Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 04:50

Nouakchott attaque les terroristes, le Mali est en état d’alerte et la France évacue ses expatriés

Al-Qaïda met le Sahel en ébullition

Par : Merzak T./Agences


Le rapt de sept employés d’Areva et de Vinci, dont cinq ressortissants français, a mis en effervescence les pays du Sahel, où la traque des terroristes a été lancée par l’armée mauritanienne, donnant lieu à des combats sanglants dans le désert malien avec des bilans contradictoires.

 


1

Après l’enlèvement de sept employés des firmes Areva et Vinci, jeudi dans le nord du Niger, la France a procédé vendredi à l’évacuation de ses ressortissants en poste dans cette région, pendant que l’armée mauritanienne annonçait avoir tué douze membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique dans des combats qui se déroulaient dans le nord du Mali. “Notre armée a tué 12 terroristes armés et en a blessé autant dans les affrontements de vendredi”, a déclaré un responsable militaire mauritanien, qui a ajouté que “deux militaires mauritaniens ont été tués et quatre autres blessés”. La même source soulignera que “l’armée encercle actuellement une vingtaine de véhicules des éléments armés d’Aqmi près de la localité malienne de Areich Hindi, non loin de Hassisidi (à une centaine de kilomètres au nord de Tombouctou, ndlr) où les combats de vendredi s’étaient déroulés”.

Des bilans contradictoires
Mais une source algérienne, sous le couvert de l’anonymat, a indiqué hier que les combats entre l’armée mauritanienne et des éléments d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans le nord du Mali ont fait “au moins dix” morts parmi les militaires mauritaniens, avant d’ajouter que “le bilan pour le moment est très provisoire, mais il y a eu de nombreuses victimes (morts et blessés) dans les rangs de l’armée mauritanienne”. Invité par l’AFP à évaluer le nombre de décès dans les rangs de l’armée mauritanienne, la même source a ensuite affirmé que “puisque vous parlez de chiffres, je dis au moins dix”. De leur côté, “les islamistes ont perdu pour le moment moins de cinq personnes. Ils ont aussi des blessés. Mais il y a eu de nombreuses victimes parmi les militaires mauritaniens”, a insisté la même source.


Cette version a été corroborée par un élu du nord du Mali, qui a déclaré à l’AFP que “ce que nous ont dit les nomades qui sont revenus de non loin de là où les combats se sont déroulés hier (vendredi), c’est que beaucoup de militaires mauritaniens sont morts”.
Quelques heures plus tard, elle reverra le bilan à la hausse en affirmant qu’“au moins cinq véhicules de l’armée mauritanienne sont tombés aux mains des islamistes et le nombre de morts s’élève actuellement à au moins 15”. Un militaire de haut rang à joint par l’AFP à Nouakchott, a corrigé son bilan provisoire. “Nous avons 5 morts dans nos rangs et 9 blessés dont la majorité légèrement”.
Devant le danger guettant leurs employés, les groupes français Areva et Vinci ont décidé vendredi d’évacuer tous leurs expatriés du nord du Niger, alors que des soupçons pèsent sur des “complicités” dans la sécurité du site d’Arlit, où cinq Français et deux Africains ont été enlevés la veille. Les salariés étrangers travaillant dans cette zone stratégique pour la production d’uranium sont en cours de transfert vers Niamey. Ceux qui le désirent pourront être rapatriés en France, où sont déjà arrivés vendredi matin certains employés d’Areva, a-t-on appris auprès des deux entreprises. Les premiers concernés par l’évacuation sont les expatriés du site d’extraction d’uranium d’Arlit, à 1 000 km au nord-est de Niamey. Tous devraient avoir regagné la capitale nigérienne d’ici la fin du week-end, selon Areva et Vinci.
Par ailleurs, les sept otages ont “traversé la frontière” et se trouvent actuellement dans le désert malien.

Les aveux du président malien
Ceci étant, le président malien, Amadou Toumani Touré, a affirmé que le Mali était “en état d’alerte” après l’enlèvement de cinq Français et de deux Africains dans le Niger voisin, précisant que l’option tout-sécuritaire ne suffisait pas, dans un entretien avec des médias français. “Le Mali est mobilisé, nous avons mis toutes nos forces en état d’alerte, nous soutenons l’armée nigérienne dans cette quête”, a affirmé Amadou Toumani Touré dans cet entretien réalisé vendredi, qui sera diffusé dimanche sur la radio RFI. “Nous avons permis à tous les pays riverains de faire des poursuites si éventuellement les assaillants rentraient en territoire malien”, a rappelé Amadou Toumani Touré.
Le président malien a prôné une réponse globale au terrorisme. “Le terrorisme se nourrit du sous-développement, surtout de la précarité (...). C’est la petite divergence que nous avons avec certains de nos voisins, pour certains c’est le tout-sécuritaire, mais cela ne suffit pas”. Amadou Toumani Touré est aussi revenu sur la libération controversée en février de quatre islamistes détenus au Mali, en échange de la remise en liberté de l’otage français, Pierre Camatte, qui avait suscité la colère de l’Algérie et de la Mauritanie, en reconnaissant que “c’était la décision la plus importante et la plus difficile que j’ai jamais prise de ma vie : que faire ? Je ne négocie rien et j’abandonne la vie de Pierre Camatte ou bien fallait-il négocier ? Pierre est notre hôte et la France est un pays ami. Nous avons libéré ces gens après les avoir jugés et nous avons récupéré Pierre Camatte. Il y a deux écoles qui s’affrontent”. “Dès qu’on commence à négocier, nous sommes dans une position de faiblesse. La solution, c’est le travail en amont, il faut faire en sorte qu’il n’y ait pas de prise d’otages”, a-t-il souligné.

La France sous le coup d’une menace terroriste majeure
Même si le Quai d’Orsay a affirmé hier que la France n’est pas engagée militairement dans les combats en cours dans le nord du Mali entre l’armée mauritanienne et des éléments d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), et ceux-ci n’ont pas de lien avec le rapt des 7 personnes dont 5 Français, le chef des services de contre-espionnage, Bernard Squarcini, a estimé que “la France est sous le coup d’une menace terroriste majeure”, dans des propos publiés hier par le quotidien Le Monde daté de dimanche-lundi. “Tous les clignotants sont au rouge. La France est sous le coup d’une menace terroriste majeure”, a assuré Bernard Squarcini, patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). M. Squarcini a notamment mis en avant l’enlèvement vendredi de cinq Français dans le nord du Niger, ainsi que “des informations concordantes qui nous parviennent”. Depuis une semaine, les responsables français multiplient les mises en garde contre un attentat. Il y a une semaine dans le Journal du Dimanche, Bernard Squarcini avait ainsi assuré que la menace d’un attentat sur le sol français n’avait “jamais été aussi grande”. Ces propos ont été confirmés, jeudi, par le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, qui avait affirmé que la “menace s’est réellement renforcée ces derniers jours et ces dernières heures”. Avec l’adoption, le 14 septembre, d’une loi interdisant le voile islamique intégral dans l’espace public, la participation du contingent français aux opérations en Afghanistan, l’attaque en juillet par un commando français d’une base d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a fait sept morts parmi les jihadistes, les griefs des extrémistes musulmans contre Paris ne manquent pas.
Après le raid dans le Sahara qui a échoué à libérer l’otage Michel Germaneau, Aqmi avait juré vengeance, écrivant dans un communiqué : “à l’ennemi d’Allah, Sarkozy, je dis : vous avez manqué une occasion et ouvert la porte de l’horreur pour vous et votre pays”.


http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=142823&titre=Al-Qa%C3%AFda%20met%20le%20Sahel%20en%20%C3%A9bullition

 

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=5484

Partager cet article

Repost 0
Published by eva r-sistons - dans Guerres en cours
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'eva R-sistons
  • Le blog d'eva R-sistons
  • : Géopolitique, Politique, Médias. Le blog d'une journaliste écrivain opposée aux guerres, administratrice de R-sistons à l'intolérable. Articles de fond, analyses, conseils pratiques, résistance, dénonciation de la désinformation. Blog engagé d'une humaniste pacifiste, gaullienne de gauche, croyante, citoyenne du monde universaliste. Et attachée à l'indépendance nationale !
  • Contact

Profil

  • eva r-sistons
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)
  • Divorcée, père origine bordelaise, mère russe. Licenciée es-lettres modernes, diplômée Ecole de Journalisme. Journaliste-écrivain. Carrière: Presse écrite, radio, TV, et productrice d'émissions. Auteur de plusieurs ouvrages (Hachette etc)

Recherche

Archives