité sur le site Comité Valmy :

 


Comité Valmy    www.comite-valmy.org      info@comite-valmy.org                                                                          
                                                                    nouveautés
     
  Kadhafi : un symbole anti -impérialiste africain - Assassiné, il devient un héros du combat des peuples pour la liberté Claude Beaulieu

        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1976

        Le sang du lion et le festin des rats par Bahar Kimyongür  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1980 

        NON à leurs guerres et à leurs dettes ! NOUS NE PAIERONS PAS !!! - Hervé Poly - 1er secrétaire de la fédération du Pas de Calais du PCF
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1957

        11-Septembre : « C’est un sujet sale que l’on ne peut toucher que si l’on n’a plus rien à perdre » Interview d’Olivier Taymans
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1948

        Kadhafigrad par Thierry Laronde - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1961

        LA DEMOCRATIE REVENDIQUEE EN OCCIDENT Par Ahmed Halfaoui - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1973

        Le vice-président soudanais : La civilisation occidentale menace l’humanité  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1966

        Corée du nord - VERS UN TOURNANT DIPLOMATIQUE ? André Aubry - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1972 

        Égypte / Les Frères Musulmans égyptiens à l’épreuve de la révolution 2/3 Réné Naba  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1974 

        L’art de la guerre Le grand jeu africain - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1964 
       
        Al-Qaïda : la fin d’une légende par Michel Chossudovsky  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1955

        Afrique : la balkanisation par la guerre - Francis Arzalier  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1954

        Un million de manifestants à Damas Réseau Voltaire - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1953
       
        Libye : l’OTAN veut une guerre sans fin Russia Today  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1952
 

        Manœuvres impérialistes au Yémen et en Libye  par Mohamed Belaali - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1947

        L’art de la guerre Que le colonialisme était beau - Manlio Dinucci  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1946

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 05:39

Alerte, une nouvelle guerre en préparation pour la France zélée serviteur de l'OTAN ! Sarkozy a pris goût aux guerres !

La France projetterait d'intervenir en Somalie (Info Obs)

 

Les Guignols de l'Info revus et visités....

 

 

 

 

Patience, ami(e)s Lecteurs et Lectrices,

je vous prépare un Dossier

sur Kadhafi le grand dirigeant socialiste libyen,

celui que je vous avais promis

lorsque la Libye a été attaquée

par l'OTAN,

l'Organisation Terroriste Anti-Nations

conduite cette fois par un franchouillard néo-con

affublé d'un philosophe raté en mal de notoriété...


Dossier décapant, évidemment ,

puisque signé eva R-sistons aux Médiamensonges !


Vous aurez aussi des extraits

du "Monde Dossier et Documents",

et par ex, sur le "socialisme islamique",

l'influence de Nasser,

le pouvoir du peuple par le peuple,

l'inspiration rousseauiste,

une politique de développement ambitieuse...

 

 

 

Et à l'nstant, dans la foulée,

on m'envoie cette vidéo,

je la joins,

bien que je n'aie pas l'habitude de fréquenter le FN,

c'est le contenu qui est révélateur :

 

 

 

 


Libye, la vraie guerre

.

Libye : Toute la vérité sur cette guerre de l'OTAN (à lire par tous)

 

Chut ! Derrière la guerre de Libye: Les Etats-Unis, le Prix Nobel de la Paix Obama !

 

Atrocités de la guerre libyenne criminelle du NOM - Disparition de la Libye ?

 

Tout sur la guerre en Libye, ce qu'on ne dit pas - Briser le nationalisme arabe

 

Libye.. Les vérités qui dérangent - Journalistes non-alignés en danger

 

Libye : Vers un nouvel Irak ?

 

Spécial Libye, toutes les infos - Médiamensonges - Meyssan en danger - Post eva R-sistons

 

Carnage de l'OTAN en Libye (Thierry Meyssan, en direct de Libye)

 

Voici le planning de guerre des USA. Libye ? Programmée depuis 10 ans !

 

La France embourbée en Libye et bien embarrassée

 

Guerre contre la Libye: Et si la véritable raison était le dinar-or?

 

Libye: Le nouveau plan diabolique de l’Otan (A lire par tous et à relayer)

 

Opération militaire en Libye: Un accélérateur puissant de la dislocation géopolitique mondiale

 

Libye: Nouveaux crimes contre l'humanité de l'OTAN. Elle affame les Libyens !

 

Les médias étrangers raillent Sarkozy le va-t'en-guerre

 

Deux interventions de Jean Bricmont sur l’impérialisme humanitaire (vidéos)

 

Libye Bombardée par l'OTAN et volée par les banques. Rapine à main armée

 

 

http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg
http://s1.lemde.fr/image/2011/02/17/540x270/1481764_3_903d_des-manifestants-pro-kadhafi-exhibent-le.jpg

 

 

.

Ce que les Médias taisent: Kadhafi, vrai socialiste, Libye pays prospère 

.

.

 

Voilà déjà un article pour vous mettre en appétit,

article plus proche de la réalité

que tous les mensonges des Médias

collabos de l'Occident impérialiste.

 

Mort de Kadhafi
guerre en Libye :
l'ignominie jusqu'au bout


Tous les médias parlent en ce moment de l'assassinat de Kadhafi. L'OTAN aurait bombardé un convoi près de Syrte, et il semble que Kadhafi y était présent. Le CNT aurait ensuite pris possession des restes de ce convoi, et Kadhafi aurait succombé à ses blessures. L'information reste à confirmer, vu les mensonges déjà proférés par les "rebelles" libyens (capture de Seif el Islam, prise de Tripoli filmée au Qatar dans des studios hollywoodiens). Mais l'on peut, dès à présent, faire quelques remarques.


 

Mort de Kadhafi (?), guerre en Libye : l'ignominie jusqu'au bout
.
L'OTAN a menti. Au tout début, la coallition prétendait défendre des civils contre un dictateur sanguinaire, tout en affirmant qu'en aucun cas, il s'agissait de renverser le régime en place. Faux. Dès le départ, les bombardements massifs sur Tripoli montraient que l'OTAN voulait renverser le régime et absolument pas protéger les civils. L'assassinat du dirigeant libyen finit d'achever la manipulation occidentale.

Ce n'est pas Kadhafi qui représente une menace pour le peuple libyen, mais bien l'impérialisme occidental et ses complices locaux. Aucune preuve n'a été apportée s'agissant de l'utilisation, par Kadhafi, d'avion de chasse pour bombarder "les manifestants". Ce mensonge a servi de détonateur à l'invasion... En revanche, l'on estime actuellement à 50 000 le nombre de morts, sans compter les destructions de masse : des villages rasés, Tripoli éventré, Syrte revenue à l'âge de pierre.

Les rebelles ne sont pas des "manifestants pacifiques du printemps arabes", mais des mercenaires financés par les services étrangers. Dès le départ, le fait que les insurgés étaient lourdement armés, dotés d'armes sophistiquées, de tanks et d'avions de combat, prouvait que l'on avait pas du tout à faire à une révolte populaire comme en Tunisie ou en Egypte. Il s'agissait de combattants, pour beaucoup d'anciens d'Al qaïda, aguerris, des mercenaires à la solde de services occidentaux - souvenez-vous comment la CIA utilisa des Al qaïda en Afghanistan contre les russes -.

Dès le début, les attaques racistes de ces derniers contre des africains auraient dû alerter sur leurs intentions belliqueuses... Pourtant, la France, les USA et la Grande Bretagne leur ont maintenu tout leur soutien, prouvant leur complicité.

C'est l'OTAN qui a renversé le régime, certainement pas les rebelles et encore moins le peuple libyen. Malgré leurs armes, ces mercenaires étaient tout de même en si petit nombre (peu représentatifs du peuple libyen) qu'il n'ont jamais réussi, par eux-mêmes, à renverser le régime. Il aura fallu les bombardements massifs de l'OTAN : la technique consistait à raser des territoires, semer le chaos, et des types du CNT débarquaient en affirmant avoir "vaincu". L'exemple de l'assassinat de Kadhafi en est une illustration flagrante. Il faut le dire et le répéter : il s'agit d'une guerre de l'OTAN et rien d'autre.

La destruction et le pillage de la Libye, pour le profit des puissances occidentales en quasi-faillite économique. Le véritable sens de cette invasion saute donc aux yeux. Les USA, en récession économique, la zone Euro en pleine déconfiture sont en train de jouer leurs dernières cartes. La Libye on le sait possède d'énormes fonds souverains qui ont été en partie confisqués ; le pétrole libyen, l'un des meilleurs au monde par sa qualité, est déjà en train d'être pillé, des contrats lésionnaires sont en train d'être généreusement conclus par les nouvelles autorités au profit des firmes occidentales. Avant même la chute du régime, une délégation du Medef a débarqué dans le pays pour conclure des contrats de reconstruction...
.
La Libye a été rasée, et ce sont des firmes occidentales qui vont reconstruire le pays... sur le dos biensûr du contribuable libyen. Le CNT est en train de brader le pays, et en contrepartie recevra des miettes. Tout cela ressemble bien à une fuite en avant, la dette faramineuse des Etats occidentaux les poussant au pillage ouvert et systématique.

Le retour de la colonisation new look. Ceci ressemble fort à la période des invasions coloniales en Afrique, initiées par les puissances occidentales pour répondre à une crise du capitalisme, s'accaparer des matières premières. Triste monde où l'infâme se répète, dans le silence et la complicité médiatique.

A quand la révolte des Nations ? Ce n'est encore que le début. La crise financière va s'accentuer, et apportera un nouveau lot d'invasions destructrices, pour le profits des multinationales et du cartel bancaire de la City et de Wall Street. L'Iran est déjà sur la sellette : accusation fallacieuse de complot et retour de la propagande sur la "menace nucléaire". Les Nations et les peuples sont devant un choix vital : s'unir pour résister à l'impérialisme du bloc occidental, où accepter d'entrer dans une nouvelle ère massive de conquêtes, d'invasions, de pillage et de morcellement des Etats...

http://resistancemusulmane.over-blog.com/

.

http://www.alterinfo.net/Mort-de-Kadhafi--guerre-en-Libye-l-ignominie-jusqu-au-bout_a65338.html

 

 

( sur mon blog contre la désinformation )
.
Assassinat de Kadhafi
Ambassadeur Christian Graeff :
« Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? »
.
Dans le flot des commentaires consensuels évoquant la mort d’un « tyran sanguinaire », une voix libre, soudain, tranche : celle de l’ancien ambassadeur de France Christian Graeff (à Tripoli de 1982 à 1985) interrogé au journal de la radio publique France culture. (*)
20 octobre 2011

France culture : Après une guerre de huit mois, comment qualifiez-vous le rôle des Occidentaux dans la chute du régime Kadhafi ?

Christian Graeff : Mon interrogation ce soir est courte. Quand l’OTAN a-t-elle déjà tué un chef d’État ? Voilà. C’est ma question. Je fouille dans ma mémoire. Je ne trouve pas la réponse. Pour moi, il y a un assassinat politique. Il y a des responsabilités internationales en cause. L’épilogue sera long. Moi, je ne le verrai pas je suis un vieil homme. Mais pour ce dont je puis juger, je suis sûr qu’il y a là matière à œuvre de justice. Parce qu’on a entendu tellement de mensonges. Il y a eu tellement de sophistication dans la médiatisation de la guerre emmenée par l’OTAN en Libye au-delà, bien au-delà - oh combien au-delà - de la résolution 1793 des Nations unies, que les questions sortiront. Personne au monde n’est en état de les étouffer, ni en Europe ni aux États-Unis, encore moins en Israël.

France culture : Vous pensez que les État-Unis, la Grande Bretagne et la France ont envoyé des hommes au sol par exemple ?

Christian Graeff : Ecoutez, sur les détails techniques on en sait beaucoup ; on en sait plus ou moins selon les sources que l’on a. Les miennes de sources, les sources que j’ai, m’autorisent à dire que les interventions armées de l’Alliance, de l’OTAN, ont été considérables. Et les simulacres, n’est-ce pas, la couverture que l’on a cherché misérablement avec le Qatar et d’autres Émirats ou monarchies traditionnelles arabes sont dérisoires. C’est une rigolade.

Vous avez peut-être eu connaissance de l’ouvrage qui vient de sortir il y a quelques jours, de Dumas et Vergès, où ils accusent Sarkozy sous BHL. Voilà. Il y a là, de façon très polémique j’en conviens, mais autant politique que juridique … tout un argumentaire dont la CPI, peut être un jour, aura à connaître…

France culture : Dans le droit fil de ce que vous venez de dire, quelles sont ces questions, incontournables à vos yeux, qu’il va falloir se poser s’agissant du mandat de l’ONU que vous décrivez comme ayant été outrepassé ?

Christian Graeff : Le mandat …c’est très clair. Tout le monde le sait… on a fait une pirouette, on a cru tromper son monde et puis … on ne dupe pas en démocratie les esprits libres. Les esprits serfs c’est autre chose. Les médias sont au centre du débat. Dans ce débat national, dans ce débat culturel, civilisationnel, qui trompe qui ?

 

http://www.silviacattori.net/article2213.html

 

Jeudi 20 Octobre 2011


Partager cet article
Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 23:11

Une nouvelle guerre :

 

Intervention militaire étatsunienne en Ouganda

usmarine.jpg"J'ai autorisé un nombre restreint de forces combattantes équipées américaines à se déployer en Afrique centrale pour fournir une aide aux forces régionales qui travaillent à évincer Joseph Kony du champ de bataille "a indiqué le président Obama dans vendredi dernier dans une lettre envoyée aux présidents de la Chambre des représentants et du Sénat en se fondant sur une loi d'assistance votée par le Congrès en 2009 (Northern Uganda Recovery Act of 2009).

 

L'envoi d'une centaine de soldats américains  en Ouganda pour combattre l' Armée de résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army - LRA) a surpris. Certes la LRA a ravagé l'Ouganda pendant 25 ans avec ses milices d'enfants tueurs mais elle ne s'est jamais opposée aux Etats-Unis et l'affirmation selon laquelle l'engagement de Washington contre elle correspond à « un intérêt de sécurité nationale » pour les Etats-Unis en a laissé plus d'un perplexe. Dans les milieux conservateurs américains le chroniqueur Rush Limbaugh a mis en cause cette décision en jugeant inopportun que les Etats-Unis s'attaquent à une guérilla chrétienne, et le libertarien Ron Paul que cet envoi de troupes est inconstitutionnel. L'un et l'autre ont en commun de souligner que cet engagement cache sans doute un projet belliciste plus ambitieux. La LRA compte en effet environ 500 combattants et l'envoi de 100 soldats américains face à eux paraît disproportionné.

 

En réalité il s'agit d'une opération qui permettra à l'Ouganda de devenir une base de projection de l'armée américaine dans les pays voisins, notamment au Soudan et au Congo.

 

L'Ouganda voit ainsi consacrer son rôle de partenaire privilégié de Washington dans la zone. Il est déjà lourdement impliqué dans la répression des milices islamistes Shebab en Somalie et fonctionne comme un sous-traitant des Etats-Unis dans ce pays (ce qui lui a valu de subir un attentat islamiste dans sa capitale récemment). En juin dernier le Pentagone lui a octroyé 45 millions de dollars d'équipement militaire (malgré la crise financière) ainsi qu'au Burundi (équipement de vision de nuit, drones etc).

 

Le Kenya (où se trouveraient des bases secrètes américaines de drones pour des assassinats ciblés en Somalie) est aussi impliqué dans cette guerre : hier dimanche, à la suite d'enlèvements perpétrés sur le territoire de ce pays, une quarantaine de véhicules militaires kenyans sont entrés dans la ville somalienne de Dhobley,  une ingérence qui a été désavouée à demi-mots par le porte-parole du gouvernement somalien Abdirahman Omar Osman qui a dit apprécier l'aide kényane mais ne pas souhaiter de présence militaire de son voisin sur le sol somalien.

 

Les Shebab contrôlent la plus grande partie du sud et du centre de la Somalie, mais ils ont perdu l'essentiel de la capitale, Mogadiscio, et reculent en ce moment devant les forces gouvernementales qui ont conquis la semaine dernière Qoqani, une ville de la région de la Basse Juba, à la frontière kenyane.

 

Le président ougandais Yoweri Museveni a insisté hier sur le fait que les GIs étatsuniens sont de simples "conseillers militaires" qui ne participeront pas aux combats. Le site Antiwar.com rappelle cependant qu'il s'agit de forces spéciales qui se tiennent rarement en marge du champ de bataille, et que la guerre du Vietnam elle aussi avait commencé par l'envoi de soldats censés uniquement "conseiller" l'armée du Sud-Vietnam.

 

 

 

.

 

Actualité :

 

Le Monde, Le Nouvelobs, et la Libye. Vous avez dit presse libre ?

Libye – Les raisons du génocide de Syrte

 

 

Publié le10 octobre 2011 par

535


syrte

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 02:41

 

La Russie et la chine se préparent à une Troisième Guerre Mondiale contre les États-Unis d’Amérique et les forces de l’OTAN


  aap1.jpg

 Par Svetlana Antonovitch

  

Le président de la Fédération de Russie, Dmitri Anatolievitch Medvedev, a indiqué il y a quelques jours à ses généraux qu’il « fallait se préparer à l’Armaggedon. »

Un membre du FSB (russe : ФСБ) ou Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (Федеральная служба безопасности Российской Федерации, retranscrit en Federalnaïa sloujba bezopasnosti Rossiyskoï Federatsii), les services secrets de la Russie,  a récemment parlé à un journaliste d’investigation français d’une opération géopolitique planifiée sans précédent, laquelle serait supervisée par le premier ministre russe Vladimir Poutine, lequel souhaite fonder l’union eurasienne dont le Kazakhstan et la Biélorussie, mais également l’Ukraine et la Bulgarie feraient partie. Le gouvernement russe est tout simplement ancré dans une volonté de récupérer sous d’autres formes son empire perdu. Il bute cependant sur la Turquie et sur la Mongolie. La Turquie que les américains se dépêchent de faire entrer dans l’union européenne, union européenne qu’ils souhaitent à terme fusionner avec une union nord-américaine, et la Mongolie car la Chine ne veut pas cautionner cette fusion puisque ce pays riche en matière premières qu’elle voudrait bien aussi s’accaparer posent ainsi des difficultés aux deux gouvernements frontaliers qui n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord sur le partage des ressources du captif mongol. Les négociations portant sur le problème mongol s’enchainent et se ressemblent, mais une résolution qui mettrait un terme à des décennies de litiges semble encore loin de portée.

En outre, les états-majors russes et chinois se sont coordonnés sur un plan commun, ils ont décidé conjointement de mettre leurs armées respectives en « état d’alerte maximale », en raison d’une prévision d’une attaque terrestre massive que le FSB croit être planifiée par les américains et les forces de l’OTAN, à la fois au Moyen-Orient et en Asie centrale.

Alors qu’une formidable bataille géopolitique et économique s’engage à peine entre l’union eurasienne dirigée par Moscou et l’union européenne dirigée par Washington, pour savoir qui récupérera la Turquie, dont le marché, les ressources et la géographie en font un bien précieux, économiquement et stratégiquement, une troisième guerre mondiale serait déjà en cours, son arrivée inattendue aurait été précipitée par la crise économique et le surlendemain des États-Unis. Le calendrier du pentagone aurait été avancé pour anticiper la chute de l’euro et du dollar. La Russie et la Chine veulent certainement profiter du marasme économique mondiale pour prendre la relève et arbitrer à eux seuls le monde, et ce sur tous les plans. Il faut saisir l’opportunité tant que la « bête » (les Etats-Unis) est à terre, aurait dit Poutine à son homologue chinois Hu Jintao.

Le projet d’une guerre mondiale totale que se prépare à lancer les américains aurait en premier lieu été révélé au MSS chinois par le mercenaire Bryan Underwood actuellement détenu par les autorités américaines pour espionnage. Le ministère de la Sécurité de l'État (Guoanbu, en chinois simplifié : 国家安全部, en pinyin : Guójiā Ānquánbù), appelé aussi MSS (Chinese Ministry of State Security) est l’agence de sécurité et probablement les services secrets de la République populaire de Chine. Son adresse est le 14, rue Dongchang'an (East Chang'an Street) à côté du Ministère de la sécurité publique de la République populaire de Chine (Gonganbu) à Pékin.

Aussitôt la Chine a avertit les autorités russes, le mardi 4 octobre 2011, du grand événement américain à venir. Ce n’est qu’après en avoir été informé,  que Vladimir Poutine a fait paraître dans un article du quotidien Izvestia une interview de lui en vérité improvisée, dans lequel il annonce au grand public la création prochaine d’une union eurasienne intégrant à la Fédération de Russie les Etats post-soviétiques afin d’établir une coopération plus étroite entre les gouvernants et une meilleur stabilité politique des régions. Poutine a également changé brusquement son agenda afin d’effectuer un voyage diplomatique d’urgence pour rencontrer le président chinois Hu Jintao. Remerciant ce dernier pour les informations transmises et pour la confiance de l’Etat chinois accordé à Moscou, Vladimir Poutine a ordonné au FSB de confirmer au MSS chinois que c’est bien la Russie qui est responsable de l’arrestation et de la détention de l’espion chinois Tun Sheniyun qui a été capturé l’année dernière par le FSB pour avoir tenter de voler à la Russie des informations sur leur système anti-aérien. Il sera libéré prochainement.

Mais qu’on ne soit pas dupe de cette mise en scène qui assure le prolongement de la seconde guerre mondiale. Nous savons pertinemment, et il n’y a pas que les journalistes indépendants d’investigation de Wikistrike qui le savent, loin de là, Cette troisième guerre mondiale n’est que la nouvelle étape planifiée, encore une fois, pour permettre la création d’un gouvernement mondial que tous les citoyens du monde accepteront sans contrepartie, aveuglément, tant ils seront atrophiés psychologiquement et émotionnellement par les atrocités de cette nouvelle boucherie. L’implosion délibérée et voulue par la FED du système économique global actuel, à commencer par la contexture financière et économique de l’Amérique du nord et de l’Union Européenne, n’a pour but que la destruction et la refonte total du système financier mondial qui a été mis en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Le lancement de cette guerre terrible est un chapitre capital pour les élites mondiales, les Etats-Unis et les forces de l’OTAN vont entrer en guerre contre la Russie, la Chine et l’Iran, pour le contrôle du monde. Au cours de ce conflit, des deux côtés, sera délibérément utilisées des armes biologiques puissantes destinées à exterminer rapidement des centaines de millions, si ce n’est des milliards de civils innocents. Une fois le chaos généralisé, une fois que le nombre de victimes aura été jugée suffisant pour les oligarchies mondiales, un appel à la paix sera lancé, car il n’y aura pas de vainqueurs, personne ainsi ne se sentira lésé, et un appel à un nouvel ordre mondial sera émis, on assistera alors à la mise en place d’un gouvernement mondial et d’une banque mondiale, afin d’unir les peuples et de gérer les ressources, l’écosystème et l’économie, dans le but d’éviter à jamais une crise économique. A cet effet, une monnaie unique sera émise.

Pourquoi doit-on en arriver là ? C’est parce-que la surpopulation est un problème grave. Le nombre d’habitants de la planète ne cesse de croitre alors que les matières premières, les sources d’eau potable et les terres cultivables ne cessent de diminuer. Il existe en vérité des solutions pacifiques pour contrer la troisième guerre mondiale prévue par les Illuminatis : une loi pour la régulation démographique mondiale, abandonner le pétrole et le gaz en faveur des moteurs à hydrogène, à aimants permanents, des moteurs électromagnétiques utilisant la bioélectricité naturelle des champs magnétiques terrestres, et créer un système alimentaire mondial axé sur plus de végétarisme. En Inde, sur 1 milliard d’habitants, 450 millions d’indiens sont végétariens. Ce n’est pas seulement pour des raisons morales, c’est parce-qu’un hectare de fruits et de légumes nourrit des milliers de fois plus de gens qu’un hectare de bétail. Et avec l’arrivée des pays émergents, les terres commencent à manquer, l’alimentation carnée à grande échelle pose problème.

Pour faire court, si tous les pays du monde devenaient des sociétés de consommation à hauteur de pays européens par exemple, ce qui est leur droit le plus fondamental, il faudrait 17 planètes car il n’y a pas d’hectares et de matières premières suffisants. Si la Chine continue son exponentialité actuelle, en 2040, il faudrait deux planètes juste pour nourrir la population chinoise !

Mais qui va imposer une loi de régulation démographique mondiale, un système alimentaire végétarien et l’interdiction pure et simple de l’utilisation au niveau mondial du pétrole et du gaz, alors que les américains possèdent la quasi-totalité du pétrole et les russes la quasi-totalité du gaz ? Réponse : personne.

Alors, la solution qui consisterait à éviter cette troisième guerre mondiale qui s’avère inéluctable rendrait automatiquement l’humanité libre, elle vivrait mieux et plus longtemps, chacun utiliserait une technologie quasi-gratuite et tous accepterait la régulation démographique en fonction de ses besoins et du respect des autres. Ainsi, il apparait que les élites du monde, pour conserver leur pouvoir, ait choisi un plan B, un peu moins paradisiaque, qui consiste à exterminer tout le monde, cette même logique a d’ailleurs été appliqué pour la première  et pour la seconde guerre mondiale, les élites de ce monde ne sont pas à leur coup d’essai, on ne change pas une méthode qui gagne. Comme disait Anatole France, en parlant de la première guerre mondiale, « on croit mourir pour la patrie, et on ne meurt que pour des banquiers et des industriels. » Les guerres mondiales sont pour les élites comme des snuff-movies. Ils sont tels des dieux dont le seul ennemi de leur éternité réside dans l’ennui, alors il faut innover.


 L’Iran sera le tombeau des États-Unis d’Amérique


 syrie-1.jpg

 Le combat des palestiniens pour leur liberté est le combat de tous les peuples

 Les lignes de front se dessinent

 Les américains n’ont pas besoin des décrets de leur Congrès pour étendre leurs zones de combat. La preuve : en Afghanistan et en Irak ils ont pré-positionné des milliers de chars M1 abrams au cas où… Washington s’apprêterait même à une « mobilisation générale » de 2 millions de personnes, en incluant les réservistes des diverses forces américaines. Les russes ne sont pas en reste puisqu’ils ont renforcé leur présence militaire au Kazakhstan, ainsi que dans les régions russes près des villes de Samara et de Volgograd. Si les américains attaquent l’Iran, les russes et peut-être les chinois profiteraient de la situation pour porter le coup de grâce à « la bête blessée », saignée par un dollar ne valant plus rien, un surendettement économique historique, sans compter le moyens mis en œuvre que les américains auront du déployer pour affronter l’Iran.

 Le plan de domination américain rencontre des obstacles

 Il est intéressant de noter que l’ancien leader de la Libye, le colonel Kadhafi, voulait introduire dans l’économie, basée sur un dinar or, une monnaie africaine unique qui aurait servit d’alternative à l’hégémonie du dollar, ainsi les pays africains se seraient peu à peu vus disposés à recevoir plus de partage de richesses. Les américains avaient alors décidé d’intervenir. Avant l’épisode libyen, c’était Saddam Hussein qui en 2000 s’était séparé de la valeur dollar, deux ans plus tard, les américains intervenaient brutalement.

Et aujourd’hui, en février 2009, une nouvelle nation a décidé de se révolter contre la dictature américaine en abandonnant le dollar, préférant opter pour une valeur de son pétrole et de son gaz en euro. Ce pays c’est l’Iran, merde, les américains ne sont pas encore intervenus ! C’est incroyable, que s’est-il passé ?

Explications : attention ouvrez les yeux, l’Iran n’a pas été attaqué pour la simple et bonne raison que Téhéran a fait l’acquisition d’une vingtaine de têtes nucléaires ukrainiennes armées de missiles X-55, ayant une portée de 3500 km. 

L’ancien président ukrainien Viktor Iouchtchenko a déclaré que ce qui a été vendu à l’Iran ne constitue aucune menace. Déclaration qui a été vivement contestée par Washington et par Moscou (pour faire bonne figure…).

Si on rajoute les têtes nucléaires russes et chinoises négociées discrètement dans le dos de l’ONU, la guerre en Iran pourrait devenir historique : premièrement parce-que ce sera la première guerre directe entre deux nations nucléaires, secondement parce-que le règne de la grande Amérique pourrait bien prendre fin. Si les États-Unis se fatiguent trop en hommes et en moyens contre l’Iran, la Russie et la Chine pourraient profiter de l’aubaine offerte sur un plateau, et le destin du monde basculerait.

 Svetlana Antonovitch pour Wikistrike

http://www.wikistrike.com/article-la-russie-et-la-chine-se-preparent-a-une-troisieme-guerre-mondiale-contre-les-etats-unis-d-amerique-86216176.html

Notes :

 ESPIONAGE CASES Defense Personnel Security Research Center

Bruté de Rémur, Damien, Hong, Jian Wen, La guerre de l'information en république populaire de Chine

 Her, Sophie, Le système d'intelligence économique chinois

Laïdi, Ali, Les États en guerre économique, Seuil, 2010, (ISBN 978201000320) , p. 218

Roger Faligot et Rémi KaufferKang Sheng et les services secrets chinoisÉditions Robert Laffont, 1988. (ISBN 2-221-04962-4).

Roger FaligotLes Services secrets chinois de Mao aux JO, Nouveau monde éditions, 2008.

In Russia, A Secretive Force Widens [archive], P. Finn Washington Post, 2006.

Yevgenia Albats et Catherine A. Fitzpatrick, The State Within a State: The KGB and Its Hold on Russia — Past, Present, and Future, 1994, ISBN 0-374-52738-5

 In Russia, A Secretive Force Widens [archive], Washington Post 2006

Counterintelligence Cases [archive] sur GlobalSecurity.org

(ru) Сочинение ко Дню чекиста [archive], Vladimir Voronov, 2006

(fr) Russie : Le FSB annonce l’arrestation d’une centaine d’espions étrangers en 2007, Fenêtre sur l'Europe, 20 Décembre 2007 [archive]

Russia Used 'Deception' To Kill Maskhadov [archive], 8 mai 2006

(en) FSB Reform: Changes Are Few and Far between [archive], The Moscow News

 Jacques Baud, « Comment travaillent les services secrets russes ? [archive] », entretien sur lemonde.fr

L'écrivain exilé Victor Suvorov, déserteur du GRU, explique que les membres des services de sécurité ne peuvent quitter de telles organisations « que dans un cercueil », parce qu'ils connaissent trop de secrets.

 Interview d'Olga Krychtanovskaïa Siloviks, Tchékistes au pouvoir : peurs ou réalité ? [archive]Écho de Moscou, 4 février 2006

KGB

Alexander Litvinenko

Service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie

(ru) Page officielle du FSB

(fr) Comment travaillent les services secrets russes ?Jacques Baud sur lemonde.fr

(en) http://www.fas.org/irp/world/russia/fsb/

http://www.wikistrike.com/article-la-russie-et-la-chine-se-preparent-a-une-troisieme-guerre-mondiale-contre-les-etats-unis-d-amerique-86216176.html

 

 

Lire sur mon blog R-sistons : 

Samedi 15 octobre 2011

Chaos financier, guerre Iran, guerre mondiale, survie, se préparer au chaos

.

.

« Les relations sino-russes n’ont jamais été aussi bonnes »

 

Une attaque sur l’Iran imminente
15 octobre 2011 Posté par benji sous Géopolitique

Cela ne vient que confirmer tout ce qui a été dit, certains pensaient que nous pourrions échapper à un troisième conflit planétaire mais malheureusement, cela s’annonce mal… Comme lors de chaque grosse crise financière un conflit s’ensuit, nous n’allons pas échapper à la règle, seulement, cette fois-ci cela risque d’être bien pire puisque les guerres risquent fort d’être autant civiles que militaires à travers la planète…

Pour faite suite à l’annonce d’Alex Jones un peu plus tôt…

par Aldous

La tension monte autour de l’Iran alors que de nombreux signes d’intense agitation montrent qu’une action armée serait en préparation.

Iran-nuclear-power-plant-a17f8.jpg

L’Iran accusé de terrorismeLe ton est soudainement monté contre l’Iran ces derniers jours. Aux USA d’abord où l’administration Obama a accusé les Gardiens de la Révolution de collusion avec les narcotrafiquants en vue d’organiser l’assassinat de l’ambassadeur Saoudien aux USA.

L’Iran accusé de chercher à mettre au point la bombe.

C’est ensuite l’AIEA qui vient d’accuser ouvertement l’Iran de mener un programme de recherche nucléaire suspect, c’est à dire pouvant mener au développement de bombes atomiques, révélations qui ont durci la position du congrès US sur la question des sanctions iraniennes. 
http://www.lepoint.fr/monde/iran-de…

Effervescence militaire entre USA et Israël

Sur le plan militaire également des signes d’effervescences se font sentir : Selon l’AFP ; les USA auraient fourni à Israël 55 bombes anti-bunker de type GBU-28. Ces bombes à guidage laser de presque une tonne sont capables de pénétrer jusqu’à 30m sous terre ou 6 m dans du béton avant d’exploser. Sa flèche (le pénétrateur) est sans doute constituée d’uranium appauvri.

gbu-28_buster_-2129c.jpg

http://www.ausairpower.net/GBU-28.html

Les spécialistes s’accordent à dire qu’il s’agirait de l’arme indispensable pour mener une mission aérienne visant détruire des installations nucléaire iranienne dont la plupart sont souterraines.

La fourniture de ces armes par les USA à Israël est une première et ce durcissement contraste étonnement avec la posture volontiers critique vis-à-vis de la politique israélienne que le prix Nobel de la paix Obama aime mettre en avant.

Dans une interview à Newsweek, james Cartwright, qui était vice-président de l’état major US jusqu’en aout dernier, a déclaré que la fourniture de ces bombes revenait à donner « le feu vert à Israël pour bombarder les installations nucléaires iraniennes. »

Newsweek cite également le républicain Steve Rothman, membre des comités de financement des militaires et de l’aide étrangère, que le président Obama a ordonné aux militaires américains de « renforcer la coopération avec Israël à tous les échelons. »
Le lieutenant Colonel Anthony Shaffer, spécialiste du renseignement militaire, affirme que l’aide logistique pour une telle attaque est déjà sur place en Israël et qu’elle aura lien dans les deux semaines.

Une attaque à haut risques

Les conséquences de l’attaque pourraient être potentiellement très graves pour plusieurs raisons :Le premier effet immédiat de la destruction de ces installation serait une pollution massive de l’environnement par des radionucléides qui affecteraient de dramatiquement l’ensemble du moyen orient mais aussi de façon significative le reste de la planète.

La suite dépendrait de la réaction de l’Iran, qui a déjà annoncé qu’en cas d’attaque elle bloquerait le détroit d’Ormuz, ce qui provoquerait un nouveau choc pétrolier, et riposterait avec des missiles ; tels le Shahab-3, capable d’atteindre Israël et même le sud-est de l’UE (Grèce, Bulgarie, Roumanie). C’est en tous cas une des raisons avancée par les USA pour déployer de noiuvelles batteries antimissiles en Europe.

panoplie_missiles_iran-f3602.jpg

Vers un nouveau choc pétrolier.

Les USA ont déjà indiqué qu’en cas de blocus sur Ormuz, ils interviendraient militairement.
Les forces américaines ceinturent littéralement l’Iran.

Les USA ont des bases au sud à Oman, au Qatar, en Arabie Saoudite, au Koweit et en Irak. A l’ouest en Turquie. Au nord en Ouzbekistan. A l’est au Pakistan et en Afghanistan.

En mer ils disposent de la base de Diego Garcia et de quatre porte-avions USS Roosvelt, USS Vinson, USS Illustrious et USS Kitty Hawks.

Un déploiement de force impressionnante mais qui ne doit pas faire négliger la capacité de riposte de l’armée Iranienne, aguerrie par des années de guerre contre l’Irak et dotée de sa propre industrie militaire doté de 300 usines.

Un pays membre du club spatial. Iran-Safir-satellite-carrier1-d5523.jpg

L’Iran dispose même depuis 2008 de la fusée Safir capable de mettre des satellites de 27 kg en orbite à 380 km d’altitude, et potentiellement modifiable en missile intercontinental.
Une inconnue de taille est la réaction de la Russie face à cette agression. Partenaire privilégié de l’Iran, elle n’est pas liée à elle par un accord de défense. Mais il est évident qu’un changement de régime en Iran serait perçu comme une menace à la sécurité et aux intérêts pétroliers de la Russie dans la région de la mer caspienne. La possibilité d’une escalade n’est donc pas exclue.

La stratégie de la Nouvelle Carte du Pentagone.

L’attaque de l’Iran semble d’autant plus probable qu’elle s’inscrit parfaitement dans la stratégie globale du Pendagone telle que décrite par de nombreux spécialistes comme Thomas Barnett, professeur en géostratégie au US Naval War College.

http://www.agoravox.fr/actualites/i…

Dans un livre intitulé « New Pentagone Map » Thomas Barnett démontrait que le principal obstacle à la stratégie d’influence globale des USA demeurait l’Iran, tête de file des pays du « gap » c’est-à-dire refusant les nouvelles règles mondialistes imposées par les organisations internationales comme l’OMC, le FMI ou la banque mondiale.

La mise au pas de l’Iran répond donc à plusieurs objectifs. Elle servairait non seulement à maîtriser la prolifération nucléiare et à donner un débouché facile du pétrole de la caspienne vers l’océan indien mais aussi elle retirerait au mouvement des anti-mondialistes un pays parmi les plus riches et les plus en avancés.

Autant de raisons qui ont amené les USA à un patient encerclement progressif qui pourrait maintenant aboutir à une action militaire de grande envergure.

Cliquez sur la photo pour agrandir

JPEG - 250.5 ko

Mapping America’s war on terrorism : An aggressive new strategy

Source: leveil2011

.

 

 

La guerre de Syrie aura t-elle lieu ?

Les chrétiens d’Orient s’érigent en remparts

face au nouveau colonialisme occidental

par Thierry Meyssan
.
Lire aussi :
.
.
.
La guerre du Pakistan aura-t-elle lieu ?

.

.

.

 

Voir aussi :


http://www.dhblogs.be/categories/International.html

                              

http://www.lalibreblogs.be/categories/International.html

 

.

 

Les derniers posts guerre sur mon blog sos-crise

(voir à catégorie GUERRES..)

 

Le fardeau des dépenses militaires

Les citoyens turcs boucliers humains et chair à missiles pour les US et Israël

Un autre regard sur les événements en Syrie (Michel Collon)

 

.

L’OTAN commet un massacre, à Syrte,
et rase la ville (témoignage)
.
.

.

Le point de vue d'un Lecteur averti,

Observeur :


Selon toutes apparences,
il semblerait qu'une troisième guerre mondiale
soit en préparation.
De nombreux sites évoquent cette possibilité.
Il n'en est rien.
Les USA et Israël ont besoin d'une guerre à cause :
- de l'effondrement du dollar,
- de leurs dettes délirantes impossible à rembourser,
- des révoltes  qui se multiplient et qui risquent
de se généraliser en insurrections incontrôlables.
La guerre sera régionale.
La Chine et la Russie observeront, l'arme aux pieds,
l'évolution des conflits en aidant leurs alliés.
Les USA et Israël seront affaiblis et ruinés.
Des milliers d'Israëliens quitteront leur pays
et les milliardaires, si ce n'est déjà fait,
mettront leurs richesses à l'abri dans d'autres pays.
Alors, attendre et voir.

Observeur

 

 

 

 

.

 

   

.

Info eva R-sistons :


Si vous voulez voir mes vidéos, c'est ici :

 

 

La première vidéo d'eva R-sistons, "revitaliser nos villages" (14 mn)

Géo-politique. Ressorts cachés des politiques internationales (vidéo eva R-sistons)

Le Nouvel Ordre Mondial expliqué à tous (vidéo eva R-sistons, 12 mn)

R-sistons, vidéo 2: La grenouille Sarkozy qui voulait être aussi grosse que le boeuf

http://www.dailymotion.com/video/xlk4sq_r-sistons-video-5-un-genocide-ou-des-genocides-introduction-a-la-question_news

 

.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives