Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 00:45
Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:25
Netanyahou Ment Aux Israéliens En Minimisant Les Dangers D’Une Guerre Contre l’Iran - Les Pays Arabes Du Golfe Boucliers Anti Missile Pour Protéger Israël
.
«Je demande à mes collègues militaires ce qu’ils pensent de mener une guerre sans électricité« Uzi Rubin ancien responsable du programme de défense anti missiles israélien de 1991 à 1999. Hillary Clinton veut que les Pays Arabes du Golfe servent de boucliers anti missiles à Israël et leurs populations arabes de boucliers humains pour protéger les Juifs sionistes colonisateurs de la Palestine.



Netanyahou Ment Aux Israéliens En Minimisant Les Dangers D’Une Guerre Contre l’Iran - Les Pays Arabes Du Golfe Boucliers Anti Missile Pour Protéger Israël


Dans un article publié le 31 Mars 2012 intitulé «Israël shields public from war risks with Iran» Gareth Porter analyse les risques mortels encourus par la population israélienne lors d’une attaque du gouvernement Netanyahou/Barack contre l’Iran constatant qu’en Israël tout est fait pour cacher la vérité aux Israéliens.

Traduction de cet article ci-dessous

Israël dissimule à sa population les risques encourus lors d’une guerre contre l’Iran

Tel Aviv - Le gouvernement du premier ministre Benjamin Netanyahou a dit aux Israéliens qu’Israël pouvait attaquer l’Iran et que les représailles iraniennes ne feraient qu’un minimum de victimes, un message pour rassurer qui a eu pour effet de dissiper toute crainte de guerre avec l’Iran chez les Israéliens de même qu’avec d’autres adversaires.

Mais le message répandu disant que l’Iran est trop faible pour menacer d’une contre attaque efficace est contredit par l’un des principaux experts d’Israël sur les missiles iraniens qui a été pendant une décennie chef du programme de défense anti missile israélien et qui affirme que les missiles iraniens sont capables de causer de sérieux dégâts aux cibles israéliennes.

La population israélienne a montré peu d’inquiétude sérieuse face à une guerre possible contre l’Iran en grande partie parce qu’on ne leur a pas dit que cela implique le risque que des missiles iraniens détruisent des quartiers israéliens et les principales cibles économiques et administratives.

« Les gens ne perdent pas le sommeil à cause de cela » a dit lors d’une interview accordée à IPS Yossi Alpher consultant et auteur de rapport sur les problèmes stratégiques ancien directeur du Centre d’Etudes Stratégiques de Jaffa à l’Université de Tel Aviv. «Ce n’est pas un sujet d’inquiétude comme l’ont été les attaques kamikazes d’il y a une décennie ».

Alpher a dit que l’une des raisons très répandue de l’absence de mise en garde concernant une guerre possible contre l’Iran c’est que les scénarios d’une telle guerre sont tellement flous aux yeux du public que c’est difficile pour lui de se concentrer dessus.

Le directeur de publication du Haaretz, Aluf Benn, a dit à IPS lors d’une interview « l’état d’esprit n’est pas à la guerre » bien qu’il ait ajouté : «mais cela pourrait changer d’un coup». L’une des raisons du calme relatif du public sur cette question a-t-il suggéré c’est que le point de vue officiel que la capacité pour l’Iran de mener des représailles est «très limitée».

Le 20 Mars dans Bloomberg Joffrey Goldberg a écrit :

«Certains responsables israéliens croient que les dirigeants iraniens pourraient choisir de minimiser l’insulte causée par un raid et qu’ils lanceraient quelques roquettes contre Tel Aviv en signe de colère plutôt que de déclarer une guerre totale ».

Mais Uzi Rubin, qui a dirigé la défense anti missile d’Israël de 1991 à 1999 et supervisé le développement du système anti missile israélien Arrow, a un point de vue beaucoup plus sombre des capacités de l’Iran.

Les « mauvaises nouvelles » pour Israël a dit Rubin à IPS lors d’une interview, c’est que le principal facteur qui affectait la capacité de l’Iran à mener des représailles, le manque de précision des missiles balistiques, diminue. En très peu de temps l’Iran a déjà amélioré la précision de ses missiles de quelques kilomètres par rapport aux cibles à quelques mètres selon Rubin.

Cette amélioration permettra à l’Iran de frapper des cibles clés des infrastructures économiques et administratives israéliennes a-t-il dit. I[«Je demande à mes collègues militaires ce qu’ils pensent de mener une guerre sans électricité» ]i a dit Rubin.

Les conséquences de frappes de missiles iraniens sur des cibles administratives pourraient être bien plus sérieuses pense Rubin. «Si le gouvernement civil s’effondre l’armée aura des difficultés à faire la guerre».

Rubin est encore bien plus inquiet car si la précision des missiles iraniens s’accroit ce qui selon lui «va arriver» l’Iran pourrait mener des attaques très ciblées contre des bases aériennes israéliennes qui se trouvent concentrées sur quelques endroits seulement.

Certains analystes israéliens ont suggéré qu’Israël puisse frapper lors d’une intervention préventive les missiles iraniens mais Rubin dit qu’Israël ne peut plus compter sur le fait de détruire les missiles iraniens avant qu’ils ne soient lancés.

Les missiles de plus grande portée iraniens ont toujours été placés sur des rampes mobiles (TELs) comme l’a fait remarquer Rubin dans un article publié en début d’année dans Arms Control Today. « Le message était clair » a écrit Rubin : « Le déploiement de missiles iraniens est totalement mobile donc non attaquable préventivement ».

Rubin, qui a soutenu un plus grand financement du système anti missile Arrow a reconnu que celui-ci ne peut que limiter le nombre des missiles qui le traverse. Dans un email envoyé à IPS il a cité la capacité du système Arrow de stopper plus de 80% des missiles tirés lors de tests menés pendant plusieurs années mais a aussi fait remarquer qu’un tel résultat « ne peut être assuré en situation de combat ».

Les Etats Unis et Israël ont commencé à développer une nouvelle version du système de défense anti missile Arrow appelé « Reshef » - Eclair - ou « Arrow 3 » qui vise à intercepter les missiles iraniens au dessus de l’atmosphère et plus loin du territoire israélien que la version précédente d’Arrow. Le nouveau système anti missile peut modifier la trajectoire du missile de défense et faire la distinction entre le faux missile qui déclenche l’alerte et le vrai missile qui approche de la cible.

Jusqu’à Novembre dernier on ne s’attendait à ce que le système Arrow 3 ne soit pas opérationnel avant 2015. Et cette prévision était considérée par la MDA (Missile Defense Agency) des US comme probablement trop ambitieux car un tel système demande normalement une décennie entre la conception et le déploiement.

Mais l’agence d’information Xinhua a rapporté en Novembre que des dirigeants de l’armée de l’air israélienne ont dit qu’ils espéraient que le système Arrow 3 deviendrait opérationnel mi 2013 avec possibilité de réduire encore de moitié ce délai.

Cependant la capacité du Arrow 3 de détruire un missile entrant n’a pas encore été annoncée bien que le 1er Mars un dirigeant israélien ait dit qu’un tel test aurait lieu après le rendez vous entre Obama et Netanyahou.

En décembre 2008 des services secrets occidentaux ont rapporté selon le quotidien israélien Ynet News que la version améliorée du missile iranien Shahab 3 avait commencé à être fabriqué au début de cette année là et qu’on pensait que l’Iran pouvait en produire 75 par an.

Le Gl Gabi Ashkenazi à l’époque chef d’état major de l’armée israélienne a dit à une délégation d’élus du Congrès US en visite en Israël en Novembre 2009 que l’Iran avait déjà 300 missiles capables de frapper des cibles en Israël selon une dépêche du Département d’état US divulgué par Wikileaks.

Actuellement on pense que l’Iran a environ 450 missiles capables d’atteindre Israël dont la moitié sont des modèles améliorés d’une plus grande précision. Même si seulement 1/5 de ces missiles franchissent la défense israélienne des villes israéliennes pourraient être touchées par au moins 100 missiles dont la plupart pourraient frapper leurs cibles avec précision.

Le gouvernement Netanyahou a cherché à minimiser la menace de représailles iraniennes suite à une frappe israélienne contre l’Iran pour partie en comparant une guerre contre l’Iran avec celles menées contre le Hezbollah et les roquettes palestiniennes ces dernières années qui n’ont fait que peu de victimes israéliennes.

C’est le message des officiers israéliens passés aux médias d’Israël après une escalade de la violence entre l’armée israélienne et les groupes armés palestiniens dans Gaza début Mars.

Le journaliste Zvi Barel du Haaretz a émis le 11 Mars l’hypothèse que le but de l’escalade provoquée par l’assassinat par l’armée israélienne de Zuhair al-Qaisi, le secrétaire général des Comités de Résistance Populaire à Gaza, c’était de montrer au public israélien que le système de défense anti missile israélien pouvait protéger la population contre des roquettes l’armée israélienne liant ces tirs avec l’Iran.

Barel est même allé plus loin dans son commentaire : «après que le bouclier de fer ait montré son efficacité à 95% « a-t-il écrit «il n’y a pas de meilleure preuve pour les citoyens israéliens qu’ils ne souffriront pas d’une attaque contre l’Iran. »

Cependant le succès du bouclier de fer contre des roquettes de courte portée de Gaza ne peut être comparé à ce à quoi il fait s’attendre d’un système anti missile Arrow très peu testé contre des missiles balistiques iraniens visant des cibles israéliennes.

Gareth Porter est historien d’investigation et journaliste spécialiste de la politique de sécurité des US. Son dernier livre : Perils of Dominance: Imbalance of Power et the Road to War in Vietnam a été publié en 2006.

Les pays arabes du Golfe comme boucliers anti missile pour protéger Israël.

La proposition faite par Hillary Clinton lors du premier forum multilatéral sur la sécurité qui s’est tenu en Arabie Saoudite samedi dernier de renforcer la collaboration entre les pays arabes du Golfe en matière de sécurité maritime et d’installer un système de défense anti missile américain pour contrer d’éventuelles « menaces » de l’Iran vise en fait à installer face à l’Iran et pour protéger Israël un bouclier anti missile sur le territoire de ces pays arabes.

Les US répétent sans cesse que c’est l’une de leur priorité d’aider les pays arabes du Golfe à renforcer la sécurité de leurs côtes. Clinton a insisté cette fois pour dire que les US avaient un engagement « solide comme le roc et sans faille « vis à vis de ces pays arabes : l’Arabie Saoudite, le Koweït, le Bahraïn, le Qatar, les EAU et Oman, tous sous protectorat américain depuis plusieurs décennies.

Les US ont déjà en projet de vendre un système de défense anti missile aux EAU.

Ce projet de système anti missile conjoint dans les pays arabes du Golfe ne fera qu’accroître les tensions entre pays riverains et vise surtout à protéger Israël en utilisant les Arabes vivant dans le Golfe comme boucliers humains des Juifs sionistes colonisateur de la Palestine.


Lundi 2 Avril 2012
Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:24

 

La prospère Libye est suite à l'intervention de l'OTAN, à feu et à sang !

 

Le Point.fr - Publié le 31/03/2012 à 18:07 - Modifié le 31/03/2012 à 18:39

Au moins 147 personnes ont été tuées et 395 autres blessées dans les combats qui ont opposé depuis lundi des tribus à Sebha, dans le sud du pays.

.


La ville libyenne de Sebha est le théâtre de violents affrontements.

La ville libyenne de Sebha est le théâtre de violents affrontements. © - / AFP

 

 

L'article ici :


Le vrai Kadhafi, dossier d'eva R-sistons :

 

Le vrai Kadhafi, dossier (1). Un grand bâtisseur - Le socialisme islamique

 

 

.

...

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:22

 

 

http://jmdinh.net/wp-content/uploads/2011/03/otan-lybie.jpg

http://www.ubiznews.com/news/histoire/item/757-lotan-en-grand-danger-denlisement-en-libye

 

 

 

Nato Game Over


L'OTAN, la machine de guerre la plus grande du monde, a évolué d'une alliance militaire défensive à une alliance essentiellement agressive.


L'OTAN met continuellement de l'huile sur le feu. Sous le masque du principe 'Responsibility to protect', l'OTAN a attaqué la Libye en vue de forcer un changement de régime. Cette intervention n’a fait qu’aggraver le conflit, causant des milliers de victimes. L'industrie d'armement applaudit. L'intervention de l'OTAN en Afghanistan a ruiné le pays en le poussant vers une guerre civile dont personne n’en voit la fin. On y compte des milliers de victimes. Après plus de dix ans d’occupation de l’OTAN, certains pays de la coalition ont annoncé leur planning de retrait de leur force armée pour les années à venir. Toutefois, une présence militaire permanente est prévue. Pourtant, de hauts responsables militaires avouent que jusqu'à présent aucun résultat probant n’a été atteint.


Bien que les armes nucléaires devaient disparaître, l'OTAN entretient toujours un arsenal à sa disposition dans cinq pays européens, ce qui constitue un obstacle évident au procesus de désarmement nucléaire mondial, mais pousse avant tout d'autres pays à devenir une puissance nucléaire à leur tour. A une époque de diminutions drastiques des dépenses pour la sécurité sociale, les pays de l'alliance investissent des millions dans un système anti-missiles, soit-disant comme défense contre des menaces fictives.


Un club sélect de 28 pays aisés qui interviennent partout dans le monde de manière militaire suivant ses intérêts, qui possède des armes nucléaires et est prêt à les utiliser en premier, est un danger pour le paix mondiale.


27 mars 2012

Plus d'infos sur l'action : Nato Game Over

 

 

  Nato Game Over

1 Politique 

1-1  René Naba : Bernard Henri Lévy : Homme de son temps ou Homme de l’Otan?

2 Dans les coulisses & sur le  terrain 

2-1 Philip Giraldi : L’OTAN contre la Syrie

3 Les brèves 

3-1  Russie : Bouclier antimissile: Medvedev réclame des garanties

4 Dossiers

4-1 Imad Fawzi Shueibi : Moscou et la formation du Nouveau Système Mondial. 

4-2  L’OTAN veut faire oublier ses crimes.

4-3 Ghaleb Kandil : Les raisons profondes du soutien russe à la Syrie.

 

.

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:19

 

usaaf.jpgHier les membres de la sous-commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis sous la présidence du député républicain de Californie Dana Rohrabacher organisait une séance d'auditions d'une heure sur le thème des violations des droits de l'homme au Baloutchistan. Le Baloutchistan est une région largement désertique et pauvre qui couvre une partie de l'Iran, de l'Afghanistan et surtout du Pakistan face face auquel elle a organisé plusieurs rébellions depusi 60 ans.

 

Dans le cadre de cette audience, qui a provoqué la colère du gouvernement pakistanais, se sont explimés une universitaire, Christine Fair (plutôt pro-pakistanaise et méfiante à l'égard de l'initiative des Républicains), un responsable d'Amnesty International, T. Kumar, Ali Dayan Asan, directeur de Human Rights Watch au Pakistan, et Ralph Peter. Aucun représentant baloutche n'était convié mais on peut trouver sur le blog du journaliste Malik Siraj Akbar un historique du lobbying baloutche en Occident depuis 2006.

 

Dana Rohrabacher, un libertarien atypique (qui a parfois des positions provocantes comme sa dénonciation du rôle de la Géorgie dans le déclenchement de la guerre de 2008, ou sa demande à l'Irak de rembourser les frais de l'occupation militaire en 2011) est très impliqué sur le dossier pakistanais. Le 3 février, il avait déposé une proposition de loi pour attribuer la nationalité étatsunienne au docteur Shakil Afridi, le médecin qui a organisé une campagne de vaccination à Abbottabad pour permettre des prélèvements d'ADN qui ont permis aux Américains de vérifier que Ben Laden s'y trouvait et l'arrêter et qui, aujourd'hui, est menacé de procès pour haute trahison à Islamabad.Rohrabacher était portant un fervent partisan des Talibans à l'époque de Bill Clinton...

 

Le projet de favoriser la sécession du Baloutchistan est dans les cartons des stratèges du Pentagone depuis l'époque de George W. Bush : il avait été présenté en 2006 par le lieutenant-colonel Ralph Peter (présent à l'audition d'hier). Il a été ressorti à demi-mot le mois dernier par le représentant républicain du Texas Louie Gohmert qui a cosigné un article proposant un soutien aux Baloutches pour bloquer les fournitures d'armes aux talibans.

 

La porte parole du Département d'Etat (démocrate) Victoria Nuland a pris ses distances à l'égard de cette réunion et a précisé que les Etats-Unis ne souhaitaient pas l'indépendance du Baloutchistan. Mais déjà le mois dernier ce même Département d'Etat avait appelé le gouvernement pakistanais à dialoguer avec les militants balouches pour faire avancer cette question ("take the Balochistan issue forward"). Pour beaucoup le Baloutchistan est à tout le moins en train de devenir un Kosovo entre les mains des Américains  pour faire pression sur Islamabad.

 

Après que l'OTAN ait tué 24 militaires pakistanais dans des frappes aériennes en novembre dernier, le gouvernement pakistanais avait rompu les discussions avec l'alliance militaire occidentale et bloqué son approvisionnement militaire en Afghanistan. Parallèlement Islamabad s'était engagé sur la voie de la coopération énergétique et monétaire  avec l'Iran malgré la loi adoptée par le Congrès américain en décembre imposant des sanctions à toute institution financière travaillant avec l'Iran.

 

Les discussions avec l'OTAN ont repris hier, alors que l'administration Obama envisage de dialoguer avec les talibans qui ont ouvert un bureau au Qatar.

 

Une vingtaine de personnes ont été tuées cette semaine par des drones américains au Waziristan Nord (territoire pakistanais). Les victimes sont régulièrement présentées par les militaires américains comme des militants de la guérilla talibane mais aucune preuve n'est fournie.

 

Djibril Cissoko

.

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-des-republicains-americains-veulent-faire-eclater-le-pakistan-98933810.html

 

.

Tiré à part : 

Les USA proposent la partition du Pakistan!  

Des Républicains américains veulent faire éclater le Pakistan 

1 Au jour le jour  

Plus de 100.000 manifestants contre les attaques de drones 

Almanar : Des milliers de manifestants crient "Mort à l’Amérique !"

3 Politique Pakistanaise

Le Pakistan décide d'interdire les frappes des drones américains. 

4 Politique des Usa

Sur le terrain

Nouvel Observateur avec AFP : Washington tente de renouer avec Islamabad.

Dans les coulisses et au sénat 

Coopérations gazières Iran/Pakistan : Clinton menace Islamabad!

5 Otan-Isaf  

Sur le terrain

 L’OTAN, à bout de souffle  

6 Les voisins

Chine

La Chine soutient toutes les forces politiques du Pakistan dans leurs efforts pour maintenir la stabilité nationale.  

Iran

Islamabad persévère dans son projet de pipeline avec l'Iran.

7  Dossiers

7-1 Le Nouvel Observateur avec AFP : Les militaires- français -, drogués comme des cyclistes ?

8 Analyse -  Géopolitique et stratégie – Réflexion

8-1 Joseph Kishore : La ‘Meurtre S.A.’ de Barak Obama opère dans le monde entier. v

 

 Le "Journal de PAKISTAN" est visible sur les blogs :

http://journaldeguerre.blogs.dhnet.be/

http://journauxdeguerre.blogs.lalibre.be/

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:12

 

Un plan saoudo-qatari pour détruire le Liban et l’Irak


L’Arabie saoudite et le Qatar vivent des moments difficiles. En effet, la défaite de leur projet en Syrie place les dirigeants des deux pétromonarchies dans des situations embarrassantes. Et il semble que pour compenser leurs pertes considérables en Syrie, ils projettent de s’en prendre au Liban et à l’Irak.
  


Pierre Khalaf / Ghaleb Kandil
Mardi 27 Mars 2012

 

Un plan saoudo-qatari pour détruire le Liban et l’Irak

Les dirigeants saoudiens et qataris sont très inquiets des nouveaux rapports de force qui naitront sur la scène arabe de la victoire du président Bachar al-Assad dans la guerre mondiale qui a été lancée contre lui. Cette victoire s’illustre dans le repli des États-Unis, qui ne supporte aucune interprétation, et qui a constitué une gifle sans précédent dont la douleur est décuplée par la mutation constitutionnelle et politique en cours en Syrie après l’adoption des réformes. La suprématie de la Syrie sera consacrée non seulement par sa transformation en démocratie authentique, mais aussi par le fait qu’elle reste le seul pays arabe à soutenir officiellement la Résistance à Israël, et disposant d’un réseau d’alliances régionales et internationales. Une position qui a enragé les monarques du pétrole qui cherchaient une occasion pour rendre publiques les relations qu’ils entretiennent secrètement avec l’État hébreu depuis des décennies, et proclamer la constitution d’une alliance contre l’Iran.

La victoire du président Assad est comme un coup de massue sur la tête pour les dirigeants de Riyad et de Doha qui ont dépensé, selon des experts, quelque 30 milliards de dollars pour armer, entrainer et financer les gangs terroristes en Syrie et pour acheter des positions régionales et internationales soutenant la guerre déclenchée contre Damas.

L’autre vertu qui provoque la colère des dynasties des Séoud et des Thani est le fait que les réformes engagées par Bachar al-Assad vont transformer la Syrie en modèle de démocratie qui tranchera avec les systèmes tyranniques et absolutistes qui gèrent leurs pétromonarchies. La tentative a échoué de désigner le Conseil de coopération du Golfe « dirigeant de la Révolution arabe » et organe de tutelle servant les intérêts israélo-américains au Moyen-Orient.

Les indices matériels et politiques montrent que les dirigeants du Golfe veulent réactiver un plan de sabotage à grande échelle contre le Liban et l’Irak pour compenser leurs pertes en Syrie. Ce plan s’inscrit dans le cadre des directives israélo-américaines visant à empêcher que l’axe Iran-Irak-Syrie-Liban se transforme en système régional hostile aux États-Unis et à Israël. Le but est d’empêcher une continuité géographique, une coopération politique et une complémentarité économique entre ces États, ou du moins de l’entraver. Car une telle alliance inaugurerait une transformation stratégique régionale vécue comme un cauchemar par l’État hébreu et le Golfe.

Dans le cadre de ce plan, des groupes takfiristes sont réactivés en Irak, de même que les discours communautaires dans ce pays. L’escalade des attentats terroristes ces derniers temps et l’exacerbation des discours extrémistes appelant au partage de l’Irak en entités fédérales, illustrent ce plan.

Au Liban, le plan consiste à rassembler les gangs terroristes, à leur créer des camps, et des chambres d’opérations, pour les transformer en forces combattantes, dirigées par le Courant du Futur et les Forces libanaises. Ce plan a été accéléré après que le pouvoir syrien ait franchi une étape importante sur la voie de la stabilisation sécuritaire dans le pays.

Les experts s’attendent à l’échec du plan saoudo-qatari. Surtout que le royaume wahhabite est confronté à une échéance interne difficile qui le contraindrait à retourner toute son énergie vers l’intérieur. Mais le plan se poursuit et s’articule autour de deux axes :

- Rassembler les groupuscules takfiristes et salafistes dans un cadre unique.

- Réintégrer Walid Joumblatt dans la coalition du 14-Mars, afin de torpiller la majorité actuelle.

Le timing du revirement de Joumblatt sera décidé par l’Arabie saoudite, qui l’a informé que la réconciliation avec le prince Mokren, chef du service de renseignements saoudiens, et le retour du financement saoudien, dépendent de son revirement total. Le leader druze a été informé que ses injures contre la Syrie et son président, et ses appels à la sédition aux druzes syrien, ne sont pas suffisants pour lui faire réintégrer les rangs du 14-Mars. Pour retrouver les faveurs et les dollars saoudiens, Joumblatt doit redevenir l’ennemi de la Résistance

Moscou et Pékin enterrent l’unilatéralisme américain grâce à la résistance de la Syrie

La déclaration adoptée par le Conseil de sécurité sur la Syrie constitue un tournant dans les équilibres internationaux et dans la position des États-Unis et de l’Occident des événements en Syrie. L’unilatéralisme américain a officiellement été enterré le mercredi 21 mars.

Pour la première fois depuis l’invasion de l’Irak en dehors du cadre des Nations unies. Washington s’est plié au principe du partenariat à l’intérieur du Conseil de sécurité et a reconnu un rôle déterminant pour la Russie et la Chine dans la définition des choix internationaux, après avoir pratiqué une politique unilatérale depuis la chute de l’Union soviétique, en 1991.

Le texte du Conseil de sécurité appuie la mission de l’émissaire onusien Kofi Annan, dont le plan ne prévoit pas le départ du président Bachar al-Assad, comme l’exigeait le plan de la Ligue arabe, auquel d’ailleurs il n’est pas fait allusion.

Le texte exhorte le gouvernement syrien et l’opposition syrienne à « œuvrer de bonne foi » avec M. Annan, et à « appliquer intégralement et immédiatement » son plan de sortie de crise « dans le cadre d’un processus politique dirigé par les Syriens dans le but de régler les aspirations légitimes du peuple ». Il est demandé au pouvoir syrien de « désigner un négociateur doté de toutes les prérogatives lorsque l’émissaire le lui demandera ». Mais le texte ne comporte aucune menace ou ultimatum.

Le Conseil de sécurité demande « un arrêt effectif de toutes les formes de violence armée par toutes les parties ». Il s’agit d’une reconnaissance implicite par les pays occidentaux de la présence d’une opposition armée qui combat le régime syrien.

Le fait que des sources proches du pouvoir syrien, citées par plusieurs médias libanais et arabes, aient vu dans la déclaration une « prédominance des points positifs », tandis que le Conseil national syrien (CNS, pro-occidental) l’a condamné, est un signe que les ennemis du régime sont confus et embarrassés, alors que le pouvoir, lui, semble satisfait.

Cette déclaration marque, incontestablement, un recul de la part des pays Occidentaux dans leur approche de la crise syrienne. Le régime syrien et son président sont reconnus comme interlocuteurs et comme parties prenantes dans toute solution politique. Par conséquent, le rôle de Moscou et de Pékin comme acteurs essentiels et incontournables dans cette partie du monde est consacré, alors que l’objectif de Washington et de ses alliés était de les évincer, comme ils l’ont fait en Libye.

Ce changement dans les rapports de force internationaux n’est pas seulement dû à l’attitude de Moscou et de Pékin mais aussi, et surtout, à la capacité de résistance de la Syrie, dont le régime a prouvé qu’il disposait d’une forte assise populaire, d’institutions solides et d’une armée soudée.

REVUE DE PRESSE

 

suite ici :

 

http://www.alterinfo.net/Un-plan-saoudo-qatari-pour-detruire-le-Liban-et-l-Irak_a73661.html

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:10
http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/Mali/p-20681-Touaregs-du-Mali-une-rebellion-inedite.htm

 

 

 

Al-Qaïda au Maghreb, c’est le nouveau nom du GSPC, qui était lui-même le nouveau nom du GIA. Il y a des preuves comme quoi ce groupe, originellement localisé en Algérie, est manipulé par les services secrets français. Tout ce que fait Al-Qaïda au Maghreb est par conséquent commandité par l’État français !

 

 

On essaie de nous faire croire que les Touaregs sont amis avec AQMI !

Mais c'est évidemment faux !

Puisque AQMI est en fait une branche secrète des services secrets français (vidéos-preuves) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1372


Puisque AQMI a servi d'armée supplétive à la France pour vaincre kadhafi ; et que, du coup, Sarko et l'OTAN on mis AQMI au pouvoir à Tripoli en Libye :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3139


Puisque les Touaregs se sont battus dans le camp de Kadhafi et de la jamahiriah arabe libyenne et socialiste :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3395


AQMI et les Touaregs sont donc ennemis !

Ne pas oublier qu'au début, on a cherché à nous faire croire qu'Israël était l'allié de Kadhafi et allait lui envoyer 50 000 mercenaires ! Même qu'au début, Thierry Meyssan l'avait cru :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2382


Si on nous ment sur la rebellion touareg en la prétendant amie d'al-Qaïda, c'est pour qu'on ne la soutienne pas. Mais, bien au contraire, il faut la soutenir :

http://mai68.org/journal/N28/11janvier2000.htm

 

 

Al-Qaïda au Maghreb, c’est le nouveau nom du GSPC, qui était lui-même le nouveau nom du GIA. Il y a des preuves comme quoi ce groupe, originellement localisé en Algérie, est manipulé par les services secrets français. Tout ce que fait Al-Qaïda au Maghreb est par conséquent commandité par l’État français !

Lire les articles suivants :


GIA - 1995 - le Gouvernement français et la DST savaient où les bombes allaient être posées :

http://mai68.org/ag/926.htm


12 avril 2007 - ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES - Les attentats en Algérie peuvent-ils favoriser Sarko ?

http://mai68.org/ag/1132.htm


11 avril 2007 - ATTENTATS D’ALGER - Les journalistes ont trouvé le coupable en une demi-heure !

http://mai68.org/ag/1131.htm


Les dessous de l’affaire des moines de Tibéhirine :

http://mai68.org/spip/spip.php?article335


Sachez aussi une chose essentielle pour bien comprendre : l’Algérie, c’est encore et toujours la France ! :

Une visite de ce site (MAOL) vous en convaincra : http://www.anp.org


Il est très important de parcourir en détail le site du MAOL, le site du "Mouvement Algérien des Officiers Libres", qui dénonce à peu près toutes les manipulations du terrorisme en Algérie :

http://www.anp.org/frenindex/frentree.html

Lire en particulier cette page qui dénonce que les généraux qui gouvernent actuellement l’Algérie sont d’« anciens » harkis au service de la France :

http://www.anp.org/etatdediscorde/cancerdz.htm


OU bien lire ce texte beaucoup plus court et très explicite : Le serment des membres du MAOL (Mouvement Algérien des Officiers Libres) :

http://www.anp.org/frenindex/altragedyfr1.htm


Extrait :

« L’Armée Nationale Populaire a de tout temps été le symbole de l’honneur et du sacrifice, mais l’avènement d’officiers supérieures (ex-officiers de l’armée française ou relatifs) à ses commandes, nous a reconduit plus de quarante ans en arrière. Les pendules sont à l’heure de l’occupation.

« Pour toutes ces raisons et pour suivre l’exemple de nos frères officiers et sous-officiers lâchement exécutés dès les premières heures de la guerre civile par d’autres membres de l’Armée Nationale Populaire sous les commandes de Mariane, nous combattrons ces nouveaux harkis et leurs alliés jusqu’à la dernière goutte de notre sang. »

 

 

AQMI - Al-Qaïda au Maghreb appartient aux services secrets français (vidéos)

Vidéos sur le site

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:08

 

LA RUSSIE ET LA CHINE SE PREPARENT A UNE TROISIEME GUERRE MONDIALE, l’IRAN SE DOTE DE MISSILES NUCLEAIRES

Le président de la Fédération de Russie, Dmitri Anatolievitch Medvedev, a indiqué il y a quelques jours à ses généraux qu’il « fallait se préparer à l’Armaggedon. »

Un membre du FSB (russe : ФСБ) ou Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (Федеральная служба безопасности Российской Федерации, retranscrit en Federalnaïa sloujba bezopasnosti Rossiyskoï Federatsii), les services secrets de la Russie,  a récemment parlé à un journaliste d’investigation français d’une opération géopolitique planifiée sans précédent, laquelle serait supervisée par le premier ministre russe Vladimir Poutine, lequel souhaite fonder l’union eurasienne dont le Kazakhstan et la Biélorussie, mais également l’Ukraine et la Bulgarie feraient partie.

 Le gouvernement russe est tout simplement ancré dans une volonté de récupérer sous d’autres formes son empire perdu. Il bute cependant sur la Turquie et sur la Mongolie. La Turquie que les américains se dépêchent de faire entrer dans l’union européenne, union européenne qu’ils souhaitent à terme fusionner avec une union nord-américaine, et la Mongolie car la Chine ne veut pas cautionner cette fusion puisque ce pays riche en matière premières qu’elle voudrait bien aussi s’accaparer posent ainsi des difficultés aux deux gouvernements frontaliers qui n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord sur le partage des ressources du captif mongol. Les négociations portant sur le problème mongol s’enchainent et se ressemblent, mais une résolution qui mettrait un terme à des décennies de litiges semble encore loin de portée.

En outre, les états-majors russes et chinois se sont coordonnés sur un plan commun, ils ont décidé conjointement de mettre leurs armées respectives en « état d’alerte maximale », en raison d’une prévision d’une attaque terrestre massive que le FSB croit être planifiée par les américains et les forces de l’OTAN, à la fois au Moyen-Orient et en Asie centrale.

Alors qu’une formidable bataille géopolitique et économique s’engage à peine entre l’union eurasienne dirigée par Moscou et l’union européenne dirigée par Washington, pour savoir qui récupérera la Turquie, dont le marché, les ressources et la géographie en font un bien précieux, économiquement et stratégiquement, une troisième guerre mondiale serait déjà en cours, son arrivée inattendue aurait été précipitée par la crise économique et le surlendemain des États-Unis. Le calendrier du pentagone aurait été avancé pour anticiper la chute de l’euro et du dollar. La Russie et la Chine veulent certainement profiter du marasme économique mondiale pour prendre la relève et arbitrer à eux seuls le monde, et ce sur tous les plans. Il faut saisir l’opportunité tant que la « bête » (les Etats-Unis) est à terre, aurait dit Poutine à son homologue chinois Hu Jintao.

Le projet d’une guerre mondiale totale que se prépare à lancer les américains aurait en premier lieu été révélé au MSS chinois par le mercenaire Bryan Underwood actuellement détenu par les autorités américaines pour espionnage. Le ministère de la Sécurité de l’État (Guoanbu, en chinois simplifié : 国家安全部, en pinyin : Guójiā Ānquánbù), appelé aussi MSS (Chinese Ministry of State Security) est l’agence de sécurité et probablement les services secrets de la République populaire de Chine. Son adresse est le 14, rue Dongchang’an (East Chang’an Street) à côté du Ministère de la sécurité publique de la République populaire de Chine (Gonganbu) à Pékin.

Aussitôt la Chine a avertit les autorités russes, le mardi 4 octobre 2011, du grand événement américain à venir. Ce n’est qu’après en avoir été informé,  que Vladimir Poutine a fait paraître dans un article du quotidien Izvestia une interview de lui en vérité improvisée, dans lequel il annonce au grand public la création prochaine d’une union eurasienne intégrant à la Fédération de Russie les Etats post-soviétiques afin d’établir une coopération plus étroite entre les gouvernants et une meilleur stabilité politique des régions. Poutine a également changé brusquement son agenda afin d’effectuer un voyage diplomatique d’urgence pour rencontrer le président chinois Hu Jintao. Remerciant ce dernier pour les informations transmises et pour la confiance de l’Etat chinois accordé à Moscou, Vladimir Poutine a ordonné au FSB de confirmer au MSS chinois que c’est bien la Russie qui est responsable de l’arrestation et de la détention de l’espion chinois Tun Sheniyun qui a été capturé l’année dernière par le FSB pour avoir tenter de voler à la Russie des informations sur leur système anti-aérien. Il sera libéré prochainement.

Mais qu’on ne soit pas dupe de cette mise en scène qui assure le prolongement de la seconde guerre mondiale. Nous savons pertinemment, et il n’y a pas que les journalistes indépendants d’investigation de Wikistrike qui le savent, loin de là, Cette troisième guerre mondiale n’est que la nouvelle étape planifiée, encore une fois, pour permettre la création d’un gouvernement mondial que tous les citoyens du monde accepteront sans contrepartie, aveuglément, tant ils seront atrophiés psychologiquement et émotionnellement par les atrocités de cette nouvelle boucherie. L’implosion délibérée et voulue par la FED du système économique global actuel, à commencer par la contexture financière et économique de l’Amérique du nord et de l’Union Européenne, n’a pour but que la destruction et la refonte total du système financier mondial qui a été mis en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Le lancement de cette guerre terrible est un chapitre capital pour les élites mondiales, les Etats-Unis et les forces de l’OTAN vont entrer en guerre contre la Russie, la Chine et l’Iran, pour le contrôle du monde. Au cours de ce conflit, des deux côtés, sera délibérément utilisées des armes biologiques puissantes destinées à exterminer rapidement des centaines de millions, si ce n’est des milliards de civils innocents. Une fois le chaos généralisé, une fois que le nombre de victimes aura été jugée suffisant pour les oligarchies mondiales, un appel à la paix sera lancé, car il n’y aura pas de vainqueurs, personne ainsi ne se sentira lésé, et un appel à un nouvel ordre mondial sera émis, on assistera alors à la mise en place d’un gouvernement mondial et d’une banque mondiale, afin d’unir les peuples et de gérer les ressources, l’écosystème et l’économie, dans le but d’éviter à jamais une crise économique. A cet effet, une monnaie unique sera émise.

Pourquoi doit-on en arriver là ? C’est parce-que la surpopulation est un problème grave. Le nombre d’habitants de la planète ne cesse de croitre alors que les matières premières, les sources d’eau potable et les terres cultivables ne cessent de diminuer. Il existe en vérité des solutions pacifiques pour contrer la troisième guerre mondiale prévue par les Illuminatis : une loi pour la régulation démographique mondiale, abandonner le pétrole et le gaz en faveur des moteurs à hydrogène, à aimants permanents, des moteurs électromagnétiques utilisant la bioélectricité naturelle des champs magnétiques terrestres, et créer un système alimentaire mondial axé sur plus de végétarisme. En Inde, sur 1 milliard d’habitants, 450 millions d’indiens sont végétariens. Ce n’est pas seulement pour des raisons morales, c’est parce-qu’un hectare de fruits et de légumes nourrit des milliers de fois plus de gens qu’un hectare de bétail. Et avec l’arrivée des pays émergents, les terres commencent à manquer, l’alimentation carnée à grande échelle pose problème.

Pour faire court, si tous les pays du monde devenaient des sociétés de consommation à hauteur de pays européens par exemple, ce qui est leur droit le plus fondamental, il faudrait 17 planètes car il n’y a pas d’hectares et de matières premières suffisants. Si la Chine continue son exponentialité actuelle, en 2040, il faudrait deux planètes juste pour nourrir la population chinoise !

Mais qui va imposer une loi de régulation démographique mondiale, un système alimentaire végétarien et l’interdiction pure et simple de l’utilisation au niveau mondial du pétrole et du gaz, alors que les américains possèdent la quasi-totalité du pétrole et les russes la quasi-totalité du gaz ? Réponse : personne.

Alors, la solution qui consisterait à éviter cette troisième guerre mondiale qui s’avère inéluctable rendrait automatiquement l’humanité libre, elle vivrait mieux et plus longtemps, chacun utiliserait une technologie quasi-gratuite et tous accepterait la régulation démographique en fonction de ses besoins et du respect des autres. Ainsi, il apparait que les élites du monde, pour conserver leur pouvoir, ait choisi un plan B, un peu moins paradisiaque, qui consiste à exterminer tout le monde, cette même logique a d’ailleurs été appliqué pour la première  et pour la seconde guerre mondiale, les élites de ce monde ne sont pas à leur coup d’essai, on ne change pas une méthode qui gagne. Comme disait Anatole France, en parlant de la première guerre mondiale, « on croit mourir pour la patrie, et on ne meurt que pour des banquiers et des industriels. » Les guerres mondiales sont pour les élites comme des snuff-movies. Ils sont tels des dieux dont le seul ennemi de leur éternité réside dans l’ennui, alors il faut innover.

L’Iran sera le tombeau des États-Unis d’Amérique

 Le combat des palestiniens pour leur liberté est le combat de tous les peuples

 Les lignes de front se dessinent

Les américains n’ont pas besoin des décrets de leur Congrès pour étendre leurs zones de combat. La preuve : en Afghanistan et en Irak ils ont pré-positionné des milliers de chars M1 abrams au cas où… Washington s’apprêterait même à une « mobilisation générale » de 2 millions de personnes, en incluant les réservistes des diverses forces américaines. Les russes ne sont pas en reste puisqu’ils ont renforcé leur présence militaire au Kazakhstan, ainsi que dans les régions russes près des villes de Samara et de Volgograd. Si les américains attaquent l’Iran, les russes et peut-être les chinois profiteraient de la situation pour porter le coup de grâce à « la bête blessée », saignée par un dollar ne valant plus rien, un surendettement économique historique, sans compter le moyens mis en œuvre que les américains auront du déployer pour affronter l’Iran.

Le plan de domination américain rencontre des obstacles

Il est intéressant de noter que l’ancien leader de la Libye, le colonel Kadhafi, voulait introduire dans l’économie, basée sur un dinar or, une monnaie africaine unique qui aurait servit d’alternative à l’hégémonie du dollar, ainsi les pays africains se seraient peu à peu vus disposés à recevoir plus de partage de richesses. Les américains avaient alors décidé d’intervenir. Avant l’épisode libyen, c’était Saddam Hussein qui en 2000 s’était séparé de la valeur dollar, deux ans plus tard, les américains intervenaient brutalement.

Et aujourd’hui, en février 2009, une nouvelle nation a décidé de se révolter contre la dictature américaine en abandonnant le dollar, préférant opter pour une valeur de son pétrole et de son gaz en euro. Ce pays c’est l’Iran, merde, les américains ne sont pas encore intervenus ! C’est incroyable, que s’est-il passé ?

Explications : attention ouvrez les yeux, l’Iran n’a pas été attaqué pour la simple et bonne raison que Téhéran a fait l’acquisition d’une vingtaine de têtes nucléaires ukrainiennes armées de missiles X-55, ayant une portée de 3500 km.

L’ancien président ukrainien Viktor Iouchtchenko a déclaré que ce qui a été vendu à l’Iran ne constitue aucune menace. Déclaration qui a été vivement contestée par Washington et par Moscou (pour faire bonne figure…).

Si on rajoute les têtes nucléaires russes et chinoises négociées discrètement dans le dos de l’ONU, la guerre en Iran pourrait devenir historique : premièrement parce-que ce sera la première guerre directe entre deux nations nucléaires, secondement parce-que le règne de la grande Amérique pourrait bien prendre fin. Si les États-Unis se fatiguent trop en hommes et en moyens contre l’Iran, la Russie et la Chine pourraient profiter de l’aubaine offerte sur un plateau, et le destin du monde basculerait.

 

Par Svetlana Antonovitch

Source: over-blog.fr

 

http://www.afriquedemocratie.net/la-ruissie-et-la-chine-se-preparent-a-une-troisieme-guerre-mondiale-l%E2%80%99iran-se-dote-missiles-nucleaires.html

 

La Russie et la Chine se préparent ensemble à une 3e guerre mondiale

Voir aussi :

 

La Chine se prépare au pire pour contrer les provocations d’Obama dans le Pacifique

La prochaine guerre sera souterraine, et autres infos d'Intelligence On Line

 

Guerre :

 

L'art de la guerre : Les ailes bipartisanes du F-35

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=30123

 

Uranium « appauvri » : Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle

http://autreinfo.free.fr/uranium.appauvri.htm

 

.

 

.Dossier Syrie

syria-faces-fresh-ceasefire-call-as-homs-journalist-freed

.Plus de 160 films documentaires

24429.jpg

.Syrie: les auteurs d’atrocités sont des terroristes armés par l'étranger

2279ed385830680d878255c99abbc94a.jpg

.La Syrie: une tête de pont pour une agression contre l’Iran

obama-syria-israel-map 274 200

.Obama, Pentagon prepare war plans for Syria

worldofwallpapersdotru-03-0061-3200x2400-1.jpg

.Les nouveaux chiens de garde (le film)

affiche-les-nouveaux-chiens-de-garde-les-grandes-oreilles.jpg

.Dossier Iran

iraq_iran_war.jpg

.La main-d’œuvre enfantine, volant persistant de la population active mondiale

http://www.globalenvision.org/files/Child_Labor07.10.08_0.jpg

.Dossier Libye

Unknown-2.jpeg

.Les maîtres de l'eau (52')

http://www.wallfizz.com/art-design/eau/1805-eau-WallFizz.jpg

.Torture à gogo dans la "Nouvelle Libye" de l'OTAN

crime-in-Libya-by-NTC.jpg

.La Chine et la Russie: Une attaque israélienne sur l’Iran déclencherait une “Guerre Mondiale”

.Ce qui se passe vraiment en Syrie

xin_490302090845500263403.jpg

.A Washington, Poutine les rend fous

arton16065-8275f.jpg

.Gaz naturel, pétrole et lithium en Afghanistan: « la guerre en vaut la peine »

http://mapage.noos.fr/alalsace/AfghanOil.jpg

 

.La Libye: un pays qui était condamné à la recolonisation (I)Colonisation.jpg

 

.ARMES A L’URANIUM APPAUVRI : 20 ANS APRES, OU EN EST-ON? 

Children-of-Fallujah-014.jpg

.Blackwater, Monsanto et Bill Gates, les machines de guerre

http://3.bp.blogspot.com/_wDdNiYA4zwY/TLctjhQHE8I/AAAAAAAAFf4/C-8jkBqkEig/s1600/biopharming2.jpg

.Le meilleur des mondes (Film d'après Aldous Huxley VF)

http://recordbrother.typepad.com/imagesilike/images/brave_new_world_cover_1.jpg


Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:02

 

Jeudi 5 avril 2012
Günther Grass : "Israël menace la paix mondiale"

 

 

Le message d'un homme lucide.

Lors d'un sondage il y a quelques années,

+ de 60 % des citoyens européens avaient en effet

identifié Israël comme la plus grave menace

pour la paix dans le monde. Evidemment !

(note d'eva)

.

 

Günther Grass : "Israël menace la paix mondiale"

L'écrivain allemand et prix Nobel de littérature, Günther Grass, suscite une nouvelle polémique après la publication dans les quotidiens Süddeutsche Zeitung, La Repubblica et le New-York Times d'un poème en prose dans lequel il dénonce sans détours la politique israélienne contre l'Iran. Dans ce texte, intitulé"Ce qui doit être dit", il écrit que d'éventuelles frappes préventives israéliennes contre des installations nucléaires iraniennes pourraient mener à"l'éradication du peuple iranien parce que l'on soupçonne ses dirigeants de construire une bombe atomique".
zoom

Haro sur l'arsenal nucléaire israélien


Günther Grass pointe tout particulièrement le silence de l'Allemagne, "culpabilisée par son passé nazi", qui refuserait de voir le danger constitué par l'arsenal nucléaire israélien. Un arsenal "maintenu secret – alors que l'Allemagne participe à son équipement et qui "menace la paix mondiale déjà si fragile", insiste l'écrivain. Il réclame aussi la création d'une agence" internationale pour contrôler les armes atomiques israéliennes, tout comme l'AIEA le fait pour les activités nucléaires iraniennes.


"Un antisémite instruit, poursuivi par la honte et le remord"


Les réactions ne se sont pas fait attendre. L'éditorialiste du quotidien "Die Zeit", Henryk Broder, affirme que Günther Grass "a toujours eu un problème avec les Juifs, mais qu'il ne l'avait jamais aussi clairement exprimé" avant d'ajouter que l'écrivain est "l'archétype de l'antisémite instruit", qui, "poursuivi par la honte et le remord", ne trouvera "la paix de l'âme" qu'avec la disparition d'Israël. Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, s'est refusé à s'engager sur ce terrain glissant, en ne faisant aucun commentaire, au nom de la liberté de création.


Scandales à répétition


Aujourd'hui âgé de 84 ans, l'auteur du "Tambour", "Toute une histoire" et "En crabe" a régulièrement écrit sur le régime nazi et la notion de culpabilité. Il n'en est pas à sa première polémique. Il s'est notamment fait connaître pour ses nombreux coups de gueule contre l'impérialisme occidental. En 2003, il avait dénoncé l'intervention militaire en Irak. Et en 2006, il avait choqué son lectorat en révélant qu'il s'était engagé à 17 ans, fin 1944, dans une division blindée de la Waffen SS.

 


La traduction du poème de Günther Grass

"Ce qui doit être dit"


Pourquoi je ne dis pas
pourquoi ai-je tu pendant trop longtemps
ce qui est pourtant évident
et a fait l'objet de tant de simulations
dans lesquelles nous, les survivants,
sommes au mieux des notes de bas de page.

On évoque le droit à une frappe préventive,
l'éradication du peuple iranien soumis,
tenu à une liesse sans joie par un fort en gueule,
sous prétexte que ce potentat construirait une bombe atomique.

Mais alors, pourquoi m'interdis-je
de nommer cet autre pays
qui dispose depuis des années,
certes dans le plus grand secret,
d'un potentiel nucléaire croissant
et échappant à tout contrôle,
puisque aucun contrôle n'est permis ?


Le silence général autour de ce fait établi,
ce silence auquel j'ai moi-même souscrit,
je le ressens comme un mensonge pesant,
une règle que l'on ne peut rompre
qu'au risque d'une peine lourde et infâmante :
le verdict d'antisémitisme est assez courant.


Mais aujourd'hui, alors que mon pays
coupable de crimes sans commune mesure,
pour lesquels il doit rendre des comptes encore et encore,
mon pays donc, dans un geste purement commercial,
certains parlent un peu vite de réparation,
s'en va livrer un nouveau sous-marin à Israël,
un engin dont la spécialité est d'envoyer
des ogives capables de détruire toute vie
là où l'existence de ne serait-ce qu'une seule
bombe nucléaire n'est pas prouvée,
mais où le soupçon tient lieu de preuve,
je dis ce qui doit être dit.


Pourquoi me suis-je tu aussi longtemps ?
Parce que je croyais que mes origines,
entachées par des crimes à jamais impardonnables,
m'interdisaient d'exprimer cette vérité,
d'oser reprocher ce fait à Israël,
un pays dont je suis et veux rester l'ami.


Pourquoi ne dis-je que maintenant,
vieux, dans un ultime soupir de mon stylo,
que la puissance nucléaire d'Israël
menace la paix mondiale déjà fragile ?
Parce qu'il faut dire maintenant
ce qui pourrait être trop tard demain,
et parce que nous, Allemands, avec le poids de notre passé,
pourrions devenir les complices d'une crime,
prévisible et donc impossible
à justifier avec les excuses habituelles.
Pourquoi je ne dis pas
pourquoi ai-je tu pendant trop longtemps
ce qui est pourtant évident
et a fait l'objet de tant de simulations
dans lesquelles nous, les survivants,
sommes au mieux des notes de bas de page.

(..)

Je dois l'admettre aussi, je ne me tairai plus
parce que j'en ai assez de l'hypocrisie de l'Occident
et j'espère que nombreux seront ceux
prêts à se libérer des chaînes du silence,
pour appeler l'auteur d'une menace évidente
à renoncer à la violence tout en exigeant
un contrôle permanent et sans entraves
du potentiel atomique israélien
et des installations nucléaires iraniennes
par une instance internationale
acceptée par les deux gouvernements.


Ce n'est qu'ainsi que pourrons aider
les Israéliens et les Palestiniens,
mieux encore, tous les peuples,
frères ennemis vivant côte à côte
dans cette région guettée par la folie meurtrière,
et en fin de compte nous-mêmes.



(Source Süddeutsche Zeitung)
Traduction Michel Klepp

 

.

http://www.alterinfo.net/G%C3%BCnther-Grass-Israel-menace-la-paix-mondiale_a74190.html

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 19:53

 

 

L'apocalypse à venir, vidéo 3 mn 20 - Empêchons-la !

.

Je vous invite à visionner cette vidéo que j'ai traduit et sous titré.

Le décès de la Grande Nation Américaine

http://www.youtube.com/watch?v=fDTxKZhiQ_E

Cette vidéo n'est aucunement alarmiste, bien au contraire!

Sur un texte de Zen Gardner, The Heretic Productions ont réalisé cette vidéo

qui pose ouvertement la question
de savoir si nous accepterions d'entrer en guerre contre l'Iran.


 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives