Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 02:59

 

Article datant d'il y a quelques semaines, mais utile (eva)

 

Intervention militaire russe en crimée ? Etats-unis et UE jouent avec le feu en s’attaquant aux intérêts vitaux de la Russie

Intervention militaire russe en crimée ? Etats-unis et UE jouent avec le feu en s’attaquant aux intérêts vitaux de la Russie

Intervention militaire russe en crimée

 

FLASH -  EN RÉPONSE À L’AGRESSION EURO-ATLANTISTE CONTRE SES INTÉRÊTS VITAUX, LA RUSSIE SEMBLE INTERVENIR MILITAIREMENT EN UKRAINE


28/02/2014 – 21H30 : On apprend ce soir qu’au moins dix hélicoptères russes auraient franchi la frontière pour pénétrer en Crimée, alors que trois seulement d’entre eux avaient été autorisés à le faire par Kiev, après une demande russe officielle.

Des témoins ont également signalé ce soir des mouvements de transports de troupes blindés non identifiés, sur la route entre Sébastopol et Simféropol, la capitale de la république autonome de Crimée, ainsi que l’atterrissage de plusieurs avions-cargo militaires dans un aéroport militaire près de Simféropol.

On apprend aussi, selon Serguiï Kounitsyne, représentant du nouveau pouvoir ukrainien en Crimée, que plus de 2000 soldats russes ont été aérotransportés vendredi à Simferopol, capitale de la Crimée. Il a dénoncé une “invasion armée russe” tandis que Kiev adressait ses protestations à Moscou.

Sources :

CE SONT BIEN LES ÉTATS-UNIS ET L’UNION EUROPÉENNE LES AGRESSEURS  

Notons bien que cette intervention militaire russe en Crimée, si elle se confirme dans les heures qui viennent, correspondrait à la réponse naturelle et attendue de la part de Moscou à la déstabilisation délibérée de l’Ukraine que les États-Unis et leurs vassaux de l’Union européenne ont décidé de lancer sciemment, en jouant avec le feu en s’attaquant aux intérêts vitaux de la Russie.

Preuve en est la “Déclaration des ministres de la Défense de l’OTAN à l’Ukraine” publiée avant-hier, 26 février 2014, qui ressemble à s’y méprendre à un véritable ultimatum militaire adressé en filigrane à Moscou :

Déclaration des ministres de la Défense de l’OTAN à l’Ukraine (26 février 2014)

Nous continuons à suivre la situation en Ukraine de très près. Nous déplorons les pertes de vie tragiques. Nous saluons le fait que la violence a été arrêtée par des négociations qui ont ouvert la voie à une issue pacifique. Nous soulignons l’importance d’un processus politique inclusif fondé sur les valeurs démocratiques, le respect des droits de l’homme, des minorités et la primauté du droit, qui répond aux aspirations démocratiques de l’ensemble du peuple ukrainien.

L’OTAN et l’Ukraine ont un partenariat spécifique, incarnée par la Commission OTAN-Ukraine. Grâce à ce cadre de partenariat  l’OTAN est prête à continuer à coopérer avec l’Ukraine et à l’aider à la mise en œuvre des réformes. Réforme de la défense et coopération militaire restent des priorités essentielles. Nous félicitons les forces armées ukrainiennes pour ne pas intervenir dans la crise politique. Dans une démocratie, il est impératif que les forces armées n’interviennent pas dans le processus politique. Nous soulignons la nécessité de renforcer le contrôle démocratique du secteur de la défense et de la sécurité, avec un contrôle parlementaire efficace et l’implication forte de la société civile. Dans le contexte des récents événements tragiques, des institutions démocratiques, responsables et transparentes sont essentielles pour l’avenir de l’Ukraine.

Une Ukraine souveraine, indépendante et stable, fermement attachée à la démocratie et à la primauté du droit, est fondamentale pour la sécurité euro-atlantique. Conformément à la Charte pour un partenariat spécifique entre l’OTAN et l’Ukraine, les membres de l’Alliance Atlantique vont continuer à soutenir la souveraineté et l’indépendance ukrainienne, son intégrité territoriale, le développement démocratique et le principe de l’inviolabilité des frontières, comme des facteurs clés de la stabilité et de la sécurité en Europe centrale et orientale et sur le continent dans son ensemble.

[Source : http://www.nato.int/cps/en/natolive/news_107429.htm - La traduction étant faite par mes soins, je crois judicieux de joindre le texte d'origine en anglais : ]

Statement by NATO Defence Ministers on Ukraine

We continue to follow developments in Ukraine very closely. We deplore the tragic loss of life. We welcome the fact that violence has been stopped through negotiations that paved the way for a peaceful outcome. We emphasise the importance of an inclusive political process based on democratic values, respect for human rights, minorities and the rule of law, which fulfils the democratic aspirations of the entire Ukrainian people.

NATO and Ukraine have a distinctive partnership, embodied in the NATO-Ukraine Commission. Through that partnership framework, NATO stands ready to continue to engage with Ukraine and assist with the implementation of reforms. Defence reform and military cooperation remain key priorities. We commend the Ukrainian armed forces for not intervening in the political crisis. In a democracy, it is imperative that the armed forces do not intervene in the political process. We underscore the need to strengthen democratic control over the defence and security sector, with effective parliamentary oversight and the robust involvement of civil society. In the context of recent tragic events, transparent democratic and accountable institutions are essential to the future of Ukraine.

A sovereign, independent and stable Ukraine, firmly committed to democracy and the rule of law, is key to Euro-Atlantic security. Consistent with the Charter on a Distinctive Partnership between NATO and Ukraine, NATO Allies will continue to support Ukrainian sovereignty and independence, territorial integrity, democratic development, and the principle of inviolability of frontiers, as key factors of stability and security in Central and Eastern Europe and on the continent as a whole.

Cette déclaration sous forme d’ultimatum implicite avait d’ailleurs commencé à mettre le feu au poudre dès mercredi soir puisque le président russe Vladimir Poutine avait aussitôt ordonné, en réponse, que soit menée une inspection des troupes russes pour vérifier leur aptitude au combat, dans les  districts militaires de l’Ouest, non loin de l’Ukraine :

MOSCOU – Le président russe Vladimir Poutine a ordonné mercredi une inspection surprise des troupes des districts militaires de l’Ouest, non loin de l’Ukraine, et du Centre, pour vérifier leur aptitude au combat, a indiqué le ministre de la Défense Sergueï Choïgou.

M. Choïgou a également annoncé le renforcement de la protection de la flotte russe de la mer Noire, basée dans le port de Sébastopol, en Crimée, république autonome d’Ukraine en proie à des tensions séparatistes.

Le commandant en chef a été chargé de vérifier l’aptitude des troupes à agir pour faire face à des situations de crise menaçant la sécurité militaire du pays, a déclaré le ministre, cité par l’agence Interfax.

Les troupes du district militaire de l’Ouest – un vaste territoire à la frontière de l’Ukraine, du Bélarus, des Etats baltes, de la Finlande et de l’Arctique – ainsi que la deuxième armée du district militaire du Centre, le commandement de la défense spatiale et les troupes aéroportées ont été mis en alerte à 14h00 (11h00 GMT), a-t-il indiqué.

L’opération durera jusqu’au 3 mars, a-t-il précisé.

Elle mobilisera 150.000 soldats, selon un vice-ministre de la Défense.

M. Choïgou a plus tard assuré que l’opération n’était pas liée aux événements en Ukraine. Plusieurs inspections de ce type ont eu lieu depuis le retour de M. Poutine au Kremlin en 2012, la dernière, visant les troupes d’Extrême-Orient, avait eu lieu en juillet dernier.

Mais cette annonce intervient alors que la crise dans l’ex-république soviétique inquiète les autorités russes.

Mardi, le président avait dirigé une réunion du Conseil de sécurité russe consacrée à la situation en Ukraine.

Mercredi, M. Choïgou a également indiqué surveiller de près la situation en Crimée, où est basée la flotte russe de la mer Noire.

Nous prenons des mesures pour garantir la sécurité de nos installations, nos infrastructures et notre arsenal sur la mer Noire, a-t-il ajouté, sans donner plus de détails sur ces mesures.

La Crimée, d’abord appartenant, au sein de l’URSS, à la Russie, a été rattachée à l’Ukraine en 1954. Elle continue d’héberger la flotte russe de la mer Noire dans ses quartiers historiques, la ville portuaire de Sébastopol.

Des affrontements ont opposé mercredi des manifestants pro-russes et des partisans des nouvelles autorités ukrainiennes à Simféropol, capitale de la Crimée.

Les pro-russes réclament la tenue d’un référendum sur le statut de la Crimée, dans le sud de l’Ukraine, en proie à des tensions séparatistes qui se sont accrues depuis la destitution la semaine dernière du président Viktor Ianoukovitch.

M. Poutine ne s’est pour l’heure pas exprimé publiquement sur la destitution du président Viktor Ianoukovitch et l’arrivée d’un nouveau pouvoir à Kiev.

Le Premier ministre Dmitri Medvedev a jugé lundi que c’était une aberration de considérer comme légitime ce qui est en fait le résultat d’une révolte. Il nous sera difficile de travailler avec un tel gouvernement, a-t-il dit.

(©AFP / 26 février 2014 16h48)

CONCLUSION  :

L’EUROPE, C’EST LA GUERRE !

À l’heure où j’écris ces lignes (28 février 2014 – 21h30), il est évidemment encore trop tôt pour tirer les enseignements de ces premières dépêches. Les heures et les jours qui viennent nous indiqueront s’il ne s’agit encore que d’une “démonstration de muscles” de la part du Kremlin ou d’une réelle offensive militaire.

Mais, si ces informations se confirment et si de nouvelles troupes russes devaient arriver en Crimée, cela témoignerait du fait que la Russie a décidé d’intervenir militairement afin de défendre ses intérêts géopolitiques les plus fondamentaux.


Si tel est le cas, et si les États-Unis et l’Union européenne persistaient dans leur volonté impérialiste folle de déstabiliser l’Ukraine et de l’arracher à son glacis géopolitique russe naturel, ce serait désormais la paix mondiale qui serait en jeu.


Ces tout derniers développements de la crise ukrainienne confirment exactement l’analyse que j’ai développée il y a une semaine, le 21 février dernier, dans mon entretien avec ProRussiaTV, et dont je crois utile de rappeler les passages pertinents : cf. http://www.prorussia.tv/Francois-Asselineau-president-de-l-Union-Populaire-Republicaine_v784.html

57’54” : « C’est une attaque directe contre les intérêts les plus fondamentaux de la Russie. »

75’45” : « [Nous sommes pour la sortie de l'Union européenne parce que nous disons que] c’est une idée dangereuse pour la paix. L’Europe, c’est la guerre. Et on le voit avec l’Ukraine dont on parlait tout-à-l’heure. La France, elle est entraînée par notre appartenance à l’Union européenne, par ce glacis américain, elle est entraînée à quelque chose qui pourrait – je ne l’ai peut-être pas suffisamment souligné tout-à-l’heure – dégénérer en conflit planétaire. Parce que là, on touche l’os de la Mère Russie. On touche ses intérêts vitaux avec l’affaire ukrainienne et donc cela pourrait dégénérer en guerre planétaire. Donc l’Europe est en train de nous emmener à des guerres terribles, d’une part avec le monde arabo-musulman, d’autre part avec le monde orthodoxe. C’est d’ailleurs conforme à la théorie du “Choc des Civilisations” promue par les think-tanks américains.   »

Plus que jamais, il est fondamental que les Français sortent de leur léthargie et comprennent le péril mortel que représente la prétendue « construction européenne ».

Non seulement pour notre démocratie, notre niveau de vie et l’unité nationale de la France, mais aussi et peut-être plus encore pour la paix mondiale

Partager cet article

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Guerres futures - mondiale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives