Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 05:22

Obama: aigle ou colombe?


Sous les ailes d'une hirondelle, le président Obama, montre les griffes de l'aigle qu'il est réellement confirmant ainsi que les aigles n'engendrent jamais des colombes.


Image: Attac
Image: Attac
 
On savait que ce n'était qu'une question de temps pour que la nature reprend ce que lui revient de droit. Pour que l'hirondelle meurt ou se transforme en faucon, sous l'influence de son milieu d'hivernage.  Ce nid d'aigle qu'est la maison blanche, lieu d'habitation des présidents américains, qui, comme tous rapaces qui se respectent,  leurs faut  des prises ; leurs faut  des guerres. La preuve en est que le président américain Obama a décidé, après trois mois de réflexion, de mener sa guerre.  Sa propre guerre. Du coup 30000 soldat américains supplémentaires ont, en effet,  fait leur entrée sur la scène afghano-pakistanaise selon la nouvelle appellation  de cette guerre qui ne dit pas son nom.  Annonçant, ainsi, un dangereux glissement du centre d'opération vers le Pakistan voisin. Glissement tant attendu par certains, décidés à  déplumer ce pays de son outil de dissuasion  qu'ils appellent, malicieusement,  la bombe islamique. Si cette fuite vers l'avant prouve quelque chose,  ç'aurait, sans aucun doute,  que si le déclin est aux portes,  rien, je dis bien rien, ne peut l'éviter. Car la guerre en Afghanistan n'est pas gagnable, et, pour tout vous dire, elle n'en a jamais été. Même le grand Alexandre, du haut de  ses faits d'armes,  a fini, après plusieurs revers, les premiers qu'il en a connus,  par marchander  son passage vers l'Inde.  Car, aussi, la coalition s'effrite quotidiennement sous le coup de la résistance d'un peuple initié,  par coutumes, à la bravoure, et rodé, par circonstances, à la guerre et aux combats. Peuple qui, malgré ses qualités humaines incommensurables,  se trouve  conforté par une géographie suffisamment accidentée pour neutraliser toute supériorité technologique contemporaine.  Car, enfin, pour disparaître les empires ont toujours eu  besoin d'une guerre de trop comme un dernier baroud d'honneur.
Une dernière tombée de rideau. Rôle dans lequel excelle, merveilleusement, l'Afghanistan, méritant, par cela, son surnom de cimetière d'empires.
 
 En somme, sous les ailes d'une hirondelle, le président Obama,  commence à montrer les griffes de  l'aigle qu'il est réellement. Et, en  pur produit de l'administration américaine, il confirme bien que les aigles n'engendrent  jamais des colombes
 


Partager cet article

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans La vérité sur la question
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives