Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 17:47

http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/A10-789.jpg

http://www.info-palestine.net/IMG/jpg/A10-789.jpg

 

 

 

Communiqué de l'AFPS

Gaza terre martyre


http://www.france-palestine.org/Gaza-terre-martyre


 

 

Depuis hier, sans la moindre jus­ti­fi­cation, l’armée israé­lienne a frappé la bande de Gaza faisant 12 morts et 19 blessés. Un pri­sonnier libéré au cours de l’échange avec Shalit a été tué. Le repré­sentant des Comité de résis­tance popu­laire également. Quatre israé­liens ont également été blessés par des tirs en pro­ve­nance de Gaza suite à cette agression, Nous déplorons cette situation.

La res­pon­sa­bilité prin­cipale de toutes ces vic­times incombe d’évidence au gou­ver­nement extré­miste israélien.

Si la peine de mort n’existe pas en Israël, mais il la pra­tique régu­liè­rement losrqu’il s’agit de pales­ti­niens : ils effec­tuent des exé­cu­tions « ciblées » hors tout droit et en toute impunité.

La com­mu­nauté inter­na­tionale va, peut-​​être pro­tester. Ce n’est même pas certain. La France aussi va déplorer. Ce n’est même pas certain. Et que se passera t’il par la suite ? Très pro­ba­blement rien de plus comme d’habitude.

Les propos du can­didat Nicolas Sarkozy selon lequel s’il est élu « on allait voir ce qu’on allait voir » et pour lequel, il se fait fort en moins de 6 mois d’imposer la reprise des dis­cus­sions, sont tota­lement inadaptés à la situation.

Gaza est l’objet d’un blocus illégal et ter­ri­blement inhumain condamné par la com­mu­nauté inter­na­tionale. Et quand un frêle bateau français, « Le Dignité-​​El Karama », avec 16 pas­sagers à bord essaie de briser sym­bo­li­quement ce blocus, il est bru­ta­lement arrai­sonné dans les eaux inter­na­tio­nales, le bateau est saisi et les mili­tants sont arrêtés, séquestrés et expulsés. Et c’est le silence du côté français. Pas un mot. Pas un geste pour récu­pérer le bateau. Pas la moindre action sérieuse pour lever ce blocus.

Tout cela n’est pas accep­table. Tout cela n’a que trop duré. Tout cela est très dangereux.

Nous ne cessons de sou­ligner l’échec des ini­tia­tives inter­na­tio­nales, et nous affirmons par avance l’échec certain des « nou­velles » idées de Nicolas Sarkozy. Ce ne sont plus des mots qu’il faut. Ce sont des actes en faveur du droit qui sont attendues.

Les seuls actes enre­gistrés sont des actes favo­rables à Israël avec qui on ren­force la coopé­ration dans tous les sec­teurs, y compris mili­taire. Et on parle de « négo­cia­tions » et de « com­promis » avec des diri­geants qui récusent for­mel­lement le droit inter­na­tional. C’est intenable.

Pour l’heure nous voulons exprimer notre soli­darité avec la popu­lation de Gaza. Nous voulons lui dire que nous sommes tou­jours à ses côtés. Nous exi­geons avec force la levée du blocus qui inflige à toute une popu­lation une punition col­lective et qui trans­forme Gaza en un champ de tirs pour une armée immorale mais jamais poursuivie.

Il faut lever le blocus illégal de Gaza ! Il faut donner suite au rapport Gold­stone et juger les cri­minels de guerre israé­liens comme on le demande pour d’autres pays. Il faut des actes. Des actes forts et des pres­sions. C’est le seul langage que les diri­geants israé­liens com­prennent. Les condam­na­tions ver­bales ils s’en moquent tota­lement. Ils recom­mencent tou­jours le len­demain ce qui a été condamné la veille.


Gaza on ne t’oublie pas ! Gaza on est avec toi ! Gaza doit vivre libre !


Pour faire avancer la paix et la levée du blocus de Gaza nous demandons des sanc­tions contre Israël !

APFS, Bureau National.Paris, le 10 Mars 2012

!DSPAM:4f5b4c73157501117712696!

 

http://2.bp.blogspot.com/_dV7R2ynJn6c/S6tXkM-kRNI/AAAAAAAABvY/EG6fXU4Ce-w/s1600/palestine-occup-.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_dV7R2ynJn6c/S6tXkM-kRNI/AAAAAAAABvY/EG6fXU4Ce-w/s1600/palestine-occup-.jpg

 

Paix au Proche-​​Orient : les propositions de M. Sarkozy vides de sens

 

AFPS, mercredi 7 mars 2012

M. Sarkozy a promis mardi de lancer une ini­tiative de paix au Proche-​​Orient si il est réélu. Pour l’Association France Palestine Soli­darité (AFPS), la recon­nais­sance immé­diate par la France de l’Etat pales­tinien et son admission à l’ONU en tant qu’Etat membre de plein droit consti­tuent actuel­lement les enjeux majeurs pour qu’advienne une paix juste et durable entre Israé­liens et Palestiniens.

« Le chemin que pré­conise M. Sarkozy ne peut aboutir. En effet, les para­mètres de la solution sont connus de tous : un Etat pales­tinien dans les fron­tières de 1967 avec Jérusalem-​​Est pour capitale, et non pas le lambeau d’Etat que désire l’actuel gou­ver­nement israélien » a déclaré Jean-​​Claude Lefort, pré­sident de l’AFPS. « Si les condi­tions sont actuel­lement réunies pour lancer une ini­tiative de paix au Proche-​​Orient, on se demande pourquoi le pré­sident Sarkozy doit attendre un nouveau quin­quennat pour mettre en œuvre une telle politique. »

M. Sarkozy, en faisant cette sortie, sou­ligne un échec : celui des choix opérés par la France qu’il préside concernant la situation au Proche Orient. Il donne ainsi raison à l’AFPS, en par­ti­culier, qui ne cesse de demander des actes pour aboutir à un accord de paix. Il lui donne aussi raison en sou­li­gnant que les para­mètres de la solution sont connus et doivent être mis en oeuvre.

Il faut donc des actes forts de la com­mu­nauté inter­na­tionale et non pas pour­suivre la poli­tique actuelle dite des « négo­cia­tions » qui ne peuvent mener nulle part, comme les récentes dis­cus­sions d’Amman l’ont cruel­lement montré. La France doit agir, avec un maximum de par­te­naires euro­péens, pour faire bouger les lignes poli­tiques sur la base du droit et non pas sur des reculs rela­ti­vement à celui-​​ci.

« En premier lieu, la France doit recon­naître sans plus attendre l’Etat de Palestine dans les fron­tières de 1967 – il s’agit d’une décision qui lui appar­tient en propre comme l’ont déjà fait près de 130 Etats dans le monde. Sur cette base notre pays peut déve­lopper sans attendre un par­te­nariat stra­té­gique avec l’Etat de Palestine. » a ajouté Jean-​​Claude Lefort. « En second lieu, la France doit déclarer qu’elle se pro­nonce en faveur de l’admission de cet Etat à l’ONU. Nicolas Sarkozy s’y est refusé et s’y refuse tou­jours. Ce n’est pas par rapport aux Etats-​​Unis que notre pays doit se déter­miner mais par rapport au droit qui doit s’appliquer. »

Le pré­sident Sarkozy a failli à ses pro­messes alors dès lors qu’il avait déclaré que si sa pro­po­sition de relance des négo­cia­tions durant l’été 2011 échouait, il pren­drait ses res­pon­sa­bi­lités en ce qui concerne l’admission de l’Etat pales­tinien à l’ONU. L’AFPS rap­pelle que pendant son quin­quennat, Israël a béné­ficié de beaucoup de faveurs, dont l’admission à l’OCDE et le rehaus­sement de son statut auprès de l’Union euro­péenne. Il reste encore un mois et demi à M. Sarkozy pour rentrer dans l’histoire en recon­naissant l’Etat de Palestine dans les fron­tières de 1967 avec Jéru­salem Est comme capitale.

--

Association France Palestine Solidarité (AFPS)
21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
Tél. : 01 43 72 15 79
Fax. : 09 56 03 15 79
Suivez l'AFPS sur www.france-palestine.org, Facebook et Twitter


 

Voir aussi :

 

Les belles boulettes de David Pujadas au 20 h

 

 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives