Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 14:00

 

 

Mardi 20 novembre 2012

Leïla ShahidLa déléguée générale de l'Autorité palestinienne auprès de l'Union européenne a accordé un entretien poignant à la RTBF. Leïla Shahid estime que le conflit qui se ravive à Gaza sert les intérêts électoraux de Benjamin Netanyahou et pointe la responsabilité de la communauté internationale. Surtout, elle constate l'échec de la stratégie de la négociation avec Israël. « Nous avons commencé à négocier à Madrid en 1990, (...) on a arrêté la lutte armée, (...) et Israël nous a donné une claque », constate-t-elle. « Dites-moi à quoi ont servi les négociations pendant 20 ans ? ».

 

Leïla Shahid, l’armée israélienne a mobilisé 75.000 réservistes. Les blindés se déploient petit à petit. Vous craignez un conflit terrestre ?

 

Oui, je pense que cette situation absolument tragique, parce que c’est la répétition de ce que la population de Gaza a vécu il y a à peine quatre ans, c'est une guerre annoncée. C’est presque indécent de prétendre qu’on est surpris que ça recommence puisque, depuis l’offensive de 2008-2009, rien n’a changé à Gaza et qu’une population occupée depuis 45 ans ne peut pas continuer à vivre humiliée comme elle l’est et qu’il était évident que la communauté internationale aussi est responsable parce qu’elle n’a rien fait de tout ce qu’elle a promis, Union européenne incluse.

 

Et je pense que l’arrière-pensée de monsieur Netanyahou dans cette nouvelle guerre qu’il prépare est vraiment beaucoup plus électorale qu’autre chose. Il n’a pas le scrupule d’en faire payer le prix ni à la population civile israélienne, qui est bien sûr incessamment terrorisée par les missiles et les obus que les Palestiniens tirent de Gaza, ni à une population palestinienne encore plus terrorisée…

 

Donc, pour vous, on est dans un contexte électoral ?

 

Mais bien sûr ! Le 22 janvier, le Premier ministre israélien a décidé qu’il voulait faire des élections anticipées. Il a pris comme partenaire dans sa coalition, monsieur Lieberman, l’actuel ministre des Affaires étrangères israélien, qui est un homme qui ne cache pas ses positions très radicales. monsieur Netanyahou a essayé de convaincre le Président Obama de partir en guerre contre l’Iran, il n’a pas réussi. Donc, il choisit de faire la guerre contre l’ennemi le plus faible, le moins équipé sur le plan militaire, qui est la population civile de Gaza. Vous n’allez pas me dire que le Hamas, avec les quelques obus qu’ils fabriquent dans les petits ateliers locaux, va tenir tête à une armée nucléaire et aussi puissante que l’armée israélienne. Et ça va être un nouveau massacre.

 

Alors, justement, le gouvernement israélien dit défendre sa population. Les Occidentaux pointent, eux aussi, la responsabilité du Hamas dans cette affaire, dans le déclenchement de ce conflit. Quelle est la position de l’Autorité palestinienne sur cette question justement ?

 

Écoutez, nous, nous avons décidé, il y a 19 ans, d’arrêter toute la lutte militaire pour décider de négocier la solution de deux États. Mais soyons honnêtes, nous avons échoué. La solution préconisée par le Président Mahmoud Abbas, par le Premier ministre, par Yasser Arafat avant son décès, ça fait 20 ans que nous négocions soi-disant une solution de l’occupation militaire de nos territoires depuis 45 ans. Et qu’est-ce que nous avons fait ? Nous n’avons même pas réussi à faire retirer l’armée israélienne ni de Gaza ni de Cisjordanie, ni de Jérusalem-Est. Donc regardons la réalité en face : la communauté internationale est responsable aussi de notre propre échec, parce qu’il est évident que nous avons un déséquilibre de forces total en faveur d’Israël.

 

Et le Hamas, lui, il est responsable ? Le Hamas en lui-même ?

 

Oui, mais le Hamas, qui n’est pas le parti que je représente, représente une population. D’ailleurs, je vais vous dire : ce n’est pas le Hamas qui tire, ce n’est pas vrai que c’est le Hamas. C’est le Jihad islamique et les autres organisations. Le Hamas, ça fait cinq ans, pour des raisons tout à fait évidentes d’opportunisme, a fait respecter un cessez-le-feu intégral, il n’y a plus eu de tirs. Le Hamas a vraiment imposé un cessez-le-feu. Les tirs, ils ont sûrement un peu à voir avec la situation régionale. Mais ils sont possibles parce que la population est excédée que rien n’ait changé dans sa vie.

 

La tragédie de la Palestine, c’est que la communauté internationale est de mauvaise foi, d’un côté, y compris d’ailleurs l’Union européenne et les Américains, ou incapable de se mettre d’accord sur une vraie politique. Israël est traité comme l’État le plus démocratique, le plus gentil, il a les meilleures relations. L’Union européenne vient de lui accorder tous les privilèges au niveau des accords d’association. Et la population palestinienne a le droit aussi de se défendre comme elle pense qu’elle peut le faire. Nous, autorité, nous pensons qu’on peut le faire sur le plan politique, mais on n’a pas vraiment acquis beaucoup de crédibilité, à vous dire vrai, depuis 20 ans, puisque nous avons échoué. Les organisations comme le Hamas et le Jihad islamique, eux, préconisent qu’il faut revenir à une lutte armée.

 

Ce point de vue du Hamas, ça vous inquiète ?

 

Ça ne me surprend pas mais ça m’inquiète. Je vais vous dire pourquoi ça m’inquiète : ça m’inquiète parce que la disproportion du rapport de force est telle que c’est encore une fois la population civile de Gaza qui va payer le prix. Qui est mort il y a quatre ans ? 1.400 femmes, enfants, et vieillards qui ont été bombardés. Qui est en train de mourir depuis maintenant trois jours ? Ce sont trente civils palestiniens, ce ne sont pas les combattants qui meurent. Lorsque Israël tire avec des avions F16, ce n’est pas le Hamas ni le Jihad islamique qu’on punit, c’est la population de Gaza qui ne peut même pas fuir parce que toutes les frontières de Gaza sont fermées par Israël.

 

On a assisté, avant-hier, à des scènes assez rares en Cisjordanie. On avait certaines personnes qui brandissaient sur le territoire de la Cisjordanie des drapeaux en signe de ralliement au Hamas.

 

Mais c’est normal parce que je vous dis que moi, je suis l’ambassadeur de Palestine, et je vous dis que, malheureusement, la stratégie de ma direction, la mienne, celle que je défends maintenant depuis 45 ans, elle a échoué. Dites-moi à quoi ont servi les négociations pendant 20 ans ? Nous avons commencé à négocier à Madrid en 1990. On a continué en 1993, on a arrêté la lutte armée, on a voulu montrer qu’on était respectueux du droit international, et Israël nous a donné une claque.

 

Nous avons des résolutions qui obligent Israël depuis maintenant 45 ans, c’est-à-dire la résolution 242, à quitter les territoires occupés parce que l’occupation de territoires par la force armée est illégale. Qui a fait appliquer ça dans les territoires palestiniens ? Personne. Donc ne donnez pas de leçon de morale à une population qui est excédée. Et nous devons, nous, faire une autocritique de dire que, malheureusement, nous n’avons pas réussi à mettre fin à l’occupation par des moyens non-violents, donc nous allons voir encore plus que monsieur Netanyahou utilise cela pour son agenda électoral. Il va se mettre comme candidat, lui et monsieur Lieberman, dans un mois comme le héros, je dirais, de l’unité nationale israélienne contre soi-disant les ennemis. Et il revient vers la guerre des civilisations et il reprend le discours de monsieur Bush d’" axe du bien contre le mal ", et bien sûr il diabolise le Hamas et tout ce qui est islamique pour se faire lui le chantre de la liberté.

 

Et d’après vous, quel rôle peut jouer l’Egypte ?

 

Tout front militaire, à côté de la frontière de l’Egypte et de Gaza, va déstabiliser aussi le président Morsi. C’est pour ça qu’il a été très vite mobilisé et, bien sûr, il a une relation, en tant que parti politique, avec le Hamas. Mais je vous dis, le Hamas a pratiquement respecté intégralement le cessez-le-feu pendant cinq ans. Pourquoi aujourd’hui ça reprend ? Je pense que c’est aussi le contexte national israélien et les élections. Et Morsi va voir, et il a déjà appelé deux fois le président Obama pour essayer aussi de dire aux puissances internationales qu’il faut qu’elles l’aident à calmer les visées de monsieur Netanyahou qui ne mettent pas seulement en danger les Palestiniens, mais aussi toute la région.

 

Propos recueillis par Pierre-Yves Meugens

 

 

Sur ce site,

 

 

 

 

_________________________________________________________________

 

 

 

Hystérie sanguinaire à Tel-Aviv

 

Cette scène a été tournée à Tel-Aviv le 15 novembre 2012, lors d’une manifestation, à l’occasion de l’agression militaire d’Israel sur la bande de Gaza.

 

 

 

..
.
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Hysterie-sanguinaire-a-Tel-Aviv-15004.html
.
.

Non au terrorisme de l’Etat d’Israël

arton10.jpg

lundi 21 mai 2012, par La Rédaction

 

Monsieur le Secrétaire général des Nation-Unies Messieurs les Chefs d’États membres du Conseil de sécurité,


Je condamne le terrorisme, y compris sa forme d’État. Non au terrorisme de l’État d’Israël contre le peuple palestinien.
Le terrorisme doit être condamné et combattu sous toutes ses formes, particulièrement sa forme d’État, qui est la plus conséquente vus les moyens mis en oeuvre. Aucun terrorisme n’est justifié. Tous les conflits doivent pouvoir être résolus dans le respect des droits de chaque individu, groupe d’individus ou peuple. A ce titre, il revient exclusivement aux Nations-Unies de mener la politique d’éradication du terrorisme dont les principales causes sont les injustices sociales, économiques et politiques.
Nul ne doit pouvoir s’ériger en gendarme du monde et prétendre faire justice à lui tout seul. Il y va de la sécurité de tous les peuples et de leur droit fondamental à vivre en Paix.
Aussi, je suis profondément inquiet de la situation en Palestine où, sous prétexte de sécurité et de lutte contre le terrorisme, l’État d’Israël met en oeuvre des moyens d’État au service d’une politique terroriste d’occupation des plus meurtrières contre le peuple palestinien, de ses biens, de ses moyens d’existence et de développement, visant à l’anéantissement de la mémoire et des structures de la société palestinienne elle-même.
Aussi, je réclame qu’au même titre que les individus ou groupes d’individus, l’État d’Israël soit mis sur la liste noire du terrorisme. Qu’à ce titre, Israël soit privé de tout soutien ou aide financière et économique tant qu’il ne mettra pas fin à sa politique terroriste contre le peuple palestinien et tant qu’il ne respectera pas les résolutions prises par les Nations-Unies et son Conseil de sécurité.
Bien respectueusement.

.
http://www.assawra.info/spip.php?article10
.

 

Manifestation de soutien à Israël à Paris

arton1580.png

mardi 20 novembre 2012, par La Rédaction

 

Quelques centaines de personnes ont manifesté mardi soir à Paris près de l’Ambassade d’Israël en soutien à l’Etat hébreu qui a déclenché depuis sept jours une opération militaire contre Gaza.
Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), la Confédération des juifs de France et les amis d’Israël ont appelé à un rassemblement unitaire de toutes les organisations de la communauté juive et de "tous ceux qui aiment l’Etat d’Israël et le soutiennent".
Dans la foule, une multitude de drapeaux israéliens étaient agités par des manifestants, qui scandaient notamment "Hamas assassins" et "Israël vivra, Israël vaincra" et entonnaient des chants en hébreu.
Le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, qui participait à la manifestation a déclaré sa "profonde et totale solidarité avec l’Etat d’Israël" au nom de la communauté juive de France "en ces temps d’épreuves et de douleurs".
Pour le Crif, "on ne peut pas faire une équivalence entre le gouvernement israélien qui réagit par légitime défense pour assurer la sécurité de ses citoyens et le Hamas qui avait lancé sans provocation contre eux des centaines de roquettes les jours précédents".
A la tribune, le président du Crif Richard Prasquier a lu une lettre destinée au Premier ministre Benjamin Netanyahu remise à l’ambassadeur d’Israël pour "dire son soutien et son amour pour Israël au nom de tous les juifs de France".
"Nous espérons que la paix existera un jour mais nous savons qu’il ne faut pas se faire d’illusions sur la situation actuelle", a-t-il ajouté.
De son côté, l’ambassadeur d’Israël en France a rappelé que "Gaza est un bastion terroriste" et que "la bataille dans laquelle nous sommes engagés est celle de la terreur".

(20 Novembre 2012 - Avec les agences de presse)

Mobilisation Gaza Solidarité :
http://www.assawra.info/spip.php?ar...

 

.

 

Mardi 20 novembre 2012

Jean-Jacques Candelier Jean-Jacques Candelier, député communiste du Nord, a interpellé Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères, le mardi 20 novembre 2012 :

« Des sanctions contre Israël doivent être prises d’urgence pour lever le blocus illégal de Gaza, stopper la colonisation, détruire le mur de l'apartheid, arrêter les crimes de masse et les « attentats ciblés » à Gaza et faire appliquer le droit international et les résolutions de l'ONU pour le peuple palestinien.

Seules des sanctions diplomatiques et économiques, avec notamment la suspension immédiate de l’accord Union européenne/Israël de 2002, permettraient de mettre fin à l’impunité israélienne et de réduire les tensions. »

  .

 

Mardi 20 novembre 2012

Résistant palestinienLa Palestine a le droit de se défendre.  Parce que c’est elle qui est agressée, occupée, dépecée depuis 60 ans, et non l’inverse ! Israël tue délibérément, détruit les infrastructures du gouvernement, et, comme le font tous ceux qui ont tant de choses à cacher, détruit les bâtiments où se trouvent les médias. Et Israël promet de faire pire dans les heures qui viennent.

Mais pourquoi cette agression contre Gaza, et pourquoi maintenant ?

Il semble bien qu’Israël estime la période favorable pour forcer la main à son soutien étasunien et mette à profit la mini carence de pouvoir de la nouvelle administration étasunienne : Hillary Clinton est démissionnaire, et son successeur n’est pas encore désigné. Ce n’est pas la première fois qu’Israël agit ainsi. En 2008, Obama avait été élu le 4 novembre 2008 et l’agression contre Gaza avait débuté le 27 décembre ; la secrétaire d’État, Hillary Clinton, n’avait quant à elle été nommée que le 20 janvier 2009. On peut donc voir là une méthode ordinaire pour Israël de mettre son grand financeur devant le fait accompli en se passant de son avis.

Mais il y a aussi la situation locale. Sans doute Israël veut-il mettre au défi l’Égypte des Frères Musulmans. Le Caire va-t-il poser, ou non, un acte concret de soutien au Hamas, branche palestinienne des Frères Musulmans ? Si c’est non, et c’est bien possible, Israël pourra se flatter de s’être fait un nouvel ami.

Mais, de plus, c’est peut-être aussi un défi au Hezbollah. Pour l’instant, il n’est pas intervenu en Syrie, gardant ainsi sa position d’organisation de la résistance au Liban. Ouvrira-t-il un second front à la frontière libanaise ? C’est peu probable s’il n’est pas directement agressé.

Et puis, Israël doit être fort déçu de voir les Étasuniens se désengager de Syrie. Le coup a foiré, les « contras » qu’ils ont financés se font détruire en masse, les Chinois et les Russes ont tenu bon, Bachar El Assad est solide au poste, et il est possible qu’une force d’interposition vienne mettre prochainement fin aux combats. La paix ne convient pas à Israël. Poursuivre le chaos est son espérance !

Et entre deux assassinats, Israël se plaint que les Palestiniens ne veulent pas négocier ! Négocier un État palestinien qui ferait la paix, un État pourrit par les colonies, sans frontières, sans armée, sans diplomatie, sans capitale, juste gentiment soumis ! Si cette solution dite « à deux États » pouvait fonctionner, c’était il y a très longtemps !

D.R.

 

 

.

 

En finir avec les enclaves palestiniennes.

Israël veut annexer définitivement Gaza.

La situation à Gaza est de plus en plus tendue alors que les médias tendent à nous faire croire qu’Israël aurait la volonté d’un cessez-le-feu. Pas du tout. L’objectif derrière l’opération « Pilier de défense » est l’annexion complète et définitive de Gaza.

palestine1900-2000.jpg?w=400&h=266
En finir avec les enclaves palestiniennes.

La diplomatie mondiale après l’intense bombardement de Gaza et la riposte (inoffensive) prétend chercher un cessez-le-feu. Toute la diplomatie mondiale? Non la grande absente de cette opération « Pilier de défense » et de ses conséquences est bien l’administration américaine qui se contente de soutenir le « droit d’Israël à se défendre » (Lire ICI):

La Maison Blanche pour sa part réaffirmé que « les tirs de roquettes en provenance de Gaza étaient le facteur déclenchant de ce conflit« , reconnaissant à Israël « le droit de se défendre et de décider de la tactique à utiliser« .

C’est donc bien clair les USA ont donné carte blanche au gouvernement Nethanyahu-Liebermann pour agir selon leurs volontés. Et leur volonté n’est pas de chercher un cessez-le-feu à tout prix comme essayent de vous le faire croire les médias occidentaux (Lire ICI). D’ailleurs comme préalable Liebermann demande à la résistance gazaoui de cesser toute riposte. Et les bombardements d’Israël doivent-ils cesser aussi? Personne ne l’exige en tout cas.

Les USA absents on retrouve encore une fois en première ligne, après la Libye, la France qui est le nouveau bras armé de l’Otan (donc l’empire americano-sioniste) dans le monde. Après avoir été le seul état jusqu’à présent à reconnaître l’alliance terroriste syrienne comme étant le représentant de la Syrie légitime, voilà que le ministre des affaires étrangères de l’état sioniste français Laurent Fabius veut se poser en défenseur de la paix dans la région. Mais c’est dur de justifier le grand écart qui consiste à alimenter la guerre en Syrie et se prétendre justicier de la paix en Israël (Lire ICI). La France en fait se positionne en avant-poste américain dans la région.

On pourrait donc croire que l’on se dirige vers la fin de la crise alors que bien au contraire elle va s’intensifier par finir par arriver à l’objectif: annexer définitivement Gaza. Pour plusieurs raisons:

  • A la knesset israélienne et dans les esprits israéliens trop c’est trop. Cette riposte gazaoui à coups de rockets même inoffensives n’est plus supportable car elle met en cause tout sentiment d’impunité. C’est ainsi qu’un parlementaire israélien peut appeler tranquillement à rasez Gaza sans être inquiété pour une incitation à la haine par Facebook qui de son côté est sans pitié avec les appels au djihad contre Israël. Le deux poids deux mesures en action comme d’habitude dans nos dictatures occidentales (Lire ICI).
calling-for-genocide-michael-ben-ari.png
La traduction dans le lien de l’article ci-dessus.

D’ailleurs dès avant le début de l’opération « Pilier de défense » Tsahal envisageait une opération militaire sur Gaza pour éradiquer le terrorisme une bonne fois pour toutes (Lire ICI).

L’envoyé du Qatar à Gaza avant le conflit avait défini les conditions de son soutien au Hamas en échange de (Lire ICI):

  • 1 – rompre l’alliance avec l’Iran.
    2 – entamer des négociations avec l’entité sioniste sans conditions préalables.
    3 – la reconnaissance d’ »Israël ».
    4 – la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’ »Israël » et abandonner la récupération de sa partie orientale.
    5 – Annoncer la fin de la résistance armée et entamer des négociations comme seule option de solution.

Ceci nous permet d’avoir une vue plus complète des objectifs sionistes dont le Qatar (qui abrite les frères musulmans de Tarik ramadan rappelons-le) en est le porte-parole.
Qu’en est-il donc? Le Qatar demande donc au Hamas de se soumettre intégralement aux vues sionistes ET de rompre avec l’Iran. C’est-à-dire qu’en cas de guerre contre l’Iran Israël ne veut pas avoir un risque de résistance venant de son territoire! Ce qui peut se comprendre de son point de vue et ce qui explique aussi pourquoi Israël n’arrêtera pas son offensive sur Gaza sans avoir obtenu satisfaction sur tous ces points. A priori il ne pourra pas les avoir. Je ne vois pas comment le Hamas pourrait justifier sa soumission? On va donc vers sa destruction pure et simple.

  • Cette opération a commencée avec la prise pour cible des médias internationaux (Lire ICI). Israël bombarde tous les médias présents en Palestine pour bien leur signifier qu’il ne fera aucun cadeau aux médias occidentaux trop complaisants avec les palestiniens, tout en jouant la propagande en disant qu’ils ont peur de voir les journalistes internationaux jouer le rôle de bouclier humain pour le Hamas les forçant ainsi à quitter la future zone de guerre et devenir la seule source officielle d’images (avec la Al-Jazeera peut-être…):
  • Voilà une autre possibilité ( Lire ICI) de justification d’une opération militaire terrestre israélienne à Gaza au nom de la défense du droit à l’information.
  • Il existe une autre raison qui est le calendrier. Mahmoud Abbas veut accélérer la reconnaissance à l’ONU de l’état palestinien. Une offensive vécue comme une provocation par l’entité sioniste. L’opération vise donc bien aussi à destituer Abbas pour l’empêcher de proposer sa résolution à l’ONU prévue le 29 novembre (Lire ICI).
  • Enfin dernière raison pour en finir avec l’indépendance de Gaza: le Gaz. Les réserves de Gaz gigantesques découvertes près d’Israël ( Lire ICI) ne peuvent profiter ni à un gouvernement libanais indépendant du pouvoir sioniste, ni à l’enclave gazaoui qui pourrait revendiquer un droit sur le gisement de gaz assurant ainsi son indépendance énergétique et financière, si la Palestine a un embryon de reconnaissance à l’ONU.

gaz-israc3a9lien.jpg?w=349&h=300

A noter pour donner un peu plus de consistance à l’alliance de l’Otan en Syrie que des intérêts turcs sont fortement impliqués dans le gaz israélien (Lire ICI). Les affaires prouvant bien le rôle de la Turquie pour aider à la déstabilisation de la Syrie malgré ses protestations par ailleurs contre le génocide à Gaza.

Voilà donc pour comprendre pourquoi Israël veut s’emparer définitivement de Gaza, et donc pourquoi il n’y aura pas de cessez-le-feu avant d’atteindre cet objectif. Israël veut avoir ensuite les coudées franches pour pouvoir attaquer enfin l’Iran. La Syrie allié potentiel de l’Iran même si elle ne sera pas détruite sera au moins soumise çà une guerre civile suffisante pour la paralyser militairement. Donc après la soumission de Gaza restera la cisjordanie dont le Qatar fait pression sur la Jordanie pour l’impliquer dans la reconquête de la cisjordanie et donc l’alliance militaire contre la Syrie.
Tout cela contribuera au final à construire ce grand Israël voulu par les sionistes qui est lui l’objectif suprême.

Retrouvez toutes les infos engagées dans un flux actualisé ICI

Note: Je ne partage donc pas l’avis de Norman Finkestein sur l’opération « Pilier de défense »:

 

.http://litinerantcitoyen.wordpress.com/2012/11/18/israel-veut-annexer-definitivement-gaza/

 

 

Voir aussi :

 

Gaza : L'horreur (photos) à huis-clos. Chavez dénonce l'agression (vidéo)

 

DOSSIER - et soutien

.

Gaza - Quelques arguments

pour répondre à la propagande israélienne

Cécile LEBRUN
 

Pour ceux qui, comme moi, ont du mal à rester silencieux face à la propagande et à la désinformation israélienne, et voudraient se lancer dans un débat virtuel par commentaires interposés sur facebook ou d’autres sites où cette propagande sévit, quelques contre-arguments qui peuvent être repris.

1. « L’attaque contre Gaza vise à défendre les Israéliens du sud d’Israël, victimes des tirs de roquettes incessantes des terroristes de Gaza. »

Si le 15 novembre 3 israéliens ont été tués par une roquette pour la première fois depuis plus d’un an et si pour la première fois depuis 21 ans une sirène a résonné à Tel Aviv, c’est de la faute de leur propre gouvernement car tout cela est arrivé après le début de l’attaque israélienne sur Gaza, après l’assassinat d’Ahmad Jaabari. Le gouvernement Netanyahou ne se contente pas d’assassiner les Palestiniens, il prend sa propre population en otage pour des raisons électorales.

Consciente de ça, une habitante du sud d’Israël a d’ailleurs écrit une tribune à Netanyahou dans laquelle elle dit notamment « Si vous voulez mettre un terme aux actions hostiles qui proviennent de l’autre côté, ouvrez vos oreilles et commencez à écouter. Si vous vous souciez de nous, cessez de nous défendre par des missiles, des actions « ciblées » et des « vols dissuasifs ». Au lieu de l’opération Pilier de Défense, lancez-vous dans une opération Espoir pour l’Avenir. C’est plus compliqué, il faut pour cela de la patience, et c’est moins populaire. Mais c’est la seule issue possible. » (NDLR : voir la version complète et originale sur le site de Haaretz et voir la traduction française)

Mais, d’un autre côté, les Israéliens de Tel Aviv comme du sud d’Israël peuvent s’estimer heureux d’avoir des sirènes et surtout des boucliers anti-missiles pour les protéger, sans parler des abris anti-aériens. Les Palestiniens eux n’en ont pas.

Sinon, quelques chiffres qui parlent toujours plus que les mots :

- Nombre d’Israéliens tués par un des tirs de roquette depuis le 15 janvier 2009, et avant hier : 4 (source B’Tselem, ONG israélienne, 7 selon l’armée)

- Nombre de Palestiniens tués par un des raids israéliens depuis le 15 janvier 2009, et avant hier : 300.

Nous prenons les chiffres depuis le 15 janvier 2009, date de fin de la dernière grosse attaque lancée contre Gaza en décembre 2008-janvier 2009 et qui se voulait déjà une réponse aux tirs de roquettes. Pour être gentils quoi... Parce que sinon, on peut aussi calculer depuis le début des tirs de roquettes et ça donne ça :

- Nombre d’Israéliens tués par un tir de roquette depuis le 29 septembre 2000 : 61 (source : Ministère de la défense israélien)

- Nombre de Palestiniens tués à Gaza par l’armée israélienne depuis le 29 septembre et jusqu’au 15 septembre 2012 : 4660 (source B’Tselem)

Ces chiffres ne visent pas à relativiser les morts, car comme on dit, « qui tue un homme, tue l’humanité », mais juste à casser une dernière fois cette idée qu’Israël se défend. Israël attaque.

2. « Depuis des années, le Hamas envoie des Roquettes tous les jours sur Israël »

Faux. Ce n’est le plus souvent pas le Hamas mais d’autres organismes. Le Hamas, tentant de faire respecter la trêve, a même monté une force spéciale chargée d’arrêter les Palestiniens lançant des roquettes comme le rapporte le journal israélien Haaretz. Et donc le Hamas, que ça plaise ou non, et il ne s’agit pas là de le défendre, n’est pas ce "grand mouvement terroriste qui attaque continuellement Israël en lançant des roquettes", c’est un peu plus compliqué.

Tout comme il est un peu plus compliqué de dire qu’Ahmad Jaabari n’était pas qu’un terroriste. Là encore, on pourra juste citer des responsables israéliens.

Mais si les roquettes ne cessent d’être lancées depuis Gaza, c’est qu’Israël ne cesse d’occuper Gaza. Voudrait-on occuper, affamer, tuer des gens et qu’en plus ceux-ci ferment leur gueule ? Ah, non, on voudrait qu’en plus ils se montrent reconnaissant car en fait, tout ça, c’est pour leur bien, pour les libérer de ces terroristes du Hamas.

3. « Le Hamas se cache derrière la population civile, il va dans les "villages habités" ».

On voit bien que là, c’est à ceux qui reprochent de ne pas aller voir la situation sur place, qu’il faut conseille d’aller voir comment c’est Gaza (Et puis, c’est simple, on peut même le faire avec google earth).

- Premièrement, Gaza est un des endroits au monde le plus peuplé. Et il est entouré par un mur. Où voudrait-on qu’ils aillent lancer leur roquettes ? Sur les grands no man’s land qui les séparent du mur pour se faire sniper ? Peut-être que s’ils avaient des F-16 et des drones comme l’armée israélienne, les choses seraient différentes. Et peut-être que s’ils avaient des F-16 et des drones, et des accès satellites, eux aussi pourraient « cibler » leur tir de roquette et éviter de toucher des civils.

- Deuxièmement, il est aisé de faire la distinction entre civils palestiniens et terroristes palestiniens à Gaza quand ca arrange car ce sont TOUS les Palestiniens de Gaza qu’Israël assiège, enferme, affame, sans chercher à distinguer les civils des terroristes.

- Troisièmement, c’est justement parce que ce sont tous les Palestiniens de Gaza qui sont enfermés, que ce sont tous les Palestiniens qui résistent. Il n’y a pas d’un côté les terroristes qui se cachent et les civils. C’est une même population, solidaire face à l’oppression même si tous n’ont pas choisi de prendre les armes. Par contre, TOUS les Israéliens doivent un mois par an à l’armée israélienne. Donc dire que « les terroristes du Hamas attaquent de pauvres civils israéliens et se cachent derrière ses propres civils », c’est un peu réducteur.

- Quatrièmement, de même, faire une séparation stricte entre le Hamas qui se « cache » et la population civile, c’est oublier que le Hamas a été, lors des dernières élections, largement majoritaire à Gaza, et qu’il est donc très implanté dans la population. Dire ça, ça ne veut pas dire se réjouir de cette élection, mais les Israéliens doivent savoir ce que c’est qu’un gouvernement démocratiquement élu avec lequel on n’est pas forcément d’accord, eux qui vivent dans un pays dirigé par la droite et l’extrême-droite, et dont le ministre des Affaires Étrangères proposait en 2009 de se battre contre Gaza « comme les États-Unis s’étaient battus contre le Japon en 1945 » (cad avec la bombe nucléaire) sans que cela ne fasse réagir personne.

4. Sur le fait qu’« Israël accueille des Palestiniens pour les soigner dans ses hôpitaux »

Bombarder quelqu’un, manquer de le tuer mais le blesser et lui dire après « Mais viens dans mon hôpital si tu veux »... Hmmmm pervers et en même temps, c’est la moindre des choses qu’Israël en tant que responsable doit faire, et pas juste pour une poignée de Palestiniens devant servir d’alibi pour montrer le « grand coeur » d’Israël mais pour tous les Palestiniens blessés.

5. Même chose pour les petits papiers que l’armée israélienne balancerait sur les zones où vivent les Palestiniens avant de venir les bombarder.

Que leur écrivent-ils sur ces petits papiers : « Salut les gars. Bon, on arrive pour exploser vos maisons. On sait que vous ne pouvez aller nulle part pour fuir les bombardements car on vous a enfermé sur ce petit bout de territoire qui fait 350km. Mais essayez quand même. Bisous. » ? Hmmmm...

6. « Israël veut la Paix », les « Peace & love », and Co.

La Paix et l’Amour, sans Justice, ne sont que des concepts creux. Sauf si ce que ce qu’Israël veut c’est la paix du plus fort. Mais ça, il serait temps que les Israéliens comprennent que les Palestiniens ne sont pas décidés à l’accepter.C’est pour cela qu’Israël s’en prend à Gaza et au Hamas, car ils ne sont pas encore aussi corrompus et dociles que les gens de l’Autorité Palestinienne et leurs forces de sécurité qui en sont au point d’empêcher les Palestiniens de manifester en Cisjordanie et de les arrêter.

Si Israël et certains Israéliens préfèrent au Hamas le gouvernement dictatorial de l’AP ce n’est pas surprenant, c’est ce qu’a fait Israël depuis des années avec ses grands copains Mubarak et Abdallah, sans compter les despotes du Golfe. Ce n’est pas surprenant parce qu’en fait les Palestiniens, ils n’en ont rien à faire. Ce qui les intéresse c’est leur « sécurité » personnelle. Ca les choque que deux roquettes soient pour la première fois tombées à proximité de Tel Aviv mais ça ne les choque pas qu’il y ait des blindés israéliens à Bethléem tous les jours et que les Palestiniens entendent les avions de chasse israéliens les survoler tous les jours. Car pour leur « sécurité », il leur faut chercher les meilleurs chiens de garde capables d’empêcher les Palestiniens de réclamer leur droits, quitte à piétiner la démocratie.

Et oui, nous ne sommes pas aveuglé par la « haine d’Israël », nous critiquons aussi des pays arabes. Même des Palestiniens. Car être solidaire des opprimés, c’est être solidaire contre tous les oppresseurs. Mais le premier d’entre eux est Israël.

***

Après tout cela, on vous attaquera surement personnellement, on vous dira peut-être que vous êtes pédant ou imbécile, que vous n’y connaissez rien. Mais ce sera pour éviter d’avoir à répondre sur le fond. Parce qu’il n’y a rien à répondre à ce que nous venons d’écrire. Les faits sont là, nous les avons donné, et les faits sont têtus.


Céline Lebrun

http://www.ujfp.org/spip.php?article2458

 

URL de cet article 18357
http://www.legrandsoir.info/gaza-quelques-arguments-pour-repondre-a-la-propagande-israelienne.html
..

Meurtres à huis clos

http://www.france-palestine.org/Meurtres-a-huis-clos
  
 AFPS


Dans la nuit de samedi à dimanche, de nou­veaux raids israé­liens ont ravagé le ter­ri­toire pales­tinien assiégé de la bande de Gaza et visé sa popu­lation. La marine israé­lienne a bom­bardé la ville de Gaza et l’aviation a pour­suivi ses raids, faisant neuf nou­veaux morts, dont un frère et une soeur de un et trois ans et un bébé de dix-​​huit mois. Deux frères âgés de quatre et cinq ans ont été griè­vement blessés. Une ado­les­cente de treize ans, trois femmes et deux hommes ont également été assas­sinés dans leurs maisons.

Le Premier ministre israélien Ben­jamin Neta­nyahu a affirmé que l’armée israé­lienne était prête à "étendre signi­fi­ca­ti­vement" ses opérations.

L’émission « Bonjour de Gaza » de ce dimanche 18 novembre 2012, à laquelle était invitée l’AFPS, a été annulée, l’immeuble héber­geant la radio des jeunes jour­na­listes ayant été évacué suite à des menaces israé­liennes et alors que l’aviation israé­lienne a visé trois bâti­ments des médias et des jour­na­listes ce matin.

L’AFPS transmet toute sa soli­darité aux jour­na­listes gazaouis face à ces nou­velles agres­sions bar­bares et des­truc­trices, alors que les diri­geants poli­tiques et mili­taires israé­liens pré­fé­re­raient bom­barder et tuer à huis-​​clos.

L’AFPS conti­nuera à informer et demande au gou­ver­nement français d’intervenir fer­mement et immé­dia­tement pour la fin des bom­bar­de­ments et du siège de Gaza, pour la fin de l’impunité de Tel-​​Aviv et pour la recon­nais­sance de l’Etat de Palestine.

Paris, 18 novembre 2012

Et aussi la liste des rassemblements partout en France : http://www.france-palestine.org/Soutien-Gaza-liste-des

Un appel à la solidarité financière "SOS Gaza" : http://www.france-palestine.org/SOS-GAZA-appel-a-solidarite,20709

Toute l'actualité sur notre site : http://www.france-palestine.org/

Twitter : http://twitter.com/afpsofficiel

Facebook : http://www.facebook.com/pages/AFPS-Association-France-Palestine-Solidarit%C3%A9/124250694261509


Voir aussi :
http://lesmoutonsenrages.fr/2012/11/17/nous-accusons-la-sourde-oreille-des-grands-medias-sur-la-situation-et-la-gravite-des-atrocites-commises-par-israel-a-gaza/#more-34025..
.

 

 

gaza-2-enfants-calcin-s-copie-1.jpg
.
Gaza martyrisée, suite.

.
Le Centre des Médias bombardé, israël veut museler la Presse, tuer sans témoin. Abominable.
.
Des civils sont visés, bombardés, exterminés. Les Palestiniens ne peuvent pas fuir. Ils sont pris au piège sur leur minuscule territoire. Leur situation est unique dans l'Histoire : Tout un peuple en prison, un apartheid monstreux ! Et les Hébreux veulent nous émouvoir avec 'leurs' malheurs ? Libérons-nous de ce conditionnement inique permanent !
.
Roquettes contre bombes. Et israël veut nous apitoyer ? Et en France occupée, les Médias aux ordres font la pub pour les sites de Tsahal où cette armée immorale justifie ses crimes.
.
Comble du cynisme, l'entité sioniste clame son droit de se défendre, et le nie aux Palestiniens génocidés (de toutes les façons, par ex en ayant leur eau volée, et en subissant l'arrivée des eaux usées de leur hideux voisin raciste et haineux).
.
L'impunité de cette entité voyou est un des plus grands scandales de l'Histoire de l'humanité
.
eva R-sistons
 

palestibe1-300x165.jpg

Combien de civils palestiniens doivent ainsi mourir pour que la communauté internationale officielle se mobilise ?

.

A lire,

.
israel-et-ses-actes.jpg
.

 

 Ziad MEDOUKH a reçu, le 14 juillet 2011 la distinction de Chevalier de l’Ordre des Palmes académique de la République française. Il estPalestinien, professeur de français à l'université Al Aqsa de Gaza, poète et coordinateur du Centre de la Paix de Gaza. Il a participé en 2011au Prix International de poésie Bretagne Réunie. 

 

lun. 19/11/2012 23:32

ziad medoukh [ziadmedoukh@hotmail.com]

 

Bonsoir de Gaza la résistante  En direct de Gaza
lundi 19 novembre 2012 Il est 24h 5Heure de Gaza) la sixième journée de l'agression israélienne contre Gaza
Journée sanglante
40 martyrs et 90 blessés aujourd'hui, parmi eux 12 enfants, 6 femmes, deux journaliste et 10 personnes âgées
Destruction de 25 maisons 120 raids israliens le bilan est lourd: 115 martyrs et 900 blessés en six jours 

Pas d'espoir d'une trêve
Gaza patiente et attend son sort Gaza résiste
Gaza la courageuse vit, vivra et vaincra

Ziad

 

De : ziad medoukh [mailto:ziadmedoukh@hotmail.com]
Envoyé : lundi 19 novembre 2012 09:57

Bonjour de Gaza la martyre

Il est 11h ce lundi 19 novembre 2012, le sixième jour -La matinée la plus sanglante depuis le début de l'agression israélienne contre les civils de Gaza - 20 martyrs depuis ce matin: 5 enfants, 4 femmes, 5 personnes âgées,70 blessés - 200 raids israéliens depuis ce matin- 40 maisons détruites depuis ce matin -15 bâtiments publics bombardés - Le bilan de ces massacres israéliens est très lourd: 95 martyrs, 700 blessés, en majorité des civils -  Aujourd’hui on parle de dizaines de martyrs, demain on va commencer à parler de centaines  de morts, avec le silence complice du reste du monde - Gaza la courageuse résiste

Ziad

 

De : ziad medoukh [mailto:ziadmedoukh@hotmail.com]
Envoyé : dimanche 18 novembre 2012 23:05

En direct de Gaza
Le cinquième jour de l'offensive militaire israélien contre Gaza
La journée la plus sanglante: 34 martyrs dont 15 enfants , 3 femmes et 6 personnes âgées - Le bilan est très lourd: 83 martyrs et 650 blessés, en majorité des civiles - La marine israélienne est entrée dans cette guerre contre Gaza et commence ses tires - Plus de 2000 raids israéliens en 5 jours - Aujourd'hui plus de 30 maisons ont été bombardées par le F16 - 3 bâtiments des journalistes ont été visés - Israël a peur de la vérité
- Les Gazaouis craignent le pire
L'offensive militaire se poursuit,  -Gaza la courageuse résiste

Ziad 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives