Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 01:01

 

Toute la vérité sur la guerre du Mali par un Député Belge (vidéo)

 

Voici une vidéo où enfin, un Député indépendant (belge) dit toute la vérité sur la sale guerre coloniale du Mali , eva

 

 

 

Voir aussi :

 

La France ? Une ploutocratie dirigée par des mafieux - L'Afrique saignée

 

  Sur cette parution,

le témoignage d'un Malien

 

à voir aussi :

Tout sur l'opposition à la guerre du Mali + Choix de commentaires

 

afrique-guerre.jpg

 

 

 

Al-Qaïda sert d’écran de fumée à la recolonisation de l’Afrique du nord par l’OTAN.

Le point de vue de Jacques Sapir sur l’opération malienne

Libye-Mali-Algérie et la liste n’est pas close

Faire du Mali une vitrine commerciale du Rafale !!!!!!!!!

Au Mali pour le profit: une guerre d' actionnaires

Les troupes françaises occupent le Mali

L'Algérie première victime collatérale de la guerre française au Mali ?

 

 

Honni soit qui Mali pense

Luc Collès nous propose de publier cet article qui, sur les questions centrales du néo-colonialisme et du développement d'une part, des guerres actuellement en cours notamment au Mali et de leurs alternatives d'autre part, ne s'inscrit pas dans les [...]


Lire la suite

 

 

La boîte de Pandore du Malistan

La boîte de Pandore du Malistan

19 janvier 2013 at 21 h 55 min

Ce n’est pas notre affaire «Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte en elle l’orage» Jean Jaurès Le mercredi 16 janvier nous a brutalement...

 

175cafb496a0211a7ad5f4e8e2ab3c30?s=50&d=

VIDÉO. Côte d’Ivoire : Al Qaïda sur les côtes ivoiriennes, Blé Goudé inculpé

by Allain Jules

Décidément, Alassane Dramane Ouattara a tout apporté à la Côte d'Ivoire, même Al Qaïda. Nous venons d'apprendre que, des pirates ont détourné un pétrolier battant pavillon panaméen au large du port d'Abidjan.

Lire la suite

175cafb496a0211a7ad5f4e8e2ab3c30?s=50&d=

SCOOP MALI : La face cachée d’une intervention pas très catholique mais cathodique

by Allain Jules

Lorsqu'un pays est en guerre, il est coutumier de voir celui-ci vidé des investisseurs. Mais, aussi bizarre que ça puisse paraître, pour le Mali, "times is money", pas de répit, malgré la guerre. Le Mali est le seul pays au monde qui est en guerre, a un Gouvernement transitoire et/ou provisoire, et malgré tout signe [...]

Lire la suite


Le commentaire d’un citoyen syrien de Damas
Ce n’est pas Bachar el-Assad qui martyrise la Syrie...
20 janvier 2013 | Nous avons publié depuis plus d’une année de nombreux témoignages de Syriens pacifiques, totalement effrayés par la gravité des exactions commises contre leur pays par les bandes armées, disant leur révolte face à la collusion médiatique et politique occidentale avec ce qu’ils qualifient de « bandes terroristes ». Entendre nos médias parler de la « barbarie de Bachar el-Assad » et lui attribuer systématiquement les massacres contre des civils alors qu’à leurs yeux ils incarnent la résistance patriotique face à la barbarie des bandes armées, leur est insupportable. Par cette courte mise au point Iyad, un citoyen syrien, montre comment les bandes armées après avoir commis les attentats s’emploient ensuite à les attribuer à l’armée syrienne pour condamner Damas. (SC)

Un article de Finian Cunningham
L’Invasion préplanifiée du Mali révèle l’agenda néo-colonialiste de la France
19 janvier 2013 | La vitesse et l’étendue avec laquelle les avions de guerre français ont été déployés au cours du week-end dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, le Mali, mettent en évidence un plan bien rodé d’intervention par l’ancienne puissance coloniale.

 

Les vrais visages du terrorisme en Afrique.

Les vrais visages du terrorisme en Afrique. | Les moutons

 

 

 

 

Comité Valmy


 Valmy-panoramique.jpg


 

Avant de revenir en détail sur la prise d’otage en Algérie, et ses manipulations, exécutée par la « Katiba des Moulatahmines » de Mokhtar Belmokhtar – et plus précisément encore sur l’intervention française au Mali – nous publions cette nuit un article qui ne manquera pas  de déranger la conscience de certains de nos lecteurs.

Lire la suite →

.

Nous tenons à avertir le lecteur que ce texte n’est point oeuvre prosélyte, encore une fois il nous importe peu de convaincre qui que ce soit, que d’essayer d’expliquer et ainsi, tenter de rétablir des vérités fondamentales fort confuses aujourd’hui; comme dans ce texte il sera question de l’Islam, entre autre, nous ajouterons, s’il en

Lire la suite →

 

 

Les soldats français vont-ils risquer leur vie au Mali pour « la France » ? Pour empêcher « l’islamisation » de la région ? Pour défendre la « conditions des femmes et de la liberté d’expression », comme l’indiquait Bernard Kouchner sur BFMTV ce samedi, ou pour qu’Areva puisse obtenir les droits d’exploitation d’une mineLire la suite →

 

 

Comme nous l’indiquions samedi, l’opération de la DGSE en Somalie s’est soldée par un échec monumental : non seulement l’otage, Denis Allex (un pseudo) se trouvait dans une autre localité que celle où les forces françaises sont intervenues mais, de surcroit, deux militaires ont perdu la vie, cinq autres ont été blessés, dont un

Lire la suite →

 

 

L’Iran doit être détruit. Malgré sa série d’échecs militaires, l’alliance occidentale doit mener cette campagne peut-être suicidaire. Pourquoi ?
 

Non seulement parce que l’Iran  remettrait en cause le monopole du feu nucléaire détenu au Proche-Orient par l’État hébreu. Ni en raison de la lutte acharnée que se livrent les grandes puissances pour s’approprier les gisements

 

http://www.mecanopolis.org/?p=26841

 

L'Emirat islamique d’Afghanistan condamne l’intervention de la France au Mali (communiqué)

Dans un communiqué daté du 15 janvier et publié hier sur les canaux habituels, le porte parole de l’Emirat islamique d’Afghanistan, Zabihullah Mujahid, condamne violemment l’intervention de la France au Mali

Lire la suite →

 

 

Oui, la guerre, c'est la France !

http://www.mecanopolis.org/?p=27129

 

 

bamako.png

 

Quand un grand ponte de l’establishment doit descendre dans l’arène se colleter avec ses acolytes c’est qu’il y a de l’eau dans l’essence, dit-on par ici. Le citoyen Dominique de Villepin, ex-commis de la ploutocratie de Paris, particulièrement guerrière ces temps-ci, a publiquement pris parti contre l’aventure militaire française au Mali. L’ex-ministre Dominique de Villepin, héritier de l’ère Raffarin, rentier de l’ère Chirac et prostré de l’ère Sarkozy, s’est commis d’un écrit plein de finesse et d’hypocrisie. Son propos, tout de fil blanc cousu, va comme suit: Ne refaites pas les erreurs du passé et apprenez de vos billevesées, bande de demeurés –… Non, la guerre ce n’est pas la France déclame-t-il.

 

Tout cela coule de source ma foi. L’impérialisme français arrogant, revanchard et pédant, après avoir été complice dans la destruction de la Serbie, du Kosovo, de l’Afghanistan, de Djibouti, de la Côte d’Ivoire, de la Libye, de la Syrie, de la Somalie, s’attaque aujourd’hui au Mali… pensant probablement que, la proie étant plus démunie, le chacal (ou le Rafale!) en aura vite fini.

Dominique sait d’expérience l’engrenage de la dépendance à la souffrance (des peuples néo-colonisés) et il le dit d’un air déconfit : « Tirons les leçons de la décennie des guerres perdues, en Afghanistan, en Irak, en Libye. Jamais ces guerres n’ont bâti un État solide et démocratique. Au contraire, elles favorisent les séparatismes, les États faillis, la loi d’airain des milices armées. Jamais ces guerres n’ont permis de venir à bout de terroristes essaimant dans la région. Au contraire, elles légitiment les plus radicaux. Jamais ces guerres n’ont permis la paix régionale. Au contraire, l’intervention occidentale permet à chacun de se défausser de ses responsabilités. Pire encore, ces guerres sont un engrenage. Chacune crée les conditions de la suivante. Elles sont les batailles d’une seule et même guerre qui fait tache d’huile, de l’Irak vers la Libye et la Syrie, de la Libye vers le Mali en inondant le Sahara d’armes de contrebande. Il faut en finir.» (1).

Que de sagesse ! Notez que monsieur de Villepin ne dit pas que les impérialistes français devraient s’abstenir de s’immiscer dans les affaires intérieures de leurs néo-colonies d’Afrique; en effet, ce n’est pas ce que l’ex-candidat à la candidature suprême préconise. Il dit simplement que l’espionnage, le magouillage, la manipulation des pions dans la région, quelques strapontins et quelques valises diplomatiques bien garnies sont plus payantes que force ni que rage.

La recette militaire a été essayée sans succès, elle n’a donné que révoltés enragés, destruction des infrastructures, famine chez les futurs esclaves salariés à bientôt exploiter, moins d’affaires, moins de ressources minières à exproprier  et moins de marchés à s’emparer. Pourquoi ne pas tenter la solution toute de diplomatie emberlificotée ?

Lisez plutôt : «Il faut aussi une dynamique régionale, en mobilisant l’acteur central qu’est l’Algérie et la CEDEAO en faveur d’un plan de stabilisation du Sahel. Il faut enfin une dynamique politique pour négocier en isolant les islamistes en ralliant les Touaregs à une solution raisonnable. (…) Telle est la responsabilité de la France devant l’histoire.» (2). Autrement dit, faire faire la guerre de la «mère patrie» par les soldats des néo-colonies. Africains contre africains pour le bien des métropolitains.

Les pontifes français sont prompts à charger leur nation des missions du trublion que personne pourtant ne souhaite leur voir assumer. Bien entendu quelques «mécréants» diront que les intérêts de la France au Mali sont plus immédiats, plus sonnants et trébuchants et plus pressants que le ponte ne veut bien l’avouer. Ces éternels palabres africains où le maître doit à la fin, de toute façon, donner de la cravache et du goupillon, ne garantissent nullement que les pillards pourront conclure leur larcin.

 « L’intervention française, baptisée « Opération Serval », du nom d’un félin africain, a été décidée après que les islamistes d’Ansar Edine eurent pris plusieurs positions dans le sud du pays, notamment la région de Komma, et menacé de prendre la capitale Bamako, et donc d’avoir un contrôle total du pays (ce qui aurait placé cette organisation – qui est sous le contrôle dont on ne sait qui dans la région – en position de force pour les négociations de la cession du butin de radiation. NDLR). »

« Une situation qui posait un problème à la France, non pas pour les raisons «humanitaire» si chères à Bernard Kouchner et autres BHL de ce monde, mais plus vraisemblablement parce que la société Areva, groupe industriel français spécialisé dans les métiers du nucléaire, en particulier l’extraction de minerai d’uranium, bataille depuis plusieurs années pour obtenir l’exploitation de quelques 5,000 tonnes de minerai qui se trouvent à Faléa, une commune de 21 villages et 17,000 habitants, située dans une région isolée à 350 kilomètres de Bamako, capitale du Mali. » (3).

Ah si tous ces politiciens, ces militaires et ces terroristes-djihadistes à leur solde – le problème avec les mercenaires djihadistes c’est qu’ils se vendent au plus offrant et que comme les soldats ils sont sans foi ni loi – seule l’odeur de l’argent les fait changer de camp; si tous ces gens avaient entendu le chaman du Nord Mali que nous avons interviewé récemment : « Mes frères, déclara le sorcier malien, croyez-vous que le nouveau Président puissant, ce monsieur Hollande de France, tirera leçon des massacres afghan et irakien et syrien et libyen ? Aucunement, et nous les attendons bientôt avec leurs armées et leur équipement de mort, venir engraisser les ploutocrates obséquieux qui tiennent lieu de Président-polichinelle à Bamako notre capitale, entouré de son armée de pacotille en guenille, toujours prête à faire feu sur les paysans maliens, à violer les femmes et à recruter leurs enfants-soldats. »

Et le vieux marabout de conclure assis dans sa case de l’Azawad envahi : « Que tous ces preux demeurent chez eux parmi les leurs en pleurs et qu’ils laissent le malien palabrer avec le malien, le noir discuter avec le blanc, le Touareg avec le Bambara, le Bobo et le Dogon. Qu’ils laissent le chrétien africain négocier avec le musulman africain et qu’ils nous laissent en paix. Tous ces étrangers ont assez saccagé nos contrées pour ne pas insister et blesser davantage notre fierté. Dites au Président à Paris, fils de colonialistes proscrits, ce monsieur Hollande «socialiste», de ne plus s’en faire : nous Maliens nous saurons régler cette affaire sans détruire la terre-mère qui nous appartient. » (4).

 

 

La France hors du Mali !
L’Afrique aux Africains !

Robert Bibeau, pour Mecanopolis

 

http://www.mecanopolis.org/?p=27129

 

 

En l’état actuel, les forces engagées au Mali coutent 400’000 euros par jour. Une dépense qui va devoir, pour raison d’enlisement, être rapidement revue à la hausse en doublant au moins les effectifs engagés.

Egalement, il est surprenant d’entendre le ministre de Défense, Jean-Yves Le Drian, défendre cette intervention sous le prétexte que « la

Lire la suite →

 

 

vernochet.png

 

 

Guerre Iran-Israël : Electronique, par sabotage informatique

Syrie : 2 approches différentes entre l'Occident et la Russie

 

L'armée syrienne contrôle-t-elle le terrain?

http://www.alterinfo.net/L-armee-syrienne-controle-le-terrain_a85949.html

Les rapports et les articles de presse occidentaux soulignent la débandade des gangs terroristes en Syrie et les dissensions qui minent leurs rangs. Dans le même temps, les façades politiques des oppositions syriennes, créées par l'Occident, sont en faillite.

L'armée syrienne contrôle le terrain
Les derniers développements sur le terrain ont enregistré une progression de l'Armée arabe syrienne (AAS), qui a repris le contrôle de nombreuses régions troublées et liquidé des bastions rebelles. Selon les informations parues dans la presse occidentales, les groupes terroristes, parrainées par la Turquie et les pétromonarchies du Golfe et manipulées par les Etats-Unis, ont massé des dizaines de milliers de terroristes multinationaux. Des milliers d'entre eux ont péri lors des offensives de l'armée, et des combats fratricides déchirent leurs rangs après leurs échecs stratégiques. Les reporters occidentaux "Embedded" dans les groupes terroristes n'ont pas pu cacher cet état de déliquescence et les combats sanglants sur le partage du butin et des munitions, surtout provoqués par l'assèchement du financement. Des "dissensions idéologiques et politiques", encouragées par le Front qaïdiste al-Nosra, qui veut liquider tous ses concurrents, ont lieu dans plus d'une région.

Les rapports occidentaux reconnaissent que l'Etat syrien a étendu son emprise sur de vastes zones, et contrairement à certaines informations, le gouvernement contrôlerait 80% du territoire et toutes les grandes villes et la campagne environnante. Les affrontements avec les gangs terroristes se concentrent dans la campagne proches de la frontière turque dans les provinces d'Idleb et d'Alep et certains bastions limitrophes du Liban, dans la campagne de Damas et de Homs.

La décision de créer des forces populaires supplétives de l'armée, appelées Forces de défense nationales, formées de réservistes, constitue un développement stratégique, dont on a commencé à constater les conséquences sur le terrain. A Alep, par exemple, 20000 jeunes se sont enrôlés en une semaine dans les rangs de la Garde républicaine après l'autorisation accordée aux recrues de servir dans leurs régions d'origine.

Les Forces de défense illustrent l'unité nationale, un des facteurs nécessaires pour remporter la guerre contre le terrorisme.

Les rapports stratégiques occidentaux et israéliens assurent que l'armée syrienne, tout en résistant à la guerre terroriste, planifiée et financée par les puissances coloniales et impérialistes, a réussi à préserver intactes ses unités militaires chargées de faire face à toute offensive terrestre israélienne ou intervention étrangère. Elle a conservé ses capacités stratégiques de défense nationale.

En plus des capacités militaires de l'Etat syrien, les alliés de Damas ont intensifié et adapté leur aide multiforme dans le cadre d'une relation de partenariat pour conter-carrer les plans hégémoniques des Américains et Occidentaux.

Le chef d'état major inter-arme russe a ainsi mis en garde contre toute intervention militaire étrangère en Syrie, qui provoquerait une catastrophe à l'échelle de toute la région. Le général Valery Girassimov a affirmé que son pays surveillait de près le déploiement des batteries de missiles Patriot, en Turquie. «Nos partenaires ont annoncé que ces missiles ne seront pas utilisés, pour établir une zone d'exclusion aérienne, au-dessus de la Syrie», a-t-il dit lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion du Conseil Russie-Otan à Bruxelles. «La position de la Russie consiste à laisser aux Syriens le soin de résoudre la crise, et Moscou rejette toute ingérence étrangère, qui pourrait s'avérer catastrophique, pour la région», a-t-il ajouté.

L’Iran, de son côté, a exécuté son engagement à soutenir le gouvernement et le peuple syrien, à travers la signature d’un accord permettant à Damas d’emprunter à l’Iran jusqu’à un milliard de dollars à des taux d’intérêts préférentiels.

Confrontés à ces réalités incontournables, les Occidentaux sont à la recherche d'une stratégie de repli mais refusent encore d'admettre leur défaite.

Aussi, les prochains mois seront-ils riches en développements, caractérisés par le renforcement de l'emprise de l'Etat syrien sur l'ensemble du territoire et le recul des terroristes. Cette équation inévitable contraindra Washington à accepter les mécanismes de fin de la violence, qui passent forcément par l'arrêt du financement et de l'armement des groupes terroristes.

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Ghaleb_Kandil.210113.htm http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Ghaleb_Kandil.210113.htm

 

..
Les raisons françaises de la déstabilisation du Mali

..

 

L’Etat guerrier
Djamel LABIDI

Une intervention militaire française en chasse une autre : Côte d’ivoire, puis Libye, puis Mali, sans parler de la volonté appuyée d’intervenir en Syrie. Les troupes françaises ont à peine commencé à quitter l’Afghanistan qu’elles interviennent de nouveau au Mali.

La France apparaît ainsi, actuellement, comme le pays le plus agressif de la planète. Même les USA paraissent, en comparaison, plus réservés, dans le rôle de gendarme. Et s'il y a une distribution des tâches dans ce rôle, on peut dire que la France fait preuve dans le sien d'un zèle particulier. C'est inquiétant. Car cet Etat par deux fois, en Libye et maintenant au Mali, est venu, avec ses armées, aux frontières de l'Algérie et des pays du Maghreb. Chaque Algérien, chaque Nord-Africain, ressent cette inquiétude, celle d'avoir en face, de l'autre côté de la méditerranée, un Etat guerrier. François Hollande est célébré en France comme "un chef de guerre". Sur tous les médias français, journaux, radios, télés, on proclame qu'il "est vraiment devenu président de la république maintenant qu'il a déclenché une guerre". Comme le président Bush après la guerre contre l'Irak, et comme le président Obama, sacré "chef de guerre" après avoir fait tuer Ben Laden, ou comme le président Sarkozy après l'attaque contre la (...) Lire la suite »

 

 

François Hollande le guerrier : l’intervention impérialiste française au Mali
Mohamed BELAALI
Alors que le chômage et la précarité font ravage en France, François Hollande et son gouvernement, pour mieux masquer la faillite de leur politique économique et sociale, envoient leurs troupes au Mali ! « Nos forces armées ont apporté cet après-midi leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes » déclarait solennellement le président français vendredi 11 janvier 2013 (1). La droite et l'extrême droite approuvent et applaudissent. Le plan Vigipirate passe du « rouge » au « rouge renforcé ». Il deviendra probablement « rouge écarlate » comme le sang qui va couler au Mali et dans la région ! Les médias bourgeois, sans relâche, propagent leur chauvinisme et distillent comme du venin leur propagande guerrière justifiant l'intervention militaire. Journalistes, hommes et femmes politiques, consultants, militaires et experts en tout genre déferlent sur les plateaux de télévision pour asséner leur « vérité », détournant ainsi l'attention des classes populaires des véritables problèmes (...) Lire la suite »

VOIR AUSSI
.
*Libye : Seif al-Islam Kadhafi comparaît devant la cour pénale
Jeudi 17 janvier 2013 - Seif al-Islam, fils du défunt dictateur libyen Muammar Kadhafi, a comparu jeudi devant la cour pénale de Zenten (sud) pour avoir tenté de communiquer illégalement avec (...)
Assawra

*Mali, une guerre typiquement coloniale
On voit bien les mahdistes mais ou sont nos Gordon ? Décidément, l’histoire bafouille. Dans les raisons ou prétextes, comme on voudra, des expansions coloniales européennes, il y a toujours eu la (...)
www.metamag.fr
*Quand un sauvage dénonce la sauvagerie en…Syrie
L’ actualité est abondante, avec le Mali et, paradoxalement, surtout l’Algérie, pays qui fait maintenant figure d’accusé pour sa gestion (à « l’algérienne« dit-on) d’un évènement qui est avant tout la (...)
MOUNADIL AL DJAZAÏRI
La famille accuse les États-Unis d’avoir contribué au suicide d’Aaron Swartz
*Abou Zoubeida, la « balance d’Al-Qaida »
Toujours emprisonné à Guantánamo Bay, Abou Zoubeida est la principale source de renseignement occidental sur Al-Qaida. Il a donné sous la torture le nom d’autres responsables de l’organisation (...)
Kevin Ryan
*In Amenas : Révélations sur une attaque terroriste
L’opération militaire exceptionnelle de l’ANP contre le groupe El-Mouakine bi dima (Les Signataires par le sang), groupe récemment créé par Mokhtar Belmokhtar, a donné lieu à des explications (...)
Mounir B.
img_comments.gif
*A bas l’intervention française au Mali !
« Mesdames et Messieurs, le Mali fait face à une agression d’éléments terroristes,venant du Nord, dont le monde entier sait désormais la brutalité et le fanatisme ». C’est ainsi que François Hollande (...)
Philippe Alcoy
img_comments.gif
*Et si nous n'étions pas des colonies ?
"Nous, nous sommes une colonie de la France, donc la France doit nous aider », "La France doit remplir son devoir et tuer les terroristes pour nous puisque c’est elle qui nous a colonisés", "C’est (...)
Komla KPOGLI
 

La France au Mali : repérer les médiamensonges
Michel Collon

19 janvier 2013

Investig'Action - La France au Mali : repérer les médiamensonges En guerre contre le terrorisme, vraiment ? Pourquoi les médias ne parlent-ils pas des ressources naturelles convoitées, des multinationales françaises qui se construisent des fortunes dans cette région, de la misère dont elles sont responsables ? Pourquoi nous cache-t-on les véritables cibles : Mali, Niger, Algérie et l’Afrique en général ? Et le Qatar, allié de Paris, qui arme les islamistes maliens, qu’est-ce que cela cache ? Ou bien part-on en (...)


Michel Collon : comment libérer l’info
Azhar Idrissi Anass, Marechal Louis

15 janvier 2013

Investig'Action - Michel Collon : comment libérer l'info « La faute aux journalistes ? » « Comment fonctionne le système des médias ? » « Est-il quand même possible pour les citoyens de s’informer correctement ? » Dans cette interview audio, réalisée par le Cercle des Volontaires, Michel Collon répond aux questions les plus fréquentes sur les médias. Suivent deux exemples concrets : 1. Comment nous informe-t-on sur Israël ? 2. Que nous cache-t-on sur l’Afghanistan, la Chine et la bataille pour le contrôle de (...)


Guerres, révolutions, médias... Pourquoi et comment lutter
Al Andaluz

15 janvier 2013

Investig'Action - Guerres, révolutions, médias... Pourquoi et comment lutter Michel Collon animait une conférence à Saint-Nazaire après la projection du film « Place Tahrir ». L’occasion de soulever quelques questions qui méritent réflexion. Jusqu’où ira la révolution égyptienne ? Quels intérêts motivent les interventions militaires dans le monde arabe et en Afrique ? Que vaut notre info sur ces événements ? Que pouvons-nous faire ? Extrait (...)

Lettre ouverte à Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire général de l’ONU, sur la situation dans l’Est du Congo
collectif
Lettre ouverte à Monsieur Ban Ki Moon, Secrétaire général de l’ONU Objet : Sur la situation dans l’Est du Congo Le 14 Janvier 2013 Monsieur le Secrétaire général, Nous, écrivains, artistes, chercheurs et professeurs des universités, qui suivons de près la situation dans l’Est du Congo, avons décidé, par la présente, de nous adresser directement à vous sur une question dont dépendent la sécurité et le mieux-être de millions d’hommes et de femmes mais aussi la stabilité de toute la région des Grands Lacs et, plus largement, du continent africain. Nous souhaitons avant tout, par notre geste, attirer votre attention sur une lecture que nous jugeons partiale et réductrice de la situation actuelle dans cette partie de l'Afrique. Une telle lecture est aujourd’hui imposée par les rapports de certains experts internationaux adeptes du « single-issue », consistant à faire fi de la complexité d’un phénomène pour en donner une explication unique et forcément simpliste. L’enquêteur principal Steve Hege et son équipe, (...) Lire la suite »
.

Partager cet article

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Guerres en cours
commenter cet article

commentaires

fatoumata 21/09/2016 02:58

la guerre n'est pas bon faisons la paix

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives