Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 02:17



Défense : pourquoi François Hollande opte pour le consensus national
Plus consensuel, tu meurs ! En matière de défense, le candidat socialiste à la présidentielle a fait le choix de coller à la politique actuelle. Qu'il le dise personnellement, comme sur le nucléaire ou qu'il laisse Jean-Yves Le Drian (photo) - chargé du dossier dans son équipe de campagne - s'exprimer comme il l'a fait sur le site Défense ouverte de Jean Guisnel ou à l'agence Reuters. Certains esprits taquins feront remarquer que le Défense ne vient qu'au seizième rang des pôles thématiques du candidat... derrière les Français de l'étranger, mais l'important n'est pas là.

Ce qui compte, c'est la ligne fixée et elle se résume dans cette phrase de Jean-Yves Le Drian, au Point : "Il serait dommage que la Défense fasse l'objet de polémiques". François Hollande détaillera ses orientations en la matière début mars, devant un "public spécialisé". Il n'y aura sans doute aucune surprise. Voici ce que l'on sait déja :

- Afghanistan : prévu pour 2014, le retrait devrait être "accéleré" - les conditons étant décidées lors du sommet de l'Otan à Chicago en mai prochain. La date de 2013 est probable. Le Drian :  "Nous ne voulons pas être suivistes. La France dira ce qu'elle a envie de faire. Il faut échelonner le retrait dans la sécurité, d'abord de nos propres forces."  A cet égard, le traité que sera signé avec le président Karzaï est "une bonne chose".

- Otan : "On garde notre place. On ne l'aurait pas fait (le retour), mais on ne va pas tout défaire" affirme Le Drian.

- Dissuasion nucléaire : Continuité totale, que le candidat Hollande entend manifester lors d'un déplacement à l'Ile Longue.

- Europe : Le PS veut encourager "l'Europe de la défense, que ce soit sur plan opérationnel ou industriel"

- Budget : Un nouveau Livre blanc définira "les nouvelles priorités" qui feront l'objet d'une nouvelle loi de programmation.  Le Drian : "L'effort de rigueur, chacun doit y participer. La défense aussi, mais pas plus que les autres. Il faut de l'équité dans la répartition."
"Je suis absolument convaincu que dans l' esprit
(de François Hollande) le budget de la défense ne peut être considéré comme une variable d'ajustement. Ne serait-ce qu'en raison des enjeux industriels qu'il induit."


- Industrie : c'est assurément l'un des grands chantiers du prochain quinquennat, mais là encore pas de ruptures fortes à attendre : Le Drian : "Les mouvements autour de Thales pourraient constituer une perspective, sous réserve que la stratégie industrielle ne passe au second plan, derrière un Meccano financier."  L'évolution de DCNS devait être suivie à la loupe ne serait-ce que parce que Lorient, Brest et Cherbourg sont des fiefs socialistes... Quant à la question des drones Male et la création d'une filière autour de Dassault, la présence de jean-Claude Viollet dans l'équipe de Le Drian plaide là aussi pour la continuité.


Voilà pour le fond. La posture politique est différente. L'équipe autour de François Hollande est abolument convaincue de la pertinence de ces choix et s'inscrit pleinement dans le consensus national sur les questions de défense. Certains des meilleurs experts français en matière de défense sont d'ailleurs plus proches des socialistes que de l'UMP : pensons à François Heisbourg, Pascal Boniface, Bruno Tertrais, chacun à sa manière.

Le problème est que toute la gauche ne participe pas de ce consensus, tant s'en faut ! Comme l'avait fait Ségolène Royal en 2007, le candidat Hollande prend donc les devants dès le début de la campagne, non seulement pour se "sculpter" une stature présidentielle face à Nicolas Sarkozy, mais également pour tenter d'éviter le débat et de verrouiller la discussion.

Pas question pour lui que la droite utilise les désaccords profonds qui règnent à gauche sur les questions de défense. Avec les partis alliés, comme les Verts (dont le programme est clairement antimilitariste et pacifiste ), le Parti de gauche de Mélenchon, partisan dur retrait de l'Otan et de la réduction de la dissuasion (son programme est ici ) ou de ce qui reste du PCF. Au sein même du PS, le consensus n'est pas total que ce soit sur l'Otan ou le nucléaire. L'ancien ministre de la défense Paul Quilès est à la fois hostile à l'Otan et contre la dissuasion nucléaire. Même Alain Richard ou Michel Rocard doutent de la pertinence de la dissuasion...

Quant à la question essentielle du budget, là encore, la gauche est assez gênée. Ses élécteurs - ou en tout cas les organisations qui parlent en leur nom, comme les syndicats enseignants pour ne citer qu'eux - voudront faire valoir d'autres priorités auxquelles il sera difficile de resister. D'où l'urgence pour le candidat socialiste de verrouiller le débat en prenant des positions courageuses.


Dimanche 15 Janvier 2012
Jean-Dominique Merchet
http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Defense-pourquoi-Francois-Hollande-opte-pour-le-consensus-national_a483.html

Jean-Yves Le Drian 2011 cropped.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Yves_Le_Drian

 

Jean-Yves Le Drian

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives