Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 02:20

 

,

Pourquoi la guerre de 14-18 ?

 

  http://angely.over-blog.com/article-24692972.html

 

La mise à mort de la France éternelle

Par eva R-sistons (Chantal Dupille)

 

   Pourquoi la guerre de 14-18 ? Je ne m'étendrai pas sur les raisons qui ont été annoncées, vraies ou fausses. Ce qui m'intéresse, comme toujours, c'est juste d'apporter mon point de vue, original, pour élargir la réflexion.

   Comme vous le savez sans doute, je suis d'abord et avant tout une femme de paix, et la paix ne se bâtit que sur la Vérité et sur la Justice. Bref, j'ai déclaré la guerre à la guerre, et un de mes blogs s'intitule d'ailleurs NO-WAR, pas de guerre (http://no-war.over-blog.com).

   La guerre de 14-18 m'a toujours bouleversée. Sur mon blog d'écrivain, j'ai écrit ce texte :

 

N'enterrons pas

la page de nos Poilus.

Par Chantal Dupille (eva R-sistons)

 

 

Ils avaient 18 ou 20 ans,

ils ont été fauchés avant même d'avoir vécu, aimé.

 

Les plus chanceux sont revenus - mais dans quel état ?

"Gueules cassées", esprits blessés...

C'est l'horreur de la guerre !

 

Le dernier poilu, Lazare Ponticelli,

a dit : "La Der des Der" !

Mais ce ne sera pas la Der des Der.

Car les canons doivent être vendus.

Alors, nos enfants seront la chair.

Comme les gosses américains

qui partent sur les champs de bataille

pour payer leurs études ou pour avoir un job.

Et puis, les multinationales de mort

réclament leur lot de victimes.

Les Financiers se frottent les mains.

 

Les mères pleurent,

les fiancées pleurent,

les gosses pleurent.

Les Grands n'ont cure de nos larmes !

 

Mais Verdun,

mais les Poilus

et l'atroce vie dans les tranchées,

c'est autre chose.

Ils ont enduré l'horreur

au quotidien.

Ils sont morts pour rien.

60.000 en un jour !

 

Les Puissants ne sont puissants

que sur le sang des peuples.

On ne meurt jamais pour la patrie,

mais pour engraisser

les vampires de la City et de Wall-Street.

 

Mais le sang des Poilus,

de nos Poilus,

de nos ancêtres,

c'est une page d'Histoire

que nous ne devons jamais oublier.

Elle est différente. Elle est unique.

 

Notre belle terre porte les cicatrices

du sacrifice de nos pères

partis à l'âge où ils étaient encore des enfants.

 

Nous n'avons pas le droit de confondre cette guerre

avec les aventures impériales et impérialistes.

Nous ne devons pas commémorer

toutes les guerres ensemble,

d'autant que cela s'achèvera sans doute

par la seule évocation des camps de la honte.

 

N'acceptons pas que toutes les pages d'Histoire

se réduisent à une seule,

comme on veut tuer les Nations pour n'en faire qu'une,

gérée par les gangsters de la banque.

 

On n'a pas le droit de réduire notre Histoire,

on n'a pas le droit de n'en faire qu'une page,

chacune est spécifique.

Et la page de nos Poilus est sans doute

la plus effroyable de toutes.

 

Ne tuons pas une deuxième fois nos Poilus

en les ensevelissant dans un quasi oubli,

dans l'affreux magma de toutes les guerres de l'OTAN !

Battons-nous pour préserver l'honneur de nos Poilus,

battons-nous pour que leur sacrifice n'ait pas été vain !

 

Chantal Dupille (eva R-sistons)

 

le dossier ici :

Les Poilus, dossier. Pas de commémoration de toutes les guerres ensemble !

(http://chantaldupille.over-blog.com/article-les-poilus-dossier-pas-de-commemoration-de-toutes-les-guerres-ensemble-112349898.html)

rural-paturages-verts-TB.jpg

 

   ILS, les fauteurs de guerres, à la City ou à Bilderberg, ont attendu d'avoir décimé la belle jeunesse française avant de mettre fin à la boucherie.

   La France a toujours été rurale. C'est sa spécificité, sa sève. Une terre de paysans. Une terre de traditions. Mais en 14-18, nos jeunes ont été fauchés et quand ils sont revenus, la guerre cassée et l'âme blessée, le visage de la France avait changé. Les paysans rescapés sont devenus des ouvriers avant, aujourd'hui, de devenir des chômeurs.

   Je ne cesse de le dire : Notre pays est volontiers frondeur, rebelle, et même révolutionnaire. Voilà qui déplaît aux Maîtres du monde qui rêvent d'un monde soumis, uniforme : C'est le Nouvel Ordre Mondial totalitaire qu'ils préparent. Mais avant de casser les Français, il fallait casser la France, c'est-à-dire ses racines plongeant dans le terroir. Ainsi, il sera ensuite plus aisé d'imposer la réforme des territoires, sacrifiant les zones rurales, les villages, les départements, au seul profit de mégapoles économiques, de Régions, de Landers à l'allemande. Comment faire accepter cela aux Français ? Les paysans auraient dit non. Mais il en reste peu, fauchés par la guerre de 14-18, et broyés par l'agriculture intensive, par les grandes exploitations. Le Nouvel Ordre Mondial ne tolère ni la diversité, ni l'humain. Il concentre tout, et seuls doivent prospérer les plus forts, les plus puissants, prêts à se faire tous concurrence. Dans le futur qui nous sera imposé avec des Manuel Valls sans racines et sans scrupules, il n'y a pas de place pour la coopération des individus, des communes, des régions. Seule compte la compétitivité. Bref, mise à mort de la France éternelle, celle du terroir !

   Ceux qui ont l'intelligence de se poser des questions, de tenter de comprendre le monde, de douter de la Pensée Officielle, et même d'anticiper les événements, sont traités de "conspirationnistes". C'est une façon de les discréditer pour ensuite, neutaliser leurs analyses dissidentes. En d'autres termes, les individus libres sont promis au mieux à la censure, au pire à la diffamation (c'est mon cas sur ma fiche Wikipedia, en citant Marie-Anne Boutoleau et Ornella Guyet, agent atlantiste, qui sont une seule et même personne, d'ailleurs poursuivie en Justice par les auteurs qu'elle discrédite injustement, voir sur les moteurs de recherche). Le Système n'aime pas la pensée libre !

   Au nom de cette liberté, j'ose accuser l'Oligarchie d'avoir planifié de longue date la mort de la France. Tout doit être tué en elle, même son modèle social, même ses clochers (aujourd'hui, d'ailleurs, on les trouve trop coûteux à l'entretien, et on envisage de les détruire) et donc sa foi catholique, ou même et peut-être surtout, son esprit irrévérencieux (persécution de Dieudonné, MacCarthysme, Liste noire d'intellectuels interdits d'antenne, etc) . Mais il fallait d'abord tuer son territoire, ses paysans - et même son bétail de qualité, avec une épidémie folle. C'est ce que j'appelle le rouleau compresseur pour aligner un pays original, avant de le soumettre définitivement...

   En éliminant nos paysans en 14-18, les va-t-en guerres ont tué la France rurale, son identité profonde, certes, mais aussi la souveraineté alimentaire, l'autonomie, et notre survie à tous en cas de nouvelle guerre mondiale comme en 40.

   Pour moi, donc, en 14-18 c'est la France éternelle qui a été tuée avec la guerre. Et les femmes ont du remplacer les hommes disparus, surtout en 40 d'ailleurs, travaillant dans les derniers champs et devenant elles-mêmes ouvrières. Et portant le pantalon. N'était-ce pas aussi le genre unique, neutre, interchangeable, que l'on amorçait déjà en vue du Nouvel Ordre Mondial unisexe d'ailleurs souhaité par les féministes radicales, avec en ligne de mire la mort du couple, de la procréation naturelle, de la famille, et une humanité asservie ?

   C'est pourquoi la guerre de 14-18 est pour moi non seulement une boucherie effroyable, mais une étape vers la disparition de la France éternelle.

   Le Nouvel Ordre Mondial était déjà en germe...

   Eva R-sistons (Chantal Dupille)


lfdaadp.jpg

 


Pourquoi la guerre de 14-18 ?

Partager cet article

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Guerres passées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives