Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 02:15

 

 

WAR – L’armée américaine, un camp d’entraînement pour nazis et criminels

 


bigbrowser
Samedi 25 Août 2012


WAR – L’armée américaine, un camp d’entraînement pour nazis et criminels

Wade Michael Page, le tueur qui a assassiné sept personnes dans un temple sikh du Wisconsin le 4 août, était sans doute un déséquilibré. Mais il était également un ancien soldat, exclu de l'armée en 1998, ainsi qu'un "suprémaciste blanc ". Page est-il un cas isolé, une "pomme pourrie", selon la théorie généralement servie par les canaux officiels après de tels drames, ou le symptôme d'un phénomène bien plus large dans les rangs de l'armée américaine ?
Dans une tribune  intitulée "Des néo-nazis, des gangs et des criminels dans l'armée américaine", publiée sur le site d'Al-Jazira, la journaliste et écrivain Belén Fernández réfute la thèse de la "pomme pourrie". L'auteur s'appuie notamment sur un article du Christian Science Monitor, qui explique comment certains mouvements néo-nazis et suprémacistes se font enrôler pour se former à l'art de la guerre afin de mettre ensuite à profit leur savoir-faire militaire. A en croire un responsable du ministère de la défense, la présence d'extrémistes dans l'armée "n'est pas épidémique, mais de toute évidence nous parlons de plusieurs milliers de personnes".
"Tu vas pouvoir t'entraîner"
Le Christian Science Monitor livre le témoignage d'un ancien suprémaciste blanc, qui forme aujourd'hui les militaires américains à détecter les extrémistes dans leurs rangs. T.J. Leyden raconte qu'il a été encouragé à rejoindre les marines à l'époque où il était skinhead. "Les anciens de la mouvance suprémaciste en parlaient tout le temps. Ils disaient : 'c'est un excellent choix, tu vas pouvoir t'entraîner"', raconte-t-il. Ces groupes recrutent également dans les rangs de l'armée : "Les principaux groupes suprémacistes possèdent des antennes juste en face d'installations militaires. Ils recherchent des individus ayant reçu une formation militaire".
Selon un rapport commandé par le Pentagone lui-même en 2005, "l'armée pratique le 'don't ask, don't tell' (ne rien demander, ne rien dire) concernant les opinions extrémistes". Une politique de l'autruche qui irait en réalité jusqu'au consentement tacite, explique Matt Kennard dans son ouvrage Irregular Army : How the US Military Recruited Neo-Nazis, Gang Members, and Criminals to Fight the War on Terror.
Admirateur d'Hitler
Au cours de son enquête, Kennard s'est amusé à appeler cinq centres de recrutement de l'armée. Se faisant passer pour un aspirant soldat, il a proposé ses services en demandant si ses tatouages nazis n'allaient pas le freiner dans sa nouvelle carrière. Résultat : aucun des recruteurs n'a laissé entendre que cela pouvait constituer un obstacle insurmontable.
Kennard raconte ensuite sa rencontre avec Forrest Fogarty, vétéran de la guerre en Irak, suprémaciste blanc et admirateur d'Hitler. Avant de partir en Irak, Fogarty avait rejoint la "Hammerskin Nation", la mieux organisée et la plus violente des organisations de skinheads aux Etats-Unis. Sa petite amie tenta alors d'empêcher son enrôlement en envoyant des photos de lui dans des réunions néo-nazies et de ses performances dans un groupe de rock nazi à trois de ses supérieurs hiérarchiques. Convoqué devant un comité militaire chargé de tirer l'affaire au clair, il se contenta de réfuter l'évidence : "J'ai nié et expliqué que ma petite amie était une méchante garce, ce qui est vrai". Et il partit sans autres formalités servir son pays dans les rues de Bagdad.
Crimes, drogues et agressions sexuelles
Mais la guerre raciale n'est pas le seul conflit interne auquel le délabrement des critères de recrutement de l'armée contribue. Selon un rapport du FBI de 2007, "des membres de presque tous les principaux gangs de rue ont été identifiés dans des installation militaires sur le sol américain ou à l'étranger". L'auteur du rapport met en garde : "D'anciens et actuels soldats appartenant à des gangs transfèrent leur savoir-faire militaire dans leur communauté et l'utilisent contre les forces de l'ordre, qui ne sont généralement pas formées à affronter des bandits possédant une expertise militaire". http://srv04.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=831346201507
Dans son livre, cité par Al-Jazira, Matt Kennard cite des statistiques du Palm Centre, une unité de recherches de l'université de Californie, qui soulignent la prolifération de criminels dans les rangs de l'armée. Les chiffres montrent qu'entre 2003 et 2006, l'armée a enrôlé 4 230 criminels sous le programme "Moral waivers ", ce qui correspond à un doublement en trois ans.
Le programme "Moral waivers" ("Dérogations morale") permet le recrutement d'individus qui ne répondent pas aux standards théoriques, tels que les agresseurs sexuels, les auteurs de menaces terroristes ou encore les pédophiles. Selon Kennard, deux soldats embauchés entre 2003 et 2006 avaient proféré des menaces d'attentats à la bombe sur le sol américain. Le Guardian évoque quant à lui 87 soldats condamnés pour agression, neuf pyromanes et sept agresseurs sexuels. Le total de soldats enrôlés sous ce programme s'établissait à 34 476 en 2006.


http://bigbrowser.blog.lemonde.fr

 

http://www.alterinfo.net/WAR-L-armee-americaine-un-camp-d-entrainement-pour-nazis-et-criminels_a80608.html

 

 

Sur ce site,

 

 

.

L’europe c’est la guerre !

 

.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 02:10

 

Le rabbin ultra-orthodoxe Ovadia Yossef appelle à prier pour l’anéantissement de l’Iran

 

 

 

 

En Israël, au sommet de la pyramide de l’intégrisme religieux trône le rabbin Ovadia Yossef, chef spirituel du parti ultra-orthodoxe Shas, qui se pique de politique colonialiste et d’épuration ethnique, au point d’apparaître comme un chef de guerre très influent, dont le soutien peut s’avérer précieux pour Benjamin Netanyahu sur l'épineuse question iranienne.


Connu comme le loup blanc pour un archaïsme qui n’a d’égal que son racisme viscéral à l’égard des Palestiniens, comparés à des «serpents», tandis que les non-juifs, la lie du peuple, n’échappent pas à son profond mépris, ce fervent partisan de la stratégie belliciste au nom de la cause supérieure fut à l’origine du calvaire subi par Salah Hamouri, ce jeune franco-palestinien injustement emprisonné pendant sept ans dans les geôles israéliennes, au seul motif qu’il était passé en voiture devant le domicile du Saint homme.


Aussi, quand le journal Haaretz a dévoilé que son dernier sermon hebdomadaire a eu les accents d’un cri de guerre, rares sont ceux qui sont tombés des nues. Dénué de miséricorde et sous sa casquette de va-t-en-guerre impénitent, Ovadia Yossef a appelé les Juifs à prier pour la destruction de l’Iran, exhortant ses disciples à implorer Dieu afin d’anéantir les «ennemis du peuple juif pendant Rosh Hashana (Nouvel An juif)», en ciblant l'Iran et le Hezbollah.


Cette prière à visée politicienne coïnciderait avec la rencontre, guère fortuite, qui a eu lieu entre le rabbin et le ministre de l’Intérieur Eli Yishai, lequel était accompagné des responsables de la Défense du gouvernement. De là à établir un lien de cause à effet, il n’y a qu’un pas que le guide suprême des Juifs ultra-orthodoxes a franchi allègrement, d'autant plus que l’un des ministres du gouvernement de Netanyahu n’est autre que l’un des membres actifs du parti Shas…


"Vous savez dans quelle situation nous nous trouvons, il y a des gens néfastes, l'Iran, qui cherchent à nous détruire .... Nous devons prier [le Tout-Puissant] de tout notre cœur"a martelé Ovadia Yossef devant ses fidèles conquis d'avance, au cours d'une psalmodie ultra-sioniste, aux airs de feu vert pour déterrer la hache de guerre.


 

http://oumma.com/13903/rabbin-ultra-orthodoxe-ovadia-yossef-appelle-a-prier-l?utm_source=Oumma+Media&utm_campaign=f36dca4040-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

.

 

. Je rappelle que l'Iran n'a jamais attaqué personne,

mais il a été attaqué par l'Irak, note d'eva

Voir ici :

..

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 15:52

 

 

Laurent Fabius

Laurent Fabius Photo : Sipa

http://www.metrofrance.com/video/metrozap-quand-laurent-fabius-appelle-europe-1/mler!jiMbly6uQUfOc/


 

Dès que j'ai entendu Fabius parler comme il l'a fait §, persuadée depuis longtemps que ce saynim fera tout pour que les plans de Tel-Aviv se réalisent (Grand Israël etc), je savais, et je l'ai annoncé sur mon blog R-sistons, que l'on nous préparait à l'attaque de la Syrie par la France : le prétexte sera tout trouvé ! 

 

§ Il a annoncé que la France ne tolèrerait pas d'armes chimiques, et qu'elle entrerait en guerre si la Syrie les utilisait. Manquait le prétexte, il arrive ! A moins que par notre information, le coup ne soit désamorcé ? (eva)

 

Possible Opération Sous Faux Pavillon pour accuser Bashar Al Assad: L'Opposition Se Dote D'Armes Chimiques, gazer des civils pour intervention US/OTAN/Israël

Des groupes terroristes qui s'opposent au gouvernement syrien se sont équipés d'armes chimiques en provenance de la Libye, annonce dimanche l'agence iranienne FARS se référant aux médias syriens.


Selon l'agence, des terroristes, se trouvant actuellement sur le territoire turc, s'entraînent à manier les gaz de combat. Leur objectif est de perpétrer une attaque contre la population civile et en accuser ensuite l'armée gouvernementale de la Syrie.

"Toute information publiée actuellement ou à l'avenir sur un éventuel recours à  l'arme chimique par l'armée gouvernementale syrienne ne signifiera que les terroristes ont recouru à cette arme contre la population (civile) pour en  faire porter la responsabilité à l'armée et au gouvernement syrien", annoncent les médias syriens cités par l'agence FARS.


Depuis plus d'un an, la Syrie est en proie à une vague de contestation du régime en place. Les affrontements ont déjà fait plus de 12.000 victimes parmi civils et militaires, selon l'Onu. Un cessez-le-feu a été décrété dans le pays en avril 2012, conformément au plan de sortie de crise proposé par l'émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe Kofi Annan, mais les parties en conflit font régulièrement état de nouveaux affrontements et victimes.

Le 7 juin dernier, lors d'une réunion informelle de l'Assemblée générale de l'Onu, la Russie a proposé de convoquer d'urgence une conférence internationale sur la Syrie.

 

http://fr.rian.ru/world/20120610/195008234.html

 

..

Fabius met la Syrie en garde contre l’emploi d’armes chimiques..

Est ce que le sang contaminé et utilisé en toute connaissance de cause, peut être considéré comme une « arme chimique » monsieur Fabius??

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'exprime sur la situation en Syrie, le 30 août 2012 à New-York (AFP)

Le ministre des Affaires étrangères promet une réponse «immédiate et fulgurante» en cas de recours par Damas aux armes chimiques ou bactériologiques.
La réponse internationale en cas d’utilisation par le régime syrien de ses armes chimiques serait «immédiate et fulgurante», a déclaré vendredi le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius sur Europe 1.

«Il est certain que nous jugeons M. Bachar al-Assad responsable de l’utilisation de ces armes et s’il y avait la moindre tentative d’en faire utilisation directement ou indirectement la réponse serait immédiate et fulgurante», a dit Laurent Fabius.

Washington et Paris ont déjà prévenu que l’utilisation d’armes chimiques par Damas constituerait une ligne rouge et entraînerait une réaction internationale.

«Nous sommes absolument intransigeants sur ce point. Ces armes bactériologiques et chimiques sont d’un danger extrême», a insisté le ministre. Interrogé sur la nécessité d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU pour intervenir, il a souligné que «le bactériologique et le chimique, c’est d’une autre nature que les armes ordinaires». 

«La réglementation est différente, là il est certain que compte tenu des conséquences on ne peut pas supporter même un instant la manipulation de ces armes», a-t-il ajouté sans préciser quelle procédure s’appliquerait pour une éventuelle intervention internationale.

La France a organisé jeudi une réunion du Conseil de sécurité essentiellement consacrée à la situation humanitaire en Syrie et dans les pays limitrophes.

«Sur le plan humanitaire il y a des choses qui peuvent avancer, sur le plan politique il faut bien reconnaître que le Conseil de sécurité est divisé à cause de l’attitude des Russes et des Chinois», a reconnu Laurent Fabius.

«La France est le pays qui est le plus en pointe dans son soutien à l’opposition à Bachar», a-t-il affirmé. «Nous travaillons beaucoup sur l’unification de l’opposition» afin qu’un futur gouvernement syrien soit «représentatif» et garantisse le respect de toutes les communautés.

«Il ne s’agit pas de se débarrasser de Bachar al-Assad si c’est pour avoir ou bien des intégristes ou bien un régime» similaire à celui de Bachar, a-t-il fait valoir.

«Renforcer les sanctions» sur l’Iran

Evoquant l’Iran, Laurent Fabius a déploré que le pays «n’ait pas bougé» sur la question du nucléaire et estimé qu’il fallait «renforcer les sanctions», au lendemain d’un rapport sévère de l’AIEA sur le programme nucléaire iranien.

«L’Iran n’a pas bougé de ses positions. Il faut renforcer les sanctions et il faut en même temps que l’Iran fasse des gestes», a dit Laurent Fabius sur Europe 1. «Je ne crois que les faits. Pour l’instant les faits constatés ne vont pas dans (la) direction» souhaitée par la communauté internationale, a-t-il ajouté.


Lire la suite

Source Libération avec ©AFP

 

.

 

L’Iran envoie des troupes en Syrie…

 

Ca se rapproche…

L’Iran a envoyé des troupes en Syrie, a annoncé le Wall Street Journal.

Alors que la révolte syrienne, qui dure depuis 17 mois, ne cesse de s’intensifier, l’Iran a annoncé qu’elle a envoyé des chefs des Gardiens de la Révolution et des centaines de militaires iraniens en Syrie, selon le Wall Street Journal.
Le général Salar Abnush, chef des Gardiens de la Révolution  a également confirmé la présence de militaires iraniens en Syrie  « Aujourd’hui nous vivons la guerre, par tous les moyens. Nous allons combattre militairement et culturellement en Syrie. » a indiqué Abnush. 
La semaine dernière le ministre de la Défense iranien a expliqué que « la Syrie peut gérer seule la crise. Mais dans le cas où elle échouerait à le faire, nous pourrons alors mettre à exécution le pacte de défense et de sécurité commune. ».
Le directeur de la commission parlementaire iranienne sur la sécurité nationale et de la politique étrangère Alaadin Burucerdi s’est entretenu avec plusieurs contacts à Damas et a rencontré Farouk al-Sharaa, le bras droit de Bachar al-Assad.

Date de l’information  : 29 Août 2012

Source trtfrançais.com

Source Business-Insider (en Anglais)

 

L’Iran envoie des troupes en Syrie…

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 15:50

 

 

L’armée française a le moral dans les talons…

Les Français n’ont pas le moral, l’armée non plus, et c’est assez grave puisque nos militaires sont susceptibles d’être appelés en opération, si le besoin s’en fait sentir… Une armée bien mal en point, qui risque de manquer de moyens matériels et humains si les coupes budgétaires continuent. N’allons pas leur demander d’être efficaces avec du matériels en panne. Il en est de même pour la police qui manque elle aussi, de moyens matériels me semble t-il avoir lu…C’est la crise!!! (?)


Img/la-musique-rai.com

Les chefs d’état-major des armées mettent en garde contre de nouvelles coupes budgétaires et réductions des moyens de la défense qui compromettraient à terme la capacité des armées à remplir leurs missions….

Très sollicitées ces dernières années, en Afghanistan ou en Libye, le moral des troupes n’est pas au beau fixe. Auditionnés durant l’été par la Commission de la défense de l’Assemblée nationale, à la veille des discussions sur le nouveau Livre blanc, les premiers militaires de France ont exprimé leur satisfaction d’avoir conduit depuis 2008 la rationalisation de la défense sans entamer l’efficacité des forces.

Mais ils ont aussi souligné la fragilité d’un dispositif soumis à de lourdes réductions d’effectifs et de moyens. Des coupes drastiques – 54.000 postes supprimés entre 2009 et 2015 -, qui pèsent sur le moral des militaires.

Fragilités  

«La France dispose d’une belle armée, dont les succès sont reconnus sur la scène internationale. Mais cet outil présente des fragilités qui, dans le contexte économique et financier que nous connaissons, pourraient sous peu affecter sa cohérence», a prévenu l’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des armées (CEMA), entendu mi-juillet par les députés, selon le compte-rendu d’audition.

Evoquant la «sous-estimation» dans le cadre de la réforme engagée en 2008 des moyens nécessaires notamment à la maintenance des matériels, l’amiral Guillaud estime qu’au final, «en termes de capacités, la traduction intégrale de l’ambition politique» fixée aux armées «n’est plus tenable». Le CEMA s’inquiète en particulier de capacités «notoirement insuffisantes», en termes d’avions ravitailleurs, de drones, et du niveau des stocks de munitions. Il attend «un cap clair» du nouveau Livre blanc, préalable à l’élaboration de la Loi de programmation militaire (2014-2019), mais prévient que «toute diminution du budget se traduira mécaniquement par un abandon de capacité».

Seuil d’alerte

Pour l’amiral Guillaud, «le moral des armées est aujourd’hui au seuil d’alerte» et ni les résultats opérationnels ni «la qualité des relations humaines» dans les armées «ne parviennent plus à masquer les inquiétudes pour l’avenir».

Le chef d’état-major de la marine, l’amiral Bernard Rogel, entendu le 18 juillet, considère pour sa part que le format de la marine est aujourd’hui « juste suffisant » pour remplir ses missions.

Le maintien en condition opérationnelle des bâtiments, des avions et hélicoptères embarqués, leur taux de disponibilité insuffisant, et le nécessaire renouvellement de la flotte, sont au cœur de ses préoccupations.

Baisse d’effectifs

Inquiétude également quant à de nouvelles baisses d’effectifs, après une réduction de 6.000 postes décidée en 2008. «Si l’on nous demandait des réductions d’effectifs supplémentaires, la situation pourrait devenir grave», souligne-t-il.

La disponibilité des matériels est également la «plus grande préoccupation» du général Jean-Paul Paloméros, chef d’état-major de l’armée de l’air (nommé depuis à l’Otan, ndlr).

Satisfait que l’armée de l’air puisse «intervenir dans toutes les missions» qui lui ont été fixées par le Livre blanc de 2008, il constate que les armées «sortent assez fatiguées des réformes en cours».

Profondément restructurée depuis 2008, l’armée de terre a franchi pour sa part «à la baisse, cette année, le seuil symbolique des 100.000 militaires», a souligné son chef d’état-major, le général Bertrand Ract Madoux, entendu fin juillet.

«Si nous avons du mal aujourd’hui à assumer tous les contrats opérationnels, c’est du fait d’un problème de moyens : on a en effet +rogné+ au fil des années dans les munitions, les stocks, dans les pièces de rechange, dans les crédits d’entretien programmé du matériel», a-t-il regretté.

Le général résume en conclusion l’inquiétude de l’état-major avant l’élaboration du Livre blanc : «Nous ne souhaiterions pas que la +technocratie budgétaire+ nous fasse collectivement passer dans un cadre toujours plus petit, au détriment de la cohérence et au mépris d’une analyse objective des dangers de ce monde».

Source 20Minutes Avec AFP
..

dimanche 2 septembre 2012

Ô pays de Jefferson, tu périras de ta propre armée, et de tes aveuglements
.
Le Grand Soir nous apprend une montée continue du taux de suicides dans l'armée US.  Les autorités de Washington ne voient, pour contrebalancer cette tendance, que l'usage de sortes de "sprays du bonheur" finissant d'abrutir totalement l'homme enrôlé sous la bannière étoilée.

Militaire US...... ce pays n’a jamais été envahi, depuis qu’il existe officiellement. Donc s’engager dans ce corps, à moins d’être ignare et au bout du rouleau, c’est savoir pertinemment que l’on va aller envahir des pays variés, partout dans le monde, au nom d’un "bon droit" qui doit manifester des signes de fatigue. C’est risquer de devoir pratiquer la torture, et d’y prendre plaisir. C’est s’engager à devenir quelqu’un de différent.

On n’est pas militaire toute sa vie. Un jour ou un autre, dans la tête, les masques tombent, et on se retrouve tout nu devant son propre jugement : de quoi devenir fou ! Quant à ceux qui, insidieusement, seront vraiment devenus fous, ils seront les plus épargnés, mais aussi ce sont ceux qui risquent d’avoir sans intention particulière commis des crimes de guerre à répétition.

Pour un militaire de ce genre, il n’y a pas de retour possible à la vie civile. A une vie policée, tranquille, "normale". C’est d’autant plus vrai maintenant, où la réinsertion par le travail est plus qu’aléatoire. Un homme démobilisé ne peut plus guère être qu’une loque, ou un criminel en puissance. Cela pourrait être un facteur de chute pour l’Empire, attaqué par ses propres déchets humains.

Est-ce pour cette raison, qu'existent ces sinistres camps vides de la FEMA depuis des dizaines d'années maintenant ? Six cents camps, opérationnels en permanence, mais vides, donc remplissables en un clin d'œil. La prévoyance humanitaire a bon dos. L'administration doit craindre des troubles se déclenchant partout à la fois, et la possibilité d'y réagir instantanément avec violence et efficacité : c'est tellement plus important que de permettre à chacun de vivre décemment, quand plus de vingt millions d'étatsuniens vivent sous le seuil de pauvreté.

De plus en plus, ce pays finit par ressembler à cette Corée du Nord qui en est apparemment et officiellement l'antithèse. Apparemment seulement. La religion sectaire, et la religion de l'argent, remplacent la religion du Dirigeant Suprême. C'est seulement un peu moins voyant, en moyenne. Embrigadement, pauvreté, propagande, tortures, tout y est.

Plus dure sera la chute.
Partager cet article
Repost0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 13:47

 

 

24 août 2012
7751607629_syrie.jpg
Lu sur Infosyrie : Les spectres des suppliciés d’al-Bab, jetés du haut d’un toit par la racaille islamo-qataro-atlantiste, hantent les salles de rédaction françaises, et empêchent les journalistes de digérer tranquillement leur bouillie gaucharde et pro-OTAN. Peut-on dire que ce homme n’ont pas souffert, ne sont pas morts pour rien ?

Est-ce devenu un exercice obligé pour des médias français un peu inquiets quant à leur crédibilité résiduelle ? Il semble que depuis une ou deux semaines l’omerta sur les crimes et actes de barbarie commis par la rébellion syrienne ait été levée. Sans doute l’ »effet Berri », du nom de cette famille sunnite d’Alep dont plusieurs membres ont été roués de coups avant d’être exécutés par un groupe islamo-ASL. Ou des vidéos pour une fois assez largement diffusées d’égorgement et de défenestration.
Quand l’ASL invente le kamikaze involontaire
Toujours est-il que le site du Nouvel Observateur relaie un reportage de la BBC, diffusé le 22 août, qui montre comment des insurgés syriens ont essayé de se servir d’un prisonnier pour commettre un attentat suicide. C’est un reporter du New York Times qui a filmé la scène, « édifiante » quant à l’humanisme des guerriers de la liberté syrienne.
Les faits : une groupe ASL dispose une bombe à l’arrière d’une voiture. Laquelle doit foncer sur un barrage de l’armé. Qui mais qui va conduire ? Eh bien un de leurs prisonniers, présenté comme un partisan de Bachar, détenu dans une belle villa à piscine dont on voit profiter nos « syriens » (hum) libres. Sortis de leurs ablutions non rituelles, les ASL s’emparent de cet homme, lui bandent les yeux, l’installent dans le véhicule et lui explique qu’il devra ensuite conduire le camion jusqu’à un check-point » selon le commentaire de la BBC. « Ce qu’il ne sait pas, souligne le journaliste, c’est qu’à l’arrière du véhicule, sont installés 300kg d’explosifs qui doivent être actionnés à distance ». Par chance, ou par la grâce de Dieu, cette fois-là, le mécanisme ne fonctionnera pas…
Il n’en demeure pas moins que le prisonnier a tout simplement été utilisé comme kamikaze, à l’encontre de toutes les règles internationales concernant le traitement des prisonniers. Et le Nouvel Obs de conclure, avec un étonnement douloureux, professionnellement accablant s’il est sincère, qu’ »il semblerait que certains rebelles aient décidé de faire dans le crime de guerre ». Il semblerait…
Et ci-dessous, le lien vers le reportage de la BBC :
Arte découvre les tortionnaires ASL
 

Par ailleurs, un de nos visiteurs nous signale que dans son journal du mardi soir 21 août, la chaîne franco-germanique – et surtout gaucho-atlanto-sioniste - Arte a diffusé des images de deux supposés « chabihas » aux mains d’un commandant rebelle à la barbe fournie. On voit très bien qu’un des prisonniers a déjà des marques de coups et des dents cassés, et le journaliste le fait d’ailleurs remarquer. L’homme est d’ailleurs emmené à la salle de torture (dixit le commentaire). Il sera pendu par les pieds et pendu. « Je l’ai vu ! » affirme le journaliste qui apparemment est rentré dans la dite salle de torture. Puis l’on voit le deuxième captif entrainé à son tour vers cette salle.

En octobre dernier, la même chaîne Arte diffusait une émission de propagande (en faveur de rebelles) d’anthologie, due à la « journaliste » Sofia Amara et que nous avions épinglée avec a sévérité qu’elle méritait (voir notre article « Soirée Arte sur la Syrie : deux heures de stalinisme bobo », mis en ligne le 12 octobre 2011). Une dizaine de mois plus tard on est passé du stalinisme gauche caviar à une ébauche d’objectivité. Les temps changent (lentement) comme chantait Bob Dylan…

L’avertissement de l’épicier Saad aux lecteurs et rédacteurs de Libé

Le même correspondant a également écouté sur France Inter, mercredi matin 22 août, la Revue de presse de Laetitia Gaillet. Qui se faisait l’écho d’un article de Libération. Qui donnait la parole à des Alépins. Or que disent la dizaine de sondés de ce « micro-trottoir » réalisé dans le quartier sunnite de Bustan al-Qasr ? À part un dont le fils a été battu, assure-t-il, par des chabihas, aucun n’accable Bachar, et aucun ne prend fait et cause pour les rebelles. Le plus disert, et pas le moins intéressant, est Saad, un épicier de 34 ans, dont le commerce est une des victimes de la « bataille d’Alep » : « On voit bien que nous sommes coincés entre deux camps qui s’affrontent » dit-il. « Les Occidentaux veulent abattre notre souveraineté.. On vivait sous la tyrannie d’un clan. Mais on s’y était habitué« . Et de l’analyse, Saad passe à la vie concrète, et à la nostalgie : « On pouvait circuler, aller manger une glace et aller se baigner à Lattaquié, ou rouler de nuit vers Damas. Rien ne pouvait nous arriver. Les femmes circulaient la nuit. Maintenant, elles sortent et elles se font tuer dans la rue« .

Ce paradis ordinaire perdu, Saad n’est pas prêt à la capitulation pour pour pouvoir le retrouver. À l’enquêteur de Libération il lâche, après avoir évoqué la « tyrannie » des al-Assad : « On ne veut pas de celle des Américains, d’Israël, des Français, des Anglais ou des Allemands« . Et Saad, depuis sa modeste épicerie, lance aux lecteurs bobos de Libération cet avertissement : « C’est ici à Alep, que se prépare la troisième guerre mondiale« . Et, ajoute-t-il, « les Russes ne lâcheront pas le régime et l’Iran non plus« . En quelques mots, Saad a exprimé l’irréductible nationalisme syrien. Et toisé, sans le savoir, les dizaines de « spécialistes » et « analystes » pro-ASL et pro-OTAN que Libération a fait défiler dans ses colonnes depuis un an et demi !


L’article se conclut par cette confidence d’un médecin qui opère les blessés du quartier dans une école désaffectée : « Il ne faut pas croire que les gens sous les bombes sont tous acquis à l’ASL. Ici, les gens ne diront rien mais la fidélité silencieuse à Bachar est toujours importante ». Nous, contrairement au lectorat et rédacteurs de Libération, nous n’avons jamais douté de ce fait, et c’est pour cela que nous avons écrit, dès les débuts de la bataille d’Alep, que celle-ci serait perdue par l’ASL politiquement, avant que de l’être militairement, comme à Damas.

 

Un pionnier de l’humanitaire contre l’humanitarisme bidon de Fabius

935577-1109545.jpgEnfin, certaines personnalités françaises n’ont pas à évoluer car elles ont toujours grosso modo conservé leur autonomie de pensée et une certaine honnêteté intellectuelle. Ainsi Rony Brauman, qu fut une grande figure de cet envahissant – au détriment du politique – secteur « humanitaire »  via sa position éminente à Médecins sans Frontières. Eh bien ce 22 août sur une radio française, Rony Brauman a fustigé les poses « humanitaires » de Laurent Fabius sur la Syrie, paravent transparent de son atlantisme. Il a dit en substance que l’humanitaire ne faisait justement pas partie (en dépit des efforts de son ex-copain Kouchner) de la tradition diplomatique française. Et il s’est prononcé, lui l’homme de MSF, contre la stratégie dite des « couloirs humanitaires« , lancée par Juppé et reprise par Fabius, car ils conduisent tout droit, ces couloirs, à la guerre ouverte, ce qu’il refuse pour la Syrie. Brauman préfère la paix à la guerre. Peut-être bien pour des raisons humanitaires, justement…

.

.

Le lien vers le reportage de la BBC :

.

 

VIDEO etc ICI :

 

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-bbc-censure-une-video-montrant-121624

 

.

Un mercenaire terroriste avoue avoir égorgé avec son gang des Syriens innocents dans la banlieue d'Alep
Damas / Le terroriste NON-SYRIEN Jaber Chihabi a avoué avoir égorgé avec son gang terroriste des gens innocents dans la zone d'al-Bab dans la banlieue d'Alep après avoir été enlevés sous les ordres de leur chef du gang terroriste Abou-Bakr Saddiq.
PeaceForce Mercredi 22 Août 2012

 

Un mercenaire terroriste avoue avoir égorgé avec son gang des Syriens innocents dans la banlieue d'Alep
Devant la caméra de la TV syrienne, Chihabi a indiqué ce soir qu'il est originaire d'al-Bab dans la banlieue d'Alep et un jour il a été enrôlé avec son cousin Mohamed Ali par un certain Mohamed Kheir Darwish alias Abou Talal appartenant à la brigade terroriste d'Abou-bakr Saddiq pour un travail précis contre une somme d'argent. Cette besogne consiste à enlever et égorger des gens contre 50 mille LS la tête.

La 1ère mission c'était la traque d'un policier, Mohamed Dib, avant de le kidnapper et ensuite l'égorger de la nuque dans une école, puis il a déplacé le corps avec l'aide son cousin pour être enterré au cimetière Chabieh. Nous avions reçu chacun 50 mille L.S.

La 2ème mission consistait à enlever et égorger deux soldats. Nous étions trois mais cette fois-ci avec un autre cousin qui s'appelait Rami Mohamed Chihabi. "Nous avions conduit les deux soldats conformément aux vœux de notre chef au sommet du mont et nous les avions égorgés de la nuque également. Comme d'habitude, Abou Talal nous a versé pour les deux têtes 10 mille L.S. chacun", a-t-il précisé dans ses aveux.

Chihabi a expliqué que les armes du groupe leur provenaient d'un certain Abou Fadi de Rastane, via les frontières du Liban, vers Talkalakh et qui étaient acheminées dans des véhicules transportant des légumes, dans camions-citernes de carburant et quand l'approvisionnement se fait rare à partir du Liban et nous les assurait de Jarabouls à la lisière de la frontière turque en réglant la note à demi prix, car les fonds lui provenait des monarchies du Golfe.

Les membres du gang terroriste, étaient selon lui, des zones d'al-Bab, Raï, Tell Rifaat, d'Idleb, de Homs et de Hama. Le gang en question s'est déplacé à Alep pour y perpétrer des actes de vol et de vandalisme pour faire payer les habitants d'Alep de leur non participation aux manifestations contre l'Etat.

T. Slimani


Tiré de Sana.sy
http://www.alterinfo.net/Un-mercenaire-terroriste-avoue-avoir-egorge-avec-son-gang-des-Syriens-innocents-dans-la-banlieue-d-Alep_a80499.html

.

Enfin de l'information digne de ce nom !

 

 

..
.
ALEP (Syrie) : Une foule en délire, après la purification d’une partie de la ville [vidéo]

Publié le23 Août 2012

0


Armée arabe syrienne hier, dans l'après-midi, à Alep

Armée arabe syrienne hier, dans l’après-midi, à Alep

Que les terroristes nous envoient leurs exploits passés, ce serait intéressant de comparer. Comme nous vous l’avons indiqué, Alep, méthodiquement, lentement mais surement, pour ne pas tuer un grand nombre de civils, l’armée arabe syrienne avance, avance, et avance encore, malgré les salmigondis des “mainstream”.


 

..

 

 

Syrie vs Occident : Dans les méandres d’une défaite annoncée

Publié le23 Août 2012

Bashar al-Assad

Bashar al-Assad

 

Plus on avance dans la guerre, plus les ennemis de la Syrie deviennent nerveux. Échec patent des courants falsificateurs. Le nihilisme face à une vérité implacable. Face à l’indécence de leurs propos, il est préférable de garder la tête froide, malgré des accusations sorties de derrière les fagots, pour encore une fois, triturer le trait. L’armée syrienne, en grande majorité, lutte pour la libération de son pays face à une invasion étrangère, pour un homme, aussi, Bachar al-Assad, n’en déplaise aux esprits chagrins qui veulent installer le chaos en Syrie. Tous ces pousse-au-crime évitent de parler des actes de leurs amis égorgeurs, salafistes et wahhabistes dont chacun connaît l’idéologie. 

 

Cette tentative malhonnête de conférer au non-être des groupes armés et du terrorisme en Syrie est une manœuvre dilatoire sans équivoque, pour éviter d’avaliser la terreur. Hélas, leurs héros et hérauts, ont filmé leurs faits d’armes chevaleresques. C’est ainsi qu’aucune image de la libération des villes ou des quartiers par l’armée syrienne ne font pas partie, même d’une brève dans les “mainstream”. Comme celle de la prise d’une partie de la ville d’Alep, avec une foule en délire. Récemment infestée de renégats et de coupeurs de têtes, de nombreux journalistes occidentaux vivaient dans cet endroit-là, à Alep, accompagnés de ces malfrats sans foi ni loi, et sans but. La triste réalité: ils combattent parce que le président Bachar al-Assad est Alaouite, et pour le djihad, disent-ils. Quelle folie !


Selon les dernières informations reçues, la soi-disant opposition syrienne se retrouve ce soir avec, excusez du peu, 7 Gouvernements différents. C’est un signe indéniable d’échec et par conséquent, ceux qui, machinalement, dans une critique univoque et dans une pensée linéaire restent prisonniers de leur prose morbide et mortifère, ils se réveilleront quand il sera trop tard. Eux mêmes ne peuvent pas vous dire aujourd’hui pourquoi Bachar al-Assad doit partir. Ils récitent, déclament, aboient tels des chiens enragés “Assad doit partir”. La question existentielle qu’il faut se poser logiquement, c’est qu’est-ce qui leur confère ce droit-là ? Ils ne pourront répondre et les journalistes militants n’oseront pas leur poser ces questions. Leur attitude est oncogène (cancérigène), c’est l’heure de la métastase et de l’irrationalisme.

La fuite en avant est perceptible. C’est ontologique. Il ne faut pas dévier, malgré les échecs. Cherchez donc de quel côté se trouvent les extrémistes. Et pendant ce temps-là, l’armée syrienne avance méthodiquement et avec brio, pour éradiquer la vermine, la bête immonde qu’est le terrorisme. Elle le fait, avec une volonté inébranlable, une foi dans la justice, et un professionnalisme que même les armées des grandes démocraties autoproclamées reconnaissent. C’est ainsi que la saignée des terroristes se poursuit inéluctablement. Mais au juste, pourquoi l’armée syrienne gagne-t-elle ? les choses sont simples, elle lutte contre une horde d’étrangers et par conséquent, ces monstres ne connaissent pas la Syrie…Mais, en Occident, n’entendent-ils pas les échos du terrain ? Ne sont-ils pas au courant que de nombreux quartiers chrétiens ont été libérés par l’armée syrienne ? Que faut-il de plus pour dire à ces fous à lier qu’ils sont proche d’une défaite ?

Damas: un grand nombre de terroristes, surtout venant des villes avoisinantes, ont été tués après un affrontement avec les forces de sécurité dans Babila.

Alep (Aleppo): des détenus ont trahi leurs chefs, en indiquant à l’armée syrienne, leur planque. Les terroristes sont ainsi décapités. Un communiqué de l’armée parle de 20 tués. Étêtés, il faut avouer que leurs opérations suicides se feront plus rares. L’armée a poursuivi son opération d’assainissement, en tuant et capturant des terroristes, près d’une école nommée Goliath, où, ils se cachaient pour tirer au mortier.


Aleppo google map

Majdal Shams: vaste opération de l’armée dans une base qui se trouvait dans une école  d’un quartier de la ville. Nombreux morts. Mais, le succès de l’armée syrienne se résume à la mise hors d’état de nuire, les principaux chefs de gang.

Majdal Shams google map

Syrie vs Occident : Dans les méandres d’une défaite annoncée

 

.

Jeudi 23 août 2012

Assad et la SyrieGhaleb Kandil, journaliste à New Orient News (Liban), publie dans Tendances de l’Orient n° 96, 20 août 2012, une analyse de la situation en Syrie.

 

Les derniers développements en Syrie ont apporté une série d’indices importants qui auront des conséquences décisives sur le cours de la guerre mondiale menée par les États-Unis pour détruire ce pays. Contrairement aux informations et aux impressions des stratèges américains et de leurs complices européens et arabes, véhiculées par des centaines de médias (presse, audiovisuel, et électronique) engagés dans la bataille, les escadrons de la mort, les mercenaires et les groupes takfiristes acheminés de toutes les régions du monde, ont essuyé un cuisant revers dans les combats.

 

Pourtant, les responsables turcs et leurs alliés qataris et saoudiens avaient promis, comme ils l’avaient déjà fait l’année dernière à la même époque, que le mois du ramadan verrait la chute du régime résistant en Syrie. Ces illusions se sont encore une fois dissipées sur les champs de batailles, où les bandes armées ont laissé des milliers de morts, de blessés et de prisonniers.

 

En effet, l’offensive générale lancée par les extrémistes contre Damas s’est soldée, de l’aveu même des médias occidentaux, par des pertes énormes. La force composée de mercenaires locaux et de djihadistes du monde entier a été littéralement anéantie par l’armée syrienne qui pourchasse les rescapés dans la campagne de la capitale. Des tonnes d’armes ont été saisies et une lourde infrastructure a été détruite et démantelée. Il faudra des mois pour reconstruire une telle capacité de nuisance… s’ils y parviennent.

 

L’issue de la bataille d’Alep est désormais connue. Les extrémistes tombent par milliers devant l’avancée méthodique de l’armée, qui a quasiment réussi à rompre les lignes de ravitaillement des mercenaires venus des camps d’entrainement dirigés par la CIA en Turquie. Les bandes armées ne parviennent plus à acheminer des renforts dans la ville qu’au prix de pertes énormes. Leurs colonnes motorisées faites de 4x4 équipés de mitrailleuses lourdes, offertes par leurs sponsors régionaux, avancent à découvert sous le feu des hélicoptères et des chasseurs de l’armée, et tombent dans les embuscades tendues par les unités d’élite, infiltrées derrière les lignes ennemies.

 

Selon des experts, le tiers des extrémistes est composé de jihadistes venus du Maghreb arabe, de Libye, du Golfe, d’Afghanistan, du Pakistan et de Tchétchénie. Le directeur des renseignements de l’Union européenne, le Français Patrice Bergamini, a reconnu (dans une interview accordée vendredi 17 août au quotidien libanais Al Akhbar) l’importance du rôle joué par les jihadistes dans le conflit syrien et souligne que l’opinion publique occidentale est désormais consciente du danger qu’ils représentent. Il est clair que le nettoyage par l’armée syrienne de la ville d’Alep et de sa campagne n’est plus qu’une question de temps.

 

Les cuisant revers subis par les bandes armées partout en Syrie montrent que l’Armée arabe syrienne, bâtie sur de solides bases idéologiques, a très vite assimilé les leçons de la guerre et a développé des stratégies de contre-guérilla urbaines et rurales, qui lui ont permis d’asséner des coups durs aux extrémistes, en dépit des énormes moyens militaires, matériels, financiers et médiatiques, mis généreusement à leur disposition par une coalition de plusieurs dizaines de pays. Sans oublier les sanctions adoptées contre le peuple et l’État syriens, en dehors du cadre des Nations unies.

 

Il est également important, pour comprendre et deviner l’évolution de la situation, d’analyser l’état d’esprit du peuple syrien. Sans un authentique appui populaire - bien évidemment occulté par les médias occidentaux - le président Bachar el-Assad et son armée n’auraient pas pu résister et repousser cette offensive.

 

Ce soutien populaire est dû à trois facteurs :

 

  • une majorité de Syriens sont conscients que leur pays est la cible d’un complot visant à vassaliser la Syrie pour l’inclure dans le camp occidentalo-impérialiste et, par conséquent, la supprimer de toutes les équations régionales. Alors que ces quatre dernières décennies, la Syrie était au coeur de ces rapports de force et rien ne pouvait se faire au Moyen-Orient sans elle. Ces larges franges de la population sont attachées à l’indépendance politique de leur pays et sont prêtes à combattre pour la défendre. Cela explique que des milliers de jeunes gens se portent volontaires pour rejoindre les rangs de l’armée ;

 

  • ensuite, les experts estiment que 20% de l’opinion publique, qui ont sympathisé à un moment ou à un autre avec l’opposition, ont découvert le vrai visage des extrémistes, qui multiplient les exactions sauvages dans les régions qu’ils contrôlent (viols, exécutions sommaires, massacres, pillages…). Les médias occidentaux se font de plus en plus l’écho de ces agissements barbares ;

 

  • ensuite, profitant de ce changement d’humeur de la population, notamment dans les régions rurales où les gens sont fatigués, l’État syrien a mis en place des moyens de communications discrets, qui permettent à la population d’informer l’armée de la présence des terroristes. Cela explique pourquoi et comment ces dernières semaines, les unités spéciales et l’aviation réussissent à mener avec succès des frappes ciblées contre les repères et les bases des bandes armées.

 

En parallèle à tous ces développements sur le terrain, les alliés régionaux et internationaux de Damas font preuve d’une fermeté à toute épreuve et développent des initiatives politiques et diplomatiques, évitant ainsi de laisser le terrain libre aux Occidentaux. Le succès de la rencontre de Téhéran, qui a regroupé 30 pays dont la Chine, l’Inde, la Russie, neuf pays arabes et des États d’Amérique latine et du sud et d’Afrique, illustre ces nouveaux rapports de force.

 

La formation de ce groupement d’États a constitué un message fort aux Occidentaux et compromet sérieusement leur projet d’établir, en dehors du cadre des Nations unies, une zone d’exclusion aérienne dans le nord de la Syrie.

 

Les derniers mois de 2012 seront décisifs dans l’élaboration de nouveaux équilibres régionaux et internationaux et dessineront une image nouvelle à partir de Damas, grâce à la victoire de l’État national syrien dans la guerre universelle lancé contre lui.

 

Ghaleb Kandil

Source : Silvia Cattori

 

.

Syrie : Le foudre de guerre syrien contre la horde de barbares

Publié le25 Août 2012

6

 

Bashar al-Assad

Bashar al-Assad

Les stratèges de l’armée syrienne sont entrain de donner une leçon de choses à la coalition diabolique qui oeuvre dans l’ombre et à découvert pour la destruction de la Syrie. Le plus pathétique dans ces basses oeuvres, ce sont les pays occidentaux, qui crachent pourtant sur leurs salafistes, à Paris ou ailleurs. Ils renvoient des imams chez eux, font incarcérer, très souvent pour dénonciation calomnieuse donc sans enquête, des femmes et des hommes honnêtes, qui ont parfois ce tort-là, de porter un nom à consonnance arabe.  Et pourtant, à moins de 6h à vol d’oiseaux, donc ailleurs, comme en Syrie aujourd’hui, ils choisissent sans vergogne, ces salafistes syriens et étrangers, porteurs de ce fondamentalisme-là, qu’ils disent urbi et orbi combattre.


Bien sûr, selon la formule consacrée, ils disent toujours qu’ils sont minoritaires parmi ceux qu’ils nomment “insurgés”. Ces étrons wahabbo-salafistes, profitent donc de ce double langage cynique et barbare, popur assouvir leur soif de sang. De vrais vampires ! En fait, les barbares se rejoignent en Syrie. D’un côté, il y a ceux qui s’habille en Prada, costume et cravate, de l’autre, des barbus, une kalachnikov en bandoulière pour ceux qui sont sur le terrain, et dans les salons feutrés aux senteurs de narguilé, de Doha ou de Riyad, les enturbannés portent le jallabieh (longue robe, genre djellabah) et les cafetans brodés à la main avec des fils d’or et d’argent.


Le coran étant ‘objet fétiche mais lu à l’envers, est un véritable exutoire pour ces clowns. Des prétextes abscons, pour détruire un pays. La menterie professionnelle, pour anéantir les autres. Heureusement, à l’assaut de cette horde de barbares, qui veulent détruire la Syrie au nom d’un djihad osbcure, approximatif, galvaudé, manichéen et surtout sans perspective, il y a un mur, l’armée syriene arabe. Donc, n’en déplaise aux esprits chagrins, aux aboyeurs des plateaux de télévision, aux professionnels du “choquage” et aux rois de la propagandastafel à la Goebbels, agrégés ès trituration des faits, l’heure est grave. Comme le dit le sage Africain: “Le mensonge peut courir cent ans, mais la vérité le rattrape en un jour”. Nous y sommes presque… (..)

 

Syrie : Le foudre de guerre syrien contre la horde de barbares

 

..

 

Syrie : Barack Obama, Nobel de la paix, va-t-en-guerre comme George Bush Jr.

.

by Allain Jules

Texte dédié à mon pote José L., il se reconnaîtra Nous avons été b*. Barack Hussein Obama, le président américain a été présenté comme étant l'homme de la situation, celui qui allait apporter la paix dans le monde. Hélas, il a été choisi pour venir terminer le travail de Georges Bush Jr. Cet homme, est [...]

 

 

..
ALEP (Syrie) : La presse britannique confirme aussi
le complot international contre la Syrie

 

mi6.png?w=594L’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag a donc confirmé ce qu’on savait déjà. Alors, n’en déplaise aux esprits chagrins, ce que le président syrien Bachar al-Assad dit depuis des mois et que, nous aussi, à notre petit niveau, indiquons, se révèle donc vrai. Oui, la Syrie est victime d’un complot international ourdi par l’Occident. Mais, ce dernier, avec sa morgue habituelle, ses cris d’orfraie et ses indignations sélectives, jure, la main sur le coeur, qu’il est de bonne foi et veut la paix en Syrie. Or, tout le monde sait que, derrière la façade et les discours convenus et mortifères à la fois, se cachent des monstres, les dirigeants occidentaux qui n’ont rien, mais alors rien à foutre du peuple syrien. Si aujourd’hui tout ces pays se fient aux renseignements de l’Allemagne, c’est que nous sommes en face d’une coalition nazie…La presse occidentale devrait s’inspirer de L’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag. Ce n’est pas demain la veille. 

Malheureusement, malgré tous les efforts déployés, la ruse, la rage, la médiocrité, la violence, avec l’argent du contribuable américain, français, anglais etc, ces gens ne parviennent pas à leur but ultime jusqu’à présent. Étonnant, non ?  C’est comme s’il y a une force invisible quelque part qui met en échec leur projet de destruction de la Syrie. Après le Bild am Sonntag, c’est le Sunday Times qui prend le relais. Selon lui, qui cite un responsable de la soi-disant opposition, les services secrets britanniques en anglais Military intelligence section 6 (MI6)  ont aidé les terroristes à mener plusieurs attaques. Vous avez bien lu ? On savait déjà que l’attaque spectaculaire à Damas contre des hauts responsables syriens ne pouvaient pas logiquement venir de ces gens sans une aide extérieure. La vérité finira par triompher dans ce dossier…

Mais, sur le terrain, l’armée syrienne va de victoires en victoires, tandis que les terroristes et leurs alliés sataniques, vont de défaites en défaites. Selon nos informations, il y aura un feu d’artifice à Alep d’ici à deux jours. Je n’en dirai pas plus, ces services secrets étant dans tous les réseaux pour servir les bas-instincts des dirigeants occidentaux et d’Al Qaïda. Effectivement, à regarder de plus près, on constate que Al Qaïda fait plus de victimes arabes qu’autre chose. Est-ce son contrat avec la CIA ? Quelqu’un disait que Bachar al-Assad ne contrôle que…30% du territoire syrien ? Avec ce qui va suivre, vous comprendrez que c’est une propagande qui va faire que, l’ancien premier ministre, sera obligé de se taire à jamais. 

Homs: Découverte d’un tunnel reliant le quartier Ashyra à celui de Dair Baalba d’une longueur de 2 km. De nombreux terroristes s’y cachaient. Ils ont été liquidés et l’armée syrienne a pris possession du lieu. Du coup, ils ne peuvent plus se cacher dans la ville, à moins qu’ils ne soient chez l’habitant. L’étau se resserre donc sur eux. 

Alep: Le compte à rebours est commencé. Des hélicoptères ont survolé la ville, à très basse altitude aujourd’hui- mais où étaient donc les fameux maîtres d’Alep?-, pour distribuer des tracts sans concession, s’adressant aux habitants d’Alep et au x terroristes et disant:

Sabah Othmane 

“il est encore temps de vous rendre, c’est votre dernière chance. Toute personne hébergeant des terroristes sera responsable de ce qu’il adviendra”

 

Sabah Othmane

Damas (à confirmer): Des échauffourées ont eu lieu juste après la fin de la prière, dans le quartier de Mazzé, derrière l’ambassade d’Iran.  Ce quartier est un centre névralgique pour le pouvoir, d’autant plus que c’est ici que se trouvent la plupart des ambassades. C’est un groupe de terroristes, qui a voulu pénétrer semble-t-il, à l’ambassade iranienne. L’action aurait été un échec cuisant. Ils ont été mis en déroute. 

Damas: Lors d’une opération dans la banlieue de Damas, à Douma, l’armée syrienne a mis aux arrêts une jeune terroriste de 22 ans au doux nom de Sabah Othmane. Rassurez-vous, rien à voir avec la reine de Sabah, malgré sa beauté. Elle est passée aux aveux complets, reconnaissant qu’elle jouait un rôle prépondérant, en interrogeant les femmes enlevées, violées puis assassinées. Mais, elle a indiqué qu’elle a été enrôlées de…force. Un nouvel enseignement qui prouve que les fous d’Allah sont en fait les fous de satan, égorgeurs et violeurs. Quelle idée de soutenir ces gens ?  

Le jour où ce monde s’éveillera, plus dure sera la chute des terroristes, et de leurs soutiens !


http://allainjules.com/2012/08/20/alep-syrie-la-presse-britannique-confirme-aussi-le-complot-international-contre-la-syrie/

 


.

Syrie : La presse allemande confirme que la Syrie est victime d’un complot international

 

Bachar al-Assad ce matin dans la mosquée d'al-Hamad (quartier d'al-Mouhajirine à Damas)

Bachar al-Assad ce matin dans la mosquée d’al-Hamad (quartier d’al-Mouhajirine à Damas)

L’art de la mise en scène occidentale, l’hypocrisie et le cynisme qui va avec est innommable. Depuis le début du conflit imposé à la Syrie, le président Bachar al-Assad a toujours répété que son pays est victime d’un complot international. On ne peut oublier les diatribes de nos journaux, qui n’hésitent pas à le traiter de mythomane. Or, la vérité devient implacable.  Le journalisme est tombé dans les bas-fonds du terrorisme intellectuel. Quand vous soutenez la souveraineté d’un pays, en l’occurrence de la Syrie, sans argumentation aucune, vous êtes traité de “partisan de la coalition brune”. On ne sait même pas ce que ça veut dire. 

Les supporters et financiers d’Al-Qaïda en Syrie ont du avoir les oreilles qui sifflent en apprenant que l’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag a signalé que des agents du Service fédéral de renseignement (BND) opèrent depuis des bateaux au large de la côte syrienne, grâce à une technologie permettant d’observer les mouvements des troupes jusqu’à 600 km au coeur du pays. De Merkel à Hollande, en passant par Obama ou Cameron, tous sont au courant. Alors, quand certains, qui ne maîtrisent pas la situation et osent même dire que le président Bachar al-Assad a toujours refusé de négocier, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Ces gens n’ont jamais voulu la paix et l’ont signalé à leurs poulains terroristes.

Selon le Bild am Sonntag, ils transmettent leurs renseignements à des officiers américains et britanniques qui fournissent ensuite l’information aux terroristes. Donc, quand on voit Laurent Fabius aboyer à tue-tête, on se rend vraiment compte que la France est à l’image de ses dirigeants, des incapables et des hypocrites menteurs. Les Allemands ne parlent pas mais, visiblement, agissent en faveur du terrorisme international. Selon un responsable américain s’exprimant sous couvert de l’anonymat, aucun service de renseignement occidental n’a d’aussi bonnes sources en Syrie que le BND allemand. Les agents allemands sont également actifs dans le conflit syrien depuis la base de l’Otan dans la ville turque d’Adana, selon le Bild.

Le seul but de cette guerre imposée aux Syriens, est la chute du régime d’Assad et rien d’autre. Et par conséquent, ces gens ont eu des soutiens en Syrie, du côté des clowns qui croient qu’on s’occupe d’eux alors qu’on se moque d’eux pour affaiblir leur pays. Triste constat. Mais, malgré cette coalition nazie internationale, sur le terrain, les choses ne se passent pas vraiment comme les occidentaux le veulent. Assad est encore en poste, et bien en poste. Il a d’ailleurs assisté, ce matin (photo), à la fête de l’Aïd al-Fitr dans la mosquée d’al-Hamad dans le quartier d’al-Mouhajirine, à Damas. Sur le terrain, les forces apocalyptiques continuent à avoir de sérieux revers. Nous y reviendrons dans quelques heures.

http://allainjules.com/2012/08/19/syrie-la-presse-allemande-confirme-que-la-syrie-est-victime-dun-complot-international/

 

.

« Après la fragmentation de la Syrie,
viendra le tour du Liban... »
11/08/2012

Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon a affirmé hier que le Liban connaîtra le même sort que la Syrie si elle finit par être divisée, a rapporté la radio militaire israélienne.

Il faut dire que des experts prédisent que si le président syrien venait à perdre le contrôle de Damas, il pourrait être tenté de trouver refuge chez les alaouites dans les montagnes du nord de la Syrie où, selon l’opposition, il aurait déjà stocké des armes. Le roi Abdallah II de Jordanie avait d’ailleurs mis en garde mardi dernier contre un tel scénario qu’il a qualifié de « catastrophique. J’ai le sentiment que si Bachar el-Assad ne peut pas diriger la Grande Syrie, alors peut-être que le plan B est une enclave alaouite », avait-il prédit. « Je pense que ce serait pour nous le pire des scénarios, parce que cela signifierait alors une division de la Syrie. Si elle implosait, cela entraînerait des problèmes que nous mettrions des décennies à résoudre », avait-il martelé.
 

Lire aussi

Israël pourrait frapper l’Iran avant novembre

 

.

 

 

 

desinformation.jpg?w=645

Partager cet article
Repost0
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 08:36

 

Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci.

 

À TOUS LES FRANÇAIS

.
Nous sommes aujourd’hui l’objet d’une longue et importante campagne médiatique qui nous abreuve de mensonges à propos de la Syrie. Cet acharnement des médias de la pensée unique a pour but de nous faire accepter la participation de la France à une agression criminelle contre un pays souverain, qui fut longtemps un pays ami et que nous avons aussi, autrefois occupé sous mandat de la SdN. Cette agression que subissent déjà l’Etat-nation et le peuple syrien, viole les lois internationales, les traités signés par notre pays, notre constitution et nos lois.


Comité Valmy


Appel à faire cesser l’agression contre la Syrie et à refuser la participation de la France à celle-ci.
Ainsi :

Comment qualifierait-on, en France, l’appui que donneraient l’Allemagne, la Suisse ou l’Espagne par exemple, par la mise à la disposition de bases, d’armements, d’argent, de munitions, de matériel de communication, de service de propagande sans nuance, à des groupes armés et fanatisés, ces groupes attaquant notre gendarmerie, notre police, détruisant à l’explosif les trains, les aéroports, les lignes électriques, assassinant fonctionnaires, journalistes, élus, choisis sur critères ethniques ou religieux ? Que diraient les Etats-Unis si le Canada ou le Mexique se livraient contre eux à des attaques semblables ?

Qui est tué en Syrie ? La moitié des morts estimées entre 17 et 20.000 par les occidentaux appartiennent aux forces gouvernementales, dites de « répression ».

Le seul correspondant accepté par nos journalistes et les médias en France, leur source unique concernant la situation en Syrie est une officine partisane (une seule personne en réalité) pilotée par les services secrets britanniques, l’autoproclamé « Observatoire Syrien des Droits de l’Homme ».

Comment qualifiait-on chez nous pendant l’Occupation la radio et les journaux inféodés à l’ennemi du peuple et de la nation ? « Radio Paris est allemand ».

Même si, et beaucoup d’entre nous ont conscience que ce n’est pas le cas, Bachar Al Assad était bien le dictateur affirmé par les médias du système, les Syriens qui refusent l’agression de leur pays souverain par des hordes étrangères seraient-ils pour autant des suppôts de cette prétendue dictature ?

La France et l’Angleterre sont entrées en guerre pour défendre la Pologne de Pilsudski, qui coopérait juste avant avec Hitler ; les millions de personnes qui ont dénoncé les guerres US contre l’Irak soutenaient le peuple irakien agressé et pas nécessairement Saddam Hussein.

Comment ose-t-on parler de « la communauté internationale », comme si elle était unie ou majoritaire, alors que les réunions organisées par l’OTAN et les émirats et rassemblant de pseudo « amis de la Syrie », concernent moins de population que la dernière réunion de Téhéran, le jeudi 9 août 2012, où plus de la moitié de la population mondiale était représentée ? Cette majorité des peuples, n’en déplaise aux pseudos « humanitaires » ou aux « bobos de gauche ou de droite », dénonce l’alliance agressive de l’OTAN, des euro occidentalistes, du Japon avec des émirs et djihadistes du Proche-Orient. Les peuples prennent conscience du risque grandissant de guerre mondiale qui ne pourrait être que nucléaire. Ils n’acceptent plus les guerres d’agression déclenchées sous des prétextes aussi divers que mensongers comme en Irak, Afghanistan (il n’y eut aucun ultimatum ni déclaration de guerre), Yougoslavie, Côte d’Ivoire, Libye, et qui aujourd’hui avec la Syrie servirait de détonateur à une conflagration généralisée.

Si la France officielle installée dans une logique de guerre et qui déjà soutient de différentes manières l’agression extérieure, notamment en fournissant des armements et des spécialistes aux extrémistes aux origines diverses, franchissait le pas de la guerre ouverte que certains réclament dans ses rangs, alors nous nous trouverions du mauvais coté, celui des fauteurs de guerre que nous imposent les politiques, les journalistes et les « élites » autoproclamées qui monopolisent le pouvoir au détriment de la souveraineté populaire.

Nous, organisations et citoyens d’horizons divers, de sensibilités différentes, estimons avoir le devoir d’alerter sur le péril imminent qui menace non seulement l’honneur et les valeurs de la France, les principes de notre République, mais également, au-delà, notre sécurité, notre vie et celle de nos enfants. Au nom de la paix et du respect de ces valeurs, nous demandons que cesse cette agression contre la Syrie, afin de briser l’engrenage d’une nouvelle guerre mondiale, que seuls les peuples peuvent empêcher.


Cet appel ouvert à la signature des citoyens qui souhaitent contribuer à cette initiative, est initié par le Bureau national du Comité Valmy ainsi que par des personnalités et des militants d’organisations et de sensibilités diverses.

La liste des premiers signataires sera publiée ultérieurement.

Contact et signatures :
Claude Beaulieu
info@comite-valmy.org

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2760 http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2760

 

http://www.alterinfo.net/Appel-a-faire-cesser-l-agression-contre-la-Syrie-et-a-refuser-la-participation-de-la-France-a-celle-ci_a80393.html

 

.

Partager cet article
Repost0
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 18:57

 

 

 

 

Iran versus USA
en termes de dangerosité !

jeudi 9 août 2012


Nos amis canadiens nous envoient ce tableau comparatif,

qui dresse la liste des pays attaqués par l’Iran et par les Etats-Unis,

avec le commentaire suivant :

"Un bon croquis vaut parfois mieux qu’un long discours" !

 

Dangérosité

 

 

Pays attaqués par des bombardements, des actes de sabotage

ou des tentatives de renversement des gouvernements

depuis la seconde guerre mondiale.

 


 

Score des attaques : Iran : 0 - USA : 51.


http://www.europalestine.com/spip.php?article7533

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 18:36

 

Des membres des forces de sécurité égyptiennes en position durant une opération dans le Sinaï, le 8 août 2012

http://www.20minutes.fr/monde/egypte/984381-attaque-sinai-met-fin-lune-miel-entre-egypte-hamas

 

GAZA - Égypte- Israël
  
Attaque du Sinaï = coup monté.
  
 
Bonjour à toutes et à tous,
 
L'armée égyptienne est toujours au pouvoir, et est toujours financée par les USA. Et est donc toujours alliée avec israël !
 
Rien d'essentiel n'a changé depuis l'éviction de Moubarak.
 
Personne à Gaza n'avait intérêt à se fâcher avec l'Egypte !
 
À qui profite le crime sinon à Israël ? !
 
Il est évident que l'attaque des gardes frontières égyptiens dans le Sinaï "par des islamistes radicaux" est un coup monté de toutes pièces, d'un commun accord entre l'armée égyptienne et la CIA et le Mossad, pour justifier auprès de la population égyptienne la fermeture du terminal de Rafah et la fermeture des tunnels de ravitaillement.
 
Il fallait fermer tout ça, mais il fallait en même temps maintenir l'illusion que quelque chose a changé depuis la "révolution". Les dirigeants des Frères musulmans sont à la solde de la CIA, mais la base de ce mouvement ne le sait pas et doit rester dans l'ignorance, et il ne faut pas qu'elle se révolte contre ses dirigeants. Cela serait dangereux ! Par conséquent, il fallait une excuse pour fermer les tunnels et le terminal. Comme ils n'en avaient aucune, ils en ont fabriqué une. Voilà tout ! C'est évident !
 
 
Bien à vous,
do
.
.
Guerres : Echos dissidents
..

 

.

Le Rapport Anti-Empire
par William BLUM
Afghanistan dans les années 80 et 90... Bosnie et Kosovo dans les années 90... Libye en 2011... Syrie en 2012... Lors de conflits armés dans chacun de ces pays, les Etats-Unis et Al-Qaeda (ou une de ses filiales) se sont retrouvés dans le même camp. (1) Que faut-il donc penser de la « guerre contre le terrorisme » des Etats-Unis ? Dans chaque cas, l’objectif des Etats-Unis était un changement de régime : renverser des communistes (ou des « communistes »), des Serbes, Slobodan Milosevic, Moammar (...) lire la suite
.
par Hend Kortam
Une organisation à base suédoise se lance dans un voyage en mer avec l’espoir de sensibiliser les consciences sur la situation désespérée des Gazaouis. Le Estelle, bateau qui a pris la mer pour briser le blocus de Gaza, a commencé sa traversée en partant de Suède. Cette dernière initiative en date pour briser le siège est organisée par l’organisation Un Bateau pour Gaza, basée en Suède et aidée par une coalition qui s’appelle Flottille de la Liberté III. Les organisations qui aident le collectif Un (...) lire la suite
.
Entretien avec Karin Leukefeld, journaliste indépendante allemande installée en Syrie
par Karin Leukefeld
Mme Leukefeld, on entend constamment dans les médias que les insurgés se seraient désormais emparés de la capitale syrienne, qui serait « libérée ». Comment cette libération est vécue par la population syrienne ? Comment la population syrienne perçoit-elle ces insurgés ? Tout d’abord, je dois dire que cette représentation n’est pas tout à fait correcte. Damas est une ville de plusieurs millions d’habitants, près de deux millions dans le centre, quatre millions environ dans la banlieue. Les insurgés sont (...) lire la suite
.
par Shamus COOKE
Un revirement fascinant s’est opéré dans les médias-systèmes étasuniens : Au bout d’un an de propagande anti-syrienne et de mensonges, des bribes de la vérité commencent à être révélées au public. Il se peut que ce soit trop peu et trop tard : le pays se débat dans un cauchemar de nettoyage ethnique religieux et de massacres. Après avoir incité à la guerre sans discontinuer, le New York Times s’est donné une seconde pour essuyer le sang de ses mains avant de se mettre à décrire le véritable état des choses (...) lire la suite
.
par Guillaume DE ROUVILLE
Comme nous le montrent les conflits en Libye et en Syrie, les démocraties occidentales peuvent instrumentaliser le terrorisme islamique avec leurs alliés d’Arabie saoudite et du Qatar, provoquer et entretenir des guerres civiles dans des pays en paix, se rendre coupables de crimes contre l’humanité pour accomplir les objectifs géostratégiques de leurs élites libérales, sans que leurs opinions publiques ne s’en émeuvent outre mesure. Cette atonie de l’opinion publique occidentale s’explique en partie (...) lire la suite
.
par Noam CHOMSKY
L’anniversaire d’Hiroshima, le 6 août, devrait être une jour d’amère réflexion, non seulement sur les terribles évènements de ce jour de 1945 mais aussi sur ce qu’ils nous ont révélé : à savoir que les êtres humains, dans leur effort incessant pour augmenter leurs capacités destructives ont finalement trouvé un moyen de s’approcher de la limite ultime. Cette année, les cérémonies de commémoration ont un sens particulier. Elles ont lieu peu avant le 50ième anniversaire du "moment le plus dangereux de l’histoire (...) lire la suite
.
Il suffit d’une course poursuite, d’une intervention un peu musclée, d’un jet de pierre, pour ramener des images
.
par Laurent BONELLI
Comment un certain traitement de la sécurité s’est-il imposé ? Quelles ont-été les modalités de ce traitement à la télévision, en particulier dans les magazines télévisés ? À ces deux questions, l’ouvrage de Laurent Bonelli – La France a peur [1] - apporte des réponses. Si l’enquête qu’il propose s’arrête en 2005, il ne fait aucun doute que, pour l’essentiel, elles valent pour les années qui ont suivi. Nous publions donc, avec l’accord de l’auteur, deux articles extraits de son livre. Le premier – « Les médias (...) lire la suite

 

par André BOUNY
Le 10 août est la Journée des victimes de l’Agent Orange, 2012, le 51ème anniversaire du premier épandage. Les années passent, la dioxine demeure. De nouvelles victimes naissent tandis que d’autres meurent. Voici comment les victimes de l’Agent Orange sont otages des géostratégies du monde et des firmes multinationales. Les États-Unis tergiversent, refusant de reconnaitre leur responsabilité dans le crime de l’Agent Orange. Il y a plusieurs années, ils évoquèrent l’étude d’un projet visant à dépolluer (...) lire la suite
.
par Robert J. Burrowes
La récente tuerie du Colorado (sans parler des guerres en cours et autres formes de violence dans le monde) soulève à nouveau la question "Pourquoi les êtres humains sont-ils violents ?" Sommes-nous génétiquement programmés pour être violents ? La société nous enseigne-t-elle la violence ? Ou y a-t-il simplement des individus "psychotiques" ? La question la plus importante est peut-être : est-il possible de mettre fin à la violence humaine ? Du fait que deux de mes oncles sont morts pendant la (...) lire la suite
.
Guy Delorme :
.
.
.
On a appris, de source OSDH, la défection du Premier ministre syrien, nommé en juin dernier par Bachar al-Assad, Riad Hijab : la télévision syrienne a...
http://www.voltairenet.org/
.
(Thierry Meyssan)
Jeroen Oerlemans, le photographe néerlandais enlevé en Syrie et libéré jeudi, a été retenu dans un camp « jihadiste » où aucun Syrien n’était présent,
.
Sur le Réseau Voltaire :
.
Par Thierry Meyssan
par Salim Lamrani
.
.
.
« Horizons et débats », 12e année, n° 32, 6 août 2012
Il y a longtemps que la guerre contre l’Iran a commencé
Partenaires, 6 août 2012
« Tendances de l’Orient »
.
La résistance de l’État syrien s’organise
par Pierre Khalaf, Partenaires, 6 août 2012
« Horizons et débats », 12e année, n° 31, 30 juillet 2012
.
L’objectif est toujours le même : faire la paix
Partenaires, 30 juillet 2012
« Tendances de l’Orient »
.
Assad en 2012 comme Nasser en 1956
par Pierre Khalaf, Partenaires, 30 juillet 2012
Tous ces articles sont ici :
www.voltairenet.org/

.
Syrie, FR2 : Martine Laroche-Joubert, porte-parole des « rebelles »
.
Syrie : Martine Laroche-Joubert, porte-parole des « rebelles »
Autres articles
Martine Laroche-Joubert se prétend journaliste à France 2, mais c’est faux : elle est la porte-parole des « rebelles », et, appliquant le cahier des charges que lui a fixé sa chaîne, elle ne rend pas compte de la situation en Syrie, mais transmet les commandes des « rebelles ».

Á Alep, où ils ont tenté de créer une base avec la complicité de la Turquie, elle se plaint des bombardements de l’armée syrienne : « de vieux Mig soviétiques » précise l’experte. Son idéal serait une « zone d’exclusion aérienne », comme en Libye, mais ça va pas être possible !

Alors elle demande, au nom de ses « rebelles », au moins des missiles sol-air ! C’est quand même bien la moindre des choses qu’on pourrait leur offrir ! Parce que les « rebelles » n’ont que des armes « prises à l’ennemi ». Bien sûr, elle a un petit doute, vu la proximité de la frontière turque, mais des missiles, ce serait rudement bien !

Elle a déjà sévi en Irak, en Libye, et maintenant, d’une mine sévère, elle se met au service de l’Empire dans son agression contre la Syrie.

Ce sont ces journalistes, ayant dans le cœur la haine des peuples, qui montent à l’assaut de la désinformation.

D.R.

http://www.resistance-politique.fr/
.
http://www.alterinfo.net/Syrie-Martine-Laroche-Joubert-porte-parole-des-rebelles_a79985.html

 

 

VIDEO ici :

 

Attaque du Sinaï : Coup monté. Et autres mensonges guerres (Syrie...)

.
« Après la fragmentation de la Syrie,
viendra le tour du Liban... »
11/08/2012

Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon a affirmé hier que le Liban connaîtra le même sort que la Syrie si elle finit par être divisée, a rapporté la radio militaire israélienne.

Il faut dire que des experts prédisent que si le président syrien venait à perdre le contrôle de Damas, il pourrait être tenté de trouver refuge chez les alaouites dans les montagnes du nord de la Syrie où, selon l’opposition, il aurait déjà stocké des armes. Le roi Abdallah II de Jordanie avait d’ailleurs mis en garde mardi dernier contre un tel scénario qu’il a qualifié de « catastrophique. J’ai le sentiment que si Bachar el-Assad ne peut pas diriger la Grande Syrie, alors peut-être que le plan B est une enclave alaouite », avait-il prédit. « Je pense que ce serait pour nous le pire des scénarios, parce que cela signifierait alors une division de la Syrie. Si elle implosait, cela entraînerait des problèmes que nous mettrions des décennies à résoudre », avait-il martelé.
 

Lire aussi

Israël pourrait frapper l’Iran avant novembre

 

..
IRAN : 

 

.
.
Syrie - Hollande camoufle-t-il sa guerre
en opération bumanitaire ?
  
Laos - exemple d'une guerre camouflée
en opération humanitaire
  
 
.
(Pour voir la vidéo Arte sur le laos cliquer ci-dessus)

La CIA s'est déguisée en organisme humanitaire pour faire en secret sa guerre et sa propagande. Si l'on veut comprendre les guerres du XXIe siècle, il faut avoir vu cette vidéo bourrée de témoignages de diverses origines.

Bonjour à toutes et à tous,
Avant tout, je vous invite à voir la vidéo dont j'ai indiqué le lien ci-dessus. Il FAUT avoir vu cette vidéo, même si vous ne lisez pas mes commentaires !

Les Américains n'étaient chez eux ni au Laos ni au Vietnam ; ils n'avaient rien à y faire !

Dans la vidéo que je vous propose, l'on entend aussi parler des H'mong utilisés comme mercenaires par les Amerloques, et des rapports entre CIA et opium.

La guerre américaine du Laos a duré de nombreuses années avant que certains apprennent son existence. Cela prouve par l'exemple que les "complots" peuvent exister sans être trop vite démasqués.

Même le congrès américain ignorait totalement les agissements du gouvernement au Laos !

Pendant 9 ans, il y eut au Laos une attaque aérienne américaine toutes les 8 minutes !

Ils tiraient sur tout ce qui bougeait.

Ils utilisèrent des enfants laotiens pour faire la guerre.

Les Amerloques ont voulu imposer la "démocratie" occidentale aux Laotiens ; mais, ceux-ci étaient de sales anarchistes qui refusaient d'obéir, et qui vivaient traditionnellement, depuis la nuit des temps, selon le communisme primitif décrit par Marx et Engels. Les Laotiens n'avaient nul besoin de gouvernement ; et encore moins d'un gouvernement régi par les règles de la prétendue "démocratie" occidentale.

Pour mener ses opérations de guerre et de propagande au Laos, la CIA s'était déguisée en organisme humanitaire. Aujourd'hui, François Hollande prétend mener une opération humanitaire auprès des Syriens.

François Hollande n'est-il rien de plus qu'un vulgaire sioniste au service de l'impérialisme américain ?

Si, dans quelques temps, les prétendus "opposants syriens" reprennent du poil de la bête, nous saurons que la réponse à notre question est OUI ! et qu'Hollande a camouflé une opération de guerre et de propagande en opération humanitaire.

De toute façon, qu'il soit bien clair qu'en aucun cas l'opération française menée soit-disant "exclusivement auprès des réfugiés syriens" ne sera qu'humanitaire. Il y aura de toute évidence auprès de ceux-ci au minimum une intense propagande mensongère anti-Bachar el-Assad. La question est de savoir si la France ira jusqu'à les inciter à revenir en Syrie servir de mercenaires, et si elle les armera, les formera, les encadrera, et si des agents français les accompagneront en Syrie pour leur servir de supérieurs hiérarchiques pour faire la guerre.

Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip

Article complet et vidéo INDISPENSABLE au lien ci-dessous :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4429

 

.

Syrie: "l'incroyable capacité de résistance du régime d'Assad" (qui ne cesse de surprendre les terroristes de l'OTAN)

 

Syrie: Comment Salaheddine est tombé

 

.

 

Il suffit de voir qui les Médias français (dirigés par des Industriels de l'Armement) interviewent pour la Syrie : Toujours les adversaires du Régime, jamais ses partisans (en fait une grande partie du peuple syrien, et notamment tous les chrétiens §) , eva

 

§ Lettre ouverte d’un prêtre arabe de Syrie à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI
12 août 2012 | .

.

michelle jeune

 

Sur le blog politique de la talentueuse écrivain Michelle MEYER, un destin à découvrir par tous (voir sa fiche Wikipedia), une grande dame de l'Edition engagée
.

 

http://michellemeyerpol.canalblog.com/   - cliquer sur LINK

link

 

.

Le "cri" de Lucien Pons

sur Marianne (commentaire)

 

.

Je suis scandalisé et agacé par la déferlante en faveur de ces fameux combattants de la liberté qui ont déjà si bien opéré en Libye, en Irak et en de nombreux autres pays. Les forces du bien, islamo atlantistes répandent partout la bonne parole ultralibérale. Pour eux la liberté serait donc synonyme de malheur et de mort. Pour ces chevaliers des temps modernes, en fait pour ces chevaliers de l’apocalypse, l'émancipation passe par la charia.

Les femmes, ces créatures du mal, doivent se soumettre à l'autorité suprême de l’homme et accepter de se voiler sous la menace. La vague impressionnante de femmes voilées dans notre pays devrait nous faire réfléchir quant à la démarche de ces adeptes du libre marché. Pour eux, le communautarisme est un allié indispensable pour créer des métastases dans le corps social. Les alliés objectifs de la stratégie de choc, sont soutenus et armés en prêcheurs intégristes par les pires régimes du moyen orient. Dans les monarchies du Golfe, pas question de liberté, pas question de démocratie, ils ont écrasé dans le sang le printemps arabe du Bahreïn, sans susciter la moindre émotion parmi la caste bien-pensante occidentale. Monsieur Botul, alias BHL, n’a pas levé d’armée pour venir en aide à ces personnes éprises de liberté.

La manipulation mentale est une arme absolue, comme dans le meilleur des mondes on sacrifie aux rituels démocratiques tout en confisquant les vrais pouvoirs aux élus du peuple.


Nous devrions nous interroger sur la constance de l'alignement de notre politique étrangère sur les pires travers de l'alliance atlantique. Pourquoi ne parle-t-on pas de la sortie de la France du gouvernement intégré de l'OTAN? Pourquoi notre indépendance ne fait-elle pas parti des sujets offerts aux débats ? Pourquoi cette armée de supplétifs doit garantir la suprématie de l'empire américain partout dans le monde ? Je crois me souvenir que cette alliance a été crée au départ pour protéger chaque pays membre d'une agression extérieure. En quoi la Libye menaçait-elle un des pays de l'alliance? En quoi l'Irak, la Serbie, etc..., mettaient-ils en danger les intérêts vitaux d'un de ses membres?

Pour en revenir à la Syrie, j'en ai par dessus la tête de voir la presque totalité des média se transformer en officine de propagande en faveur du renversement du régime actuel.


La plupart des observateurs indépendants, la plupart des journalistes étrangers, mettent en avant la présence de groupes armés violents qui sèment la terreur, la désolation et la mort auprès de la population civile. La présence de mercenaires d'Al-Quaïda au sein de l’armée de libération de la Syrie est une information donnée par beaucoup de journalistes étrangers. Je vous invite à lire le reportage du journaliste britannique, Alex Thomson, concernant son expérience personnelle sur l’attitude des rebelles à propos des reporters étrangers utilisés à des fins de propagande. Son témoignage personnel, « Syrie : Journalistes envoyés à la mort par les rebelles (Channel 4) » par Alex Thomson.
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31374

Dans les grands média français, nos grands reporters se contentent de filtrer les informations et de répéter à satiété la litanie selon laquelle le président Bachar El Assad massacrerait sa population dans un accès de folie meurtrière.

Afin d'enfumer un peu plus le bon peuple on met en avant des fameuses ONG, telles "Human Rights Watch" ou bien le site pétitionnaire "Avaaz", afin de conforter les certitudes que nous devons tous avoir. Le seul problème est que ces belles officines sont des têtes de pont de la CIA afin de manipuler les opinions publiques à travers le monde. L'une d'entre elles a-t-elle déjà engagé une quelconque action en faveur des indignés du Québec, d'Espagne, d'Israël, ou d'ailleurs? Cherchez bien, la réponse est non. Le calme plat est la seule réponse envisagée dans ce cas.

Comment se fait-il que les média dominants ne cherchent pas à nous informer? Pourquoi leurs préoccupations sont-elles seulement bellicistes en faveur des lobbys du complexe militaro financier, états-uniens de préférence? La polémique autour du rôle de Thalès est éloquente dans l’article de Marianne. Thalès est un concurrent sérieux il convient de prendre sa place.

J'attendrais des grands média qu'ils m'informent.
J'attendrais des grands média qu’ils fassent des enquêtes sérieuses.
J'attendrais des grands média qu'ils n'essaient pas de manipuler les citoyens.
J'attendrais des grands média qu'ils agissent en faveur de la paix.
J'attendrais des grands média qu'ils favorisent les manifestations citoyennes en faveur de la paix dans le monde.

Hélas, rien de cela ne nous est proposé, seul un salmigondis de mensonges plus ou moins forts est servi en pâture au public, afin de le transformer en va-t-en-guerre.

Comment peut-on se plaindre encore que la grande presse va mal, que les citoyens délaissent les canaux officiels de l’information, tout en servant cette soupe de propagande quotidienne?

Les grands journalistes existent. Ils sont épris de l’éthique d’Albert Londres. Ils veulent informer, analyser, recouper, en un mot exercer leur métier normalement. Il est insupportable que les intérêts des oligarchies leur imposent le silence.

 

Posté par Lucien PONS le 16/06/2012 20:22

 

http://www.marianne2.fr/Syrie-malgre-les-massacres-le-commerce-des-armes-continue_a219677.html?com&order=2&start=20#comments

 

http://michellemeyerpol.canalblog.com/

 

.

 

Derniers messages sur son blog
.

.

.

Nicolas Sarkozy et BHL à l’unisson :

"il faut intervenir militairement en Syrie"


Trois mois après sa défaite électorale, Nicolas Sarkozy (en photo avec Bernard-Henri Levy) fait déjà parler de lui. L’entretien téléphonique d'une quarantaine de minutes mardi soir (28 août, NDLR)…

Pour lire la suite cliquez ici

 

.

Syrie: Comment Salaheddine est tombé

inv

M. Hollande, cessez de soutenir le terrorisme, libérez Yara !

.http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EFuuZkEAkyXEBbWWAp.shtml

 

.

 

.

Partager cet article
Repost0
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 18:20

 

Jérusalem. Copyright Reuters

 

À La Une

Israël pourrait frapper l’Iran
avant novembre

 

11/08/2012
.


Nucléaire Une possible attaque militaire de l’État hébreu contre les infrastructures nucléaires de l’Iran faisait à nouveau les gros titres de la presse israélienne hier, au lendemain de déclarations du ministre de la Défense Ehud Barak qualifiant cette éventualité d’« urgente ».


Le quotidien à gros tirage Yediot Aharonot titrait ainsi « Netanyahu et Barak déterminés à attaquer l’Iran à l’automne ». Selon Nahum Barnea et Shimon Shiffer, deux plumes historiques du journal, si le Premier ministre Benjamin Netanyahu et M. Barak pouvaient décider seuls, ils lanceraient une attaque « au début de l’automne, même avant les élections américaines » prévues en novembre. « Le fait que ces deux personnalités (...) sont déterminées à prendre cette décision est très important », écrivent-ils. « Il n’en reste pas moins qu’aucun responsable, ni de l’armée ni dans les milieux de la Défense, pas même le président, ne soutient l’idée d’une attaque israélienne », soulignent-ils toutefois. Le quotidien Haaretz ouvre quant à lui son édition du week-end par les mises en garde d’un responsable qui estime, sous le couvert de l’anonymat, qu’Israël est encore plus en danger qu’à la veille de la guerre de 1967. Le Maariv fait sa une sur un sondage révélant que 37 % des Israéliens pensent qu’un Iran nucléaire pourrait conduire à un « deuxième Holocauste ». En outre, 41 % des Israéliens pensent que les seules pressions diplomatiques ne pourront pas faire renoncer les Iraniens à se doter de l’arme nucléaire.

.

.
Ban « prévenu »


M. Netanyahu a déjà prévenu que des armes de destruction massive aux mains des « ayatollahs iraniens » pourrait mener à « un autre génocide », tandis que le président Shimon Peres a estimé que son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad « menaçait d’une nouvelle Shoah », le mot hébreu signifiant holocauste. Israël, seule puissance nucléaire – officieuse – de la région, estime que son existence serait menacée si Téhéran disposait de la bombe atomique. Les États-Unis, à l’approche de la présidentielle, privilégient le renforcement des sanctions contre Téhéran et de récentes visites de responsables américains dans l’État hébreu laisse penser que Washington tente de dissuader Israël de lancer une attaque. Hier, M. Netanyahu a demandé au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, de ne pas se rendre en Iran pour le sommet des pays non alignés prévu à la fin du mois, estimant que cette visite serait « une grosse erreur ». Lors d’un entretien téléphonique avec M. Ban, « le Premier ministre (...) a dit qu’il ne voyait aucune raison à sa visite dans un pays où les dirigeants sont antisémites et ont pour objectif de détruire Israël », selon un communiqué du bureau de M. Netanyahu. « Même si cela n’est pas votre intention, votre visite en Iran donnera de la légitimité à un régime qui constitue la plus grande menace pour la paix et la sécurité dans le monde », a encore estimé M. Netanyahu. L’agence IRNA a rapporté dimanche que M. Ban avait accepté une invitation à se rendre au sommet du Mouvement des non-alignés, organisé les 30 et 31 août à Téhéran. L’ONU n’a ni confirmé ni démenti cette information.

Défense antimissiles


Par ailleurs, des experts militaires ont indiqué que la livraison d’un système de défense antimissile amélioré à l’armée israélienne vise à répondre à de nouvelles menaces posées par l’Iran et la Syrie. Ce système Arrow II (Flèche ou encore Hetz en hébreu) est conçu aujourd’hui spécifiquement pour neutraliser les missiles balistiques iraniens et syriens. Considéré comme l’un des systèmes antibalistiques les plus perfectionnés au monde, il avait été initialement développé pour faire face à la menace de missiles venus de Syrie, d’Arabie saoudite et d’Irak. Mais avec la montée des tensions autour du programme nucléaire iranien et la guerre civile en cours en Syrie, ses objectifs se sont déplacés. Le nouveau dispositif intègre une nouvelle génération de radars et de technologies qui seront synchronisés aux systèmes américains stationnés dans la région. Pour des observateurs, l’annonce d’une amélioration des capacités du système antimissile s’apparente à une nouvelle étape dans la course technologique engagée par l’État hébreu et l’Iran dans la région. Mais cette analyse est contestée par d’autres experts israéliens.
     (Source : agences)

Retour à l'article principal

 

 

La France se prépare à une évacuation de ses ressortissants en Israël

12 août 2012 Posté par benji sous Géopolitique

.

Avec l’affaire Mohammed Merah, Israël voulait voir rappliquer tous les juifs de France, avec l’imminent conflit iranien, la France se prépare à évacuer 200 000 ressortissants français vivant en Israël, c’est une partie de yoyo qui s’est enclenché, reste à savoir qui tiens la ficelle… ;)

Jérusalem. Copyright Reuters
Jérusalem. Copyright Reuters
Selon des sources diplomatiques, un plan d’évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point dans le contexte de menaces croissantes de conflit avec l’Iran.

Un plan d’évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point pour faire face à la montée des périls. Objectif : ne pas être pris au dépourvu au cas où un déluge de missiles équipés d’armes conventionnelles ou non-conventionnelles tirés par l’Iran ou le Hezbollah libanais s’abatteraient sur le territoire israélien. Parmi les scénario de sauvetage envisagé par les diplomates figure un départ des ressortissants français à bord de petites embarcations rejoignant ensuite des navires de guerre français croisant au large du port de Jaffa, près de Tel Aviv. Pour compléter le dispositif, plusieurs dizaines de Français ont été désignés pour servir de coordinateurs afin de relayer les consignes pour l’organisation de l’évacuation, les lieux de rassemblements et les procédures à suivre ainsi que les coordonnées des personnes à contacter.

Responsables chargés d’une zone


Ces responsables, sous la responsabilité d’une « cellule de crise » à l’ambassade de Tel Aviv, seront chargés d’une zone particulière déterminée en fonction du nombre de francophones. Parmi les localités prioritaires figurent Jérusalem, Tel Aviv, le port d’Ashdod dans le sud du pays et Netanya une station balnéaire située au nord de Tel Aviv très appréciée des Français. Histoire de dédramatiser, les diplomates français affirment que l’ensemble de ces préparatifs n’ont rien d’exceptionnel et s’intègre dans des programmes de sauvetage de Français à l’étranger « régulièrement mis à jour ».

 

Menaces de guerre


Seule certitude en tout cas : ces mesures de précautions ont été prises à la suite des menaces de guerre. Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien et son ministre de la Défense Ehud Barak ne cessent d’agiter la menace d’une attaque contre les installations nucléaires de l’Iran accusé de chercher à détruire l’Etat hébreu. Si ce scénario devait devenir réalité, il ne fait aucun doute que l’Iran doté de missiles à longue portée, contre-attaquerait. La milice chiite libanaise du Hezbollah, armée en grande partie par l’Iran, pourrait également participer à des représailles en tirant des milliers de roquettes et de missiles sur la Galilée dans le nord d’Israël. Les experts du ministère de la Défense ont évalué à «200 à 300 » le nombre de morts parmi les civils que de telles attaques de missiles pourraient provoquer. En 1991, lors de la première du Golfe, l’Irak de Saddam Hussein avait tiré 39 missiles Scud notamment vers Tel Aviv où sont installés le ministère de la Défense et le siège de l’état major de l’armée. Ces attaques, qui avaient contraint les Israéliens à se calfeutrer chez eux ou à se réfugier dans des abris, avaient provoqué d’importants dégâts, une paralysie partielle de l’activité économique pendant plusieurs semaines, mais sans faire faire de victimes directes.

 

Source: latribune.fr

 

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/08/12/la-france-se-prepare-a-une-evacuation-de-ses-ressortissants-en-israel/

Si ce sont des « Français » comme Sarko, Hollande Attali BHL et Valls, on comprend qu’il faille les sortir du merdier qu’ils ont fabriqué. Et les autres là ? Ceux qu’ils ont déplacé des balkans ? Ils ont le droit de crever ?

Partager cet article
Repost0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 06:18

 

Lundi 6 août 2012

 

dimanche 5 août 2012

Le Grand Jeu afghan, les USA et l'OTAN

 

le gros trait noir indique l'ancienne route de la soie
C'est une nouvelle Route de la Soie que les Puissances veulent remettre en place, à leur profit (pétrole, gaz), à partir du gisement très prometteur de Mary, au Tukménistan (l'ancienne Merw).
Bien entendu, pour eux pas question que cette manne profite à l'Iran, à la Russie, ou pire encore à la Chine dont le déficit en sources d'énergie est bien connu. C'est à la fois stratégique, et bénéfique. Or, cette ville qui fut l'un des jalons de la Route de la Soie au Moyen Âge est profondément continentale, dans un pays enclavé entre le Kazakhstan et l'Iran, qui contrôle la mer Caspienne. Impossible par exemple de raccorder un oléoduc sous-marin à Bakou. Et au sud-est, c'est l'Afghanistan...
Par ce pays-là, il est possible d'accéder à l'océan, en l'occurrence le Golfe d'Oman, via un Pakistan plus ou moins favorable (oui, les mains tordues dans le dos, cela existe aussi en relations internationales). La solution fut donc de s'assurer au moins une certaine neutralité de l'Afghanistan, au cours de manœuvres plus militaires que diplomatiques, dignes de ce Grand Jeu dont Rudyard Kipling avait révélé les méandres plus ou moins saumâtres dans Kim. Il s'agit toujours de contrer la Russie, mais aussi une Chine plus dangereuse encore. Et bien sûr l'Iran, qui prend bien de la place aussi bien de ce côté-là que face à l'Arabie Saoudite, aux Émirats, Bahrein, le Qatar...
Le prétexte fut donc de donner aux Afghans, en particulier Patchounes, des armes pour lutter contre un envahisseur russe qui voulait recouvrer l'influence qu'il avait auparavant sur ce pays, influence menacée par un coup d'État. La nature montagneuse du pays signera l'échec des Russes, échec qui ne sera pas pour rien dans la chute de l'URSS.
Cependant, les Patchounes armés, souvent très religieux (Talibans, "étudiants" des madrassas), reprirent la lutte à leur compte, galvanisés par Oussama Ben Laden, saoudien en fuite, et le Mollah Omar, l'un des principaux chefs religieux. Ils s'opposaient aux combattants du nord, plus pro-occidentaux, et au commandant Massoud qui fut assassiné. Les USA, sentant ce pays et ses possibilités géostratégiques leur échapper, envahirent alors l'Afghanistan avec les autres troupes de l'OTAN. Ils établirent alors un régime fantoche, qui perdure malgré son peu d'influence dans le pays. Mais les troupes étrangères commencent à en partir désormais... et rien n'est vraiment résolu pour les ambitions US.
Les oléoducs et gazoducs doivent passer impérativement (dans l'esprit des dirigeants US) par l'Afghanistan pour rejoindre au sud le port pakistanais de Gwadar, à deux pas de l'Iran. Les puissances occidentales pourront-elle, au mépris du droit international, continuer à contrôler suffisamment un Afghanistan où les Patchounes sont majoritaires qui, objectivement, les rejette, et un Pakistan dont les zones limitrophes avec ce pays, sont un no man's land ouvertement hostiles ?
oléoduc en Asie centrale
Le cas est d'autant plus difficile, que l'Afghanistan est producteur de pavot. Quand les Talibans s'en étaient rendus maîtres, ils avaient massivement détruit ces plantations qui les horrifiaient pour les effets pernicieux de leurs produits. Envahissant le terrain, les autorités US avaient obligé les paysans à recommencer cette culture, à leur propre bénéfice (CIA contre FBI, qui lutte contre la drogue). Les Marines partis, cette source de fonds pour les activités subversives de la CIA pourrait bien se tarir.
Malgré leur échec patent aussi bien sur le terrain que politiquement, les USA abandonneront-ils cette contrée ? Eux partis, le Pakistan pourrait bien leur fermer la porte lui aussi. Et le gouvernement de Karzai, le président "élu" mais contesté, saura-t-il conserver suffisamment d'influence pour obliger les Afghans à coopérer à l'acheminement d'un carburant dont ils ne peuvent attendre aucun bénéfice ? Il est permis d'en douter.
Le "Grand Jeu" continue. La Route de la Soie nouvelle formule ne peut plus passer par les contrées d'autrefois. Malgré sa puissance armée, Washington pourrait connaître l'échec. Allons, les paris sont ouverts : Uncle Sam ne pourrait-il pas concocter un de ces petits attentats délicieusement orchestrés dont il a le secret, afin d'avoir un prétexte pour rester ? Quand il s'agit de sa stratégie militaro-financière, le beau pays de Lincoln sait ouvrir largement les cordons de sa bourse, quitte à laisser mourir de faim ou de violences policières ses propres habitants.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives