Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 03:56

 

pays-baltes-et-OTAN..

 

.

L’Ukraine dérive-t-elle vers la guerre civile et une confrontation des grandes puissances?

           
ue-ukraine-russie

Les gens demandent des solutions, mais aucune solution n’est possible dans un monde désinformé. Presque partout les populations sont insatisfaites, mais elles sont peu nombreuses à comprendre ce qui se passe réellement. Avant de trouver des solutions, les gens doivent savoir la vérité sur les problèmes. Pour les rares personnes enclines à servir de messagers, il s’agit d’une tâche ingrate.

L’hypothèse selon laquelle l’être humain est rationnel est fausse. Les humains sont des créatures émotionnelles, pas des M. Spock de Star Trek. Les humains ont le cerveau lavé par l’enculturation et l’endoctrinement. Les patriotes répondent avec hostilité à toute critique de leurs gouvernements, de leur pays, de leurs espoirs et de leurs illusions. Leurs émotions étouffent les faits, lorsque ces derniers les atteignent. Les aspirations et les fantasmes l’emportent sur la vérité. La plupart des gens veulent qu’on leur dise ce qu’ils ont envie d’entendre. En conséquence, ils sont toujours crédules, leurs illusions et leur aveuglement en font des victimes faciles de la propagande. Cela est vrai à tous les niveaux de la société, même chez les leaders.

Voilà ce dont nous sommes témoins aujourd’hui dans l’ouest de l’Ukraine où un mélange d’étudiant ridicules, des pions dans la marche de Washington vers l’hégémonie mondiale, avec des manifestants  payés pour manifester et des éléments fascistes parmi les ultranationalistes bouleversent l’Ukraine et risquent de déclencher une guerre mondiale mortelle.


Bien des manifestants sont des chômeurs qui font là de l’argent facile. Ce sont les stupides idéalistes qui détruisent l’indépendance de leur pays. Victoria Nuland, la secrétaire d’État adjoint néoconservatrice, aspirant à l’hégémonie mondiale des États-Unis, a dit aux Ukrainiens le 13 décembre dernier ce qui les attendait, mais les manifestants, dans leur délire, ne l’ont pas entendue.

Dans un discours de 8 minutes et 46 secondes au National Press Club, parrainé par la fondation US-Ukraine, Chevron et le groupe de lobbyisme Ukraine in Washington, Nuland s’est vantée que Washington avait dépensé 5 milliards de dollars pour fomenter l’agitation visant à amener l’Ukraine dans l’UE. Une fois capturée par l’UE, l’Ukraine serait « aidée » par l’Occident à travers le FMI. Nuland a bien sûr présenté le FMI comme le sauveur de l’Ukraine et non pas comme la main de fer de l’Occident qui anéantira ce qui reste de son économie chancelante.

Le public de Nuland était constitué de ceux qui s’enrichiront avec le pillage et leurs liens avec un gouvernement ukrainien nommé par Washington. Il suffit de regarder le très grand signe Chevron devant lequel Nuland parle et vous comprendrez de quoi il s’agit : http://www.sott.net/article/273602-US-Assistant-Secretary-of-State-Victoria-Nuland-says-Washington-has-spent-5-billion-trying-to-subvert-Ukraine


Le discours de Nuland n’a pas alerté les manifestants ukrainiens, déterminés à détruire l’indépendance de l’Ukraine et à placer leur pays dans les mains du FMI afin qu’il puisse être pillé comme la Lettonie, la Grèce et tous les pays qui ont eu un programme d’ajustement structurel du FMI. Tout l’argent payé aux manifestants par les États-Unis et l’UE sera bientôt remboursé au centuple lorsque l’Ukraine sera « ajustée » par le pillage occidental.

Dans son bref discours, l’agitatrice néoconservatrice Nuland a prétendu que les manifestants pour lesquels Washington avait dépensé 5 milliards de dollars, protestaient « pacifiquement et avec beaucoup de retenue » contre un gouvernement brutal.

D’après RT, bien plus de crédible que le département d’État étasunien (rappelez-vous du discours du secrétaire d’État Colin Powell à l’ONU, organisant l’invasion de l’Irak avec ses « preuves » d’armes de destruction massive irakiennes une manœuvre que Powell a plus tard désavouée et qualifiée de désinformation du régime Bush), les émeutiers ukrainiens ont saisi 1500 armes à feu, 100 000 munitions, 3 mitrailleuses et des grenades d’une armurerie militaire.

La police ukrainienne, formée pour respecter les droits de la personne, a permis à la violence de dégénérer. Quelques policiers ont été brûlés par les cocktails Molotov. Le dernier reportage fait état de 108 policiers touchés par balle. Certains sont décédés et 63 sont dans un état critique. (http://rt.com/news/ukraine-kiev-firearms-weapons-police-934/) Ces victimes sont le produit des « manifestants pacifiques agissant avec beaucoup de retenue ». Le 20 février, le gouvernement ukrainien élu et indépendant a réagi à l’usage d’armes à feu par les émeutiers en autorisant la police à faire usage d’armes à feu en cas de légitime défense.


Les Ukrainiens occidentaux russophobes méritent peut-être le FMI et peut-être que l’UE mérite les nationalistes extrémistes qui tentent de renverser le gouvernement ukrainien. Une fois que les Ukrainiens auront fait l’expérience du pillage par l’Occident, ils seront à genoux à supplier la Russie de les sauver. La seule certitude est qu’il est peu probable que la partie russe de l’Ukraine demeure dans l’Ukraine.

À l’ère soviétique, des parties de la Russie, comme la Crimée, ont été intégrées dans la République socialiste soviétique d’Ukraine, possiblement pour augmenter la population russe en Ukraine. Autrement dit, une grande partie de l’Ukraine actuelle, soit les provinces de l’est et du sud, est constituée de territoires traditionnellement russes qui ne font pas historiquement partie de l’Ukraine.


L’Ukraine a eu droit à un peu d’indépendance depuis le IVe siècle. Elle a fait partie de la Russie pendant 200 ans avant que cette dernière ne lui accorde l’indépendance au début des années 1990. Le problème avec l’indépendance est qu’une bonne part de l’Ukraine n’est pas ukrainienne, elle est russe.

Comme je l’ai déjà dit, la Russie perçoit comme une « menace stratégique » l’adhésion de l’Ukraine à l’UE, à l’OTAN et la présence de bases militaires étatsuniennes aux frontières russes. Il est peu probable que le gouvernement russe et les territoires russes en Ukraine accepteront le plan de Washington pour ce pays. Quelles que soient ses intentions, les déclarations provocatrices du secrétaire d’État John Kerry font monter la tension et fomentent la guerre. La grande majorité des Étasuniens et des populations occidentales n’ont aucune idée de ce qui se passe réellement, car tout ce qu’ils entendent de la « presse libre » n’est que propagande néoconservatrice.


Les mensonges de Washington sont en train non seulement de détruire les libertés civiles ici et ailleurs, mais sonnent dangereusement l’alarme en Russie en ce qui concerne la sécurité du pays. Si Washington parvient à renverser le gouvernement ukrainien, les provinces de l’est et du sud vont sûrement se séparer. Si la sécession se transforme en guerre civile au lieu d’un divorce pacifique, la Russie ne pourra pas rester là à ne rien faire. Comme les va t’en guerre de Washington soutiendront l’Ukraine occidentale, les deux puissances nucléaires seront jetées dans un conflit militaire.


Les gouvernements ukrainien et russe ont permis à cette dangereuse situation de se développer, en permettant naïvement que des milliards de dollars US coulent à flots dans leurs pays durant des années, afin de créer une 5e colonne sous couvert d’organisations éducatives et des droits humains, mais dont le but véritable consiste à déstabiliser les deux pays. Les Ukrainiens et les Russes ont fait confiance à l’Occident et la perspective d’une guerre civile élargie en est la conséquence.


Article original en anglais : Is Ukraine Drifting Toward Civil War And Great Power Confrontation?, publié le 20 février 2014

 

Traduction : Mondialisation.ca


 http://www.mondialisation.ca/lukraine-derive-t-elle-vers-la-guerre-civile-et-une-confrontation-des-grandes-puissances/5370400

 

.

Dossier :

 

 

.

 

 

Géopolitique du conflit ukrainien : le dessous des cartes

http://www.voxnr.com/cc/etranger/EFAFuAlVyluWPLJGUc.shtml

 

...

Partager cet article
Repost0
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 03:54
Partager cet article
Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 14:17

Ingérence occidentale en Ukraine: Vers un conflit de grande envergure ?… (Paul Craig Roberts)

La Russie ne fera rien tant que durent ses Jeux Olympiques… Washington le sait et en profite pour avancer le plus de pions possibles avant l’échéance. Les JO sont le paravent idéal. Les Russes préparent la riposte…

L’ours russe sortira de sa tannière dès la fin prochaine de la grand-messe des sports d’hiver. Poutine doit s’impatienter que musclor et musclette aient fini de faire de la luge pour reprendre les choses sérieuses en main…

– Résistance 71 –

 

L’Ukraine dérive t’elle vers la guerre civile et une grand confrontation des puissances ?

 

Paul Craig Roberts

 

20 février 2014

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2014/02/20/ukraine-drifting-toward-civil-war-great-power-confrontation/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les gens demandent des solutions, mais aucune solution n’est possible dans un monde totalement désinformé. Les populations presque partout sont dissatisfaites, mais peu ont une compréhension de la véritable situation. Avant qu’il ne puisse y avoir quelque solution que ce soit, les gens doivent connaître la vérité au sujet des problèmes. Pour les quelques ceux qui inclinent à être les messagers, c’est dans les grandes largeurs une entreprise ingrate qui voit peu de remerciements.

L’assomption que l’Homme est un animal rationnel est incorrecte. Il est une créature émotionnelle, il n’est pas le Mr Spock de Star Trek. Les humains ont le cerveau lavé par l’enculturation et l’endoctrination. Les patriotes répondent avec hostilité envers toutes critiques de leurs gouvernements, de leurs pays, de leurs espoirs ou leurs illusions. Leurs émotions étouffent les faits, si toutefois les faits leur parviennent. Les aspirations et les mirages prévalent sur la vérité. La plupart des gens veulent qu’on leur dise ce qu’ils ont envie d’entendre. En conséquence, ils sont toujours crédules et naïfs et leurs illusions et auto-persuasion en font des victimes faciles de la propagande. Ceci est vrai à tous les niveaux de la société et des leaders eux-mêmes.

Nous sommes les témoins de ceci aujourd’hui en Ukraine occidentale où un mélange d’étudiants délurés, pions de la marche de Washington vers son hégémonie globale, avec des manifestants payés pour manifester et des éléments fascistes parmi les ultra-nationalistes, amènent de grands troubles sur l’Ukraine et peut-être une guerre mondiale mortelle.

Beaucoup des manifestants sont des chômeurs qui collectent dans l’action de l’argent facile. Ce sont les innocents idéalistes qui détruisent l’indépendance de leur pays. Victoria Nuland, l’assistante ministre des affaires étrangères néo-con américaine, dont l’agenda est une hégémonie mondiale de Washington, a dit aux Ukrainiens ce qui était en stock pour eux le 13 décembre dernier, mais les manifestants furent trop hypnotisés pour l’entendre.

Dans un discours de 8 minutes et 46 secondes au National Press Club, sponsorisé par la fondation US-Ukraine et Chevron et le groupe de lobbying Ukraine-à-Washington, Nuland a crâné que Washington avait dépensé 5 milliards de dollars pour fomenter l’agitation, pour mener l’Ukraine au sein de l’UE. Une fois capturée par l’UE, l’Ukraine sera “aidée” par l’occident au travers du FMI. Nuland bien sûr a présenté le FMI comme le sauveteur de l’Ukraine et non pas comme la main de fer de l’occident qui va presser toute vie hors de l’Ukraine qui se débat avec son économie malade.

L’audience de Nuland consistait en une clique de personnes qui allaient s’enrichir par les pillages à venir et les connexions avec le nouveau gouvernement ukrainien appointé par Washington. Il suffit de regarder le très grand signe Chevron devant lequel Nuland parle et vous comprendrez de suite de quoi il s’agit. http://www.sott.net/article/273602-US-Assistant-Secretary-of-State-Victoria-Nuland-says-Washington-has-spent-5-billion-trying-to-subvert-Ukraine


Le discours de Nuland n’a pas alerté les manifestants ukrainiens, qui sont déterminés à détruire l’indépendance de l’Ukraine et à placer leur pays dans les mains du FMI de façon à ce qu’il puisse être pillé comme la Latvie, la Grèce et tous les pays qui ont jamais eu et suivi un programme de “réajustement” du FMI. Tout l’argent payé aux manifestants provient des Etats-Unis et de l’UE et sera bientôt remboursé au centuple lorsque l’Ukraine sera “ajustée” par le pillage classique occidental.

Dans son bref discours, l’agitateur néo-con Nuland a supputé que les manifestants pour lesquels Washington avait dépensé 5 milliards de dollars, protestaient de manière “pacifique et avec une grande force de retenue” contre un gouvernement brutal.

D’après la chaîne de télévision russe RT, qui a bien plus de crédibilité que le ministère des affaires étrangères US (rappelez-vous du ministre des AE Collin Powell s’adressant à l’ONU avec ses “preuves” d’armes de destruction massive irakiennes pour faire le cas de l’invasion de l’Irak, une manœuvre que plus tard Powell a désavoué comme n’étant que désinformation du régime Bush…), les manifestants et émeutiers ukrainiens ont depuis saisi 1500 armes à feu, 100 000 cartouches, 3 mitrailleuses et des grenades d’un arsenal militaire.

La police ukrainienne, formée aux droits de l’Homme, a permis à la violence de devenir incontrôlable. Un certain nombre de policiers ont été brûlés par les cocktails Molotov. Le dernier rapport fait état de 108 policiers touchés par balle. Un certain nombre est décédé et 63 sont dans un état critique (. http://rt.com/news/ukraine-kiev-firearms-weapons-police-934/ ) Ces victimes sont le produit des “manifestants pacifiques agissant avec une énorme retenue”. Le 20 février, le gouvernement ukrainien élu et indépendant a répondu à l’usage d’armes à feu par les émeutiers en autorisant la police à faire usage d’armes à feu en cas de légitime défense.

Peut-être que les Ukrainiens occidentaux russophobes méritent-ils le FMI et peut-être que l’UE mérite t’elle les nationalistes extrêmistes qui essaient de renverser le gouvernement ukrainen. Une fois que les Ukrainiens auront fait l’expérience du pillage par l’occident, ils seront à genoux, mendiant et suppliant  la Russie de les sauver. La seule chose certaine, c’est qu’il y a peu de chance que la partie russe de l’Ukraine demeure partie de l’Ukraine.

Durant l’ère soviétique, des parties de la Russie elle-même, comme la Crimée par exemple, furent placées dans la République Socialiste Soviétique d’Ukraine, peut-être afin d’augmenter la population russe en Ukraine. En d’autres termes, une grande partie de ce que sont aujourd’hui les provinces de l’Est et du Sud de l’Ukraine, sont des territoires traditionnels russes et non pas des parties historiques de l’Ukraine.

Jusqu’à ce que la Russie accorde à l’Ukraine son indépendance au début des années 1990, celle-ci a fait l’expérience d’une faible indépendance depuis le XIVème siècle et a été partie de la Russie pendant 200 ans. Le problème avec le gain d’indépendance est que pas mal de l’Ukraine n’est pas ukrainien mais russe.

Comme j’en ai rendu compte préalablement, la Russie regarde la perspective de voir l’Ukraine comme membre de l’UE avec l’OTAN avec des bases militaires américaines juste sur les frontières russes, comme une “menace stratégique”. Il est fort peu probable que le gouvernement russe et les territoires russes en Ukraine accepteront le plan de Washington pour ce pays. Quelque soit son intention, le minisitre des AE John Kerry et ses déclarations provocatives font monter les tensions et fomentent la guerre. La vaste majorité des populations américaine et européenne de l’Ouest n’a aucune idée de ce qu’est la véritable situation, parce que tout ce qu’ils entendent de la “presse libre” n’est que propagande néoconservatrice.

Les mensonges de Washington sont en train de non seulement détruire les libertés civiles domestiquement et à l’étranger, mais sonnent de dangereuses alarmes en Russie au sujet de la sécurité du pays. Si Washington parvient à renverser le gouvernement ukrainien, les provinces occidentale et orientale vont sûrement faire sécession ; si la sécession se transforme en guerre civile au lieu d’un divorce pacifique, la Russie ne pourra pas rester assise à ne rien faire. Comme les va t’en guerre de Washington soutiendront l’Ukraine occidentale, les deux puissances nucléaires seront jetées dans un conflit militaire.


Les gouvernements ukrainien et russe ont permis à cette dangereuse situation de se développer, parce qu’ils ont naïvement permis pendant des années que des milliards de dollars soient pompés dans leurs pays, où l’argent fut utilisé pour créer une 5ème colonne sous le déguisement d’organisations éducatives et des droits de l’Homme, alors que le véritable but est de déstabiliser les deux pays. La conséquence directe de la confiance des Ukrainiens et des Russes placée dans l’occident est la perspective d’une guerre civile et d’un conflit bien plus étendu.

Mise à jour: Après avoir lu la collection de nouvelles étrangères fournie par Richard (Rick) Rozoff au sujet de la situaton en Ukraine

http://www.informationclearinghouse.info/article37700.htm

ceci m’a rappelé des histoires au sujet du comment la première guerre mondiale débuta… Dans leur désir aveugle de renverser un gouvernement ukrainien démocratiquement élu et d’imposer un état marionnette de l’UE à sa place, les Américains, les Britanniques et les Français, leurs gouvernements, mentent comme des arracheurs de dents et provoquent une situation qui se dirige tout droit vers un conflit armé de plus grande envergure.

A moins que le gouvernement russe et le peuple désirent accepter l’hégémonie de Washington sur la Russie, celle-ci ne peut pas tolérer un coup que l’occident prépare et mène en Ukraine. Comme il est fort peu probable que les forces militaires occidentales soient capables de rivaliser avec l’armée russe dans son propre pré carré ou qu’un Washington arrogant et sûr de soi ne puisse accepter une défaite, le conflit vers lequel se dirige les gouvernements occidentaux corrompus deviendra nucléaire.

Comme le montrent des sondages réalisés de par le monde, Washington est vu comme la plus grande menace pour la paix dans le monde. Comme je l’ai souvent écrit, Washington n’est pas seulement une menace pour la paix mondiale ; Washington et ses méprisables régimes marionnettes européens sont une menace pour la vie même sur cette planète. Pour parler franc, Washington est barjot et les “leaders” européens sont payés pour masquer la folie totale de Washington.

Le monde pourrait bien s’arrêter bien avant que les dettes impayables occidentales ne soient dûes.

http://resistance71.wordpress.com/2014/02/22/ingerence-occidentale-en-ukraine-vers-un-conflit-de-grande-envergure-paul-craig-roberts/

Ingérence occidentale en Ukraine: Vers un conflit de grande envergure ?… (Paul Craig Roberts)

 

Voir aussi :

Paul Craig Roberts : La Russie Est Attaquée Si Elle Ne Se Réveille Pas Elle Sera Bientôt De L'Histoire Ancienne!

Ukraine,ce qu'on vous cache. Le rôle d'Israël, de Soros. Crimée et Ukraine

 

.

Partager cet article
Repost0
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 05:19
Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 04:48

 

C'est le tandem Hollande-Fabius, pour le compte d'Israël, qui pousse les USA à attaquer la Syrie ! Puis viendra le tour de l'Iran et la guerre mondiale... Ils sont fous ! (eva)

hollande_e_obama0.jpgSelon certaines sources consultées par Al Mayadin, " la Russie dispose d’informations selon lesquelles Washington et Paris prépareraient une action militaire contre la Syrie. l’objectif de cette action armée serait celle de stopper la progression des soldats syriens . selon ces sources,  Moscou est inquiet de voir le retour de l’option militaire dans l’agenda des américains en Syrie. la Russie vient de convoquer une réunion extraordinaire du conseil de sécurité pour " empêcher une aggravation de la crise en Syrie" .

http://french.irib.ir/info/international/item/314584-moscou-inform%C3%A9-du-plan-d-attaque-franco-am%C3%A9ricain-contre-la-syrie


.

Partager cet article
Repost0
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 23:40

 

Le Général russe Leonid Ivashov :
La Russie en état de guerre !
Dans un entretien publié le 10 février sur km.ru, le général russe Leonid Ivashov, ancien chef du bureau des affaires étrangères du ministère russe de la Défense et actuellement président de l’Académie des études géopolitiques, lance une mise en garde claire et précise les conséquences dramatiques pouvant découler de la crise ukrainienne :
"Il semble qu’ils [des responsables clé au sein de l’Union européenne ainsi que le secrétaire d’Etat américain John Kerry] se soient consacrés à l’étude de la doctrine du Dr Goebbels, et continuent à le faire. (…) Ils présentent tout dans un sens contraire à la réalité. C’est là une des formules que la propagande nazie avait employée avec le plus de succès : (…) Ils accusent d’agression, le parti qui cherche à se défendre. Ce que nous voyons en Ukraine et en Syrie est un projet occidental, une guerre d’un genre nouveau : dans les deux cas nous voyons une approche clairement anti-russe, et il est bien connu que les guerres commencent avec des opérations de guerre psychologique et de manipulation de l’information. (…)
Je présume que le ministère des Affaires étrangères comprend que nous sommes en guerre, et que les guerres ont leurs lois. (…) Après la guerre de l’information, ils préparent [une opération] terrestre et navale en Ukraine.

Kerry et Obama encouragent à Kiev ce qu’ils répriment durement dans leur pays. Les dirigeants européens combattent les manifestations non autorisées avec des tuyaux d’arrosage et jettent les manifestants en prison, tandis que dans le cas ukrainien ils font exactement l’inverse et, en plus de cela, ils menacent la Russie. En toute logique, cela fait partie de la guerre de l’information.
Gardez à l’esprit que la commotion provoquée par l’information, cache le fait que des navires américains entrent dans la mer Noire, près de l’Ukraine. Ils envoient leurs "Marines", et ils ont également commencé à déployer plus de chars armés en Europe. (…) Après la guerre de l’information, ils préparent une opération terrestre et navale. Peut-être aussi aérienne.

Le scénario pourrait se dérouler comme suit : conduire l’Ukraine au bord de la rupture, blâmer Ianoukovitch et la Russie pour tout cela, pour ensuite pouvoir dire que l’OTAN ne peut pas en rester là, à ne rien faire, et se doit par conséquent d’envoyer ses troupes pour rétablir l’ordre.
Un gouvernement de transition serait ensuite formé, comme en Irak et au Kosovo, et l’OTAN prendrait le contrôle des choses. L’histoire nous a montré des situations similaires".
Solidarité et Progrès
Lu ICI

 

14 février 2014, par Comité Valmy

 

 

 

.

 

.

Voir :

Cheminade : en Ukraine, c’est la guerre entre l’OTAN et la Russie (vidéo)

 

..

Partager cet article
Repost0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 04:18

,

ALERTE INFO. L’Iran affirme avoir envoyé des navires de guerres vers les côtes des USA

Publié le fév 8, 2014 @ 21:38

2

 

Le destroyer iranien « Bayandor »

Un destroyer iranien

 

TÉHÉRAN, Iran – Selon  l’agence de nouvelles officielle IRNA, des navires de guerre iraniens ont été envoyés dans l’océan Atlantique. Ceci, pour se rendre à proximité des frontières maritimes des États-Unis pour la première fois, affirme un commandant naval iranien ce samedi. 

Le commandant de flotte de la Marine du Nord de l’Iran, l’amiral Afshin Rezayee Haddad, a déclaré que les navires sont déjà entrés dans l’océan Atlantique. ils seraient passés par les côtes de l’Afrique du Sud.


La flotte, composée d’un destroyer et d’un navire de ravitaillement et porte-hélicoptères, a commencé son voyage le mois dernier. Il est parti de la ville portuaire iranienne de Bandar Abbas, dans le sud. Les navires, transportant quelque 30 cadets de la marine de l’académie de formation avec leurs équipages réguliers, s’y rendent pour une mission de trois mois.


Selon la presse américaine, qui vient de réagir, ce voyage est le fait que l’Iran veut démontrer sa capacité à projeter sa puissance au Moyen-Orient et au-delà.


L’agence IRNA a précisé que la flotte se rapproche désormais des frontières maritimes américaines, ce qui est une grande première pour les Iraniens. La République islamique considère cette opération comme une réponse aux nombreux déploiements navals américains près de ses propres côtes. Faut-il dire ici que la 5ème flotte de l’US Navy est basée à Bahreïn, juste en face du golfe Persique ?

 

Vidéo sur le site

 

http://allainjules.com/2014/02/08/alerte-info-liran-affirme-avoir-envoye-des-navires-de-guerres-vers-les-cotes-des-usa/

 

..

iran-sanctions Par une dépêche de l’IRIB, l’agence de presse iranienne, on apprend qu’en 1967, l’Iran, alors dirigé par le shah, avait acheté des armes aux Britanniques. Une grosse commande quand même puisqu’elle portait sur 1.500 chars d’assaut et 250 véhicules blindés. Tout est en règle, tout est payé, les armes vont être livrées.

 

Mais les choses traînent un peu, et dix ans plus tard, la livraison n’a pas encore débuté. La République islamique d’Iran est proclamée en 1979, et la Grande Bretagne est alors aux abonnés absents ! Bien plus, lorsque qu’en 1980, l’Irak déclare la guerre à l’Iran, c’est en Irak que les armes sont finalement livrées. Aux frais de l’Iran ! À l’époque, quand Saddam Hussein fait la guerre à l’Iran, il est, pour l’Occident, le gentil démocrate laïc. Il ne deviendra le méchant dictateur sanguinaire que bien plus tard, lorsqu’il vendra son pétrole en euros !

 

Bien sûr, l’Iran demande légitimement le remboursement de sa commande, non seulement jamais livrée, mais offerte de surcroît à son ennemi d’alors. Et on parle quand même de 475 millions d’euros !

 

Les Britanniques répondent sans mollir que cette somme ne peut être versée à l’Iran du fait des sanctions étasuniennes, et qu’elle viendra s’ajouter aux quelque 1,2 milliard d’euros déjà confisqués au même motif !

 

L’Iran a porté plainte, devant les tribunaux britanniques, contre le ministère de la défense ! Nous lui souhaitons tout le succès possible, mais ça va être dur !
 

D.R.

 

.

Partager cet article
Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 03:41

 

Deux navires de guerre américains en mer Noire 
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1786374/2014/02/03/Deux-navires-de-guerre-americains-en-mer-Noire.dhtml

Port de Sotchi © getty.

JO d'hiver Deux navires de guerre américains sont arrivés en mer Noire, a indiqué lundi une source militaire russe citée par l'agence Interfax, à quelques jours de l'ouverture des Jeux Olympiques de Sotchi, sur les bords de la mer Noire.


"Le destroyer lance-missiles Ramage et le navire amphibie Mount Whitney se trouvent actuellement en mer Noire, avec à leur bord plus de 600 membres des forces spéciales de la marine de guerre", a précisé cette source.

Le Pentagone avait indiqué fin janvier être prêt à déployer des moyens aériens et navals, comprenant notamment deux navires en mer Noire, pour aider la Russie à assurer la sécurité des JO Sotchi, du 7 au 23 février.

"Des moyens aériens et navals, comprenant deux navires de la Navy en mer Noire, seront disponibles en cas de demande pour toute situation d'urgence, en soutien et en consultation avec le gouvernement russe", avait déclaré le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby.

.

Partager cet article
Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 02:18

 

 

UKRAINE. Histoire d’un coup d’état à peine voilé, orchestré par l’Empire du mal

Publié le fév 2, 2014 @ 12:00

24

 

ukraineDiantre !

Les prémisses d’un coup d’état sont la radicalisation de ceux qui se disent démocrates mais, refusent tout compromis. En Ukraine, c’est le scénario idéal. Des gens dans la rue, qui veulent en découdre avec un pouvoir…. démocratiquement élu, parce que ce dernier refuse d’entrer en Europe. Un remake du cas syrien, au coeur même de l’Europe, avec en ligne de mire, demain, la Biélorussie et ensuite la Russie où, les mêmes s’allient aux terroristes pour déstabiliser le pays de Vladimir Poutine, qui a un taux de chômage inférieur à la France et où la liberté d’expression est plus respectée. Cherchez l’erreur !


Hier, samedi, les États membres de l’Union européenne, tout en préférant les solutions diplomatiques aux crises qui surviennent dans le monde, "sont prêts à utiliser la force militaire si nécessaire", a affirmé, pince-sans-rire, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, en annonçant le lancement prochain de nouveaux programmes d’équipements militaires. Pourquoi faire ? Au moment où il faut privilégier la paix et le dialogue, voici qu’ils sortent de leur chapeau de magicien, un programme d’armement. Souvenez-vous, le 03 décembre dernier, nous avons publié une vidéo et des photos pour montrer le vrai visage de cette opposition qui avançait vers un coup d’état, sans autre forme de procès. Bien sûr, aucun média mainstream n’a jamais relayé ces images assez éloquantes.


La guerre idéologique qui se passe en Ukraine est encore une grande falsification. Le discours musclé et les réflexions nauséeuses au sujet de l’Ukraine par les Etats-unis et l’Europe ne sont pas anodins. C’est la Russie qui est visée au détriment du peuple ukrainien, avec une opposition malhonnête qui ne pense qu’au pouvoir et non aux Ukrainiens. Tout comme en Syrie où, le peuple est sacrifié parce que le Qatar et l’Arabie saoudite, pavillons occidentaux, veulent s’accaparer du gaz naturel syrien au détriment du peuple syrien. N’en déplaise aux esprits chagrins, l’Ukraine est mieux avec son partenaire russe qu’avec l’Europe…


Cette opposition ukrainienne ne dit pas le prix à payer pour l’entrée en Europe. Elle réclame des élections présidentielles et la démission du président, comme si ce dernier était un usurpateur. Le Canada, les Etats-Unis et leurs sous-fifres occidentaux menacent, crient aux loups et lancent des cris d’orfraie comme si, en face, le pouvoir ukrainien faisait face à des enfants de coeur. Or, ces derniers, détruisent leur pays, notamment le centre ville de Kiev, agressent les forces de l’ordre en envahissent des centres de pouvoir. Dans quel pays peut-on accepter ces agissements ? Surtout pas en Occident.

 

Que nous prépare-t-on à l’Ukraine ? Poser la question c’est y répondre…mais, allons-y. Ce que les nigauds dits opposants et assoiffés de pouvoir déguisés en agneaux ne disent pas au peuple, c’est que le scénario grecque sera la panacée en Ukraine. Pourquoi vouloir entrer en Europe alors que tout va mal au sein du vieux continent ? L’Ukraine aura droit à des coupes budgétaires aussi drastiques que dramatiques. Les dépenses publiques seront soumises au diktat de Bruxelles. Imaginez donc l’impact sur les emplois publics, sur le social…


Les aspirations profondes du peuple ukrainien ne représentent rien aux yeux de l’Occident. Vraiment rien. D’ailleurs, sentant le danger par rapport à la radicalisation de l’opposition, l’armée ukrainienne hausse désormais le ton. Que va-t-il se passer ? Il faut être devin pour le dire mais, un affrontement risque d’avoir lieu. Un bain de sang ? C’est sans doute ce que souhaite l’Occident qui se fiche des Ukrainiens. Mais, l’Occident sera aussi le premier à crier, en condamnant les autorités alors que c’est sous son impulsion que les opposants se croient tout permis.

 

Notre Dossier Ukraine sur allainjules.com

.

http://allainjules.com/2014/02/02/ukraine-histoire-dun-coup-detat-a-peine-voile-orchestre-par-lempire-du-mal/

 


 


Presidentielles 2012 Union populaire republicaine.

 

 

..*


  1. L'Union européenne et la Fondation Soros

  2. veulent la guerre civile en Ukraine: Au...

..

  .

.

Après la Yougoslavie, l’Ukraine ?

 

C’est à tort que les opinions publiques ouest-européennes observent la crise ukrainienne comme une rivalité entre Occidentaux et Russes. En réalité, Washington ne cherche pas à faire basculer le pays vers l’Union européenne, mais à priver la Russie d’un de ses partenaires historiques. Pour ce faire, les États-Unis sont prêts à déclencher une nouvelle guerre civile sur le continent.

 

Lire ici : 

http://www.voltairenet.org/article182044.html

Après la Yougoslavie, l'Ukraine ?

 

..

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 04:06

 

Izvestia
12:56 28/01/2014
MOSCOU, 28 janvier - RIA Novosti

Les sous-marins russes vont être dotés d'un revêtement qui améliorera significativement leur furtivité face aux sonars de l'ennemi, écrit mardi le quotidien Izvestia.

Ces informations, contenues dans des documents publics concernant le développement de la marine, ont été confirmées par le centre de recherche Krylov de Saint-Pétersbourg. Ce centre est chargé du développement des sonars pour sous-marins et, plus précisément, des savoirs-faires qui permettraient de rendre les appareils russes "invisibles". Le nouveau matériel contiendra des capteurs actifs et des plaques piézo-polymères pour neutraliser les signaux des sonars. En maintenant le niveau de bruit émis par les sous-marins de quatrième génération (Iassen, Boreï), la furtivité des engins russes sera triplée.

"Les moyens modernes de détection de l'ennemi ont atteint une précision qui passe en-dessous d’1kHz. La distance de détection augmente et des problèmes surviennent", explique un représentant du centre Krylov.

Le revêtement en cours de développement n'absorbera pas seulement le signal des sonars mais neutralisera également le rayonnement reçu. Ce revêtement actif, contenant de l'électronique, identifiera la fréquence du sonar ennemi et lancera son propre signal sur la même fréquence mais en phase opposée.

Il devra donc être muni de capteurs, de circuits de fibre optique pour contrôler le système et d’émetteurs actifs. Le matériel se composera de plaques piézo-composites et c'est pourquoi il est impossible d'utiliser un revêtement en caoutchouc pour les coques des sous-marins modernes, indiquent les documents de la marine. Son développement sera universel pour tous les sous-marins et devra être compatible avec les systèmes informatiques futurs de la flotte sous-marine.

La technologie de création d'un revêtement hydroacoustique actif à base de ce matériel en toile utilisant des composites devrait être développée d'ici trois ans – les premiers exemplaires seront disponibles fin 2016. Le ministère de l'Industrie et du Commerce est prêt à dépenser jusqu'à 5 millions d'euros pour la conception de ce système anti-sonar actif.

Le centre Krylov a expliqué que ce travail mènera à un savoir-faire de niveau international, comme le confirme la note explicative du cahier des charges de la recherche.

© RIA Novosti.

"Cette technologie n'est maîtrisée ni en Russie ni ailleurs dans le monde. Tout le monde utilise aujourd'hui des revêtements passifs. L’avenir est dans les revêtements actifs", a souligné le représentant du centre.

Andreï Nikolaev, expert de la flotte sous-marine russe et membre du conseil du club des sous-mariniers de Saint-Pétersbourg, note que cette technologie pourrait effectivement améliorer la furtivité des sous-marins.

Par ailleurs, selon lui, en dépit du potentiel significatif de cette technologie, son succès n'est pas encore certain. Il faudra encore confirmer, par la pratique, les avantages qu'elle promet.

 

http://fr.ria.ru/presse_russe/20140128/200325820.html

 

.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives